Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Acheter les livres du Gri-Gri

EKIROK.jpg

Interdit aux bâtards - 10 euros

En ligne getbusy.bigcartel.com

Ou chez EKIROK

61 Rue Saint-Denis, 75001 Paris

Les Halles

Ou chez Anjuna

37 Rue Faidherbe, 75011 Paris

Métro Charonne/Faidherbe-Chaligny

www.anjunabijoux.com


couv-reijasse-cap.jpg 

En ligne : 10 euros + frais de port

www.nouveaucourrier.net

En vrai :

Le Monte en l'air

75, rue de Ménilmontant 75020 Paris

Lady Long Solo

38, rue Keller 75011 Paris

Le Libre-Ère

111 bd de Ménilmontant 75020 Paris

  

 cap-IBNI-couv-2.jpg 

En ligne : 10 euros + frais de port

www.nouveaucourrier.net

En vrai :

Présence Africaine

25bis, rue des écoles 75005 Paris

Lady Long Solo

38, rue Keller 75011 Paris

Le Libre-Ère

111 bd de Ménilmontant 75020 Paris

 

couv-ouattara-def.jpg

En ligne : 10 euros + frais de port

www.nouveaucourrier.net

En vrai :

Présence Africaine

25bis, rue des écoles 75005 Paris 

Le Libre-Ère 

111 bd de Ménilmontant 75020 Paris

 

 on-a-gagne-seul.jpg

En ligne : 10 euros + frais de port

www.nouveaucourrier.net

En vrai :

Présence Africaine

25bis, rue des écoles 75005 Paris

Le Libre-Ère

111 bd de Ménilmontant 75020 Paris

Compteur

medias
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 08:33
La Gecamines
La Gecamines

KINSHASA (Reuters) - Democratic Republic of Congo's President Joseph Kabila has fired the chief executive of the country's state mining company Gecamines for "gross negligence", according to a presidential decree read out on the state television channel.

Government officials declined to give further details on the nature of Ahmed Kalej Nkand's negligence following Saturday's decision.

The government issued a stern warning to Gecamines last year against selling the country's assets without its approval, highlighting concerns over the transparency of mining deals and the running of the firm.

Gecamines' management has also been criticised by the International Monetary Fund for a lack of transparency in the sale of assets following concerns that stakes in projects had been sold for considerably less than their market value.

At a press conference in the capital Kinshasa On Sunday, Prime Minister Augustin Matata Ponyo said only that Kalej had committed errors of governance.

"An audit was carried out in a fully professional manner and at a meeting with the administrative council of (Gecamines) serious errors of governance were recognised by the head of management," said Ponyo.

"We had to bring sanctions, and it was decided that (Kalej) would be dismissed."

Ponyo was speaking at a press conference held jointly with Makhtar Diop, the vice president of the World Bank who was concluding a four-day visit to Congo.

Diop congratulated the Congolese government for reducing annual inflation to around 1.4 percent and for achieving economic growth of 8.5 percent in 2013, set to rise to 8.7 percent this year.

These successes have been built on a booming mining sector. Congo produced a record 942,000 tonnes of copper in 2013, according to the International Monetary Fund, and Congo's mining chamber says industrial gold output is due to triple in 2014.

Despite its vast mineral reserves of gold, diamonds, copper, cobalt and tin, the majority of Congo's 65 million people remain impoverished due to mismanagement, corruption and cyclical violence in the country's volatile eastern provinces.

While the private sector in mining is doing well, Gecamines has been symptomatic of that broader dysfunction. In its heyday in the 1908s, it produced nearly 500,000 tonnes of copper. Years of neglect saw output plummet and the firm said it produced just 35,000 tonnes in 2012.

In June, thousands of Gecamines employees in Katanga went on strike over three months of unpaid wages. At that time Kalej had said the company was seeking to raise $160 million so that it could begin a restructuring programme that would involve letting go half of its 12,000 workers.

