Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 04:00
Soros au-dessus et Soro en-dessous, tel est Ouattara

Sur le compte facebook de la camarade Christine Tibala

LE TIERCE CRIMINEL GAGNANT

"Quand ça va pourrir, ça va sentir"...Et ça sent très mauvais pour le couple criminel OUATTARA et son assassin économique d'ami milliardaire SOROS !

Les liens entre la haute finance et le terrorisme occidental à commencer par celui de la FRANCE à travers ses nervis locaux apparaissent enfin au grand jour... Effectivement nous dénonçons depuis des années la collusion entre SOROS et OUATTARA dans la recolonisation de l'Afrique à travers les "généreuses" mais intéressées contributions du milliardaire américain faiseur/défaiseur de rois.

On lui doit ainsi la mise à disposition de l'avion qui devait lui permettre de prendre le pouvoir à travers le coup d'Etat du Général GUEI de 1999 dont OUATTARA aurait dû être le bénéficiaire direct si Papa Noël putschiste n'avait pas décidé de l'évincer.

On le retrouve également dans le financement de la rébellion ainsi que celui de la très nuisible et mal nommée ONG Human Rights Watch (HRW) dont les rapports n'ont pas peu contribué à envoyer Laurent GBAGBO à LA HAYE (notamment l'insipide rapport aussi partial que négationniste intitulé "Ils ont tué comme si ne rien n'était" d'octobre 2011 qui sert également à débouter les pro-Gbagbo de leur demandes d'asile devant l'OFPRA en FRANCE en les requalifiant systématiquement en miliciens armés/mercenaires du FPI ou du COJEP)...

Bref, on ne fait que commencer à ouvrir la boîte à PANDORE de la SOROS-OUATTARANDIE qui est à la finance ce que la SORO-OUATTARANDIE est à la violence armée !

Si seulement quelqu'un pouvait travailler sur les liens entre Armajaro, la SIFCA, les grandes banques, les institutions financières internationales (FMI,...) ou régionales (UE,UA,...), sans oublier les nébuleuses fondations en tout genre, tel OSIWA ou Open Society Fundation (OSF) dont il est question ici, avec au pinâcle de ce criminal-charity business Children Of Africa qui devrait valoir à Dame Ouattara d'être bientôt honorée par l'UNESCO suite à la parution d'un livre acheté à sa gloire...

D'hommage que cela ne fut à titre posthume car cette mante religieuse narcissique n'a déjà que trop endeuillé la Côte d'Ivoire déjà !

Merci à Shlomit Abel pour sa veille informationnelle toujours aussi efficace : https://www.facebook.com/shlomit.abel/posts/10204978840935917:0

LIENS VERS AUTRES INFOS SUR LES LIENS ENTRE SOROS ET OUATTARA : https://www.youtube.com/watch?v=3UdWmkfpwIg
https://www.youtube.com/watch?v=zKCUtzLX_ZQ

http://criseivoirienne.livejournal.com/11771.html?thread=2299

http://www.legrigriinternational.com/article-cote-d-ivoire-ceux-qui-s-appuient-sur-les-rapports-de-human-rights-watch-sont-des-salauds-69423206.html

http://rene.kimbassa.over-blog.com/article-kemi-seba-ce-qu-on-nous-cache-sur-la-cpi-123929555.html

Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 20:22
#PremièresPages / Pourquoi je suis devenu un rebelle, Guillaume Soro lu par Protche

PremièresPages#17

Pourquoi je suis devenu un rebelle

Guillaume Soro lu par Grégory Protche

Livre écrit "en collaboration", pour ne pas dire "par" un journaliste de RFI, voici un des documents qui aura le plus contribué à la catastrophique image de la Côte d'Ivoire sous Gbagbo. Une histoire de la Côte d'Ivoire pour enfants français de 12 ans. N'y manquent que les dessins guerriers et les dialogues de bravoure. Parallèle, infondé, avec le Rwanda alors tabou en France, répétitions de mensonges pourtant déjà éventés (le charnier de Yopougon, dénoncé par Reporters sans frontières), attribution des théories de l'ivoirité aux pro-Gbagbo en lieu et place de leurs auteurs nouveaux alliés de Ouattara qu'étaient alors Bédié et son PDCI...