SOURCE

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans RD Congo
commenter cet article
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 08:59
Maixent Accrombessi, néo gabonais et dirigeant réel du Gabon
Maixent Accrombessi, néo gabonais et dirigeant réel du Gabon

Vidéo mise en ligne le 26 juillet 2014

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Gabon 2011
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 09:39

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Politique
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 17:45
Lettre à Hollande à propos des prisonniers politiques de Ouattara

Comité

de

libération

des

prisonniers

politiques

de

Côte

d'Ivoire

Partager cet article

Published by Gri-Gri International dr - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 17:30
Hollande à Abidjan dans une nation déchirée / Kouamouo lu par Protche (14/07/2014)

Théophile

Kouamouo

dans

L'Humanité

Dimanche

10/07/2014

Partager cet article

Published by Gri-Gri International dr - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 17:15
Parlons des prisonniers politique de Côte d'Ivoire / Galy lu par Protche (14/07/14)

Michel

Galy

dans

Marianne

11/07/2014

Partager cet article

Published by Gri-Gri International dr - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 17:00
Côte d'Ivoire-PCF / Lettre de Cukierman à Hollande

La sénatrice communiste de la Loire, Cécile Cukierman, interpelle le chef de l'État sur la situation des droits et libertés en Côte d’Ivoire à la veille de sa visite à Abidjan.

Monsieur le Président,

Je me permets d’attirer votre attention sur la situation des droits et libertés en Côte d’Ivoire à la veille de votre départ dans ce pays.

Comment comprendre que Michel Gbagbo, ressortissant français vivant en Côte d'Ivoire, ayant également la nationalité ivoirienne, fils de l'ancien chef d’État Laurent Gbagbo, ait été à trois reprises empêché de quitter Abidjan pour se rendre à Paris ? Il était pourtant convoqué à chaque fois par Sabine Kheris, juge d’instruction en charge de sa plainte pour enlèvement, séquestration et traitements inhumains et dégradants, déposée à l’encontre de Guillaume Soro, aujourd'hui président de l'Assemblée nationale, et de ses Commandants de zones, anciens rebelles promus chefs militaires.

Or, aucune ordonnance d'interdiction de quitter le territoire, que seul le juge d'instruction ou la chambre d'accusation ont le pouvoir de produire, n'a été signifiée ni à Michel Gbagbo, ni à ses avocats.

Il est du devoir de la France que les droits de Michel Gbagbo soient respectés et qu'il puisse au plus vite répondre aux convocations de la justice française ou, à tout le moins, de contribuer à créer les conditions pour que le Juge d’Instruction se rende en Côte d’Ivoire en vue d’entendre tous les protagonistes de cette affaire.

Il m’apparaît également essentiel que la France soit vigilante sur la coopération judiciaire concernant toutes les autres affaires franco-ivoiriennes. Je fais référence à la disparition de Guy André Kieffer le 16 avril 2004 à Abidjan, à la mort par balles le 31 mars 2011 à Yamoussoukro du ressortissant français Philippe Rémond, aux assassinats de ressortissants français au Novotel à Abidjan en avril 2011 et au dossier du bombardement de Bouaké en 2004.

Plus largement, à l’instar de nombreux défenseurs des droits humains, je m'inquiète de l’arrestation et la détention massive et arbitraire de centaines d’Ivoiriens depuis la venue au pouvoir d’Alassane Ouattara, de l’enlisement organisé des procédures judiciaires concernant la plupart d’entre eux, des tortures dont certains font ou ont fait l’objet, du non-respect des droits de la défense et des prisonniers ainsi que l’existence de lieux de détention illégaux.

La répression envers certains syndicats, des organisations de la société civile et certains partis politiques est également un élément inacceptable. Il serait sans doute souhaitable que vous puissiez aussi accorder votre attention à cette problématique.

Parallèlement à cela, d’autres protagonistes, partisans de l’actuel chef de l’Etat et soupçonnés de nombreux crimes depuis septembre 2002 jusqu’à aujourd’hui, ne sont pas inquiétés et sont même promus par lui aux plus hauts postes du pouvoir d’Etat.

La totalité de ces éléments confirme malheureusement une fois de plus une collusion entre pouvoir exécutif et judiciaire en Côte d’Ivoire et a pour conséquence une justice des vainqueurs qui ne peut que peser négativement sur le processus de réconciliation nationale et le retour de milliers d’exilés.

Sur l’ensemble des points soulevés la France s’honorerait d’exprimer lors de cette visite l’exigence vis-à-vis des autorités ivoiriennes du respect des libertés, de l’Etat de droit et de la sécurité des populations en Côte d’Ivoire.

J’espère, Monsieur le Président, pouvoir compter sur vous à ce sujet.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations les plus distinguées.