Document de première importance dans l'histoire de la propagande française contemporaine, il expose, en exotiquant caricaturalement pour sonner "ivoirien", mieux : "africain" (ça va plus vite et c'est plus simple), le point de vue français, la réalité des enjeux pour la France et une amnésique binarité intellectuelle...

Soro ira se pavaner à Paris, jusque dans l'émission de Thierry Ardisson Tout le monde en parle, pour "assurer la promotion" de ce livre qu'il n'avait pas seulement lu.
Impact maximum, savamment relayé par la suite dans le soir 3, etc...

Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 18:00

Aurore Bergé 2 (UMP) tweete rumeur victoire Ouattara le 29 11 2010 dr www.legrigriinternational.com

Aurore Bergé, ambitieuse candidate en 2008 à la direction des Jeunes populaires de l'UMP

 

Post initialement paru en février 2011 sous le titre :

Aurore Bergé, UMP, responsable sur tweeter du bluff de la victoire de Ouattara le 29 novembre 2010... et remis en ligne le 14/09/2014 suite au passage dans l'émission Le Supplément (Canal +) de la même Aurore Bergé, devenue figure de proue de "Génération Sarkozy"...sûrement le hasard.

 

Lundi 29 novembre 2010. La Côte d'Ivoire se réveille en comptant les bulletins de vote. La France, les Ivoiriens de France, les Africains de France sont dans l'expectative. Les votes de la diaspora française étant annulés, la question tient en une hypothèse : les bédiéistes historiques vont-ils vraiment aller voter pour Ouattara ? Les premiers taux de participation, à 70-71 %, donnent à penser que non... En-dessous des 80 % de participation, ceux du premier tour, chacun sait qu'ADO n'a à peu près aucune chance. Il a besoin d'un report complet et total des suffrages du PDCI.

Lundi 29 novembre 2010. Peu après 15H. Des observateurs particulièrement attentifs, français, 24presse.com, voient passer sur tweeter une annonce à cet instant extraordinaire... "Victoire de Ouattara en Côte d'Ivoire, avec 55 %". Il s'agit déjà d'une reprise de reprise de reprise... Patiemment, ils remontent le fil et finissent par tomber sur "la première occurrence d'un résultat en Côte d'Ivoire"... Et donc sur l'identité du responsable... Aurore Bergé. Quelques recherches plus tard, le portrait s'esquisse : jeune responsable ambitieuse de l'UMP en région parisienne. En 2008, elle s'est présentée à la direction des Jeunes populaires (battue par Benjamin Lancar). Ces derniers temps, elle s'est rapprochée de Valérie Pécresse. Mais d'où qu'on la considère, pas le début d'un lien, ni avec la Côte d'Ivoire, ni avec l'Afrique, la Coopération ou la Francophonie.

À peine contactée, elle bredouille, s'excuse, efface immédiatement le message coupable... comme accablée soudain par l'importance de l'acte qu'elle vient de commettre. Sa source ? Une connaissance en Côte d'Ivoire... Hasard merveilleux qui fait tomber une telle "information" sur une jeune responsable de l'UMP. Qui l'apprenant n'a rien de plus urgent à faire que de la répercuter. Et sur tweeter. Au lieu de simplement vérifier. Ou de demander à son parti quoi faire...

Lundi 29 novembre 2010. Soirée. Paris. Lors d'un gala humanitaire organisé par l'Amref, auquel prenaient part divers artistes et gens de médias, la rumeur se répandait, déjà (jusqu'à arriver au Gri-Gri), d'une victoire de... Ouattara ! 

Mardi 30 novembre 2010, dans les médias et les élites, la victoire de Ouattara a gagné la bataille.