Partager cet article

Published by Gri-Gri International dr - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 07:29
Sur la route du reggae / Princess Erika
Sur la route du reggae / Princess Erika

Nouveau single disponible : http://bit.ly/VEkHnw

Nouvel album Automne 2014

Retrouvez ICI le Feuilleton littéraire que tient Princess Erika dans Le Gri-Gri International

www.princesserika.fr

Partager cet article

23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 09:17
Patrick Vieira coach des jeunes de ManCity
Patrick Vieira coach des jeunes de ManCity

A l’occasion d’un match amical disputé en Croatie avec les jeunes de Manchester City, Patrick Vieira a décidé de stopper la rencontre après des insultes racistes.

Patrick Vieira ne s’attendait assurément pas à ça ! En préparation de la nouvelle saison des U21 de Manchester City en Croatie, l’ancien international tricolore, qui dirige les jeunes du club champion d’Angleterre, a décidé de stopper la partie. En cause, des insultes racistes proférées à l’encontre de Seko Fofana, jeune milieu de terrain français des Citizens. Ces insultes auraient été formulées par un joueur du club de Rijeka, adversaire d’un jour de City.«Suite aux incidents, la décision a été prise par le management de l'équipe de se retirer du terrain et d'annuler le match». Laconiquement, Manchester City appuie donc la décision de Vieira de mettre un terme à l’opposition.

La décision du jeune coach français est assez rare pour être soulignée. Si officiellement, les arbitres ont tout pouvoir pour interrompre un match dans de tels cas, rares sont ceux à l’avoir réellement appliqué. Ce sont plutôt les joueurs qui ont par le passé provoqué l’interruption, voire l’annulation des matches lors desquels de tels incidents se sont produits. On se souvient notamment du cas des Milanais qui, alors qu’ils jouaient un match amical contre le modeste club de Pro Patria en janvier 2013, avaient pris le chemin des vestiaires après des insultes racistes adressées à l’encontre de Kevin Prince-Boateng. Les supporters de l’Inter Milan, avec Mario Balotelli, ou plus récemment ceux de la Lazio envers Paul Pogba s’étaient déjà honteusement illustré dans le domaine, sans que cela n’ait de conséquences directes sur les matches. Ce n’est souvent qu’a posteriori que les sanctions sont appliquées, lorsqu’il s’agit de matches en compétition officielle. Dans le cas de City, le club anglais a fait savoir qu’il pourrait ne pas en rester là et intenter une action en justice.

SOURCE

Lien vers le site du club ICI

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Ordre (du jour)
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 20:14

Partager cet article

22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 13:07
#CPI / Le décès du juge Hans-Peter Kaul éclaire étrangement le procès Gbagbo

Ce qu'on apprend ce jour sur le compte Facebook de notre camarade Théophile Kouamouo :

Le juge allemand Hans Peter Kaul, dont la spectaculaire volte-face a permis la confirmation des charges contre Gbagbo, meurt un peu plus d'un mois après sa décision lourde de conséquences et quelques semaines après sa démission pour raisons de santé.

A La Haye, certains milieux sont persuadés qu'il n'était ni en état de juger ni en état de voter...

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 08:02
Ali Bongo by Fabien Hulot.jpg
Ali Bongo by Fabien Hulot.jpg

Extraits d'un article signé JMS, paru au Gabon dans l'hebdomadaire Échos du Nord (n°242)

Ali Bongo Ondimba s'active actuellement pour perpétrer, "comme en 2009", un coup de force pour conserver le pouvoir. Notre confrère « La Griffe » le confirme dans son édition de vendredi dernier. L’hebdomadaire, au travers d’une phrase qui fait froid dans le dos, indique que l’issue de la prochaine consultation électorale en 2016 sera identique à celle de 2009. Pire encore, que le lendemain de cette élection sera semblable à ce qui s’est passé fin 2009. Jugez-en.
« ...Comme on sait comment ça s’est terminé en 2009, on a déjà une idée de comment ça se terminera en 2016. Comme on sait comment c’est devenu après 2009, on a déjà une idée de la manière dont ça deviendra après 2016... »

À ce stade, il est important de rappeler à tous ce qui s’est passé en 2009. André Mba Obame, alors candidat indépendant, affirme avoir remporté le scrutin, sur la base des procès-verbaux collectés par son état-major de campagne. D’éminentes personnalités de la droite française le reconnaîtront sur les ondes de la chaîne publique de télévision française France 2. Malheureusement, le général d’armée Jean-Claude Ella Ekogha va orchestrer un coup de force qui va permettre au président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), René Aboghe Ella, d’abord, au ministre de l’Intérieur, Jean-François Ndongou, ensuite, de proclamer des résultats qui n’étaient nullement conformes aux votes des Gabonais. André Mba Obame, qui était arrivé en tête, a tout simplement été rétrogradé à la troisième place. Celle qu’occupait Ali Bongo Ondimba, à en croire la révélation d’un ancien conseiller de Jacques Chirac sur France 2.

La Cour constitutionnelle de Marie-Madeleine Mborantsuo va confirmer ce résultat en jugeant non recevable les arguments des autres candidats à l’issue d’un simulacre de contentieux électoral. Il s’ensuivra alors des manifestations de rue à Libreville et surtout à Port-Gentil. Le pouvoir, alors tenu par madame Rose Francine Rogombé, en qualité de président de la République par intérim, et Jean-François Ndongou, ministre de la Défense nationale et de l’Intérieur, va donner l’ordre à « l’armée » de commettre des crimes et autres exactions sur la population de Port-Gentil. Une commission d’enquête de l’opposition conduite par Pierre-André Kombila conclura à près de 300 personnes tuées dans cette ville.

C’est dans ce climat de terreur qu’Ali Bongo Ondimba a prêté serment dans l’enceinte du palais présidentiel et qu’il a installé une dictature au Gabon, comme l’a reconnu le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) en 2011. C’est ce scénario qu’il s’apprête donc à rééditer. C’est pourquoi il lui faut coûte que coûte à cette élection « son candidat » qu’il estampillera « opposant », à côté de la candidature que présentera le front uni qui s’est constitué samedi dernier. Ainsi, « comme en 2009 », cet opposant fantoche permettra au pouvoir de légitimer l’usage de la force pour rester en place. Notamment en ne reconnaissant pas la victoire certaine de l’opposition. Tout « comme en 2009 », car si André Mba Obame ou Pierre Mamboundou avait reconnu l’un la victoire de l’autre et vice versa, à l’issue de l’élection présidentielle, Ali Bongo Ondimba aurait eu le plus grand mal du monde à convaincre quiconque qu’il était arrivé en tête à cette élection.

L’homme a profité de la confusion qui s’est installée lorsque André Mba Obame, Pierre Mamboundou et lui-même s’étaient, chacun, proclamé vainqueur. Il veut donc reproduire ce schéma en s’appuyant cette fois-ci soit sur Pierre-Claver Maganga Moussavou, soit sur Bruno Ben Moubamba, voire les deux, dans ce rôle de « lièvre » d’une course à la présidentielle "pipée". (...)

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Gabon 2011
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 07:07
Denis Sassou N'Guesso et Laurent-Attar Bayrou
Denis Sassou N'Guesso et Laurent-Attar Bayrou

Ça a été mis en ligne le 15 juillet dernier sur le site présidentiel de Denis Sassou N'Guesso - aussi appelé "Le Black Milosevic", "Le Cobra Suprême" ou, plus sobrement, "Le Son of the Beach".

Source

Brazzaville 15 juillet 2014 – L’Association internationale des soldats de la paix (AISP) a honoré ce 15 juillet à Brazzaville, le président de la République Denis Sassou N’Guesso à la dignité de Grand Croix de la Commémorative de la paix. Ainsi, l’écharpe et l’insigne de cette distinction honorifique lui ont été remis par le président de l’AISP, Laurent Attar Bayrou.

Cette décoration est une reconnaissance de l’AISP de l’implication du président Sassou N’Guesso dans la préservation de la paix, la résolution des conflits et les luttes de libération des peuples d’Afrique sous l’emprise de la colonisation et de l’apartheid.

Evoquant le parcours du président Sassou N’Guesso, Laurent Attar Bayrou a indiqué : «En obtenant la signature du protocole de Brazzaville qui a permis les accords de New York qui ont débouché sur l’indépendance de la Namibie, la fin de l’apartheid, le retrait des troupes cubaines en Angola et la libération de Nelson Mandela, quel parcours !».