Qu'importe, à partir de là, les (finalement) 71 % de participation qui rendent toujours arithmétiquement impossible la victoire de Ouattara. Qu'importe les incidents, passages à tabac et empêchements de voter au nord pour les gbagbistes. Un Coréen de l'ONU et une Française de l'UMP ont décidé que Ouattara a gagné...

 

Photo - dr    Texte - J.O.

 

Bonus : une petite vidéo de présentation "sympa" d'Aurore Bergé...

Bonus 2 : lien vers l'émission Le Supplément ICI.

 

Repost 0
Published by J.O. dr www.legrigriinternational.com - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 04:00
Grève de la faim des prisonniers politiques de Ouattara

Sur le compte facebook de notre ami et camarade Steve Beko en date du 23 septembre dernier :

Des prisonniers politiques en grève de la faim à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan.

Ces personnes sont pour la plupart accusées d'atteinte à la sureté de l'État.
Comment se fait-il que ceux là sont enfermés et privés de tout tandis que d'autres qu'on avait accusé d'actes plus graves sont reçus dans les salons feutrés et qu'on les rassure même en ce qui concerne leur sécurité ?

Comment passe-t-on de paria à partenaire ?

C'est quoi la formule secrète à prononcer afin que ses ''crimes'' soient pardonnés par le régime Ouattara ?

Que ceux qui la connaissent la rende publique car des pères de familles se meurent.

Quelle est cette justice dans mon pays ?

LIBÉREZ LES PRISONNIERS POLITIQUES !

Repost 0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 09:00
Le Floch-Prigent : "J'ai été kidnappé à Abidjan, pas extradé vers Lomé" (ITV à une radio togolaise)

Mise en ligne le 26 août 2014

Bonus : retour à la case prison pour Pascal Bodjona, ancien proche de Faure "Fraude" Gnassingbé...

Pour vous procurer le livre de Loïk Le Floch-Prigent : ICI.

Repost 0
Published by Gri-Gri International - dans Togo Politique
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 20:00
200 000 euros de cadeau fiscal à Dieudonné...

Près de 200 000 euros. C’est l’«incroyable et somptueux cadeau fiscal» dont Dieudonné a bénéficié de l'administration française alors même qu'au sein du gouvernement on l'accusait d’être un fraudeur. C’est ce qu’affirment les avocats de l'humoriste dans un livre qui sort aujourd'hui et qui est publié par une maison d’édition suisse.

Maître David De Stefano et Maître Sanjay Mirabeau, respectivement avocat fiscaliste et avocat pénaliste au barreau de Paris, peuvent un peu être considérés comme «les avocats du diable» en France. Tous deux assurent en effet la défense d’un client qui ne laisse pas indifférent: l’humoriste Dieudonné M’bala M’bala. Un artiste qualifié presque systématiquement de «controversé» qui comptabilise plus d’une demi-douzaine condamnations définitives à son casier judiciaire.

«Chasse à l’homme» et «haine ministérielle»

Au premier trimestre 2014, Dieudonné a un peu donné l’impression d’être devenu la principale préoccupation du gouvernement français. Son spectacle «Le Mur» a été interdit et David De Stefano et Sanjay Mirabeau n’ont pas chômé pour le défendre. Un labeur et des heures aux côtés de l’humoriste qui leur ont inspiré un livre: «Interdit de rire. L'affaire Dieudonné par ses avocats». Celui-ci sort officiellement ce lundi 22 septembre. L’ouvrage de quelque 150 pages est publié par une maison d’édition indépendante suisse (les Editions Xenia). Tiré «à plusieurs milliers d’exemplaires», il a figuré toute la semaine avant sa parution en 2e place des ventes sur le site Amazon en France… avant que le libraire en ligne arrive en rupture de stock!

«Interdit de rire» est, selon ses auteurs, «un récit circonstancié des persécutions» dont Dieudonné et son entourage ont récemment fait l’objet. L’ouvrage veut dénoncer de manière argumentée la véritable «chasse à l’homme» et la «haine ministérielle», menée en premier lieu par Manuel Valls (alors ministre de l’Intérieur), dont Dieudonné aurait été la victime. Le livre est aussi vendu comme un «réquisitoire qui fera date contre un pouvoir en proie à l’incohérence et à la dérive autoritaire».

La vraie signification d’une «quenelle»

«Interdit de rire» propose notamment un chapitre et un historique du fameux geste de «la quenelle». Pour ses avocats: «la vérité est que la quenelle est un geste humoristique inventé par Dieudonné et qui correspond tout simplement à un bras d’honneur détendu signifiant: je vous ai bien eu ou vous m’avez bien eu, dans un esprit farce». Les autres interprétations sont mensongères, selon les magistrats-auteurs.

Le livre expose encore en détails les raisons et relate les coulisses judiciaires de l’interdiction du spectacle «Le Mur», une première en France. Les auteurs évoquent aussi la nature du rire, la fonction du comique dans une société, notamment en France. Se demandant notamment: «Y aurait-il, d’un côté, des personnes dont il est interdit de se moquer et de l’autre, celles dont il est permis de rire?»

2 millions d’euros d’impôts versés par Dieudonné

Surtout, ce livre révèle qu’un «incroyable et somptueux cadeau fiscal» a été offert à Dieudonné «par le ministre du Budget Jérôme Cahuzac». Dans un des chapitres, Maître David De Stefano et Maître Sanjay Mirabeau assurent que Dieudonné, accusé de ne payer ni ses impôts ni ses amendes et même d’organiser son insolvabilité, est d’un point de vue fiscal «un patriote de l’impôt» dont la situation fiscale est en règle.

Documents à l’appui, les avocats expliquent que Dieudonné a versé au Trésor Public français plus de 2 millions d’euros, une somme «qui correspond aux impositions dont l’humoriste s’est acquitté ces dix-sept dernières années, de 1997 à 2013». Les défenseurs de l’artiste soulignent que «Dieudonné paie ses impôts en France. Contrairement à de nombreuses célébrités françaises issues des milieux de la chanson, du cinéma et du théâtre, Dieudonné n’a pas, pour des raisons fiscales, quitté son pays, la France. C’est un patriote de l’impôt».

Surtout, ses avocats expliquent que Dieudonné a bénéficié d’une remise fiscale d’environ 200’000 euros (la somme précise donnée est de 197'103,88 euros, n.d.l.r.) accordée par Jérôme Cahuzac, le 1er février 2013. «L’État a fait un cadeau de 200’000 euros à Dieudonné alors même qu’il le soupçonnait d’être un fraudeur, d’une part, et que l’humoriste ne lui avait toujours pas réglé ses amendes d’un montant de 65’000 euros, d’autre part», notent ses avocats.

Des dysfonctionnements dans l’action du Gouvernement?

Et ceux-ci de s’interroger dans leur livre: «Comment une telle situation a-t-elle pu se produire? Pourquoi le gouvernement français a-t-il accusé en fanfare Dieudonné d’être un fraudeur, après lui avoir accordé en sourdine un cadeau fiscal de presque 200’000 euros?»

Allant encore plus loin, Maître David De Stefano et Maître Sanjay Mirabeau écrivent souhaiter «la création d’une commission d’enquête parlementaire afin de connaître le fonctionnement et de déterminer les éventuels dysfonctionnements dans l’action du Gouvernement et des services de l’État, entre le 27 décembre 2013 et le 1er mai 2014, dans la gestion d’une affaire qui a conduit à la détérioration de la cohésion nationale».

*******

Dieudonné: «Je ne me sens guidé par aucune haine»

«Interdit de rire» est préfacé par Dieudonné. L’artiste, qui saura mardi 23 septembre s'il est expulsé du théâtre parisien de la Main d'Or, comme le demandent à la justice les propriétaires de cette salle où il se produit depuis 15 ans, y défend le droit à la liberté d’expression et à celui d'exercer son métier d’humoriste.

Extrait : «Insolent, provocateur et même indigne, ce sont des qualificatifs que je veux bien entendre mais lorsqu’on m’accuse d’antisémitisme, d’incitation à la haine ou je ne sais quel renouveau nazi, je ne peux que compatir aux souffrances psychologiques de mes accusateurs».

Il poursuit: «Je vous dirais que malgré la puissance de la rumeur, sachez que je ne me sens guidé par aucune haine, je n’ai aucun projet d’extermination en tête, pour les temps qui viennent. Au contraire, j’ai envie de dire aux gens que je les aime et par-dessus tout, que j’aime les voir rire. Ce sont pour moi des instants de grâce et de communion».

Et de conclure: «Si j’ai heurté, choqué ou indigné quiconque, je m’en excuse sincèrement. Mais je vous préviens que je recommencerai, et de plus belle, car c’est mon droit et ma liberté. Libre à vous de ne pas m’écouter.»

Texte / Grégoire Corthay

Source

Repost 0
Published by Gri-Gri International - dans Arts & culture
commenter cet article
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 20:30
#Ministeramer / Après le live, le livre... Beaucoup de gens sont sous pression, les apaiser est ma mission #2 (#PlusViteQueLesBalles)

Beaucoup de gens sont sous pression, les apaiser est ma mission / Chp 1

Un livre in progress de Grégory Protche (éd Gri Gri)

Retour 20 ans après sur le plus grand disque de rap français :
95200 de Ministère AMER.

La France des années 80 finissantes - aka les années 90 -, son rap yéyé et bégayant, ses médias incultes, sa gauche morte, sa communautarisation en germes, ses élites culturelles corruptrices, sa banlieue sublimement cous-cultivée, les maisons de disques, radio Nova, les débuts de la presse spé...
Et tant d'autres choses...

Grégory Protche a assisté au procès opposant Ministère AMER à plusieurs syndicats de policiers et au ministère de l'Intérieur...
À l'époque, il préparait un article sur les deux groupes de rap français les plus scandaleux : NTM et Ministère AMER.

Membre actif de Get Busy à partir de 2000, il a aussi écrit (collaboré) dans l'Affiche, Radikal et 5Styles.

Il livrera sur www.legrigriinternational.com, sur facebook et twitter les chapitres suivants du livre, si tout va bien, chaque semaine.

Repost 0
Published by Gri-Gri International - dans BeaucoupDeGensSontSousPression
commenter cet article
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 07:06
#Zambie / Doit-on croire le Président Michael Sata lorsqu'il se dit vivant ?

Le président zambien Michael Sata, qui était resté invisible près de trois mois, a fait une apparition vendredi pour ouvrir une session du Parlement en déclarant: « Je ne suis pas mort" .

La semaine dernière, la télévision d’Etat avait diffusé de brèves images du président participant à une réunion politique.

Le chef de l’État, âgé de 77 ans, s’est présenté flanqué de son épouse Christine, qu’il a chaleureusement remerciée devant la représentation nationale: « C’est elle qui m’a permis de tenir jusqu’à maintenant, je ne suis pas mort« , a-t-il dit, d’une voix brisée par l’émotion.

Depuis des mois, la rumeur affirme que le président élu en 2011 est gravement malade, mais l’information a toujours été démentie officiellement.

Michael Sata n’a pas lu l’intégralité de son discours. Après avoir officiellement ouvert la session, il a déclaré: « Je vous remercie de m’avoir écouté et je laisse le reste du discours au président » du Parlement.

Les politologues locaux s’accordent à dire que la guerre de succession a déjà commencé à Lusaka.

Le président a notamment promis que son gouvernement s’efforcerait de développer le secteur agricole et de construire des logements pour les étudiants. « L’agriculture est le secteur clé pour nous permettre de lutter contre la pauvreté, et notre gouvernement continue à faire de la sécurité alimentaire sa priorité« , a-t-il dit.

Source

Repost 0
Published by Gri-Gri International - dans Zambie Politique Gos et Gars du moment
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 07:24
#CPI / Les 3 juges de Gbagbo sont connus, pas la date du procès...

*Article initialement paru à Abidjan, dans les colonnes du Nouveau Courrier, le 18 septembre 2014

Le procès de Gbagbo devrait s’ouvrir bientôt avec la constitution hier de la Chambre de première instance par la présidence de la CPI. Gbagbo saisira cette occasion pour faire éclater la vérité sur la crise ivoirienne afin que la justice soit rendue.

Les juges qui seront chargés du procès du président Laurent Gbagbo ont été désignés. Il s’agit de Cuno Tarfiisser, Olga Herrera Carbuccia et Geoffrey Henderson. Dans une décision rendue hier, la présidence de la Cour pénale internationale (CPI) a constitué « avec effet immédiat » la Chambre de première instance I qui aura la lourde responsabilité de conduire ce procès qui s’annonce décisif pour la crédibilité de cette institution judiciaire internationale mais aussi compliqué pour tous ceux qui ont œuvré à la chute de Gbagbo. Cette décision intervient 6 jours après celle rendue le 11 septembre dernier par la Chambre préliminaire I, rejetant la demande d'autorisation d'interjeter appel de la confirmation des charges introduite par la Défense de Gbagbo le 29 juillet dernier. Cette décision de la Chambre préliminaire qui ouvre ainsi la voie à un procès avait également ordonné au Greffier de transmettre le dossier de la procédure à la présidence de la CPI en vue de la constitution d'une Chambre de première instance. Ce que le Greffe a fait le 12 septembre dernier.

Avec la mise en place de cette Chambre de première instance I, la Chambre préliminaire I est désormais dessaisie de l’affaire le Procureur contre Laurent Gbagbo. Cette nouvelle Chambre chargée d’administrer « avec effet immédiat » la suite de la procédure va donc s’atteler à fixer une date pour le démarrage du procès. Sur les délais d’ouverture d’un procès, voici ce que disent les textes de la CPI, notamment la Règle 132 du Règlement de procédure et de preuve : « Aussitôt après sa constitution, la Chambre de première instance tient une conférence de mise en état pour fixer la date du procès. Elle peut, d’office ou à la demande du Procureur ou de la défense, repousser cette date. Elle notifie la date du procès à tous ceux qui participent à la procédure. Elle veille à ce que cette date et tout report éventuel soient rendus publics ».

TEXTE / ANDERSON DIEDRI

Repost 0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 04:00
Melvin Bliss Synthetic substitution / Ministère AMER Damnés (#Beaucoupdegenssontsouspressionlesapaiserestmamission)

Comme Pelé, je continue ma lutte, /

Feinte à droite, feinte à gauche, tir et but.

Le texte ci-dessous est paru en 2013 chez un blogueur passionné, Lud le Scrobouillard, cultivé musicalement, judicieux, et qui sait rendre aux deux disques de Ministère AMER ce qu'il leur doit. Sur le même principe que les pages School of sampling de Get Busy, il part du morceau Damnés et découvre celui à partir duquel il a été musicalement conçu et produit. Tout en re-situant l'arrivée des deux missiles sarcellois dans le paysage rap gaulois des années 90.

J’ai choisi cette semaine le morceau Damnés du Ministère Amer, présent sur leur 1er album Pourquoi Tant De Haine ?, sorti en 1992 chez Musidisc, et qui contient un sample de Synthetic Substitution de Melvin Bliss (1977).

Kenzy, Stomy, Passi, Frédéric Bride habitent Sarcelles et font des excursions à Paname à la fin des années 1980 ; ils forment vite l’association loi 1901 A.M.E.R. (Action Musique Et Rap) avec d’autres, Mariano Beuve, Guetch, Moda, Hamed Daye, etc. Invités par Dee Nasty et Lionel D sur Nova, leur 1er maxi Traitres sort en 1991 sur un label indépendant. Puis viennent leur album en 1992, un reportage de l’émission Rapline présentée par Olivier Cachin en 1993, leur 2e album 95200 en 1994 : entre Brigitte Femme De Flic en 1992, leurs apparitions publiques (Ça ce discute), leur image hardcore et gangsta franchouille (le croisement de Huey P. Newton et de Darin « Doughboy » Baker), le fantasme déclenché par l’appellation « Secte Abdoulaï », et leur morceau Sacrifice de Poulet en 1995 (pour la compil de chansons inspirées par le film La Haine), le Ministère provoque la colère de la France bien-pensante. C’est oublier un peu vite l’aspect contestataire et conscient de leurs lyrics : racisme, brutalités policières, négritude, volonté affichée de faire un art français, indépendance, observation crue d’un quotidien banlieusard fantasmé. C’est oublier la qualité et l’énergie de leurs lyrics, de leur flow. C’est oublier l’esprit d’entreprise de Kenzy, tête pensante du groupe, stagiaire chez Musidisc, en BTS pub, prenant en main tout l’administratif, la logistique, le marketing, la distribution[1]. Le mec ira jusqu’à créer son label, le Secteur Ä, qui aura le succès que l’on connaît, entre le concert à l’Olympia pour les 150 ans de l’abolition de l’esclavage et la sortie des Neg, Arsenik, Janik, Pit Baccardi, Fdy Phenomen, etc.

Encore une fois, je suis entré par la fenêtre. Collégien, je mate les clips. Mes Forces Décuplent Quand On M’Inculpe de Stomy, Je Zappe Et Je Mate de Passi, Nirvana et Né Ici du Doc. J’achète beaucoup de singles et d’albums[2], mais je ne m’en contente pas longtemps : Vinz me copie dans la foulée L’Intégrale du Ministère sur une K7. Découverte d’un monde. Dorénavant, je ne jure que par le Ministère, le rap s’est arrêté en 1997 ! Le livret accompagnant L’Intégrale est très usé aujourd’hui, à force de lire, relire, décrypter et rapper les lyrics. Pour moi, le Ministère, c’est de nouvelles sonorités (rythmes irréguliers, samples acid-funky à souhait), c’est la découverte de Franz Fanon, de la colonisation et de la Françafrique, c’est Je Flirte Avec Le Meurtre, c’est les baskets blanches, c’est Un Eté A La Cité, c’est… une partie de ma culture.

Texte / Lud le Scribouillard

[1] Lire à ce propos le long entretien donné par Kenzy au dernier numéro de Snatch, n° 19, septembre-octobre 2013.

[2] Stomy Bugsy arrive à un moment crucial dans ma vie culturelle. Peu avant, ma chère grand-mère, qui m’offre souvent des livres depuis que je suis tout petit (ethnologie avec photos, les volcans, géographie avec dessins, histoire, etc.), me transmet un bouquin qu’elle avait reçu de France Loisirs avant ma naissance : Le Syndicat du Crime de J.M. Charlier et J. Marcilly, qui parle de la naissance du crime organisé moderne aux Etats-Unis du début du siècle jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. En même temps que je dévore le bouquin, je reste un ado fasciné par les gangsters : je découvre les films qui deviendront cultes pour toute une génération, et les nombreuses références de Stomy aideront à m’y retrouver : Les Affranchis et Casino, Scarface, Le Parrain, Les Incorruptibles, Pulp Fiction, la série des Syndicat du crime, The Killer, Les Indomptés, Nos Funérailles, Usual Suspect, Heat, Premiers Pas dans la Mafia, Carlito’s Way, etc. Evidemment, je redécouvre ses films avec un autre regard à mesure que je deviens un adulte…

Source

Repost 0

Gri-Gri TV