Le président de l’AISP a également évoqué la participation des soldats congolais aux missions internationales de maintien de la paix et de résolution des conflits en Afrique. C’est notamment le cas en Angola, en Côte d’Ivoire, en République centrafricaine (RCA), au Rwanda, au Tchad et au Soudan.

Le chef de l’Etat congolais a remercié le président de l’AISP. «Vous avez, monsieur le président, en m’accordant votre prédilection, reconnu la modeste part que j’ai pu apporter pour la préservation de la paix et la sauvegarde de la liberté dans mon pays et au-delà», a-t-il déclaré.

«Je voudrais simplement et sincèrement vous dire merci d’avoir voulu au cours de cette cérémonie symbolique, célébrer, honorer la paix et la liberté, afin que nous n’oublions jamais que ces deux valeurs sont les moteurs de la vie. Voici donc pourquoi, ici, au Congo, nous avons toujours inscrit notre action et nos ambitions collectives dans la quête permanente de la paix et de la liberté», a-t-il ajouté.

L’AISP regroupe tous les casques bleus dans le monde et sert de force de proposition des Nations Unies. Cette association a également décoré les ministres Pierre Oba et Rodolphe Adada pour leurs efforts en faveur de la paix aux côtés du chef de l’Etat congolais. L’un ayant participé aux négociations de paix pour l’indépendance de la Namibie, l’autre ayant été représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies au Darfour (Soudan).

Parvenu là, l'honnête lecteur reste perplexe devant ce Bayrou à peu près inconnu. Heureusement, votre satirique favori a mené, non pas une enquête, mais une petite fouille en règle des liens renvoyant à ce monsieur.

En voici le plus sûr portrait à ce jour :

Laurent Attar - Bayrou n'est en tout cas pas un simple prête-nom. Son parcours est assez atypique : jardinier botaniste, il se porte volontaire pour être casque bleu à la fin de son service militaire. Destination Sud-Liban. À la fin d'une garde, il surprend une partie de roulette russe dans une chambrée. "Un des gars a pointé l'arme vers moi en disant qu'il y avait trois balles dans le barillet et a tiré". Il est touché en pleine tête. "La balle a éclaté à l'intérieur, elle y est encore". Il perd un œil et découvre alors un "parcours du combattant" pour faire reconnaître ses blessures. Il crée alors une association d'anciens soldats. Puis l'association internationale des anciens soldats de la Paix, un budget minuscule, mais 30 000 membres dans le monde et une reconnaissance de l'ONU, où il siège à différentes commissions. Professionnellement, il travaille jusqu'en 2006 au jardin botanique du parc de la Tête d'Or, avant de prendre une retraite pour incapacité. Politiquement, il se dit "de centre-droit", a participé à la campagne présidentielle de Barre en 1988, à celle de Christian Philip aux dernières législatives, a apprécié celle de son cousin en 2007... Mais ne lui dites surtout pas qu'il est fait pour les causes perdues. La claque est paraît-il un réflexe ancré dans la famille. (SOURCE)

Et oui : Laurent-Attar Bayrou, décorateur à jamais de Sassou N'Guesso en "Soldat de la Paix", n'est autre que le cousin de François...ministre de l'Éducation dont on retiendra qu'il fit retirer Discours sur le colonialisme de Césaire des programmes scolaires, parce qu'il avait le tort d'oser rappeler qu'Hitler n'avait, en somme, que fait aux Européens ce qu'eux-mêmes pratiquaient allègrement sur l'Indien, l'Algérien et le Nègre...

Il fallait au moins deux Bayrou pour réussir tous ces exploits.

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Congo Sassou
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 07:00
Sur la route de... Memphis / Eddy Mitchell live

La suite,

car il y

en a une,

demain...

Partager cet article

21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 14:07
Tant qu'y a pas Gbagbo, y'a pas pays ! / Appel à la solidarité

Tant qu'y a pas Gbagbo, y'a pas pays ! Juillet 2014, Dji , Delphine et leurs enfants sont toujours réfugiés au Ghana et ils ont besoin de notre solidarité commune

C'est grâce à cette vidéo tournée par Gregory Protche que nous avions retrouvé la trace de nos amis Dji et Delphine (Delphine c'est la go "Gbagbo ou rien " qui danse).

Lui est comédien, homme de théâtre, elle est danseuse.Depuis Avril 2011 ils survivent sous une tente au camp d'Ampain.

Ils nous ont interpellés il y a peu pour de l'aide:

Je vous livre le message :

bonjour Ato
enfin je peux être à l'aise pour vous écrire.....
j'ai mis beaucoup de temps à vous ecrire pour plusieurs raisons:
1 problème d'électricité. il fallait avoir un compteur ce qui n'était
pas donné à tout réfugié
2 on n'avait pas d'ordinateur. il fallait soit aller dans la ville d'à
coté ou se débrouiller avec le portable de delphine qui n'est plus en forme ou aller chez un ami ce qui est genant
3 et puis vous demander comme ça de l'aide sans avoir quelque chose sous la main à faire devenait à notre avis un peu pesant pour vous et genant pour nous.


alors comme depuis début 2013 un programme d'apprentissage de métiers à été instauré dans les camp de réfugiés ivoiriens Delphine et moi avons décidé de serrer la ceinture pour nous lancer à quelques apprentissages ainsi on peut dire aujourd'hui qu'à quelque chose malheur est bon !

Le temps que nous passons ici ne nous sera pas totalement
inutile. Delphine a fait des cours pratiques de pâtisserie
Et moi-même de manière regulière j’ai fait des d'informatique cours de chimie cosmétique (plus précisément, il s’agit de la
fabrique du savon liquide ou dur de lessive, de toilette, etc.)

nous avons eu donc droit à un kit chacun pour le métier appris
officiellement. Delphine à donc eu un four une bouteille de gaz non chargée et quelque moule. moi je viens de recevoir un ordinateur Pentium 4 de seconde main mais qui peut me permettre de travailler quand même .
Donc maintenant à part les arts vivants qui ne marchent pas tres fort ici au Ghana, ou du moins là ou nous nous trouvons, nous savons faire quelque chose de nos dix doigts et et nous débrouiller pour gagner de quoi nourrir notre famille.. le seul problème maintenant c'est démarrer une affaire ou deux.


Delphine voudrait commencer par faire des gâteaux au four et des pains fourrés à vendre. c'est ce qui est le plus vendable régulièrement ici et à la portée du pouvoir d'achat des réfugies.


Moi en plus de certaines prestations de service que je pourrais faire avec mon ordinateur, je voudrais faire du savons de lessive et de toilette.C'est indispensable ici et donc ça peut marcher.
Voici donc sur quoi on pourrait vous demander de nous aider.
ce sera mieux que de vous demander directement de l'argent. je sais que cela demande un peu de temps et de reflexion avant reagir à notre requete.mais en attendant faites tout pour m'envoyer au moins un 50 euro pour que je respire peu....

et la liste du matériel qu'ils voudraient pouvoir acquérir dans l'ideal

L'estimation du coût total monte à 500 000 FCA ( en gros 800 euros).

Nous lançons donc un appel aux bonnes volontés, comme nous l'avions fait l'an passé pour notre ami blogueur. Ceux qui nous connaissent savent que les comptes sont transparents, que la copie du virement western union leur sera envoyée, ainsi que les scans des factures. Nos amis nous donnerons par ailleurs des nouvelles de leurs activités.

On sait que c'est dur pour tout le monde, que les lecteurs du site ont souvent charge de famille au pays, mais on sait aussi que les petits ruisseaux font les grandes rivières et que sans vous on n'y arrivera pas.

Après l'ordinateur OVAJAB que nous avions acheté ensemble pour notre ami blogueur, aidons ensemble Dji et Delphine à monter au moins un de leurs lprojets à Ampain. Cela nourrira 20 personnes.

D'avance Merci

Saper Aude

SOURCE

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article

Pages Spéciales

Éditions du Gri-Gri / 10 euros

on-a-gagne-seul.jpg  Kouamouo couv 2  cap IBNI couv 2

couv reijasse cap Couv-livre-seul.jpg

Gri-Gri TV

Les vidéos de legrigriinternational sur Dailymotion

Auteurs du Gri-Gri

Théophile Kouamouo

 


 Guy Labertit 

 

 

Jérôme Reijasse

 

 

Grégory Protche

 

 

 

Sear / Get Busy

 

  
Pour acheter Interdit aux bâtards cliqez ICI.

 

Films in progress

Où étiez-vous le 11 avril 2011 ?

 


Des débuts de livres

 


Patrice dispense de l'impayable

mais très achetable Jeune Afrique

 


 

Les lectures du Gri-Gri

 

 


Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog