Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 14:09

 

Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse ne peuvent que chanter la gloire du chasseur. C’est par ce proverbe, cher aux Africains, que la ministre de la Culture du Mali, Madame N’Diaye Ramatoulaye Diallo, a commencé son discours au siège de l’UNESCO à Paris, le jeudi 7 décembre 2016, lors de la rencontre qui allait se conclure par la Déclaration d’engagement de la cinquantaine d’artistes maliens présents ce jour-là, à la «Coalition des Artistes pour la promotion des huit volumes de L’Histoire générale de l’Afrique».

Le travail sur L’Histoire générale de l’Afrique a été lancé par l’Unesco en 1964, pour «remédier à l’ignorance généralisée sur le passé de l’Afrique, pour relever ce défi qui consistait à reconstruire une Histoire de l’Afrique libérée des préjugés raciaux hérités de la traite négrière et de la colonisation, et favoriser une perspective africaine».

 

La Directrice générale de l’Unesco, Madame Irina Bokova, a affirmé que L’Histoire générale de l’Afrique est un des chantiers intellectuels les plus ambitieux de l’Unesco. «Supervisée par un Comité scientifique international dont deux tiers étaient africains, l’élaboration des huit volumes de l’Histoire générale de l’Afrique a mobilisé plus de 230 historiens et autres spécialistes pendant plus de 35 années. Achevé en 1999, ce travail colossal qui eut un grand retentissement en Afrique et, au-delà, dans les milieux scientifiques et universitaires, est considéré comme une contribution majeure à la connaissance de l’Histoire et de l’historiographie africaines.»

Mais, il ne suffit pas d’écrire l’Histoire de l’Afrique, il faut la faire connaître aux Africains, sans distinction d’âge et de condition sociale, et le constat est amer. Quoique traduite en treize langues, dont trois langues africaines (l’haoussa, le swahili et le peul), et disponible en téléchargement gratuit sur le site de l’Unesco, L’Histoire générale de l’Afrique est inaccessible à la plupart des Africains, et les milieux scolaires et universitaires africains en ignorent l’existence. Et pourtant, comme l’a mentionné la ministre de la Culture du Mali, il faut «se connaître soi-même pour aller de l’avant».

Madame N’Diaye Ramatoulaye Diallo a salué les artistes maliens «qui n’ont pas attendu ce projet pour faire de l’Histoire de l’Afrique la matière première de leurs œuvres. Leur inspiration trouve sa source dans les personnages historiques, dans les faits héroïques, et dans les lieux symboliques du passé du Mali, et de l’Afrique en général. Dans un pays à tradition orale comme le Mali, ils ont été et demeurent les véritables transmetteurs du passé. Le Mali regorge d’artistes qui ont bâti leur renommée sur le genre historique dans les domaines qui sont les leurs. Ils savent faire passer l’Histoire.»

Madame la Directrice générale de l’Unesco a demandé aux artistes maliens d’être «les porte-drapeaux de cette Histoire générale de l’Afrique qui est l’Histoire commune à toute l’Humanité. Les artistes sont en première ligne dans le combat contre l’ignorance. Une meilleure connaissance de l’Histoire de l’Afrique est une des armes de ce combat. Il faut répondre à l’extrémisme par l’art et la culture qui sont les manières les plus interactives, les plus pérennes, et les plus riches de le faire.»

Le musicien, Cheick Tidiane Seck, n’a pas manqué d’affirmer que la musique, la peinture, le théâtre, la littérature, le cinéma, la photographie, la danse, les arts plastiques, la mode, chaque art, tous les arts, chaque artiste, tous les artistes, contribuent chaque jour, tous les jours, à rétablir l’Histoire du continent. Les artistes maliens ne sont pas les seuls à s’être engagés à promouvoir le rayonnement de L’Histoire générale de l’Afrique. En un an, environ 200 artistes africains ont décidé de faire partie de cette Coalition pour combattre la méconnaissance et l’ignorance entretenues autour de l’Histoire du continent.

D’ici la fin 2017, l’Unesco publiera un ouvrage électronique gratuit d’une centaine de pages qui résumera le contenu des 8 volumes de L’Histoire générale de l’Afrique, afin que l’Histoire vraie du continent soit enfin accessible à tous. Le volume 9, qui est en cours d’élaboration, examinera «L’Africanité globale contemporaine». Il s’agira «d’écrire une histoire sereine des Africains et des Afro-descendants à l’échelle de la planète toute entière».  L’Unesco et le ministère de la Culture du Mali comptent sur les artistes maliens pour honorer leur engagement, les artistes maliens espèrent pouvoir compter sur l’engagement de ces institutions culturelles pour promouvoir les artistes.

Habib Dembélé, Guimba national, a été invité à clôturer cette rencontre d’engagement. Il a raconté l’histoire de  «Sara», probablement pour rappeler à chacune et chacun que «la parole est contraignante», et qu’un être humain «devrait choisir la mort ou la prison pour respecter sa parole donnée».

Texte : Françoise WASSERVOGEL

SOURCE

 

Repost 0
Published by Gri-Gri International - dans Mali Devoir d'histoire Arts & culture
commenter cet article
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 11:57

 

Anniversaire, commémoration, journées mondiales …

 

www.@africolor.com communication@africolor.com concerts@africolor.com 

jusqu’au 24 décembre : 28eme édition de notre festival Africolor L’Afrique sera à l’honneur dans toute l’Ile de France – Entre transes en tous genres, révolutions citoyennes, blues façon Ali Farka Touré, émancipations féminines, les nouvelles générations de cette Afrique Debout mettent Africolor sur courant alternatif. Des soirées survoltées consacrées au rap citoyen, au ballet de Casamance, à l’Afrique Enchantée, pendant un mois et demi les musiques africaines vont éclairer la Seine-Saint-Denis et au-delà̀. – Rens. Béatrice Akakpo 

 

http://www.maghrebdesfilms.fr admin@maghrebdesfilms.fr 

jusqu’au 22 décembre : Festival « Le Maghreb des films » : Ce seront 46 films programmés dans 6 lieux parisiens, au moins 8 avant-premières, avec pratiquement un débat par séance ! Un focus tout particulier est mis cette année sur les femmes et les films de femmes du Maghreb, et sur la question des migrations. Cette année le Maghreb des Films inaugure deux partenariats : avec la Maison des Métallos, autour de la projection de « La Révolution des Femmes, un siècle de féminisme arabe » de Feriel Ben Mahmoud. Projection en présence de Feriel Ben Mahmoud et Ahmed Madani. – avec l’association L’Usage du Monde, au Louxor le 16 décembre, autour du très attendu Hedi de Mohamed Ben Attia, primé cette année à la Berlinale du prix de la meilleure première œuvre et de l’ours d’argent du meilleur acteur. Les salles : La Clef – Institut des Cultures d’Islam – Maison des Métallos – Le Saint-André des Arts – École Normale Supérieure – Le Louxor – Rens. 

 

www.peuples-solidaires.org contact@courrier.peuples-solidaires.org

du 25 novembre (Journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes) au 10 décembre (Journée des droits de l’Homme), nous vous donnons rendez-vous pour 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes. Cette année nous mettrons l’accent sur un aspect trop peu connu des inégalités Femmes – Hommes : l’impact de l’évasion fiscale des multinationales sur les droits des femmes. Lorsqu’une entreprise multinationale échappe à l’impôt, cela affecte la société tout entière. Cependant, les conséquences sont encore plus graves pour les femmes et les jeunes filles qui, lorsque certains services publics essen­tiels, comme la santé, l’éducation ou encore les infrastructures et équipements, sont défaillants, se retrouvent en première ligne. Cette campagne a été lancée en 1991 par l’Institut international pour le leadership des femmes et organisée par le Centre pour le leadership mondial des femmes (CWGL). Plus de 6 000 organisations, décideurs politiques, gouvernements et agences de l’ONU y ont participé les années précédentes, ainsi que d’innombrables personnes d’environ 180 pays du monde entier. « Si notre système fiscal en Zambie exigeait des multinationales qu’elles paient leur juste part d’impôts, les services publics seraient suffisamment financés. Mon amie ne serait pas décédée. » Cecilia, une jeune militante d’Action Aid en Zambie, raconte comment elle a décidé de s’engager dans la lutte contre l’évasion fiscale des multinationales suite au décès d’une amie. Rens « ActionAid France – Peuples Solidaires » 

 

le 10 décembre : Journée internationale des droits de l’homme, Martin Luther King reçoit le prix Nobel de la paix (1965) 

le 11 décembre : Fête nationale du Burkina Faso 

le 12 décembre : Fête de l’indépendance du Kenya (Jamhuri) 

le 13 décembre 1998, mourrait assassiné, le journaliste Norbert Zongo

le 18 décembre : Commémoration du massacre d’arhiba – Rens Association pour la Démocratie et le Développement (ADD) 06 20 72 59 83 

le 20 décembre: Journée internationale de la Solidarité Humaine

 

Actions situées dans l’Oise (60)

 

samedi 17 décembre de 15h à 19h : Conférence « Quelle religion pour le salut Africain ? » ..matcheuma@yahoo.fr avec Wembou Matcheu madjeu – Nous sommes au xxie siècle, un siècle ultra moderne en comparaison du moyen âge. La grande majorité des peuples qui composent le monde ont saisi tous ce qu’une telle époque pouvait leur offrir en terme d’idéologie, de technologie et de sciences pour se développer. Seule l’Afrique dite kémite demeure à la traîne, elle est tantôt en voie de développement ou en phase d’émergence, et cependant n’arrive pas à répondre aux besoins les plus essentiels de son peuple c’est à dire l’eau potable pour tous, l’assainissement de son environnement et une agriculture qui suffit à combler la faim. Pour autant, on observe un engouement insensé des populations à la religion dans une concurrence expansive des religions chrétiennes et musulmanes, comme la seule réponse à apporter à la souffrance des peuples sans cesse brutalisés par les pouvoirs politiques qui violent leurs droits humains, les fragilisent par des guerres à répétitives, les interventions militaires et la charité humanitaire. L’Afrique ne semble pas consciente de la résignation de son peuple qui se réfugie dans ces religions étrangères dont leur but est la domination… – Lieu : salle du dépôt 1 rue du dépôt près de la Médiathèque à Nogent sur-Oise – Inscription 06 59 11 86 39 

 

Actions situées à Paris (75)

 

jusqu’au 12 juinwww.dapper.com.fr comexpo@dapper.fr dans les collections du musée Dapper – Des pièces majeures sélectionnées uniquement à partir du fonds Dapper et qui sont présentées ensemble pour la première fois et qui puisent leurs significations dans les cultures de l’Afrique centrale ou dans celles de l’Afrique de l’Ouest. La collection du musée se caractérise par la diversité des provenances géographiques et par l’ancienneté. L’exposition, qui comprend quelque 130 pièces, présente des œuvres majeures. Certaines sont uniques et n’ont aucun équivalent dans le monde, telles des sculptures du Gabon ( Fang, Kota, Punu…) du Cameroun (Bangwa), du Bénin (Fon), ou encore du Mali (Dogon, Soninke) – Lieu : Musée Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è – Rens. 01 45 02 16 02 – 01 45 00 07 48 Chefs-d’œuvre d’Afrique 2017 de 11h à 19h (sauf mardi et jeudi) : Exposition 

 

jusqu’au 15 janvier www.institut-cultures-islam.org accueil@institut-cultures-islam.org » : L’exposition interroge la portée symbolique d’un classique de l’alimentation méditerranéenne : le couscous ou « la graine », dans sa forme métonymique et ses ressorts sociaux, culturels et politiques. Élu plusieurs fois « plat préféré des français », le couscous soulève en filigrane des questionnements relatifs à l’exil, l’immigration, la transmission et le partage, à la vie domestique et aux rapports de genre, à la mondialisation aussi. En se jouant de sa banalité, les artistes de l’exposition détournent les graines de leurs usages premiers et en exploitent leurs potentialités formelles et symboliques, afin d’en offrir une relecture contemporaine. – Lieu : Les deux bâtiments de l’Institut des Cultures d’Islam : ICI Goutte d’Or : 56, rue Stephenson – et – ICI Léon : 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers – Rens. Réservation : 01 53 09 99 84 Exposition « Sacrées Graines 2017, du mardi au jeudi de 13h à 20h, le vendredi de 16h à 20h, le samedi et dimanche de 10h à 20h.: 

 

jusqu’au 15 janvier http://www.achac.com/blogs http://www.quaibranly.fr publics@info.quaibranly.fr contact@quaibranly.fr: Quel rôle a joué l’art dans la quête d’égalité et d’affirmation de l’identité noire dans l’Amérique de la ségrégation ? À travers chefs-d’œuvre et documents, l’exposition rend hommage aux artistes et penseurs africains-américains qui ont contribué, durant près d’un siècle et demi de luttes, à estomper cette « ligne de couleur » discriminatoire. 1er dimanche du mois : le musée est gratuit – Lieu : Galerie Jardin du Musée du quai Branly, 37 quai Branly, Paris 7è, RER C Pont de l’Alma / M° Alma-Marceau / – Rens. 01 56 61 70 00 Les artistes africains-américains et la ségrégation 2017, mardi, mercredi et dimanche : de 11h à 19h, jeudi, vendredi et samedi : de 11h à 21h : Exposition The Color Lin: 

 

jusqu’au 15 janvier 2017 de 10h à 18h : Exposition, Kehinde Wiley,http://www.petitpalais.paris.fr/ http://kehindewiley.com  oeuvre d’art, peinture : Kehinde Wiley est un artiste peintre né en 1977 à Los Angeles, travaillant entre New York, Pékin et Dakar. Elevé dans un quartier défavorisé, ce peintre virtuose, diplômé de Yale, est souvent décrit comme un «superlatif vivant». S’inspirant des maîtres de la peinture classique tels que Titien ou Van Dyck, Wiley réalise des portraits colorés de jeunes noirs ou métisses. En effet, les modèles sont anonymes, rencontrés lors de castings de rue sauvages. Par conséquent, il créé des collisions entre l’histoire de l’art et la culture populaire. L’artiste héroïse, érotise, les « invisibles » traditionnellement exclus des représentations du pouvoir. Lieu : Le Petit Palais, av Winston Churchill, Paris 8è – Rens.

 

 

lundi 5 décembre de 18h à 20h : au colloque « La France au défi des migrations » Avec Hervé MORIN, Président du Nouveau Centre & des Bâtisseurs de l’UDI, Louis GISCARD d’ESTAING, Président de Les-IDees.fr, Sylvie SMANIOTTO, magistrat, vice-présidente des Bâtisseurs de l’UDI, Benjamin STORA, président du Musée de l’Histoire de l’Immigration, Antoine SFEIR, directeur des Cahiers de l’Orient, Pierre HENRY, directeur général de l’association France Terre d’Asile, Pierre JAMET, président de formation de jugement à la Cour Nationale du Droit d’Asile. – Lieu : Assemblée nationale, Salle Lamartine – 101 rue de l’Université, Paris 7è – Inscription obligatoire Quentin Delarue qdelarue.ipse@gmail.com https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScXVVqtp5zkOvmqGQBl6ltsKHFL0LA73PuHGd-e7QmH1Nw4SQ/viewform?c=0&w=1.

lundi 5 décembre, 20h, soirée en partenariat avec Les Films de l’Atalante, en présence de Viviane Candas : Avant-première de l’Algérie du possible de Viviane Candas, 2015, 82’, France. – Dans le cadre de Maghreb des Films 2016 – lieu : cinéma la Clef : 34 Rue Daubenton, Paris 5è, Metro 7 Censier-Daubenton, Bus 47 Censier-Daubenton – Rens. admin@maghrebdesfilms.fr http://www.maghrebdesfilms.fr

mardi 6 décembre de 9h à 19h : Rencontre européenne : Histoire de l’accueil des étrangers en Europe : Cette journée de rencontres et d’échanges mettra en lumière la façon dont les étrangers ont pu être accueillis dans différents pays d’Europe aux XIXe et XXe siècles et comment ils ont contribué à la construction des sociétés actuelles. Cette dimension comparative, tant dans les différentes expériences nationales présentées que dans les temporalités, permettra d’éclairer et de mettre en perspective la situation actuelle de l’hospitalité et de réfléchir au récit à venir de cette histoire. Ces questions seront abordées par des chercheurs, des responsables de musées et d’associations et des artistes venus d’Allemagne, Grèce, Italie, Belgique, Hongrie, Pays-Bas et de France. Organisé par l’Association génériques – Lieu : Théâtre du Soleil, la Cartoucherie Paris 12è – Rens 01 49 28 57 75 contact@generiques.org http://www.generiques.org/

mardi 6 de 14h30 à 18h15 et mercredi 7 de 9h15 à 18h15 décembre : Premier Forum de la Jeunesse et de l’Entrepreneuriat Afrique-France – Ce premier forum réunira décideurs publics et privés, jeunes, médias, diasporas, entrepreneurs et entreprises, réseaux d’éducation/formation, patronats africains et leurs parties prenantes Afrique-France. Les thématiques abordées par nos grands invités à cette occasion seront multiples : les potentiels et les talents de la jeunesse, la force des réseaux de la diaspora, la numérisation du continent, la diversification de l’économie, les infrastructures, l’éducation et la formation, l’entrepreneuriat, les femmes en Afrique, le développement des territoires,… Ce rendez-vous s’inscrit notamment dans la perspective du 27e sommet France-Afrique de Bamako en janvier 2017. – Lieu MEDEF, 55 av Bosquet, Paris 7è – Inscription : http://communication.medef.fr/LP/w96IZQRcPi8m

mardi 6 décembre à 14h30 : Réunion d’information Pour tout savoir sur Médecins Sans Frontières MSF et vous engager auprès de notre association – Lieu : siège de MSF, 8 rue Saint-Sabin, dans le 11ème arrondissement de Paris. – Rens. Médecins Sans Frontières 01 40 21 29 29 office@msf.fr www.msf.fr

mercredi 7 décembre à 18h : Rassemblement Place de la Concorde pour la libération de Mumia : Comme chaque premier mercredi du mois, nous donnons rendez-vous aux franciliens pour exiger la libération de Mumia Abu-Jamal et les traitements médicaux dont il a absolument besoin. Rappelons que Mumia a déjà passé 34 ans en prison dont 30 dans l’enfer du couloir de la mort. Il a toujours clamé son innocence sans jamais pouvoir la défendre face à un système judiciaire raciste et inéquitable. Aujourd’hui, c’est la justice fédérale qui a été saisie par son équipe de défense. Les audiences qui ont eu lieu en décembre 2015 ont porté sur les pratiques de l’administration pénitentiaire pour limiter l’accès aux soins. La vie de Mumia est désormais entre les mains de la Cour fédérale, mais dépend aussi et surtout de notre mobilisation. – Lieu : Place de la Concorde, à proximité de l’Ambassade des Etats-Unis, Angle rue de Rivoli – Jardin des Tuileries – Rens. : contact@mumiabujamal.comhttp://www.mumiabujamal.com

du mercredi 7 au samedi 10 à 21h15, dimanche 11 à 17h et du lundi 19 au vendredi 23 décembre à 21h15 : Elf, la Pompe Afrique de Nicolas Lambert : À partir des paroles tenues par les protagonistes du procès ELF, une lumière se fait sur ce scandale politico-financier symbole de la Vème République. Des hommes passent aux aveux révélant, presque par hasard, les mouvements financiers qui confinent d’anciennes colonies dans le giron français.  – Lieu : Théâtre de Belleville, Passage Piver, 94 rue du faubourg du temple, M° Belleville- Réservation 01 48 06 72 34 Rens. http://www.theatredebelleville.com/saison-16-17/item/324-elf,-la-pompe-afrique

jeudi 8 décembre de 8h30 à 17h30 : Colloque international « Emploi en Afrique : et si l’agroalimentaire était une solution ? La forte croissance démographique de l’Afrique va entraîner l’arrivée sur le marché du travail de dizaines de millions de jeunes, y compris ruraux. Il faut donc que les filières agroalimentaires absorbent une partie de ces nouveaux actifs. L’émergence des classes moyennes, l’urbanisation et le développement de la grande distribution vont créer des opportunités pour ces filières. Cependant, l’augmentation nécessaire de la productivité du travail en agriculture, pour accroître les revenus agricoles et réduire les inégalités, risque de détruire des emplois. L’enjeu est donc double : promouvoir un modèle de développement agricole à la fois productif, durable et inclusif ; d’autre part, exploiter les gisements d’emploi considérables, qui existent dans les industries d’amont et d’aval de l’agriculture. Ces évolutions exigent d’énormes investissements, publics comme privés, y compris dans la formation des jeunes. Trois tables rondes et un face à face permettront à des experts, des responsables agricoles et des décideurs politiques d’échanger sur ces questions. Les tables rondes seront consacrées au potentiel de création d’emplois dans les filières agroalimentaires, à la création d’un environnement favorable aux entrepreneurs ruraux et, enfin, aux moyens de favoriser l’attractivité de l’agriculture auprès des jeunes. De son côté, le face à face questionnera la possibilité de générer une augmentation nette d’emplois de qualité dans l’agriculture. – Lieu : Centre de conférences de l’OCDE, 2 rue André Pascal, Paris 16e – Rens. Inscription farm-colloque@fondation-farm.org

jeudi 8 décembre de 17h à 20h : « Tourisme et vodou en Haïti : nouveaux touristes, nouvelles pratiques et nouvelles perspectives » avec Joseph Ronald Dautruche (LADIREP, Université d’État d’Haïti), , Saskia Cousin (Paris Descartes, CANTHEL) : « Pèlerinage esthétique sur les terres d’Ogou ». – Dans le cadre du Séminaire Tourisme – Lieu : 45 rue des Saints-Pères, Paris 6è, salle Mandel C – Rens. annedoquet(at)yahoo.fr, saskiacousin(at)free.fr, nchabloz(at)ehess.fr, sebastien.jacquot(at)univ-paris1.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article1525

jeudi 8 décembre à 20h : Projection de « De sas en sas » de Rachida Brakni, 2015, 82’, France. en présence de Rachida Brakni – dans le cadre de « Maghreb des Films 2016 » – Lieu Cinéma le Louxor, 170, boulevard Magenta, Paris 10è, M° : Barbès-Rochechouart lignes 2 et 4, Bus : 30, 31, 54, 56, 85, RER D, E, B : Magenta, Gare du Nord – Rens. admin@maghrebdesfilms.fr http://www.maghrebdesfilms.fr

vendredi 9 et samedi 10 décembre de 9h30 à 18h XXIII° Conférence annuelle du Forum économique de l’Afrique Gagnante : Elle sera marquée par un important colloque axé sur la croissance de l’Afrique et de l’Emergence de futur champions africains. Différents thèmes comme le Droit des Affaires OHADA, les nouveaux start-up, le numérique, les infrastructures et la logistique, les nouveaux pôles financiers et le financement des TPE et MPE, ainsi que les fonds d’investissements seront abordés. Des spécialistes de haut niveau aborderont toutes ces questions sous la direction du Président d’Honneur de la BAD, l’honorable Babacar Ndiaye. – Une exposition – Salon de l’entreprise africaine marquera la présente session de la Conférence Annuelle du Forum Économique de l’Afrique Gagnante. A cette occasion, les entreprises invitées auront l’occasion de présenter leurs activités afin de s’ouvrir à d’autres partenaires et surtout de vendre l’image de l’entreprise africaine. Nous sommes au Temps de l’Afrique. Tous les partenaires s’accordent sur les potentialités fabuleuses de notre continent et des perspectives formidables de développement que suscite l’Afrique. Ce salon de l’Entreprise Africaine sera un outil essentiel pour le renforcement du partenariat et un lieu privilégié de rencontres et d’échanges. Plus de 500 visiteurs seront attendus. Organisé par le Conseil International des Managers Africains, Président M. Sidi Abd Allah SY – Lieu : Hôtel Méridien Étoile de la Porte Maillot – Rens : 06 12 61 30 92 ssy@managers-africains.com conference@managers-africains.com www.managers-africains.com

 

vendredi 9 décembre de 10h à 13h : Guerres, conflits et sociétés au XXIe siècle : Séminaire organisé par Rémy Bazenguissa Ganga, directeur d’études à l’EHESS / IMAF (cet enseignant est référent pour cette UE) ; Jean-Vincent Holeindre, professeur à l’Université de Poitiers et Sami Makki, maître de conférences à Sciences Po Lille – lieu : : IMAF / Site Raspail, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail, Paris 6è – Rens. : bazengui(at)ehess.fr, eldubois(at)ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article1543

vendredi 9 décembre de 11h à 13h Supports et circulation des savoirs et des arts en Afrique et au-delà : Le séminaire cherche à mettre en perspective les rapports complexes entre la création artistique contemporaine en Afrique et le monde globalisé, qu’il s’agisse de danse, de théâtre, d’arts plastiques, de photographie, de cinéma, de musique, de littérature, d’arts numériques. Séminaire organisé par Claire Bosc-Tiessé, CNRS / IMAF ; Carlo Célius, CNRS / IMAF ; Jean-Paul Colleyn, EHESS / IMAF (cet enseignant est référent pour cette UE) ; Anne Doquet, IRD / IMAF ; Christine Douxami, Université de Franche-Comté / IMAF et Éric Jolly, CNRS / IMAF – Lieu : IMAF du blv Raspail, École des hautes études en sciences sociales (EHESS), salle des artistes, 96 boulevard Raspail, Paris 6è – Rens : 01 53 63 56 50 elisabeth.dubois(at)ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article1546

vendredi 9 décembre de 16h30 à 21h : Concert solidaire organisé par Aladji Ba, ambassadeur de la campagne, sportif français et artiste au profit de l’action « La voix des migrant-e-s et des Diasporas : déconstruire 10 idées reçues sur migrations et développement ». – Un spectacle musical & animations (des artistes, tels que le groupe CLV, Matt Prod et Sherine Walouska sont attendus mais pas que…) – Dégustation des cuisines du monde, Photo call, Tombola solidaire et Vente d’œuvres d’art locales et artisanales – Entrée 15€ la recette sera reversée en intégralité à la campagne « 10 mythes ». – Lieu : pavillon Carré de Baudouin, 121 rue de Ménilmontant, Paris 20è – Rens. Nelea Motriuc du FORIM nmotriuc@forim.net

du vendredi 9 décembre 2016 au 6 janvier 2017 : Exposition « Miniatures contemporaines » Née à Alger, Ida Aït-El-Hadj, miniaturiste, vit et travaille en région parisienne. L’année 1984 sera celle de sa rencontre décisive avec Abbas MOAYERI, miniaturiste iranien, avec lequel elle travaille jusqu’en 1994. Il lui enseigne la technique délicate et précise des persans BEHZAD et Rezza ABASSI; puis elle s’intéresse à LEVNI (miniaturiste turc) et Mohamed RACIM (miniaturiste algérien). Vernissage vendredi 9 décembre à 18h30 – Lieu : Centre Culturel Algérien, 171 rue de la Croix Nivert, Paris 15è – Rens. 01 45 54 95 31 contact@cca-paris.com http://www.cca-paris.com/

samedi 10 décembre de 9h à 17h : Journée thématique « Accueil de l’étranger » à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’homme. Cette nouvelle journée thématique permettra décrypter les enjeux liés aux mouvements de population et d’identifier des pistes pour résister face aux murs et barrières qui s’érigent partout dans le monde. Ensemble, osons la fraternité ! – Prg : Conférence de Mathilde Mase, chargée des programmes Asile à l’ACAT, Découverte du dossier ACAT Accueil de l’étranger, Etude des concepts, des cartes et des enjeux motivant l’exil, Echanges entre les participants sur leurs expériences d’accueil – Lieu : siège de l’ACAT, 7 rue Georges Lardennois – Paris 19e – Rens. acat@acatfrance.fr

samedi 10 décembre de 13h à 16h : stages de danse africaine de Guinée « Place aux femmes » animé par Tanti Sylla – Participation : 35 euros – Lieu : Micadanses (studio May B), 15, rue Geoffroy-L’Asnier, Paris 4è, M° Saint-Paul ou Pont-Marie – Rens. et inscriptions : Maryse 06 14 38 81 11 ou mzal@club-internet.fr

samedi 10 décembre de 13h à 18h : Atelier des cuisines sans frontières – Moment convivial à la découverte de recettes venues des 5 coins du monde. Le format en ateliers favorise le développement de l’esprit du « mieux vivre ensemble » dans le respect mutuel et la tolérance. les 3 ateliers seront animés pour le Sénégal par Salamata; pour l’Algérie par Zohra et pour l’Ile Maurice par Françoise – Dégustation : 6 € par personnes – Lieu : MJC des Hauts de Belleville 43/45 rue du Borrégo, Paris 20è – Rens. et Inscription : Robert FOPA & Sylvie Hoffmann 06 09 25 01 64, 06 11 12 47 43 aicsf.paris@gmail.com www.marmitedor.org

samedi 10 décembre de 14h30 min à 16h : Projection Débat de « Kickin it with the Kinks » , un documentaire de Cynthia Butare. La journaliste, auteure et réalisatrice Rokhaya Diallo, connue pour ses engagements en faveur de l’égalité, anime au « 104 » une soirée mensuelle et conviviale de débats autour d’un film. Elle propose pour chaque soirée la projection d’un film engagé sur un thème actuel de société suivi d’une conversation avec son auteur(e) invité(e) et d’un panel composé d’associatifs, d’experts et d’artistes. Le débat donnera un large temps de parole au public, bénéficiera d’un important relais sur Internet, et donnera lieu à une interaction sur les réseaux sociaux grâce au hashtag #RokMyWorld du nom du blog de Rokhaya Diallo. Projection suivie d’une discussion avec la réalisatrice Cynthia Butare, Fatou N’diaye (blogueuse) et Aline Tacite (fondatrice de l’association Boucles d’Ébène). – Lieu : le 104 Centquatre, 5 rue Curial, Paris 19, – Rens. 01 53 35 50 00 info@iamdivas.comhttp://www.104.f ou Rokhaya Diallo contact@rokhayadiallo.com

samedi 10 décembre à 14h30 : Rencontre avec la revue D’ailleurs et d’ici – Le troisième volume de la revue annuelle D’ailleurs et d’ici, intitulé « (Ré)volution culturelle ! Arts et culture face à la France plurielle », est paru. Débat avec : Gerty Dambury, dramaturge et romancière, Caroline Guiela Nguyen, metteure en scène, Aurore Gorius, journaliste, auteur de Fils et filles de… Enquête sur la nouvelle aristocratie française, Adnane Tragha, réalisateur du film 600 euros, Alexis Peskine, plasticien, Alexandre Michelin, directeur du site Spicee, ancien président de la Commission Images de la diversité (CNC), Françoise Vergès : Chaire Global South(s), Présidente de Décoloniser les arts – Lieu : Musé Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è, M° Victor Hugo – Rens. et réservations : 01 45 00 91 75, communication@dapper.com.frservation@dapper.fr www.dapper.com.fr

samedi 10 décembre à 20h : Concert de Ibaaku : Pour son premier album en solo, le producteur et multi-instrumentiste sénégalais Ibaaku se présente comme l’espoir d’une nouvelle scène électro mondiale qui puise dans l’héritage des musiques traditionnelles locales. “Alien Cartoon” touche du doigt ce qui fait l’essence même de l’afrofuturisme : poétiser le passé pour le plonger avec énergie dans le présent et dans le futur. – Lieu : Badaboum, 2 bis rue des Taillandiers, Paris 11è, M° Ledru-Rollin – Rens. : 01 48 06 50 70 http://www.badaboum.paris

samedi 10 décembre à 20h : XXIII° Gala du Leadership des Managers Africains. Sur invitation du Conseil International des Managers Africains, Président M. Sidi Abd Allah SY – Ce Gala sera aussi un rendez-vous incontournable pour tous les participants à la Conférence Annuelle. 30 Managers Africains seront honorés du prestigieux Prix de l’Oscar du Leadership lors du traditionnel Dîner de Gala des Managers Africains, – Rens : 06 12 61 30 92 ssy@managers-africains.com conference@managers-africains.com www.managers-africains.com

samedi 10 décembre de 20h à 23h : Davido en Concert : La star nigérienne débarque à Paris le Samedi 10 Décembre ! DAVIDO a reçu plusieurs récompenses telles que Meilleur artiste masculin 2014 et Artiste de l’année aux MTV African Music Award, Meilleur Nouvel Artiste 2012 aux Kora, même un prix aux BET awards et une nomination aux MTV Europe Music Award. – Lieu : Le Bataclan se situe au 50 boulevard Voltaire, Paris 11è, M° Parmentier – Tarif : 30,70€ – I Am Divas info@iamdivas.comhttp://www.bataclan.fr

mardi 13 décembre de 9h30 à 12h30 : De l’usage de l’archive dans la construction d’une fiction politique : le cas du Livre d’Aksum (Ethiopie, 15è-19ès), avec Anaïs Wion – Discutants : Bertrand Hirsch (Paris-1 Sorbonne, IMAf) et Laurent Morelle (EPHE) avec Caterina Madeira Santos (EHESS, IMAF) et Anne Lafont (INHA) – dans le cadre Monuments et documents de l’Afrique ancienne : recherches en cours en histoire, histoire de l’art et archéologie Organisé par Claire Bosc-Tiessé, CNRS / IMAF ; Marie-Laure Derat, CNRS / Orient & Méditerranée et Anaïs Wion, CNRS / IMAF – Lieu : IMAF rue Malher, Centre Malher , 9, rue Malher, Paris 4è, M° Saint-Paul – Rens. 01 44 78 33 32 Claire.bosc-tiesse(at)univ-paris1.fr ; derat(at)univ-paris1.fr ; anais.wion(at)univ-paris1.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article1552

mercredi 14 décembre de 9h15 à 13h : Rencontre sur les droits des migrants par l’ Association Tous Bénévoles – Publics cibles : bénévoles, salarié-es et responsables associatifs intéressés et/ou confrontés aux problématiques de l’accueil de personnes migrantes – Objectifs : Au contact quotidien des migrants, de nombreux bénévoles sont confrontés à des situations administratives et juridiques complexes. Il semble essentiel qu’ils puissent : Comprendre les enjeux de l’accueil des migrant-es au regard de l’actualité, Cerner les contours du droit d’entrée et de séjour des étrangers en France, Connaître les différents dispositifs autour de l’accès à la langue, clef de voûte de l’accueil. – pot convivial à partir de 12h20 – Lieu : Centre d’animation la Tour des Dames, Paris 9ème arr. – Rens. Karine Arslanyan karinearslanyan@yahoo.fr – Inscription obligatoire : Carole & Virginie 01 42 64 97 37 info-progab[a]tousbenevoles.org  www.tousbenevoles.org

mercredi 14 décembre de 14h à 17h : Réunion de la plateforme UE/Afrique(s) sur « Les industries culturelles et la place du cinéma en Afrique de l’Ouest » En présence de Françoise BENHAMOU, spécialiste de l’économie de la culture Et des cinéastes africains – Lieu : Bureau du Parlement européen, 288 Boulevard Saint-Germain, Paris 18è – Rens. Inscription 01 43 21 96 76 06 72 84 13 59 afahoyo@entretiens-eurafricains.org contact@entretiens-europeens.org

mercredi 14 décembre de 14h à 19h : Colloque « L’éducation en France et la solidarité citoyenne : deux valeurs qui disparaissent ? » Sous le patronage de Madame la Ministre Helene Conway Mouret, Sénatrice – 2 tables rondes : 1)° L’école en France : éducation des masses ou promotion de l’élite – 2) Liberté, égalité : mais que devient la fraternité dans l’État de droit ? – Lieu Au Sénat, Palais du Luxembourg, salle Vaugirard – Réservation obligatoire à an-eh@orange.f – Rens. Joël Broquet 06 16 58 06 00 joelbroquet@noos.fr

 

mercredi 14 décembre de 15h à 16h30 : Visite guidée gratuite avec un interprète en langue des signes française (LSF) de l’Exposition « Sacrées Graines ». Un moment d’échanges et de convivialité permettant de découvrir l’ICI et d’approfondir votre expérience des œuvres et vos connaissances des artistes de l’exposition Sacrées Graines. Entrée libre sur réservation  – Lieu : Les deux bâtiments de l’Institut des Cultures d’Islam : ICI Goutte d’Or : 56, rue Stephenson – et – ICI Léon : 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers – Rens. Réservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org

jeudi 15 décembre novembre de 14h à 16h : « Musique arabe, folklore de France ? les cultures musicales « indigènes » à Alger, entre régionalisme et exotisme (1900-1942) » Malcolm Théoleyre (doctorant, IEP de Paris) : dans le cadre du séminaire Nouvelles perspectives sur l’histoire du Maghreb (XVIIIe-XXIe siècle) organisé par Claire Fredj, maître de conférences à l’Université Paris-Ouest Nanterre-La-Défense ; Isabelle Grangaud, chargée de recherche au CNRS ; Kahina Mazari, doctorante à l’EHESS / IMAF et Alain Messaoudi, maître de conférences à l’Université de Nantes. – Lieu : Salle de réunion de l’IMAF, 2e étage, 96 bd Raspail , Paris 6è – Rens. messaoud(at)ehess.frclaire.fredj(at)gmail.com, isabelle.grangaud(at)gmail.comhttp://imaf.cnrs.fr/spip.php?article1522

vendredi 16 décembre de 9h30 à 19h : Journée de réflexion autour des formes de résilience des associations ici et là-bas et remise de la 3ème édition 2016 du Prix Madiba : Organisé par le Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations (FORIM) sur le thème « Je résiste, j’existe ! Récits d’une lutte cachée », cette 3ème édition consacrera les initiatives et projets des associations de migrant-e-s mis en œuvre en faveur de l’autonomisation des femmes et de lutte contre les violences faites aux femmes et aux jeunes filles. L’évènement marquera la Journée Internationale des Migrant-e-s célébrée par le FORIM chaque 18 décembre. – Lieu : Mairie du 20è, 6 place Gambetta, Paris 20è, M° Gambetta – Rens. 01 44 72 02 88 msantos@forim.net www.forim.net

vendredi 16 décembre et chaque 3ème vendredi du mois de 18h30 à 19h30 : Rassemblement du Cercle de Silence à Paris contre le traitement inhumain des sans papiers – Vous pouvez vous joindre au cercle à tout moment, même pour seulement quelques instants. Par notre participation au cercle de silence, nous voulons dénoncer les traitements inhumains réservés aux migrants du seul fait qu’ils n’ont pas de papiers en règle. Nous en appelons à la conscience de tous et vous invitons à rejoindre le cercle de silence place du Palais-Royal – Cercle composé de citoyen(ne)s dont certain(e)s sont membres de : AARAO les Messagers, AI, CCFD, CFDT-Terre Solidaire, Cercle de Résistance, Paris-Sud CGT, Cimade, FEP, LDH, MAN, MIR, Mission Populaire Evangélique, Pastorale des Migrants, Réseau Chrétiens-Immigrés, Réseau franciscain Gubbio, Résister aujourd’hui, RESF, Secours Catholique, Syndicat de la Magistrature …… – Lieu : Place du Palais Royal, Paris 1er, M° Palais-Royal-Musée-du-Louvre http//www.cerclederesistance.fr

vendredi 16 décembre à 20h, avant-première en partenariat avec l’Usage du Monde : Hedi, Mohamed Ben Attia, 2016, 93’, Tunisie/Belgique. – dans le cadre de « Maghreb des Films 2016 » – Lieu Cinéma le Louxor, 170, boulevard Magenta, Paris 10è, M° : Barbès-Rochechouart lignes 2 et 4, Bus : 30, 31, 54, 56, 85, RER D, E, B : Magenta, Gare du Nord – Rens. admin@maghrebdesfilms.fr http://www.maghrebdesfilms.fr

samedi 17 décembre à 14h : Balade de 2h30 sur la Mode à La Goutte d’Or accompagné du Passeur de culture. Une Fashion Mix «hors les murs» dans un ancien quartier de Paris : à la rencontre des artisans, tailleurs, mécaniciens, «sapeurs» ou créateurs qui, un jour dépassèrent océan, montagne et désert pour venir à la capitale. Rendre visible la participation des immigrants à la couture et au prêt-à-porter français (confection) et mettre en évidence leurs apports à l’inventivité, la beauté et l’élégance hexagonales. Partagez passion, savoir et accent de vérité dans le quartier chamarré de La Goutte d’Or à Paris, capitale internationale de la mode ! (En écho à l’exposition Fashion Mix au Musée de l’Histoire de l’Immigration). Découvrez un quartier où l’atelier de confection côtoie la boutique de créateur, où le vendeur de bazins fréquente le styliste émérite, où les coiffeurs afro palabrent avec les esthètes de la « Sapologie »…. Vivez la multitude des couleurs des wax africains, des caftans arabes et des costumes « ambianceurs ». Touchez le travail de création de Xuly Bët, Sakina M’Sa, Mazalay ou du tailleur de quartier ! 1/2 j. à partir de 15 € à partir de 6 personnes – Inscription préalable par courriel : voyagesiproche@bastina.fr – Rens. : 08 05 69 69 19 bastina@bastina.fr voyagesiproche@bastina.fr www.bastina.fr

samedi 17 décembre de 14h à 17h : Rencontre d’affaires et de réseautage de la Chambre de Promotion des Echanges Economiques avec l’ Afrique – Prg : Présentation de la CICP, Réseau International des Entreprises, Lancement des inscriptions dans l’annuaire international des entreprises, agenda des événements de la CICP, Opportunités d’affaires ou de partenariats à saisir, Offre de financement de votre entreprise, Immigration au CANADA: Opportunités d’ Etudes ou emplois. Echanges de cartes de visites et Cocktail gratuit offert. 170 participants attendus ! Cout de la Participation: 15 € par personne NB: Avantages: 4 mois d’insertion dans l’annuaire des entreprises (REMA) et le magazine CICP MAG offert ! – Lieu : siège de Matières grises, 4 rue Olivier Métra, Paris 20è, M° ligne 11, station Jourdain ou Télégraphe – Rens. et inscription : 07 51 97 21 37, 06 66 20 94 63 contact@cicpgroup.com dom.zanga@cicpgroup.com http://www.cicpgroup.com/

samedi 17 décembre à 14h : Rassemblement contre le racisme et les discriminations avec les Marcheurs du Tour de France « unis pour l’égalité » – Les Maisons des Potes sont partis en campagne avec le Tour de France « Unis pour l’Egalité » depuis le 14 novembre au départ de Marseille , jusqu’au 17 décembre à Paris. Une campagne « Unis pour l’Egalité », pas pour un candidat particulier mais pour faire gagner l’égalité contre le racisme et les discriminations. – Lieu : Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris, M° Hotel de ville – Rens. Samuel Thomas, Délégué Général de la Fédération Nationale des Maisons des Potes 01.44.93.23.23 contact@maisondespotes.fr

mardi 20 décembre à 18h : Réunion d’information Pour tout savoir sur Médecins Sans Frontières MSF et vous engager auprès de notre association – Lieu : siège de MSF, 8 rue Saint-Sabin, dans le 11ème arrondissement de Paris. – Rens. Médecins Sans Frontières 01 40 21 29 29 office@msf.fr www.msf.fr

mercredi 21 décembre à 14h30 : Carnet d’un explorateur en Afrique centrale : Dans cet atelier, jeunes et moins jeunes vont découvrir, seuls (à partir de 11 ans) ou en famille (à partir de 9 ans), certains peuples du Gabon en suivant les cours d’eau à la manière des explorateurs de jadis. Vous pourrez prendre des notes, répertorier des formes, observer des signes distinctifs et réaliser des dessins aquarellés. Tarif : 12€ – Lieu : Musé Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è, M° Victor Hugo – Rens. et réservations : 01 45 00 91 75, communication@dapper.com.fr Réservation@dapper.fr www.dapper.com.fr

jeudi 22 décembre à 19h : La Night d’Africolor : La Night est une soirée musicale unissant les talents de tous les membres de la communauté́ Singa pour faire la fête tous ensemble une fois par an. Le public se rencontre, échange, dépasse les barrières de la langue et de la culture. Au cœur de cette soirée : la solidarité́ joyeuse, qui fait partie de l’ADN de Singa comme d’Africolor. La Night s’organise sur trois temps forts : Un tremplin des talents de la communauté́ : nombreux sont les réfugiés célèbres dans leur pays d’origine, mais sans réseau et sans opportunité́ pour jouer en France. Une situation partagée par les jeunes talents d’ici, qui pourront également se produire lors de cette première partie. – Des concerts professionnels : lumière sur des artistes de renom qui s’engagent aux coté des personnes  réfugiées. Africolor invite Patrick Kabré, déjà̀ mobilisé sur la question des réfugiées dans son pays, le Burkina. – Pour finir la soirée en beauté́ et puisque l’âme festive est au cœur de La Night, un DJ Set plonge le public dans l’ambiance électro des nuits parisiennes. – Prix libre, entièrement reversé à Singa (aide les personnes réfugiées à construire des projets entrepreneuriaux, associatifs et artistiques), Restauration sur place – Lieu : La Bellevilloise, 19-21 rue Boyer, Paris 20è – Rens. 01 46 36 07 07 – Rens. Béatrice Akakpo concerts@africolor.comwww.@africolor.com

samedi 24 décembre pendant 2h30 environ (horaires à demander) : Balade africaine dans le 18eme : Le Petit Mali à Château Rouge à Paris – Baština vous invite au voyage « Petit Mali » au marché africain de Château Rouge dans le 18eme à Paris. Le nombre et la qualité des produits vendus ici éveille vos papilles, éblouit votre regard, égaye vos sens… Le marché de Château Rouge égalise les meilleurs marchés de Bamako ou Dakar : partout ce ne sont que capitaines, tilapias, machoirons, ignames, patates douces, piments, gombos, sauce graine ou arachide…Ces lieux de vie demeurent emblématiques de la geste ouest-africaine à Paris Rendez-vous avec le passeur de culture malien au marché africain de Château Rouge dans le 18eme arrondissement de Paris. – Prix : A partir de 15 € par personne – Lieu de rendez-vous au Marché africain de Château Rouge au sortir du métro (angle Boulevard Barbès et Rue Poulet devant le kiosque) dans le 18ème à Paris – Inscription préalable par courriel : voyagesiproche@bastina.fr – Rens. : 08 05 69 69 19 bastina@bastina.fr www.bastina.fr

Actions situées dans les Yvelines (78)

jeudi 8 décembre de 18h à 19h et tous les 2 ème jeudi du mois : Cercle de silence à Versailles : Que votre participation soit d’une minute, d’une dizaine de minutes ou d’une heure complète, elle marque votre soutien. Vous pouvez aussi y venir en groupe. Organisé par RESF : RESF78 est un collectif d’associations et de militants des Yvelines (78) qui apportent un soutien actif aux élèves sans papiers et à leurs familles – Lieu : Place du marché aux fleurs, angle Avenue de Saint-Cloud – avenue de l’Europe, marché aux fleurs à Versailles (78), RER-C Versailles – Rens : 01 34 92 50 94 cercledesilence.versailles@gmail.comhttps://sites.google.com/site/cercledesilenceversailles/

dimanche 11 décembre à 16h : Représentation de « Incendies » De Wajdi Mouawad par la compagnie « la muse en scène », mise en scène : Marie Paule Guillet – Au profit de l’association « Solidarité NdeFrance » – Libre participation aux frais – Exposition, vente artisanale et pot de l’amitié – L’association n « Solidarité NdeFrance » Soutient des projets de développement avec l’association des villageois de Ndem au Sénégal (cantines scolaires, case de santé en brousse, périmètres maraichers bio selon le principe de l’agro écologie, eau potable…) En 2017, le projet principal est l’aménagement du collège (construction de 2 salles de classe, d’un préau, de toilettes, d’un mur d’enceinte et plantation d’arbres) – Lieu : Salle de la Boissière, av Paul Albert Bartholomé à Plaisir (78) – Rens. solidaritendemfrance@gmail.com helenegerault91@gmail.com>

Actions situées en Essonne (91)

vendredi 2 décembre de 18h à 19h et tous les 1er vendredi du mois. Cercle de silence à Brétigny : Avec ou sans papiers, l’étranger est un être humain. Par notre rassemblement en cercle et en silence, nous entendons attirer publiquement l’attention sur le sort réservé aux migrants, aux étrangers et aux demandeurs d’asile. Nous affirmons que chaque personne est digne de respect et que les atteintes à la dignité de quelques-uns blessent tous les êtres humains dans leur humanité. Le cercle de silence de Brétigny est composé de citoyen(ne)s dont certain(e)s sont membres de : Alphabeta, ATD Quart Monde Essonne, CCFD-Terre Solidaire, Comité Chrétien en Solidarité avec les Chômeurs et les Précaires, Communauté Catholique de Brétigny/Le Plessis-Paté, Eglise Réformée de la Vallée de l’Orge, Ligue des Droits de l’Homme, Observatoire du CRA de Palaiseau, Parti de Gauche, Réseau Education Sans Frontières 91, Réseau franciscain Gubbio, Restos du Cœur, Solidarités Nouvelles pour le Logement. – Lieu : Place de la Gare à Brétigny-sur-Orge, RER-C Brétigny-sur-Orge (91) – Rens. cercledesilencebretigny@yahoo.fr http://cerclesdesilence.info

mardi 6 décembre à 18h30 : Café de l’actu « Scolarisation des enfants dans le Nord Mali », avec Gérard Gentilhomme. L’association Cencenkisé présentera l’état actuel de la scolarisation des enfants dans le centre, au Nord-Mali, à MOPTI et dans le Cercle de DOUENTZA. Face au contexte difficile, il témoignera du rôle de deux associations locales REMEDE et AHSEBD très engagées dans l’éducation des jeunes. – dans le cadre du Mois des 3 Mondes du 8 novembre au 17 décembre : « Etre jeune dans un monde incertain, quel engagement ? » – Lieu : Maison du Monde d’Évry 509, patio des Terrasses, Évry (91) Cedex – Rens. 01 60 77 21 56 contact@maisondumonde.org www.maisondumonde.org

vendredi 9 décembre dès 19h30 : Concert de Fatoumata Diawara et représentation des Tambourlingueurs : Fatoumata, artiste à l’élégance naturelle propose un folk hypnotique et sensuel. Entre racines mandingues et rythmes modernes, Fatou navigue entre ambiances jazz, blues et même pop londonienne. Ses textes, portés par une voix chaleureuse et délicate, traitent sans violence de sujets sensibles comme la condition des femmes. Musicienne interdite dans Timbuktu ou encore pilier du projet Mali Ko pour dénoncer la situation de son pays, Fatoumata Diawara se montre engagée et vigoureuse pour défendre un Mali moderne où le charme de la jeunesse rafraichit les esprits figés dans la tradition. – Les Tambourlingueurs, c’est une troupe déambulatoire tout terrain qui aborde un répertoire varié de rythmes, chants et danses du Mali. Le projet est né d’une rencontre entre le travail d’artistes maliens et les projets pédagogiques menés par la protection judiciaire de la jeunesse. Cette association donne naissance à la création d’une formation musicale de rue, promesse d’un voyage au cœur du Mali légendaire. – Tarif : 11€ à 6€ Restauration sur place – Lieu : Théâtre de l’Agora, Scène nationale, Place de l’Agora, Evry (91) – Réservation 01 60 91 65 65 http://www.theatreagora.com africolor – Rens. Béatrice Akakpo concerts@africolor.comcommunication@africolor.com www.@africolor.com

 

Actions situées dans les Hauts de Seine (92)

dimanche 4 décembre et tous les dimanches à partir de 9h : présence d’un traiteur marocain au marché Charras de Courbevoie : le sourire du Maroc au sein du marché Charras, on peut trouver une salade de carotte parfumé au cumin; un tagine de poulet citron avec ses olives ; tout pour vous faire voyager au pays des épices et de la bonne cuisine marocaine. Un petit espace à la décoration marocaine y est amémagé pour une dégustation ou un thé à la menthe – Lieu : Marché de Courbevoie Charras – Rens. Kaoutar Rau : 06 81 28 16 41 katy.rau@hotmail.fr

dimanche 4 décembre et tous les dimanches à partir de 9h : présence de deux traiteur Africains : l’un est sénégalais à l’entré du marché, l’autre à l’intérieurs Afro-Antillais : 06 18 18 36 62 sosthenekombet@hotmail.fr – Lieu : Marché de Courbevoie Charras

du vendredi 9 au dimanche 11 décembre, Opération microDON au profit de l’association « Solidarités international » : Dans le cadre de l’opération carte microDON Hauts-de-Seine placés cette année sous le signe de la solidarité et des super-héros, ces trois jours offrent l’opportunité aux Alto-Séquanais de venir à la rencontre des associations de leur département, mais aussi d’agir pour soutenir de multiples causes grâce à la carte de don à passer en caisse. Pour « Solidarités international » cela se passe dans le magasin Franprix, 32 rue Palloy à Clichy. Les bénévoles de l’association seront là pour discuter des actions de ses 2 000 collaborateurs sur le terrain qui se battent chaque jour pour venir en aide à des milliers de familles à travers le monde : Tchad, la RDC ou en encore Haïti. Ces deux jours sont aussi l’occasion pour nous de mieux faire connaitre notre principal combat, celui de l’accès à l’eau potable. » – Rens. 01 76 21 86 00

samedi 10 décembre à 10h : Conférence relative à l’Esclavage : La présentation de « l’Esclavage de l’Antiquité à nos jours » exposera les différentes pratiques de l’esclavage mises en œuvre au cours des siècles pour des raisons économiques. Etre esclave c’est être dépourvu d’existence juridique et appartenir à une autre personne. L’esclavage a été une pratique courante au cours des siècles. Aujourd’hui en France c’est un crime contre l’humanité. Ce phénomène sera examiné dans la Grèce antique, à Rome, aux Etats Unis, au Brésil et aux Antilles. Seront exposées les différentes traites développées dans l’histoire. La traite interne à l’Afrique, la traite orientale et plus particulièrement la traite occidentale. Seront indiquées les principales abolitions et seront signalées les survivances actuelles avec l’esclavage moderne. – Lieu : Espace Alma, 38 bis rue de l’Alma à Courbevoie (92). – Rens. 06 38 88 76 04 capucine.asso.cbv@gmail.com www.capucinecourbevoie.com

samedi 10 décembre de 11h à 12h et tous les second samedi du mois : Cercle de silence d’Antony, une manifestation silencieuse pour protester contre les conditions de vie indignes auxquelles sont condamnés les migrants, du fait de politiques tant nationales qu’européennes, quand il ne s’agit de mise en danger des personnes. Le collectif Migrants, Changeons notre Regard ! a été constitué à l’initiative de : Attac, La Cimade, CCFD-Terre solidaire, Ligue des Droits de l’homme – Antony, RESF, La Vie Nouvelle, l’Observatoire citoyen du centre de rétention administrative de Palaiseau, Les Amis de l’avenir, Femmes-Egalité – Lieu : – Place René Cassin, dalle du RER B Antony (92) – Rens. Éric Colas eric.colas@evab.org attac.cables92@gmail.com

samedi 10 décembre à 20h : Projection-débat « Un jour de Blues à Bamako » et Concerts Fatoumata Diawara, Afro-folk- « Un jour de Blues à Bamako » : À l’ombre d’un arbre à palabre (façon recup’art) se tenant de guingois, six musiciens racontent la poésie urbaine d’une journée bamakoise. Loin des clichés habituels sur l’Afrique, en partant de la figure tutélaire d’Ali Farka Touré et de son blues entre ville et campagne, ils jouent, retranscrivent, improvisent et samplent les bruits et les fureurs de l’Afrique présente, entre le faux calme des matinées endormies, le petit soir et la poussière aveuglante des descentes de bureaux. – Fatoumata, artiste engagée et vigoureuse, se balade entre folk, jazz et blues pour traiter de sujets sensibles. Elle amène une réflexion moderne sur son pays, le Mali, et invite à voyager entre tradition mandingue et mélodies contemporaines. – Tarif : 24€ à 5€ – Lieu : Maison de la musique, 8 Rue des Anciennes Mairies, Nanterre (92) – Réservation 01 41 37 94 21 http://www.nanterre.fr – Rens. Béatrice Akakpo concerts@africolor.com www.@africolor.com

dimanche 11 décembre de 14h à 17h : Réunion ouverte aux Sans-Papiers 92 et à leurs soutiens ou amis . Il y sera question d’initiatives fortes dès janvier, par exemple un rassemblement devant la préfecture de Nanterre, sur la lancée de celui d’octobre à Boulogne. Les droits des femmes devraient être mis en avant, dans cette initiative pour obtenir des papiers pour toutes et tous. – Lieu : Fédération du PCF 92, 56-58 rue Sadi Carnot à Nanterre (92) – Rens. André Landrain 01 40 90 05 15, 06 89 35 36 24 andrelandrain@gmail.com http://banlieue-monde.blogspot.com/

jeudi 15 décembre de 12h15 à 13h15 et tous les 3ème jeudi de chaque mois : Invitation à participer au Cercle de Silence de la Défense : Le Cercle de Silence est un rassemblement de citoyens et de membres de Notre Dame de Pentecôte, du Secours Catholique du 92, d’ATD-Quart-Monde, du CCFD-Terre Solidaire du 92, du Réseau Éducation Sans Frontières (RESF 92), de l’Arche de Lanza del Vasto, et- Par notre participation au Cercle de Silence, nous voulons attirer l’attention sur les traitements inhumains réservés aux migrants du seul fait qu’ils n’ont pas de papiers en règle. Nous refusons toute chasse aux étrangers qui inflige aussi des traumatismes profonds à ceux qui en sont les témoins, à la société toute entière, aux enfants particulièrement. Les atteintes à la dignité de quelques-uns blessent tous les hommes dans leur humanité. Nous voulons que la France redevienne un pays d’accueil, sans cesse enrichi et transformé par des êtres humains venus du monde entier. Le Cercle de Silence est un rassemblement de citoyens et de membres de Notre Dame de Pentecôte, du Secours Catholique du 92, d’ATD-Quart-Monde, du CCFD-Terre Solidaire du 92, du Réseau Éducation Sans Frontières (RESF 92), d’ATTAC92, de l’’Arche de Lanza del Vast etc… – Lieu : Parvis de la Défense (92) Entre le CNIT et les Quatre Temps, RER SNCF ou tram arrêt Grande Arche – Rens. Christian Wendling 06 44 23 84 88 christian.wendling@wanadoo.fr romain.treppoz@laposte.net

mardi 20 décembre à 14h : Spectacle de conte et musique traditionelle camerounaise avec François Essindi du groupe Abakuya » Francois Essindi est un artiste. Homme de Cultures. Il tisse sa culture entre le Conte, la Musique, les Instruments… de la culture Ekang – François Essindi , musicien et comédien camerounais. Il joue aux instruments traditionnels à cordes à vent, à peau et corporels : Cordes : Mvet, Ngomo (des harpes traditionnelles), Vent : (Flûtes pygmées, feuilles, Arc-à bouche…), Percussions : Nkul (Tam tam d’appel), Ngom (tambour long), Djembé, Cajon… Corporels (Coquille d’escargot et noisette) et percussion corporelle. http://abakuya.net/ – Organisé avec le soutien de AFAS – Lieu : 6 rue Adam Ledoux à Courbevoie (92), Bus 275 a partir de la Défense Grande Arche, bus 275 descendre Place Charras, de la gare Saint Lazare par le train descendre a Courbevoie en tête de train, prendre la rampe d’accès à gauche, la rue Adam Ledoux est en face – Rens. : 06 95 67 28 15 abakuya@gmail.com www.abakuya.net ou 06 21 05 47 38 jp.vanhoove@wanadoo.fr

 

Actions situées en Seine St Denis (93)

jusqu’au 16 décembre : Exposition « Caravane de la mémoire : les tirailleurs sénégalais pendant la guerre de 14 et au dela » : Organisée par Solidarité Internationale à destination de la diasporas, publics scolaires, anciens combattants, associations à vocation historique pour s’interroger sur l’image des Africains en France avant 1914 et sa transformation après 1918 ainsi que la modification de l’image de la France en Afrique après cette guerre… L’inauguration de l’exposition » aura lieu le 1er décembre à 19h à la mairie de Montfermeil (93) avec la participation de Xavier Lemoine, maire de la ville – Lieu : Hôtel de ville de Montfermeil – 7-11 Place Jean Mermoz, Montfermeil (93) – Rens. : Joël Broquet 06 16 58 06 00 dircas@cas-france.org – Présentation de l’exposition Jean-Paul Gourévitch jpgour@club-internet.fr http://lacaravanedlm.tumblr.com/ ou Akila Elsody, maire adjoint de Drancy 06 47 37 21 47 aelsody@sfr.fr

mardi 6 décembre à 13h : BCUC à Université́, Transe afro-psychédélique : Attention, BCUC débarque en France pour les Transmusicales et Africolor. Préparez vos oreilles et vos jambes, parce que ce groupe envoie un son venu à la fois de la rage du hip-hop underground, de la colère des rues de Soweto et de la beauté́ des polyphonies sud-africaines. Entre les deux grosses caisses jouées à plein régime, les sifflets, les sons saturés, la reverb vintage, BCUC raconte l’Afrique du Sud du XXIème siècle. Ça vibre de subs et de congas, ça martèle de mélodies entêtantes en flows percussifs, BCUC, alias « Bantou Continua Uhuru Consciousness » va mettre knock-out les derniers nostalgiques de l’ACMA (l’Afrique C’était Mieux Avant). – Lieu : Université́ Paris XIII, Campus de Villetaneuse, le Forum, 99 Avenue Jean-Baptiste-Clément, Villetaneuse (93) – Réservation hors étudiants : 01 49 40 38 27 service culturel[at]univ-paris13.fr – Rens. Béatrice Akakpo concerts@africolor.com www.@africolor.com

mardi 6 décembre à 20h30 : BCUC invite Shabaka, Transe afro-psychédélique : ce groupe envoie un son venu à la fois de la rage du hip-hop underground, de la colère des rues de Soweto et de la beauté́ des polyphonies sud-africaines. Entre les deux grosses caisses jouées à plein régime, les sifflets, les sons saturés, la reverb vintage, BCUC raconte l’Afrique du Sud du XXIème siècle. Ça vibre de subs et de congas, ça martèle de mélodies entêtantes en flows percussifs, BCUC, alias « Bantou Continua Uhuru Consciousness » va mettre knock-out les derniers nostalgiques de l’ACMA (l’Afrique C’était Mieux Avant). – Tarif 14€ à 8€ – – Lieu : La Dynamo de Banlieues Bleues, 9 Rue Gabrielle Josserand, Pantin (93) – Rens et Réservation 01 49 22 10 10 http://www.banlieuesbleues.org – Rens. Béatrice Akakpo concerts@africolor.comwww.@africolor.com

mercredi 7 décembre à 13h : BCUC à Université́, Transe afro-psychédélique : Attention, BCUC débarque en France pour les Transmusicales et Africolor. Préparez vos oreilles et vos jambes, parce que ce groupe envoie un son venu à la fois de la rage du hip-hop underground, de la colère des rues de Soweto et de la beauté́ des polyphonies sud-africaines. Entre les deux grosses caisses jouées à plein régime, les sifflets, les sons saturés, la reverb vintage, BCUC raconte l’Afrique du Sud du XXIème siècle. Ça vibre de subs et de congas, ça martèle de mélodies entêtantes en flows percussifs, BCUC, alias « Bantou Continua Uhuru Consciousness » va mettre knock-out les derniers nostalgiques de l’ACMA (l’Afrique C’était Mieux Avant). – Lieu : Université́ Paris XIII, Campus de Bobigny, Hall de l’Illustration, 1 rue de chablis, Bobigny (93) – Réservation hors étudiants 01 48 38 88 29 magali.terrier@univ-paris13.fr – Rens. Béatrice Akakpo concerts@africolor.com www.@africolor.com

mercredi 7 décembre à 15h : Contes et musique « Dans le temps du chanté Noël » Aux Antilles françaises, Noël n’a pas de sapin, ni de chocolats , mais du boudin, du schrubb, du blanc manger et tellement d’autres délices et surtout on chante, on chante Noel…. Bien longtemps avant le 25 décembre, les voix s’élèvent en chœurs à tous les coins de rue, à chaque pas , un chanté noël…. Quelquefois des histoires de Compère Lapin se racontent, les anciens se souviennent aussi de ce que leur racontaient leurs parents, les neg marrons… les légendes s’échangent et se chantent en famille, avec les voisins, car Noël avant tout , c’est être ensemble… Musique par King Kalabash et Baron Black aux percussions, guitare, flûte et chants. Chants, comptines, contes pour un public familial à partir de 5 ans – Lieu : Médiathèque du point d’interrogation, 1 allée André Cadot, Le Bourget (93) – Rens. 01 48 38 82 28 Caroline Castelli 06 81 83 90 55 carolinecastelli@orange.fr http://carolinecastelli.monsite-orange.fr

mercredi 7 décembre à 17h : Conférence et vernissage de l’Exposition « Caravane de la mémoire : les tirailleurs sénégalais pendant la guerre de 14 et au delà » pour s’interroger sur l’image des Africains en France avant 1914 et sa transformation après 1918 ainsi que la modification de l’image de la France en Afrique après cette guerre : Conférence de Samuel Mbajum en présence de Gilbert Lahae, Président de Solidarité Internationale et de Joël Broquet, Président du Partenariat Eurafricain – Lieu : Hôtel de ville de Montfermeil – 7-11 Place Jean Mermoz, Montfermeil (93) – Rens. : 01 41 70 10 60 Joël Broquet 06 16 58 06 00 dircas@cas-france.org – Présentation de l’exposition http://lacaravanedlm.tumblr.com/ – S’inscrire auprès de Akila Elsody, maire adjoint de Drancy : aelsody@sfr.fr ou Jean de Launoy : jdelaunoy@evf.fr

mercredi 7 décembre à 20h30 : Heures bleues à Ouaga avec Fatoumata Diawara, Patrick Kabré et Seydou Boro : Fatoumata Diawara se livre, dans la simplicité́ et l’intimité́ de sa voix blues et de ses mélodies modernes héritées du Wassoulou. Proche, elle laisse entendre une autre facette de son talent, de son univers spirituel et surtout les messages d’émancipation qu’elle délivre à travers ses chansons. Elle invite aux Lilas le jeune Patrick Kabré, talent désormais confirmé de la scène ouagalaise, dont la voix percutante et enroulante à la fois permet toutes les audaces. Lui en mòoré, elle en bambara, dialoguent au-delà des frontières héritées de la colonisation vers une africanité musicale des profondeurs. – Seydou Boro : Chorégraphe, danseur, acteur et depuis quelques années musicien, chanteur, auteur, compositeur prend ses racines dans les musiques mandingues, le folk et le blues afro-américain. Chantés en dioula, ses textes sont d’une grande richesse et ses compositions ont une couleur très originale. Sa voix très expressive et sensuelle est plus proche de celle d’Ismaël Lô ou du jeune Boubacar Traoré que de celle des griots et chanteurs de cette région immense héritée de l’Empire mandingue. Accompagné par la crème des musiciens burkinabè, il vient défendre son dernier album Hôron chez Label Bleu produit et enregistré à Ouagadougou. On y retrouve la même énergie, la même puissance émotionnelle, la même poésie que dans ses chorégraphies. – Tarif 20,50€ à 6,50€ , Restauration sur place – Lieu : Théâtre du Garde-Chasse, 181bis rue de Paris, Les Lilas (93) – Réservation 01 43 60 41 89 http://www.theatredugardechasse.fr – Rens. Béatrice Akakpo concerts@africolor.com communication@africolor.com www.@africolor.com

vendredi 9 décembre de 18h à 20h30 : Formations sur la création d’entreprise « La bonne stratégie pour son entreprise au Mali », Dans le cadre du dispositif binational d’appui à la création d’entreprises, des modules de formation vous sont proposés par le SIAD, l’ARCKF et leurs partenaires – Les places pour ces modules gratuits sont limitées à 15 personnes. Pour vous inscrire et connaitre le lieu de formation à Montreuil , prière de contacter : Diane DEMOEN au 09 53 19 16 03 diane.demoen@siad.asso.fr ou Abdoulaye BA au 06 35 17 88 58 aba373@gmail.com

vendredi 9 décembre à 20h30 : Ballets de Casamance, Danse traditionnelle sénégalaise : Au-delà des images de carte postale, la Casamance est la région des Diolas et du Bougarabou, ballet inspiré de l’instrument du même nom, qui a circulé dans le monde entier dans les années 70. Aujourd’hui, ce ballet tente de revivre grâce à l’énergie conjuguée d’une famille de danseurs et musiciens, à travers un spectacle narrant la renaissance d’un Bougarabou, par l’intervention des femmes autour d’un djembéfola (joueur de tambour). Avec de nombreux costumes et une vingtaine d’interprètes sur scène, le Ballet de Casamance fait revivre les grandes heures des ballets africains trop vite effacés des scènes européennes. – Tarif : 14.5€ à 7€, Restauration sur place – Lieu : Salle des fêtes de Sevran, 9 rue Gabriel-Péri, Sevran (93) – Réservation 01 49 36 51 75 – Rens. Béatrice Akakpo concerts@africolor.com communication@africolor.com www.@africolor.com

 

dimanche 11 décembre à 17h30 : Représentation de Afropéennes d’Eva Doumbia d’après un roman de la Franco-Camerounaise Léonora Miano. Ses romans « afropéens », raconte ce que les médias appellent aujourd’hui « la France Noire ». Non pas celle des sans papiers, de la misère et de la débrouille, mais celle des classes moyennes métissées, avec peines de cœur, problématiques vestimentaires, capillaires, culinaires. Et comme tout n’est jamais simple, ces peines de cœur, ces problèmes de fringues et de coiffures s’inscrivent dans une réalité identitaire, historique : politique. Tarifs : de 12 € à 6 € – Lieu : Espace 93 – Victor Hugo , 3 Place de l’Orangerie à Clichy-sous-Bois (93) – Rens. réservations: 01 43 88 58 65 http://www.clichy-sous-bois.fr/L-agenda/Espace-93/Afropeennes

mardi 13 et mercredi 14 décembre 2016, de 18h30 à 21h30 : Rédiger un bilan de son projet, pour les bailleurs et pour son association : Cette journée de formation est réservée au porteurs de projets ayant déjà réalisé leur projet. La rédaction d’un bilan de son projet est obligatoire dans le cadre d’une subvention reçue (contrat avec l’institution et les contribuables). C’est aussi le meilleur outil pour échanger les bonnes pratiques et valoriser son projet auprès de différents partenaires et adhérents. Cette formation donnera les clés pour mieux comprendre les attentes en matière de bilan, et en facilitera l’écriture. – Si ces formations sont gratuites pour les participants, elles ne le sont pas pour le Conseil départemental. C’est pourquoi avant de s’inscrire, il faut s’engagez à suivre la ou les formations dans leur totalité et de prévenir en cas de désistement – Lieu : Vialemonde Immeuble Erik Satie 7, 11 rue Erik Satie, 7 e étage à Bobigny (93), accès piéton par la dalle de la Poste ou par la rue Carnot, M° ligne 5 et Tramway T1 : arrêts Bobigny Pablo Picasso – Rens. vialemonde@cg93.fr www.vialemonde93.net http://www.coopdec.org – Rens.  les mardi et jeudi, de 14 heures à 19h et mercredi et vendredi, de 9h30 à 17h30 ou sur RV 01 41 60 89 17 – Inscription à Vialemonde ou sur http://www.vialemonde93.net. ou vialemonde@cg93.fr ou par Fax : 01 43 93 97 93 au moins 10 jours avant la formation

vendredi 16 décembre de 18h à 20h30 : Formations sur la création d’entreprise « Assurer la rentabilité de son entreprise au Mali », Dans le cadre du dispositif binational d’appui à la création d’entreprises, des modules de formation vous sont proposés par le SIAD, l’ARCKF et leurs partenaires – Les places pour ces modules gratuits sont limitées à 15 personnes. Pour vous inscrire et connaitre le lieu de formation à Montreuil , prière de contacter : Diane DEMOEN au 09 53 19 16 03 diane.demoen@siad.asso.fr ou Abdoulaye BA au 06 35 17 88 58 aba373@gmail.com

vendredi 16 décembre à 20h : Conférence-débat « Accueillir les migrants » quand la mobilisation citoyenne bouscule les politiques publiques – Fuyant les guerres et les persécutions, la misère ou les bouleversements environnementaux, plus de 310000 personnes sont parvenues en Europe depuis le début de l’année 2016, trop souvent au péril de leur vie. Et à leur arrivée ? Des droits bafoués, des conditions d’hébergement indignes, des moyens insuffisants d’accueil et d’accompagnement, des mineurs isolés délaissés, des murs, la violence … Quels sont les effets de ces actions de solidarité sur les politiques publiques ? – Les font-elles évoluer ou permettent-elles au contraire aux Etats de se désengager de leurs obligations ? avec : Damien Carême, maire EELV de Grande-Synthe, Armelle Gardien, membre de RESF (Réseau Education Sans Frontières). Zimako Mel Jones, fondateur de l’Ecole laïque du chemin des dunes dans le camp de Calais. Michaël Neuman, coordinateur et directeur d’études au CRASH (Centre de Réflexion sur l’Action et les Savoirs Humanitaires). André Rebelo représentant du RESOME (Réseau Etudes Supérieures et Orientations des Migrant-e-s et Exilé-e-s). Et Jean-Michel Delarbre, co-fondateur de RESF et membre du groupe de travail «Migrants » de la LDH. – Lieu : Salle Agoreine, 63 Bis boulevard du Maréchal Joffre, Bourg la Reine (93) , RER B station Bourg la Reine, bus 197 gare de Bourg la Reine – Rens : Armelle Gardien . Réseau Education sans frontières 06 89 49 48 47 armelle-g@wanadoo.fr resf.idf@rezo.net

vendredi 16 décembre à 20h30 : Projection-débat « Un jour de Blues à Bamako » : Ecrit par Pierre Durand et Joce Mienniel, « Un Jour de Blues à Bamako » est une invitation à s’immerger dans la nouvelle temporalité de l’Afrique, quand s’entrechoquent les lentes ritournelles du blues et les fulgurations des rythmes mandingues. Le son lancinant du violon monocorde de Zoumana Téréta (musicien d’Ali Farka) répond aux flûtes de Joce, le ngoni de Bina Diabaté échange avec la guitare de Pierre, de même, la calebasse d’Amadou Daou dialogue avec les bols métalliques agencés par Seb Brun. Bamako apparaît soudain dans sa modernité, entre avenir incertain et présent déglingué, entre les sons électriques métalliques urbains et les sons boisés des exilés ruraux. L’Afrique d’aujourd’hui révèle la profondeur de son passé et la fragilité de son présent. – Tarif : 12€ à 10€ Restauration sur place – Lieu Maison Populaire, 9bis Rue Dombasle, Montreuil (93) – Réservation 01 42 87 08 68 – Rens. Béatrice Akakpo concerts@africolor.com www.@africolor.com

vendredi 16 décembre à 20h30 : Concert du « Magnetic Taasu Ensemble » Sénégal & Handmade Music : Le Magnetic approfondit le côté tribal de sa recherche musicale, sorte de transe addictive et percussive, en associant à ses rythmiques envoutantes la présence de chanteurs et musiciens pratiquant le Sabar, le Tama et le Taasu. Promesse d’une prestation moderne et originale qui amène à prolonger les passerelles entre musiques contemporaines, électroniques, traditionnelles, polyrythmies et tradition orale sénégalaise. – Tarif : 12€ à 6€ Restauration sur place – Lieu : Houdremont, 11 Av du Général Leclerc, La Courneuve (93) – Réservation 01 49 92 61 61 houdremont@ville-la-courneuve.fr – Rens. Béatrice Akakpo concerts@africolor.com www.@africolor.com

samedi 17 décembre à 15h : Contes et musique « Dans le temps du chanté Noël » Aux Antilles françaises, Noël n’a pas de sapin, ni de chocolats , mais du boudin, du schrubb, du blanc manger et tellement d’autres délices et surtout on chante, on chante Noel…. Bien longtemps avant le 25 décembre, les voix s’élèvent en chœurs à tous les coins de rue, à chaque pas , un chanté noel…. Quelquefois des histoires de Compère Lapin se racontent, les anciens se souviennent aussi de ce que leur racontaient leurs parents, les neg marrons… les légendes s’échangent et se chantent en famille, avec les voisins, car Noël avant tout , c’est être ensemble… Musique par King Kalabash et Baron Black aux percussions, guitare, flûte et chants. Chants, comptines, contes pour un public familial à partir de 5 ans – – Lieu : médiathèque Cyrano de Bergerac, rue des bleuets, 93, Clichy sous bois (93) – Rens. Caroline Castelli 06 81 83 90 55 carolinecastelli@orange.fr http://carolinecastelli.monsite-orange.fr

samedi 17 décembre à 20h : Projection-débat « Un jour de Blues à Bamako » et Concerts Naïny Diabaté – « Un jour de Blues à Bamako » : À l’ombre d’un arbre à palabre (façon recup’art) se tenant de guingois, six musiciens racontent la poésie urbaine d’une journée bamakoise. Loin des clichés habituels sur l’Afrique, en partant de la figure tutélaire d’Ali Farka Touré et de son blues entre ville et campagne, ils jouent, retranscrivent, improvisent et samplent les bruits et les fureurs de l’Afrique présente, entre le faux calme des matinées endormies, le petit soir et la poussière aveuglante des descentes de bureaux. – Naïny Diabaté est l’une des chanteuses les plus célèbres du Mali. Dès son plus jeune âge, elle se fait remarquer pour sa voix puissante et sa générosité artistique. Très créative, Naïny est une artiste complète et maîtrise l’improvisation à la perfection. Elle est aujourd’hui reconnue comme une des grandes griottes de notre époque. Inlassable militante de l’égalité, elle replace la cause des femmes au cœur de la musique malienne, traditionnellement très masculine. Dans cette perspective, elle lance en 2013 un projet visant à bousculer les codes sociaux et les coutumes. C’est la naissance du Kaladjula Band, premier groupe malien composé de femmes uniquement, toutes musiciennes hors pair. À travers des rythmes endiablés et des textes engagés, elles portent la voix des femmes de demain et livrent une prestation scénique unique. – Tarif : 23 € à 6 € Restauration sur place – Théâtre Gérard-Philipe, 59 Boulevard Jules-Guesde, Saint-Denis (93) – Réservation 01 48 13 70 00 http://www.theatregerardphilipe.com – Rens. Béatrice Akakpo concerts@africolor.comwww.@africolor.com

dimanche 18 décembre de 9h à 21h: Conférence « Islamophobie et xénophobie à l’heure de la présidentielle » : La séquence des attentats criminels de Daesh et la mise en place de l’état d’urgence loin de répondre efficacement aux objectifs affichés contre le terrorisme, facilitent la répression des mouvements sociaux, la radicalisation des pratiques et discours islamophobes et une logique de guerre interne et externe aux conséquences désastreuses. Après un été marqué par une offensive contre les Musulmans, une polémique sur le burkini, la mort tragique d’Adama Traoré aux mains de la police, … Dans ce contexte, celles et ceux qui combattent le racisme sont stigmatisés et calomniés. Mais le spectacle présidentiel ne fait que commencer. Il y a urgence d’une résistance collective, sous condition de justice et de dignité pour tous et toutes pour refuser les stratégies de tension qui opposent Français et réfugiés, Musulmans et non-musulmans, militants et société civile. – dans le cadre de la Conférence internationale contre l’islamophobie qui aura lieu cette année, dans plusieurs pays, la première quinzaine de décembre : Grande-Bretagne, Suède, Belgique, Pays-Bas et France – – Lieu : Bourse du travail de St Denis, M° Porte de Paris line 13, Arrêt : porte de Paris Tram 8, Bus 153, 239, 253, 255, 170, 356 – Rens. contact@indigenes-republique.fr http://indigenes-republique.fr/islamophobie-et-xenophobie-a-lheure-de-la-presidentielle-meeting-le-18-decembre/

samedi 24 décembre dès 18h: Noël mandingue, Les tamboulingueurs en Concert avec Abou Diarra, Blues mandingue et Cheick Siriman Sissoko, Chanson malienne – LA soirée historique d’Africolor depuis 1989, puisque c’est ce jour-là qu’est né le festival. Un concert festif pour célébrer Noël aux rythmes maliens et un plateau artistique bigarré comme un maquis bamakois. – Abou Diarra est un artiste libre et curieux qui joue le kamele ngoni (luth/harpe). Telle qu’il la raconte, sa vie s’est déroulée dans une atemporalité où le pouvoir des images, de la parole et des symboles se révèlent un marqueur de sa musique aux rondeurs de la tradition mandingue ainsi qu’à une créativité moderne. – Cheick Siriman Sissoko, chanteur, guitariste et bassiste, donne un nouveau souffle à la chanson malienne. Armé de sa fraicheur et de son dynamisme époustouflant, il compte aujourd’hui parmi les rares voix masculines exceptionnelles de Bamako. – Tarif : 23 € à 8 €, Restauration sur place – Lieu : Nouveau Théâtre, 10 Place Jean-Jaurès, Montreuil (93) – Réservation : 01 48 70 48 90 http://www.nouveau-theatre-montreuil.com – Rens. Béatrice Akakpo concerts@africolor.comwww.@africolor.com

Actions situées dans le Val de Marne (94)

jusqu’au 18 décembre, les samedis à 20h30 et dimanches à18h : Représentation de L’indien qui marche sur la mer, le retour » Création du théâtre Aleph, Texte et mise en scène Oscar Castro, Chorégraphies : Sylvie Miqueu, Musiques : Jean-Jacques Lemêtre, Musicien: François Essindi – Tarif 15€ à 10€ – Un plat latino est offert par le théâtre après la pièce, partagé entre artistes et public dans une ambiance conviviale et chaleureuse – Lieu : Théâtre Aleph, 30 rue Christophe Colom, à Ivry sur seine (94)- Réservation 06 95 67 28 15 01 46 70 56 85 theatrealeph@wanadoo.fr www.theatrealeph.com

dimanche 11 décembre de 10h à 13h et de 14h à 17h  et Bal Afro de 17h30 à 18h30 : Bal afro Bamako – Danses du Mali, niveau intermédiaire en danse requis -« Autour d’un répertoire de danses du Mali avec Manu Sissoko dans le cadre du 28ème Festival Africolor – Tarif 40€ la journée – Lieu : MJC de Ris Orangis 10, place Jacques Brel à Ris Orangis (94) – Rens. Association pazonote 07 83 25 88 37 manudipasquale@yahoo.fr www.pazonote.com

mardi 13 décembre à partir de 18h30 : 2ème soirée dans le cadre du forum « Demain, le Monde?! Les riches ont-ils « gagné la lutte des classes », on discute en Assemblée! Et on s’interroge sur le «comment?», sur la façon de retrouver le plaisir du collectif, sur un nouveau processus démocratique. Une révolution ? «…nous parlerons en cassant la croûte avec ce que chacun aura apporté à penser, à manger et à boire… et à penser» – Lieu : Théâtre Antoine-Vitez d’Ivry-sur-Seine, M° « Mairie d’Ivry » – Rens. 01 46 70 21 55, 01 77 67 03 00 infos-espaces-marx@espaces-marx.org http://theatredivryantoinevitez.ivry9

mercredi 21 décembre à 15h : Contes Bulu : Contes et musiques du Cameroun avec François Essindi – Entrée 7€ à 10€ – Lieu : Théâtre Aleph, 30 rue Christophe Colom, à Ivry sur seine (94) – Réservation 06 95 67 28 15 theatrealeph@wanadoo.fr www.theatrealeph.com – Rens. 01 46 70 56 85 ou 06 08 58 80 29 abakuya@gmail.comhttp://www.abakuya.net

samedi 24 décembre à 20h : Concert de musique et danses, avec les artistes camerounais: ‘Bébé Vampire, le guerrier de la lékié’ et François Essindi, Abakuya est le projet musical de François Essindi et Jimi Sofo. Les deux artistes se rencontrent au bord d’un fleuve à Bâle en Suisse en 2005 et décident d’effectuer un voyage au Cameroun sur les terres des ancêtres Ekang. Dès leur retour en 2006, ils lancent le projet Abakuya, nom de la mascotte de l’Ozila, une danse traditionnelle du sud Cameroun en voie de disparition. Issue d’une fusion d’instruments traditionnels et modernes, électriques et acoustiques, la musique d’Abakuya dans la traditions polyrythmiques de l’Afrique centrale est un véritable appel à la danse et à la méditation – Avec un repas camerounais. Organisé par association Akiba – Entrée 10€, repas 7€ Sauce d’arachide au poisson fumé, et Sauce de mangue Sauvage à la queue de Bœuf. – Lieu : Théâtre Aleph, 30 rue Christophe Colom, à Ivry sur seine (94) – Réservation 06 95 67 28 15 theatrealeph@wanadoo.fr www.theatrealeph.com – Rens. 01 46 70 56 85 ou 06 08 58 80 29 abakuya@gmail.com www.abakuya.net

 

Petites annonces

Votre agenda 2017, en soutien aux actions pour la paix à offrir, à s’offrir ! 15€ seulement. Nous vous proposons de cheminer cette année en compagnie de personnes ayant tissé à leur manière des liens entre jeunesse et citoyenneté. L’agenda sera votre compagnon de tous les jours pour planifier vos rendez-vous, vos projets, avec mémo personnel… Une édition souple et moderne, incontournable. Un agenda à spirales qui fourmille de renseignements utiles avec toutes les rubriques et fonctionnalités d’un agenda classique, Une présentation du Mouvement de la Paix, La liste intégrale des comités …. Entièrement en couleurs http://www.mvtpaix.org

Pétition « Pour la naturalisation des tirailleurs sénégalais » https://www.change.org/p/pour-la-naturalisation-des-tirailleurs-s%C3%A9n%C3%A9galais?recruiter=101914835&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive – Rens. Collectif Anticolonial sortirducolonialisme@googlegroups.com

L’École Régionale des Projets (ERP) vous offre une opportunité unique de participer à une formation GRATUITE et adaptée à vos besoins. L’ERP s’adresse en priorité aux entrepreneurs migrants d’Ile-de-France ayant un projet de création d’activité économique mais reste accessible à toute autre candidature. Cette initiative propose 12 modules thématiques, un module d’écriture de projet et une formation de linguistique appliquée sur une durée de 6 mois pour la formation complète. A travers ces étapes, les porteurs de projets auront la possibilité de développer et de valoriser leurs compétences et expériences, d’acquérir les fondamentaux de la création d’entreprise et de formaliser leur projet. Des entrepreneurs et des professionnels spécialisés mettrons à disposition des outils et des compétences pour : Structurer un projet d’activité, Développer un plan de marketing et de communication, Maîtriser la stratégie et la créativité, Etablir des budgets prévisionnels, Définir un statut juridique, Analyser l’entreprenariat transnational, l’économie sociale et solidaire et l’économie collaborative. Tout au long de la formation, vous pourrez bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour l’écriture de votre business plan, en présence d’un important réseau qui pourra partager avec vous savoirs et expériences. Pour candidater (date limite le 20 janvier 2017) remplir le formulaire à demander : par mail : erp@grdr.org, par courrier (Grdr 66-72 rue marceau 93558 Montreuil), en ligne en cliquant ici : Formulaire en ligne (ctrl + clic sur « formulaire en ligne ») – Rens : 01.48.57.57.74 rafael.ricardou@grdr.org erp@grdr.org

Naïma Dolls : les poupées venues de Côte d’Ivoire qui célèbrent la diversité Pour célébrer les fêtes de fin d’année, Sara Coulibaly Diomande lance de nouveaux modèles de sa ligne de poupée pour enfants. En plus d’être jolies et d’avoir une collection de vêtements aussi impressionnante que celle de leur cousine caucasienne, ces poupées ont un véritable rôle didactique pour les enfants : celui de leur apprendre à être fiers de leurs origines et de leur histoire. – Rens. Diane Audrey Ngako +237 6 90 80 43 83, +33 6 30 90 99 68 diane.ngako@gmail.com

 

Ouvrage d’actualité

La Tricontinentale de Saïd Bouamama, Chargé de recherche, Formateur Consultant, vient d’être publié aux éditions Syllepse : La Tricontinentale. Les peuples du tiers-monde à l’assaut du ciel – Rens : 03 20 09 65 34, 06 19 29 12 30 sbouamama@ifar59.fr ifar@ifar59.fr www.ifar-formations.org http://bouamamas.wordpress.com/

L’Express Thema : Les colonies. Une histoire française : Pascal Blanchard est historien, chercheur au Laboratoire communication et politique CNRS (Irisso), à l’université Paris-Dauphine. Il a notamment co-dirigé Vers la guerre des identités ? De la fracture coloniale à la révolution ultranationale (La Découverte, 2016) et La Fracture coloniale. La société française au prisme de l’héritage colonial (La Découverte, 2005). Dans cette tribune, Pascal Blanchard revient sur L’Express Thema, « Les colonies. Une histoire française ». Ce numéro hors-série est révélateur d’un fort courant nostalgique et des difficultés que notre société éprouve avec son passé colonial, qui fait l’objet de réappropriations politiques. http://www.achac.com/blogs : Pour découvrir le programme du Groupe de recherche Achac Colonisation et Post-Colonialisme : http://achac.com/colonisation-et-post-colonialisme/

Migrance : Histoire de l’accueil des étrangers en France : Parution : octobre 2016 Génériques (Paris) : La revue Migrance de l’association Génériques, spécialisée dans la mémoire et l’histoire de l’immigration, revient ce trimestre sur la question de l’accueil des étrangers qui occupe aujourd’hui une place primordiale dans l’espace public et médiatique. En mêlant des contributions universitaires, des témoignages et des retours d’expériences associatives, l’objectif de ce numéro est de rendre compte, sur le temps long, de la diversité des situations des populations arrivant en France et des différentes manières de les accueillir. Renseignements : Association Génériques http://www.generiques.org/histoire-de-laccueil-des-etrangers-en-france/

Repost 0
Published by Gri-Gri International JP Vanhove - dans Arts & culture
commenter cet article
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 13:40

Version vidéo de la biographie que vous pouvez retrouver ci-dessous

Page Facebook de Melzza

Repost 0
Published by Gri-Gri International Grégory Protche - dans Arts & culture
commenter cet article
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 09:47

 

Quand un garçon survit grâce à son maigre salaire de «prentikê» sur une Sotrama, quand un garçon ne supporte pas de voir sa sœur se prostituer pour pouvoir acheter les condiments qui manquent, quand un garçon s’attend à devenir le chauffeur d’une Sotrama, et que le fils du patron lui vole la place, le désespoir l’envahit. Il ne veut pas passer le reste de sa vie accroché à la porte d’un des minibus verts qui sillonnent la capitale malienne, d’un quartier à l’autre, en quête de passagers. Il a les mêmes ambitions que tous les jeunes du monde, il veut s’en sortir, il veut réussir.

Il ne voit qu’une solution à sa misère financière et morale, aller frapper à la porte de la belle maison que tout le monde connaît pour offrir ses services aux trafiquants de drogue qui y habitent. Peu importent le risque, la peur, l’illégalité, au bout, il y aura de l’argent, beaucoup d’argent, énormément d’argent. Fini, l’humiliation, fini, la galère, fini, la prostitution de sa sœur. Il est un chien au bas de l’échelle sociale, il sera un chien dans ce milieu sans foi ni loi. 

C’est l’histoire de Ladji dans Wùlu, le film réalisé par le jeune franco-malien Daouda Coulibaly. Projeté en avant-première au Forum des Images, à Paris, le jeudi 24 novembre, Wùlu a impressionné le public. Le fourmillement de la gare routière de Rail Da à Bamako, les échoppes sombres où on encaisse les injustices les dents serrées, les ruelles défoncées, les portes closes derrière lesquelles chacun cherche une solution à la pauvreté. Le silence qui vaut mieux que les paroles qui ne serviraient de toute façon à rien. La puissance de celui qui possède sur celui qui n’a rien. La corruption et le trafic illicite en filigrane, à tous les niveaux. 

La peur de Ladji qui transporte la drogue entre Bamako et Conakry quand les contrôles policiers ou militaires se font trop insistants. La violence du trafic subie dans le septentrion. C’est le choix déterminé et silencieux de Ladji, car au bout de tout, il y a l’argent. Quoiqu’il soit contraint de faire, Ladji va réussir. L’argent remplacera la misère, les produits de luxe remplaceront la prostitution de sa sœur. L’ascension sera fulgurante pour eux deux. 

Après la projection du film, le public a pu échanger avec l’équipe du film. Daouda Coulibaly a expliqué qu’il travaillait déjà au scénario de Wùlu lorsqu’en 2009, un avion cargo, rempli de cocaïne, atterrissait dans le Nord du Mali. Il a donc inscrit son film dans le contexte nébuleux de ce qu’on appelle l’affaire Air Cocaïne. Il avait prévu de tourner Wùlu au Mali, mais l’insécurité qui y règne depuis début 2012 l’a amené à changer ses plans. Mises à part quelques scènes à Bamako, la majeure partie du film a été tournée au Sénégal. 

Conseiller en stratégie sur l’Afrique, ex- sous-directeur du service Afrique occidentale, chargé du Mali au sein du ministère français des Affaires étrangères, Laurent Bigot avait été invité à la projection. Selon lui, «Wùlu est un film courageux, car il aborde un sujet pratiquement tabou. Un sujet dont personne ne parle, ni les Maliens, ni le gouvernement malien, ni la communauté internationale, alors que le fond de la crise malienne repose sur le trafic de drogues, de cocaïne en particulier. Les vrais sujets de la crise malienne sont les trafics. Les réseaux terroristes sont avant tout des réseaux narcotrafiquants. Tout le monde le sait. Tout le monde y est mêlé, le Mali, les pays de la sous-région, les groupes armés, l’Occident, donc personne n’aborde la question.» 

Le parcours de Ladji est un parcours individuel, mais il est le reflet d’une tendance lourde de la société. Les jeunes ne se voient pas d’avenir, ils ne voient pas comment sortir de leur misère socio-énonomique. Certains subissent passivement, d’autres partent «à l’aventure vers l’Eldorado européen», une poignée de ces jeunes désespérés prend la même décision que Ladji. Dans un pays où la moitié de la population a moins de 16 ans, les décideurs nationaux et internationaux devraient agir, et vite, car il y va de l’avenir de tout un pays, il y va de la dignité d’un peuple.  

Dans Wùlu, l’atmosphère est pesante, oppressante, les images sont belles et dures à la fois. C’est un thriller. Un «polar» à l’odeur de désespoir, à l’odeur de trafic, à l’odeur d’AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamique), à l’odeur de sacs de drogue et de billets de banque qui passent d’une main à l’autre. Après avoir été présenté aux festivals internationaux de films de Toronto (Canada), Londres (Royaume Uni), Angoulême (France), Namur (France), et Hambourg (Allemagne), Wùlu vient de remporter le Prix du Public au 36ème Festival International du Film d'Amiens (France). Quand il sera projeté au Mali, Wùlu, que Laurent Bigot a qualifié de film engagé, recevra peut-être un accueil mitigé, car il met le doigt là où ça fait mal. 

Texte : Françoise WASSERVOGEL

SourceLe Reporter

Repost 0
Published by Gri-Gri International - dans Mali Francophonie Françafrique Arts & culture
commenter cet article
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 11:13

Grand merci au camarade J.-P. Vanhove

 

Anniversaires, commémorations, journées mondiales

Jusqu'au 15 novembre : Festival Alimenterre : Depuis 2007, le Festival de films documentaires ALIMENTERRE, coordonné par le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI), est un événement incontournable sur les enjeux du droit à l'alimentation. - Rens. Minh Maudoux du Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI) 01 44 83 88 50 et 51 

info@cfsi.asso.fr ou communication@cfsi.asso.fr www.festival-alimenterre.orgwww.cfsi.asso.frwww.alimenterre.org

le 1er novembre : Déclenchement de la révolution algérienne

du samedi 12 au dimanche 20 novembre : 19è édition de la semaine de la solidarité internationale (SSI) - La solidarité internationale ne doit pas être l'affaire que des ONG et des états. - Pour connaître le programme en ile de France Coordination en région Paris - Seine-et-Marne - Yvelines - Essonne - Hauts-de-Seine - Seine-Saint-Denis - Val-de-Marne - Val-d'Oise : 8, passage Dubail, 75010 - Paris 10è - Rens : 01.44.72.89.78 contact@lasemaine.org http://www.lasemaine.org

le 12 novembre : Journée de commémoration du 12 novembre 1975, date anniversaire de l'admission des Comores aux Nations Unies (40 ans de luttes contre la françafrique et contre l'occupation illégale de l'île comorienne de Mayotte

le 16 novembre : journée internationale de la tolérance

du vendredi 18 novembre au 24 décembre : 28eme édition de notre festival Africolor L’Afrique sera à l’honneur dans toute l’Ile de France - Rens. Béatrice Akakpo 

concerts@africolor.com communication@africolor.com www.@africolor.com

le 20 novembre : journée mondiale des droits des enfants

le 20 novembre : journée de l'industrialisation de l'Afrique

le 21 novembre : journée mondiale des pêcheurs artisans et des travailleurs de la mer

le 25 novembre : journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

le 28 novembre : Fête de l'indépendance de la Mauritanie (1960)

 

Actions situées à Paris #1 (75)

jusqu'au 21 décembre 2016 de 11h à 19h (sauf mardi et jeudi) : Exposition Chefs-d'œuvre d'Afrique dans les collections du musée Dapper - - Lieu : Musée Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è - Rens. 01 45 02 16 02 - 01 45 00 07 48 comexpo@dapper.fr www.dapper.com.fr

jusqu’au 15 janvier 2017 : The Color Line : La ségrégation au prisme de l'art : Stéphanie Pons, diplômée de l’Ecole du Louvre et spécialiste de l’histoire de la photographie, est en charge de la communication digitale du Groupe de recherche Achac. Dans cette tribune, elle revient sur l’exposition The Color Line. Les artistes africains américains et la ségrégation présentée au musée du quai Branly

http://www.achac.com/blogs http://achac.com/diasporas-en-france/

jusqu'au 15 janvier 2017 de 10h à 18h : Exposition, Kehinde Wiley, oeuvre d'art, peinture : Kehinde Wiley est un artiste peintre né en 1977 à Los Angeles, travaillant entre New York, Pékin et Dakar. Lieu : Le Petit Palais, av Winston Churchill, Paris 8è.

http://kehindewiley.com http://www.petitpalais.paris.fr/

du mercredi 2 novembre au 23 novembre : Exposition "les tirailleurs sénégalais pendant la guerre de 14" : à destination de la diasporas, publics scolaires, anciens combattants, associations à vocation historique … - Lieu : Mairie du 7ème arrondissement, 116 Rue de Grenelle - Rens. : Joël Broquet 06 16 58 06 00 dircas@cas-france.org - Présentation de l’exposition http://lacaravanedlm.tumblr.com/

 

Actions situées à Paris #2 (75)

mardi 15 novembre de 15h à 17h : Les usages politiques des confréries soufies dans le monde arabo-berbère méditerranéen et en Afrique de l’Ouest : Séminaire organisé par Odile Moreau, maître de conférences à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 / IMAF et Pierre Vermeren, professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / IMAF - Lieu : IISMM, salle de réunion, 1er étage, 96 bd Raspail, Paris 6è - Rens. pierre.vermeren(at)univ-paris1.fr, odile.moreau(at)univ-montp3.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article1545

mercredi 16 novembre à 18h30 : Hommage à l'historien Abderrahim Taleb Bendiab (1937 - 1992) avec les historiens Fouad Soufi, René Gallissot et Alain Ruscio - Lieu : Centre Culturel Algérien, 171 rue de la Croix Nivert, Paris 15è - Rens. 01 45 54 95 31 contact@cca-paris.com http://www.cca-paris.com/

mercredi 16 novembre à 19h : FARR a Night sur le thème « La réhabilitation du passé colonial » avec Olivier le Cour Grandmaison, universitaire et chercheur, spécialiste des questions coloniales. Elle sera suivie d’une séance de dédicace de son dernier ouvrage « l’Empire des hygiénistes » aux Editions Fayard (2014). Lieu : Café du Pont Neuf, 14 quai du Louvre 75001 Paris 1er, M°Pont Neuf - Rens. : contact.farr@gmail.com http://farr75016.e-monsite.com/

jeudi 17 novembre de 9h30 à 12h30 : Construire une industrie de services numériques en Afrique de l’Ouest : Autour de Sidy DIOP, vice-président, Microeconomix avec des représentants d’Accenture, de Nokia, d’Orange, …. Dans le cadre des conférences mensuelles de la plateforme UE/Afrique(s) - Lieu : Bureau du Parlement européen, 288 Boulevard Saint-Germain, Paris 18è - Rens. Inscription 01 43 21 96 76 afahoyo@entretien-eurafricains.org contact@entretiens-europeens.org

vendredi 18 novembre de 10h à 13h : Guerres, conflits et sociétés au XXIe siècle : Séminaire organisé par Rémy Bazenguissa Ganga, directeur d’études à l’EHESS / IMAF (cet enseignant est référent pour cette UE) ; Jean-Vincent Holeindre, professeur à l’Université de Poitiers et Sami Makki, maître de conférences à Sciences Po Lille - lieu : : IMAF / Site Raspail, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail, Paris 6è - Rens. : bazengui(at)ehess.fr, eldubois(at)ehess.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article1543

samedi 19 novembre à 14h : Balade de 2h30 sur la Mode à La Goutte d'Or. Touchez le travail de création de Xuly Bët, Sakina M'Sa, Mazalay ou du tailleur de quartier ! 1/2 j. à partir de 15 € à partir de 6 personnes - Inscription préalable par courriel : voyagesiproche@bastina.fr - Rens. : 08 05 69 69 19 bastina@bastina.fr voyagesiproche@bastina.fr www.bastina.fr

samedi 19 novembre à 14h30 : Ladygrey, Une fiction d'Alain Choquart : Chronique d'une Afrique du Sud post-apartheid. Projection suivie d'un débat, en présence du réalisateur, animé par Brice Ahounou, journaliste et anthropologue - Lieu : Musé Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è, M° Victor Hugo - Rens. et réservations : 01 45 00 91 75, communication@dapper.com.fr www.dapper.com.fr

dimanches 20 et 27 novembre et 4 décembre à 15h : Soleils, A partir de 10 ans, Un film tous publics de Dani Kouyaté et Olivier Delahaye : Pour sauver Dokamisa, une petite fille malade, un vieux sage, Sotigui, l'aide à retrouver ses racines en revisitant l'Histoire, la sagesse des contes et la folie des hommes. Lieu : Musé Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è, M° Victor Hugo - Rens. et réservations : 01 45 00 91 75, communication@dapper.com.fr www.dapper.com.fr

lundi 21 novembre de 9h à 17h : Conférence "la politique de la rue en Afrique". Programme : 9h : Politique de la rue-cratie avec Richard Banégas, Mamadou Diouf et Thomas Fouquet - 9h30 : Le pouvoir de la rue, expériences ouest-africaines - 11h15 : Résistances autoritaires en Afrique centrale et des Grands Lacs - 14h30 : Seconde indépendance. Conférence de Mamadou Diouf (Columbia University, NYC) - 15h30 : De la violence : insurrections civiques, engagement armé & répression politique - Lieu : Sciences Po, Amphi Caquot, 28 rue des St Pères, Paris 7è - Réservation www.sciencespo.fr/ceri - Rens. communication@africolor.com www.@africolor.com

lundi 21 novembre de 15h30 à 18h : Rencontre-débat : « Talents des diasporas africaines dans les innovations technologiques et sociales » (Entrepreneurs, innovateurs, scientifiques, créateurs artistiques, etc) et Présentation du livre du Professeur Philippe Hugon « Afriques, entre puissance et vulnérabilité ». Organisé par La Coordination pour l'Afrique de Demain (la CADE)  - Lieu : Conseil Supérieur du Notariat, 60, boulevard de la Tour-Maubourg, Paris 7è - Inscription : cade@afrique-demain.org

lundi 21 novembre à 18h : Concert Débat « Y’en a marre » Avec Keur Gui • Pascal Dibie, ethnologue • Séverine Awenengo Dalberto, historienne, CNRS-Institut des mondes africains Paris • Thomas Fouquet, anthropologue, CNRS-Institut des mondes africains Paris - lieu : Université Paris-Diderot (Amphi Buffon), 15 Rue Hélène-Brion, Paris 13è - Réservation : 01 57 27 59 37 www.univ-parisdiderot.fr - Rens. communication@africolor.com www.@africolor.com

mardi 22 novembre de 9h30 à 12h30 : « Les fils d’une même trame ? Textiles, couleurs et traite dans le Kongo and l’Angola de la première modernité » avec Caterina Madeira Santos (EHESS, IMAF) et Anne Lafont (INHA) - dans le cadre Monuments et documents de l’Afrique ancienne : recherches en cours en histoire, histoire de l’art et archéologie Organisé par Claire Bosc-Tiessé, CNRS / IMAF ; Marie-Laure Derat, CNRS / Orient & Méditerranée et Anaïs Wion, CNRS / IMAF - Lieu : IMAF rue Malher, Centre Malher , 9, rue Malher, Paris 4è, M° Saint-Paul - Rens. 01 44 78 33 32 Claire.bosc-tiesse@univ-paris1.fr ; derat@univ-paris1.fr ; anais.wion@univ-paris1.fr

mardi 22 novembre de 9h30 à 17h : Conférence "la politique de la rue en Afrique" suite : 9h30 : De l’émancipation. Conférence d’Achille Mbembe (Wits University, Johannesburg) - 11h : Narrations de l’histoire et imaginations du futur - 14h30 : Projection du film « Une révolution africaine » puis Débat avec les réalisateurs Boubacar Sangaré et Ismaël Compaoré (Ciné droits libres, Génération Film Collectif) - Lieu : Sciences Po, Amphi Caquot, 28 rue des St Pères, Paris 7è - Réservation www.sciencespo.fr/ceri - Rens. communication@africolor.com www.@africolor.com

mercredi 23 novembre à 20h Concert de Ann O’aro. 12 € à 6 € Restauration sur place - Lieu : Atelier du Plateau, 5 rue du Plateau, Paris 19è - Réservation : 01 42 41 28 22 cdnq@atelierduplateau.org - Rens. communication@africolor.com www.@africolor.com

jeudi 24 novembre : Leonora Miano présente son nouveau roman "Crépuscule du tourment" (Grasset) qui mêle quatre voix de femmes s'adressant au même homme. - Lieu : Librairie La belle lurette: 26, rue Saint-Antoine, Paris 4ème, M° Bastille . - Rens. 01 42 72 34 43 - 01 42 72 61 76 librairie@labellelurette.fr www.labellelurette.fr

jeudi 24 novembre de 17h à 20h : « Repenser le tourisme sénégalais à partir de lieux de construction identitaire : les fêtes religieuses au Sénégal ». Lieu : 45 rue des Saints-Pères, Paris 6è, salle Mandel C - Rens. annedoquet@yahoo.fr, saskiacousin@free.fr, nchabloz@ehess.fr, sebastien.jacquot@univ-paris1.fr 

vendredi 25 novembre de 11h à 13h : Supports et circulation des savoirs et des arts en Afrique et au-delà : Séminaire organisé par Claire Bosc-Tiessé, CNRS / IMAF ; Carlo Célius, CNRS / IMAF ; Jean-Paul Colleyn, EHESS / IMAF (cet enseignant est référent pour cette UE) ; Anne Doquet, IRD / IMAF ; Christine Douxami, Université de Franche-Comté / IMAF et Éric Jolly, CNRS / IMAF - Lieu : IMAF du blv Raspail, École des hautes études en sciences sociales (EHESS), 96 boulevard Raspail, Paris 6è - Rens : 01 53 63 56 50 elisabeth.dubois(at)ehess.frhttp://imaf.cnrs.fr/spip.php?article1546

samedi 26 novembre pendant 2h30 environ (horaires à demander) : Balade africaine dans le 18eme. A partir de 15 € par personne - Lieu de rendez-vous au Marché africain de Château Rouge au sortir du métro (angle Boulevard Barbès et Rue Poulet devant le kiosque) dans le 18ème à Paris - Inscription préalable par courriel : voyagesiproche@bastina.fr - Rens. : 08 05 69 69 19 bastina@bastina.fr www.bastina.fr

samedi 26 novembre de 19h30 à 20h15 : Défilé de mode. Avec les créations de XULY.Bët, Aïssata Kébé, Smaïl Kanoute, Fadel Couture, Sakina M’sa, Khadim Touré, Mike DarBoe aka «  Da scientist  », Marcia de Carvalho, l’école de la maille, Olivia Oloa, Sadio Bee, Issa Kante, et pour clôturer ce défi lé avec une classe inoubliable, le grand Bachelor et les Sapeurs. - Lieu : ICI Léon : 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Rens. Reservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org

samedi 3 décembre à 10h30 : Détricotez la Goutte d’Or : Lieu : ICI Léon : 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Tarif : 12/8€ - Rens. Reservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org

samedi 3 décembre de 12h à 21h : Bazard et Spectacle de fin d'Année de L’association Solidaires avec Madagascar - SoaMad - Lieu : CICP, 21ter rue Voltaire, Paris 11è - M° : Ligne 9 – « Rue des Boulets » - Rens. contact@soamad.org soamad2008@gmail.co http://www.soamad.org/

jeudi 8 décembre de 8h30 à 17h30 : Colloque international "Emploi en Afrique : et si l’agroalimentaire était une solution ? Lieu : Centre de conférences de l'OCDE, 2 rue André Pascal, Paris 16e - Rens. Inscription farm-colloque@fondation-farm.org

Actions situées dans l'Oise (60)

mardi 15 novembre à 20h : Projection du documentaire Capitaine Sankara et débat sur l'actualité de la Françafrique : Ciné-Débat en présence de Julien Moisan, coordinateur des campagnes de l’Association Survie « Ensemble contre la Françafrique » et en partenariat avec le Collectif « Ni guerres ni état de guerre » et l’Association Socio-Culturelle des Africains de l’Oise. - Lieu : Association Culturelle Argentine, 8 avenue de Bourgogne, Beauvais (60) - Rens. 03 44 10 30 80 

asca@asca-asso.com www.asca-asso.com

 

Actions situées dans les Yvelines (78)

samedi 19 novembre : Expo-vente des 19 assos du Collectif Versailles Solidarités Internationales - Dans le cadre de la semaine de la Solidarité Internationale - Lieu : place du Marché Notre-Dame à Versailles (78) - Rens. Catherine Domergue cadomergue@yahoo.fr

vendredi 25 novembre à 20h30 : Témoignages d'expériences et de rencontres dans des pays en voie de développement - Dans le cadre de la semaine de la Solidarité Internationale - Lieu : salle Marcelle Tassencourt (croisement des rue de Solférino et de Rémilly ) - Rens. Catherine Domergue cadomergue@yahoo.fr

 

Actions situées dans les Hauts de Seine (92)

samedi 19 novembre à 20h30 : Afrique debout avec Keur Gui (Sénégal) Ewlade Leblade (Mauritanie) et Cheikh MC (Comores) : Africolor met un coup de projecteur sur les artistes qui s’expriment en faveur de la démocratie. Restauration sur place - Tarif : 12 € à 6 € - Lieu : Le Tamanoir, 27 Avenue Lucette-Mazalaigue, Gennevilliers (92) - Réservation : 01 47 98 03 63 www.letamanoir.com . - Rens. communication@africolor.com www.@africolor.com

 

Actions situées en Seine St Denis (93)

les 2, 3, 16, 17, 30 novembre et 1er décembre de 18h30 à 21h30 : Réussir son projet de solidarité internationale - De l’idée au financement : Ce cursus de six soirées propose des outils de base pour la conception et le suivi d’un projet de solidarité internationale. Lieu: Vialemonde Immeuble Erik Satie 7, 11 rue Erik Satie, 7 e étage à Bobigny (93), accès piéton par la dalle de la Poste ou par la rue Carnot, M° ligne 5 et Tramway T1: arrets Bobigny Pablo Picasso - Rens. vialemonde@cg93.fr www.vialemonde93.netwww.coopdec.org - Rens. les mardi et jeudi, de 14 heures à 19h et mercredi et vendredi, de 9h30 à 17h30 ou sur RV 01 41608917 - Inscription à Vialemonde ou sur www.vialemonde93.net. ou vialemonde@cg93.fr ou par Fax : 01 43 93 97 93 au moins 10 jours avant la formation

mardi 22 novembre à 19h30 "la politique de la rue en Afrique" suite volet Rap Pour clôturer son weekend sur la thématique des vigilances citoyennes, Africolor s’associe au JASP et à Sciences Po en invitant les rappeurs engagés dans ces mouvements citoyens sur la scène de Canal 93. Lexxus Legal offre un rap inspiré par le groupe américain Public Enemy et invite pour l’occasion Valsero, auteur camerounais d’hymnes revendicateurs pour la jeunesse de son pays. Kajeem, artiste incontournable de la scène ivoirienne, partage la scène avec deux artistes qui usent de leur rap comme une arme pour éveiller les consciences africaines : Sam’s K le Jah et Billy Billy. - 10 € à 8 € - Lieu : Canal 93, 63 Avenue Jean-Jaurès, Bobigny (93) - Réservation : 01 49 91 10 50 www.canal93.net - Rens. communication@africolor.com www.@africolor.com

vendredi 25 novembre à 20h : Afrique d'Ici avec Léontina Fall, Kamele ngoni, Valentin Ceccaldi, Violoncelle, Giani Caserotto, Guitare, Baye Cheikh Mbaye, Compositions, percussions, Mamadou Lamine Mbaye, Percussions, chant, Fanta Lemoine, Chant, Kanazoé, Balafon, Cheikh Sow, Percussions - 8.50 € à 7 € Restauration sur place - Lieu : Espace Marcel-Chauzy, Hôtel de ville, Esplanade Claude-Fuzier, 93140 Bondy (93) - Réservation : 01 48 50 54 68 - communication@africolor.com

samedi 26 novembre de 10h à 16h . Séminaire sur l'expertise à l'épreuve de la transcuturalité et projection de « Les enfants d’Hampaté Bâ » de Emmanuelle Villard (2011) 00h50min avec Ejiptia Yannakakis - Lieu : Institut Nénuphar, 72, Rue Victor Hugo, Pantin (93), M° Eglise de Pantin - Rens. 01 57 14 92 30 ahuefai.france@gmail.comwww.ahuefa.org

du lundi 28 novembre au 16 décembre : Exposition "les tirailleurs sénégalais pendant la guerre de 14" : à destination de la diasporas, publics scolaires, anciens combattants, associations à vocation historique … - Lieu : Hôtel de ville de Montfermeil - 7-11 Place Jean Mermoz, Montfermeil (93) - Rens. : Joël Broquet 06 16 58 06 00 dircas@cas-france.org - Présentation de l’exposition http://lacaravanedlm.tumblr.com/

 

Actions situées dans le Val de Marne (94)

du samedi 5 novembre au 18 décembre, les samedis à 20h30 et dimanches à18h : Représentation de L'indien qui marche sur la mer, le retour" Création du théâtre Aleph, Texte et mise en scène Oscar Castro, Chorégraphies : Sylvie Miqueu, Musiques : Jean-Jacques Lemêtre, Musicien: François Essindi - Tarif 15€ à 10€ - Un plat latino est offert par le théâtre après la pièce, partagé entre artistes et public dans une ambiance conviviale et chaleureuse - Lieu : Théâtre Aleph, 30 rue Christophe Colom, à Ivry sur seine (94)- Reservation 06 95 67 28 15 01 46 70 56 85 theatrealeph@wanadoo.fr www.theatrealeph.com

vendredi 18 novembre à 20h45 : Concert de Ann O’aro. Tarif 16 € à 12 € - Lieu : Le comptoir, 95 Rue Roublot, Fontenay-sous-Bois (94) - Réservation : 01 48 75 64 31 musiquesaucomptoir@sfr.fr . - Rens. Béatrice Akakpo concerts@africolor.com www.@africolor.com

dimanche 20 novembre de 13h à 18h30 : Souma Tawy Yoga des Pharaons : Yoga de la verticalité d'Egypte antique (en langue pharaonique et en musique), Professeur de l’Institut International de Yoga et Yogathérapie de Maître Yogi Babacar Khane - Ouvert tous niveaux (places limitées à 20 personnes) - P.a.f. 40€ (fournis jus, thé, fruits, biscuits, tapis, couvertures, coussins…) - Lieu : Centre Yoga et Sens, Créteil (94), M° Créteil Université - Rens et Réservation Jacques Vieyra : 06.07.95.81.23 jacquesvie2@gmail.comyogadespharaons@gmail.com

Petites annonces

Le concours littéraire international de l'Académie Francophone est ouvert du 30 novembre 2016 au 29 mars 2017. résultats : début mai remise des prix et diplômes littéraires fin mai - Sujet libre : Poésie : libérée, classique ou religieuse. Récit, philosophie, nouvelle, roman, essai, conte, histoire et texte dramatique. Règlement du concours à retirer par mail sur matcheuma@yahoo.fr ou par courrier à Académie Francophone, 19 boulevard Branly 60180 Nogent -sur-Oise. - Rens. 06 59 11 86 39, 06 20 50 02 40 matcheuma@yahoo.fr https://matcheuma.worpress.com

La Chambre Internationale pour le Conseil et la Promotion des Entreprises (CICP), plateforme de promotion des PME africaines à l' international vous propose CICP MAG, son magazine économique. Tiré à 10 000 exemplaires pour ce premier tirage, il sera distribué dans les milieux d’affaires, lors des forums, conférences, rencontres d'affaires consacrés à l'Afrique en France, en Europe et à travers l'Afrique. M Freddy D. ZANGA 07 51 97 21 37 , 06 66 20 94 63 dom.zanga@cicpgroup.comassociation.cicp@hotmail.fr http://www.cicpgroup.com

 

Ouvrage d'actualité

"Prière et Enseignements Pharaoniques de Nafakururé" de Pierre Nillon - 434 pages 30€ - rens 06 26 88 65 48 pierre.nillon@gmail.com

Le racisme dans le discours des élites par Teun A. van Dijk Traduit de l’anglais par Patrice Riemens, révisé par Anne Querrien. Revue Multitudes 2005/4 (no 23) Pages : 220 Éditeur : Assoc. Multitudes - Rens. fabienne.haloui@orange.fr https://www.cairn.info/revue-multitudes-2005-4-page-41.htm

sortie de "Alma Mater" pour quelle dualité emancipatrice de la démocratie rd congolaise , aux Editions "Les Arcanes Ngal" pour cette rentrée littéraire des écrivains et auteurs du Bassin du Congo. C'est un récit de 187 pages, à 14,90€ . Il est en librairie (Librairie Galerie Congo 23 rue vanneau -75007 Paris , Librairie Présence Africaine rue des écoles -75005 Paris et Tamery Librairie Kamite Panafricaine sis 19 rue du Chalet -75010 Paris). Ce récit réunis pour la première fois en un seul ouvrage, des faits , des projets, des analyses qui permettent de comprendre et de mettre en lumière les ressors nécessaires à l'émergence de la femme. Rens. Tina NGAL 06 46 30 77 85 nta1972@yahoo.fr

L’auteur et dessinateur Serge Diantantu sollicite votre soutien pour publier un album de bande dessinée sur la biographie de Simon Kimbangu. Son histoire a commencé au Congo belge vers les années 1920 et est intimement liée à la colonisation de ce pays.  - Rens. Diantantu Serge diantantus@yahoo.fr - Souscription BD Simon KIMBAGNUhttps://fr.ulule.com/simon-kimbangu/

 

Lieux d'interêt : Librairie africaines, …. Pour vos cadeaux de Noël

Bibliothèque Philanthropique (de diffusion) : pas de site internet ni même d'adresse internet, juste un passioné bibliophile, il vous dénichera l'ouvrage introuvable et pour le plaisir de la rencontre vous le remettra en main propre : Mabaya 06 80 78 22 01

Libraire L’Harmattan de 10h à 12h30 et de 13h30 à 19h - Lieu 16 avenue des Ecoles, 75005 Paris 5è, M° : Maubert-Mutualité (Ligne 10) - Rens. : 01 40 46 79 11 www.librairieharmattan.com

Libraire Présence Africaine, Horaires de 10h à 19h - Lieu : 25 bis avenue des Ecoles, Paris 5è, M° Maubert-Mutualité (Ligne 10). - Rens 01 43 54 13 74

Librairie A-Free-Can sur Internet http://a-free-can.com/

Libraire Panafricaine Tamery de 10h à 22h - Lieu 19 rue du Chalet, 75010 Paris 10è, M° Belleville (Lignes 2 ou 11, sortie numéro 5 donnant accès à la rue du Faubourg du Temple, prendre tout de suite le sens contraire à la sortie du Métro et longer le boulevard de la Villette puis à 15 mètres prendre la rue Civiale à gauche et finalement vous arrivez dans la rue du Chalet). - Rens. 01 48 03 16 35.

Librairie Soumbala, portail francophone du livre africain - Rens. contact@soumbala.com www.soumbala.com

Repost 0
Published by Gri-Gri International J.-P. Vanhove - dans Devoir d'histoire Politique Francophonie Françafrique Arts & culture
commenter cet article
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 07:10

Merci à J.-P. Vanhove

Anniversaire, commémoration, journées mondiales …

Du samedi 15 octobre au 15 novembre : Festival Alimenterre : Depuis 2007, le Festival de films documentaires ALIMENTERRE, coordonné par le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI), est un événement incontournable sur les enjeux du droit à l'alimentation. Il mobilise 900 acteurs locaux engagés à sensibiliser plus de 55 700 spectateurs en France et dans 9 pays sur ces problématiques. Axée sur la thématique "Solutions pour nourrir la planète", la sélection de films 2016 met à l’honneur des héros du quotidien, paysans, populations autochtones, élus, entrepreneurs, consommateurs, issus des 4 coins de la planète qui s’engagent en faveur d’une agriculture et une alimentation durable. Vous souhaitez vous engager pour défendre l’agriculture locale et paysanne sur votre territoire ? Vous aussi, organisez une projection-débat ALIMENTERRE et rejoignez les centaines de bénévoles mobilisés sur toute la France et dans 9 pays. Au programme : des centaines d’animations tout public, des rencontres, et surtout, une multitude d’idées pour agir. , 8 films pour débattre sur les « Solutions pour nourrir la planète » Dans la catégorie long et moyen-métrage : Food Chains de S. Rawal, E. Schlosser de et avec Eva Longoria (82 min) !, 10 Billion, What’s on your plate ? de V. Turn (100 min), La guerre des graines, de S. Quillet et C. Montfort (52 min) - Dans la catégorie court-métrage : Manger c’est pas sorcier de E. Sodji (34 min), en partenariat avec l'association Oadel et Elevages sans Frontières, Pérou, la nouvelle loi de la jungle (24 min) de F. Reinhardt, R. Vargas, P. Simon et L. Fossart, en partenariat avec la Fondation France Libertés, The Change de F. Ribezzo (15 min), Les guerrières de Babassu et Liberté (7 min) de P. Redman, en partenariat avec la campagne If not us, then Who ?. - Rens. Minh Maudoux du Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI) 01 44 83 88 50 et 51 info@cfsi.asso.fr ou communication@cfsi.asso.fr www.festival-alimenterre.org, www.cfsi.asso.fr, www.alimenterre.org

Le 17 octobre 1987, à l'appel du Père Joseph Wresinski, 100 000 défenseurs des Droits de l'Homme se sont rassemblés sur le Parvis du Trocadéro, à Paris, pour rendre honneur aux victimes de la faim, de la violence et de l'ignorance, pour dire leur refus de la misère et appeler l'humanité à s'unir pour faire respecter les Droits de l'Homme. Une dalle, proclamant ce message, a été inaugurée à cette occasion sur le Parvis des Libertés et des Droits de l'Homme, là où fut signée, en 1948, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. On peut y lire l'appel du père Joseph: "Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré." Depuis cette date, le 17 octobre de chaque année, les plus pauvres et tous ceux qui refusent la misère et l'exclusion se rassemblent dans le monde entier afin de témoigner de leur solidarité et de leur engagement pour que la dignité et la liberté de tous soient respectées : ainsi est née la Journée Mondiale du Refus de la Misère. Le 17 octobre 1992, Monsieur Javier Perez de Cuellar, ancien Secrétaire général de l'ONU, au nom d'un groupe de personnalités internationales rassemblées dans le Comité pour la Journée Mondiale du Refus de la Misère, lance un appel pour la reconnaissance du 17 octobre. Le 22 décembre 1992, le 17 octobre est proclamé Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté par l'assemblée générale des Nations Unies. Depuis, les initiatives pour célébrer cette journée n'ont cessé de se multiplier. Dans de nombreux lieux, des rassemblements se tiennent également le 17 de chaque mois. Un site à visiter : www.refuserlamisere.org le 17 octobre : Journée d’action contre les entreprises transnationales - Rens. info@cadtm.org http://www.cadtm.org le 17 octobre 1961, lors d’une manifestation non-violente, des dizaines d’Algériens étaient assassinés à Paris par des fonctionnaires de police aux ordres de leurs supérieurs.

le 19 octobre : Anniversaire de la mort de Samora Machel, le premier président du Mozambique : Samora Machel a dirigé le Mozambique avec des politiques socialistes et était parmi les leaders des Etats de première ligne qui se sont battus pour la libération totale des états africains. Les autres leaders étaient notamment Mwalimu Nyerere de Tanzanie et Kwame Nknumah du Ghana. Il a été tué le 21 octobre dans un crash d’avion, dont la responsabilité est largement attribuée au régime militaire d’Afrique du Sud dont il avait fortement soutenu sa suppression.

le 24 octobre : Journée des Nations Unies : Le choix de cette date a été arrêté pour marquer l'anniversaire de la création de cette organisation mondiale, en 1945. La Journée des Nations Unies a été proclamée en 1947 www.unac.org

le 24 octobre : Fête de l'indépendance de Zambie

le 24 octobre : journée mondiale d'information sur le développement : La journée mondiale d'information sur le développement a été instituée par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1972 pour appeler l'attention de l'opinion publique mondiale sur les problèmes du développement et la nécessité d'intensifier la coopération internationale pour les résoudre. Une stratégie internationale du développement L'assemblée a décidé que la date retenue pour cette journée coïnciderait, en principe, avec la Journée des Nations Unies, célébrée le 24 octobre, date à laquelle a été adoptée en 1970 la Stratégie internationale du développement pour la deuxième Décennie des Nations Unies pour le développement. Coopération internationale L'assemblée s'est dite convaincue que l'amélioration de la diffusion d'informations et la mobilisation de l'opinion publique, notamment parmi la jeunesse, seraient un facteur important pour une meilleure prise de conscience des problèmes généraux du développement, favorisant ainsi l'accroissement nécessaire des efforts en matière de coopération internationale pour le développement. Un site à visiter : www.un.org

le 28 octobre : Journée Internationale de la langue et de la culture créoles (depuis 1983) une occasion de célébrer la langue et la culture créoles à travers les pays et communautés ayant le Créole en partage, soit plus de 10 millions de personnes à travers le monde…

le 29 octobre 1965, Mehdi Ben Barka est enlevé devant la brasserie Lipp à Paris par deux policiers français. Près de cinquante années après ce crime, la vérité n’a toujours pas été faite sur les conditions exactes de la disparition de l’un des principaux représentants de l’opposition marocaine et symbole de la lutte des peuples du Tiers-monde pour la libération, la démocratie et la justice sociale. institut.benbarka@aliceadsl.fr

le 30 octobre : Journée mondiale de la Vie : C'est l'ONG locale "Les amis de la Vie" qui l'a mise en place en 2008 en Côte d'Ivoire et elle est désormais célébrée dans plusieurs pays dont la Côte d’Ivoire, le Bénin, la France, la Norvège, Haïti et Hawaï aux Etats-Unis.

 

Actions situées à Paris (75)

jusqu'au 21 décembre 2016 de 11h à 19h (sauf mardi et jeudi) : Exposition Chefs-d'œuvre d'Afrique dans les collections du musée Dapper - Des pièces majeures sélectionnées uniquement à partir du fonds Dapper et qui sont présentées ensemble pour la première fois et qui puisent leurs significations dans les cultures de l'Afrique centrale ou dans celles de l'Afrique de l'Ouest. La collection du musée se caractérise par la diversité des provenances géographiques et par l'ancienneté. L'exposition, qui comprend quelque 130 pièces, présente des œuvres majeures. Certaines sont uniques et n'ont aucun équivalent dans le monde, telles des sculptures du Gabon ( Fang, Kota, Punu...) du Cameroun (Bangwa), du Bénin (Fon), ou encore du Mali (Dogon, Soninke) - Lieu : Musée Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è - Rens. 01 45 02 16 02 - 01 45 00 07 48 comexpo@dapper.fr www.dapper.com.fr

jusqu'au 9 octobre 2016 : Exposition "Homme blanc, Homme noir" : L’Europe n’a ni l’exclusivité ni le monopole du regard sur l'«Autre» mais il ne faut pas oublier qu’au cours des derniers siècles, ce regard fut l’un des apanages de l’Occident et légitima une vision unilatérale du monde. On raconte qu'en voyant arriver les Hommes blancs sur leurs chevaux, les habitants de l'Amérique précolombienne eurent un sursaut de peur, croyant qu'il s'agissait d'un seul et même monstre. Ainsi l'Homme blanc - avec ses vêtements inhabituels - n’est pas passé inaperçu, où qu'il soit allé pour conquérir le monde. La violence du choc colonial n'a pas empêché les Africains de se faire leur propre avis, leur propre représentation, de cet homme aux mœurs nouvelles. Ainsi, l'exposition Homme blanc, Homme noir explore les représentations de l'Homme occidental dans l'art africain au XXe siècle. On y découvre la perception singulière des populations soumises au joug colonial et la création artistique qui en émane. Elle inverse la tendance culturelle adoptée pendant des dizaines d'années, qui consiste à ériger le point de vue occidental en seule et unique image de l'adversité et de l’identité. - Lieu : Musée du Quai Branly - 37, Quai Branly, Paris 7ème. - Réservation uniquement au 01 56 61 71 72 relais@quaibranly.fr www.quaibranly.fr

jusqu'au 15 janvier 2017, du mardi au jeudi de 13h à 20h, le vendredi de 16h à 20h, le samedi et dimanche de 10h à 20h.: Exposition "Sacrées Graines" : L’exposition interroge la portée symbolique d’un classique de l’alimentation méditerranéenne : le couscous ou « la graine », dans sa forme métonymique et ses ressorts sociaux, culturels et politiques. Élu plusieurs fois « plat préféré des français », le couscous soulève en filigrane des questionnements relatifs à l’exil, l’immigration, la transmission et le partage, à la vie domestique et aux rapports de genre, à la mondialisation aussi. En se jouant de sa banalité, les artistes de l’exposition détournent les graines de leurs usages premiers et en exploitent leurs potentialités formelles et symboliques, afin d’en offrir une relecture contemporaine. - Lieu : Les deux bâtiments de l’Institut des Cultures d’Islam : ICI Goutte d’Or : 56, rue Stephenson - et - ICI Léon : 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Rens. Réservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org

samedi 1er octobre, samedi 22 octobre, samedi 5 novembre : de 15h à 16h30 : Visite guidée gratuite de l’Exposition "Sacrées Graines". Un moment d’échanges et de convivialité permettant de découvrir l’ICI et d’approfondir votre expérience des œuvres et vos connaissances des artistes de l’exposition Sacrées Graines. Entrée libre sur réservation - Lieu : Les deux bâtiments de l’Institut des Cultures d’Islam : ICI Goutte d’Or : 56, rue Stephenson - et - ICI Léon : 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Rens. Reservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org

samedi 8 octobre de 10h à 13h et tous les samedi du mois: Permanences administratives de l'APIMIG association pour la promotion et l'intégration des migrants : accompagnement dans l'élaboration et la rédaction de CV, lettre de Motivation, conseils pour la préparation d'entretiens d'embauche, … . Gratuit et sans Rendez-vous - Lieu : la Maison du Combattant et des Associations du 19ième au 20 rue Edouard Pailleron, Paris 19è, M° Bolivar ou Jaurès - Rens. Rokhaya Ndiaye, 06 51 55 22 82, 07 83 97 65 62 contact@apimig.com http://www.apimig.com

vendredi 21 octobre de 9h à 17h30 : FEIDEF 2016 2ème édition, (Forum International Economique pour le Développement de l’Entrepreneuriat) sous le Parrainage de M. Michel Sapin, Ministre des Finances et de l'Industrie, avec les partenariats d’affaires, stands d’exposition. Les Thématiques : Le Développement d’Entreprise, L’ESS (Economie Sociale et Solidaire). Les TIC (Technique d’Information et de la Communication, La Monétique. Les Assurances. Droit des Affaires (OHADA). Les Energies. L’Industrie, Entrepreneuriat Féminin, le Leadership. Avec : Michel SAPIN, Ministre de l’Economie et des Finances. Konimba SIDIBE Ministre Malien de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé, Appollinaire TIMPIGA COMPAORE, PDG de Télécel Faso Burkina Faso, Youssouf BATHILY, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, Docteur Ousmane KABA, Fondateur de l'Université Kofi Annan de Conakry, ancien Ministre Guinéen des Finances - Prg 11h15 : Les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) - 14h : L’Economie Sociale et Solidaire (le Crowdfunding) 15h30 : Les Energies Renouvelable, le Dévelopement Durable Modératrice : Claude Fischer Herz, 16h30 : Présentation des invités d’honneur, des délégations étrangères, de l’équipe de GIFALEPFIDA, de Mariannes la République et les Associations de réseau. 17h30 : Cocktail, échange de cartes réseautage - Réservation et participation obligatoire de 50 € (Conférence, Forum, rencontre d’affaire Petit Déjeuner et Déjeuner au Restaurant du Ministère) 30 € (Conférence, Forum, rencontre d’affaire Petit Déjeuner du Ministère) Réservation avant le 15 octobre 2016 chèque à l’ordre de GFA LEPFIDA - Lieu : Centre de Conférence Mendes France, Ministère des Finances, 139 rue de Bercy, Paris 12è, RER, M° : Gare de Lyon ou Bercy - Contacts : 06 06 83 53 23 - secretariat@gifalepfidainternational.com - gifamonde@yahoo.fr - www.gifalepfidainternational.com.

vendredi 21 octobre et chaque 3ème vendredi du mois de 18h30 à 19h30 : Rassemblement du Cercle de Silence à Paris contre le traitement inhumain des sans papiers - Vous pouvez vous joindre au cercle à tout moment, même pour seulement quelques instants. Par notre participation au cercle de silence, nous voulons dénoncer les traitements inhumains réservés aux migrants du seul fait qu'ils n'ont pas de papiers en règle. Nous en appelons à la conscience de tous et vous invitons à rejoindre le cercle de silence place du Palais-Royal - Cercle composé de citoyen(ne)s dont certain(e)s sont membres de : AARAO les Messagers, AI, CCFD, CFDT-Terre Solidaire, Cercle de Résistance, Paris-Sud CGT, Cimade, FEP, LDH, MAN, MIR, Mission Populaire Evangélique, Pastorale des Migrants, Réseau Chrétiens-Immigrés, Réseau franciscain Gubbio, Résister aujourd’hui, RESF, Secours Catholique, Syndicat de la Magistrature ...… - Lieu : Place du Palais Royal, Paris 1er, M° Palais-Royal-Musée-du-Louvre http//www.cerclederesistance.fr

vendredi 21 octobre à 18h30 : Rencontre autour de l'ouvrage "Les quatre nuances de France" Avec la participation des auteurs Karim Bouhassoun, Nacer Safer, Rachid Arhab et Xavier Driencourt : A un moment où l’on déplore le fossé entre les élites et la plupart des Français, où l’ascenseur social est bloqué et où les idées xénophobes fleurissent, ce livre proposé par Rachid Arhab, le journaliste de télévision bien connu, est très original en ce qu’il fait dialoguer quatre voix qui n’ont pas l’habitude de se parler : un journaliste de renom, un diplomate ancien ambassadeur en Algérie, un Algérien sans papiers et un fonctionnaire ayant la double nationalité. Question cruciale : comment envisager le vivre ensemble républicain français et son avenir entre Français de souche et Français issus de l’immigration algérienne ? Quels obstacles à dépasser et quels défis à relever ? Quels apports des Français venus d’ailleurs ? Une interpellation forte et sans langue de bois pour dépasser les idées reçues et construire demain. - Lieu : Centre Culturel Algérien, 171 rue de la Croix Nivert, Paris 15è - Rens. 01 45 54 95 31 contact@cca-paris.com http://www.cca-paris.com/

vendredi 21 octobre de 21h à 23h : L’Institut des Cultures d’Islam vous invite dans son hammam pour une expérience visuelle et sensorielle en compagnie de remix-culture. Un show inédit où les traditions musicales marocaines ancestrales côtoient les arts numériques pour créer des performances live. Cette invitation à la création et à l’innovation marque l’entrée dans la musique électronique de groupes de musiques traditionnelles gnawa, taqtouqa el jabaliya, ahwach, musique des Rwayes, etc. TAK DOUM TOURA TAK… Des rythmes ancestraux à l’électro, il n’y a qu’un pas ! Depuis 2014, Hatim Belyamani, créateur de remix - culture, fait vivre le projet en fédérant des artistes engagés pour permettre la rencontre et la création entre la musique traditionnelle et les arts numériques, visuels et sonores. - Tarif : 5€ - Billetterie sur place et sur www.ici.paris.fr samedi 22 octobre de 14h à 17h30 : FEIDEF 2016 seconde journée : Thème : Les Energies. L’Industrie, Entrepreneuriat Féminin, le Leadership. - Lieu : Palais du Luxembourg, 15, rue de Vaugirard, Paris 6è. - RER Luxembourg - Rens (entrée gratuite, réservation obligatoire avant le 15 octobre) 06 06 83 53 23 mtaltermath@yahoo.fr chenebaobab.france@yahoo.fwww.gifalepfidainternational.com

samedi 22 octobre pendant 2h30 environ (horaires à demander) : Balade africaine dans le 18eme : Le Petit Mali à Château Rouge à Paris - Baština vous invite au voyage « Petit Mali » au marché africain de Château Rouge dans le 18eme à Paris. Le nombre et la qualité des produits vendus ici éveille vos papilles, éblouit votre regard, égaye vos sens… Le marché de Château Rouge égalise les meilleurs marchés de Bamako ou Dakar : partout ce ne sont que capitaines, tilapias, machoirons, ignames, patates douces, piments, gombos, sauce graine ou arachide…Ces lieux de vie demeurent emblématiques de la geste ouest-africaine à Paris Rendez-vous avec le passeur de culture malien au marché africain de Château Rouge dans le 18eme arrondissement de Paris. - Prix : A partir de 15 € par personne - Lieu de rendez-vous au Marché africain de Château Rouge au sortir du métro (angle Boulevard Barbès et Rue Poulet devant le kiosque) dans le 18ème à Paris - Inscription préalable par courriel : voyagesiproche@bastina.fr - Rens. : 08 05 69 69 19 bastina@bastina.fr www.bastina.fr

samedi 22 octobre à 19h : Contes et légendes du Burkina Faso avec François Moïse Bamba dit le Forgeron conteur : Il nous plongera dans la tradition sous l'arbre a palabre. Il est fondateur du festival Yeleen qui fetera sa 20eme édition en décembre. Pour la soirée, il sera accompagné de Issiaka Sanago a la kora, Tougoumagni Diabaté au balan et de Cheik Omar Kouyaté à la percussion. - Organisé par L'association Yelkabé, pour la promotion de la culture du Burkina Faso - Yelkabé signifie « sans soucis » ou « il n’y a pas de problème » en mooré - PAF 10€ + conso - lieu : Au Kaf Conç Tolbiac, 114 rue de Tolbiac 75013 Paris 13è, M° Tolbiac ou Olympiade - Rens. contact@yelkabe.fr www.yelkabe.fr

samedi 22 octobre à 21h30 : Concert avec Patricia Essong (Folk) « Sur une scène éclairée à la seule lueur de bougies une voix enchanteresse s’élève et remplit cette salle à l’atmosphère presque mystique. Empreinte de sonorités venues d’Afrique. Et c’est ainsi que Patricia opère la magie. » Elvire Claude, Blogueuse Sous des influences de Miriam Makeba, Tracy Chapman, Lizz Wright, Patricia Essong produit son tout premier album intitulé : Soul of Nü Bantu Dans cet album, elle fait le choix de l’enracinement en se réappropriant son héritage culturel bantou agrémenté de sa propre sensibilité. Des textes invitant à l’introspection de nos valeurs, à la spiritualité, aux traditions - Tarif 10€ - Lieu : L'Entrepôt, 7 rue Francis Pressensé, Paris 14è, M° Pernety - Rens. - Tous droits réservés - 01 45 40 07 50 information@lentrepot.fr http://www.lentrepot.fr http://patriciaessong.com/

jeudi 27 octobre à 18h30 conférence en hommage à Abdelkader GUERMAZ - Lieu : Centre Culturel Algérien, 171 rue de la Croix Nivert, Paris 15è - Rens. 01 45 54 95 31 contact@cca-paris.com http://www.cca-paris.com/ http://www.cca-paris.com/index.php/blog/detailevenement/16/-/conference-en-hommage-en-hommage-abdelkader-guermaz

samedi 29 octobre et 12 novembre à 14h30 : "Soulèvement, de la Goute d'Or à la Concorde" Imaginé par l’Institut des Cultures d’Islam et le Jeu de Paume à l’occasion de l’exposition Soulèvements, ce parcours va du quartier de la Goutte d’Or, dans le 18è arrondissement de Paris, au Jeu de Paume, place de la Concorde. De lavoirs en arrière-cours, il s’agit tout d’abord, avec le guide conférencier Jacky Libaud, de remonter le temps lors d’une déambulation abordant le banquet républicain du Château Rouge, la fermeture des ateliers nationaux en 1848, la Commune, la guerre d’Algérie et l’assassinat de Jilali Ben Ali en 1971. L’occasion également d’aborder l’épisode des sans-papiers de l’église Saint Bernard, dont les vingt ans sont commémorés cette année, ainsi que les nombreuses actions récentes en faveur des migrants ou l’histoire de lieux culturels de la Goutte d'Or, menacés de fermeture. Après un thé à la menthe au café de l’Institut des Cultures d’Islam, le parcours se poursuit, avec le conférencier Benjamin Bardinet, dans les salles du Jeu de Paume pour la découverte de l’exposition Soulèvements. Ce projet d’envergure, conçu par le philosophe et historien de l’art Georges Didi-Huberman, rassemble des images historiques autant que contemporaines sur le thème des gestes qui soulèvent le monde ou se soulèvent contre lui : gestes collectifs ou individuels, gestes d’actions ou de passions, d’œuvres ou de pensées. Des gestes qui disent « non » face à un état de l’histoire considéré comme trop « pesant » et qu’il faut donc « soulever », si ce n’est envoyer balader... Des gestes qui disent « oui » à quelque chose d’autre : à un monde désiré meilleur, un monde imaginé ou esquissé, un monde autrement vivable ou pensable. - Tarif : 12/8€ - Lieu : ICI Léon : 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Rens. Réservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org

mercredi 2 novembre de 15h à 17h30 : Ciné-Gouter : projection du film Lamb, suivie d’un délicieux goûter pour échanger autour du film tout en se régalant. Ce long métrage du réalisateur éthiopien Yared Zeleke, retrace l’aventure d’un petit garçon, Ephraïm, toujours accompagné de son inséparable et précieuse brebis. Confié à des parents éloignés, il s’adapte mal à sa nouvelle vie. Un jour, son oncle lui annonce qu’il devra sacrifi er sa brebis pour le prochain repas de fête. Mais Ephraïm est prêt à tout pour sauver sa seule amie et rentrer chez lui. Il va alors utiliser son talent : la cuisine… - À partir de 8 ans - Le goûter est proposé par la Boulangerie Tembely (33, rue Myrha, Paris 18e). Entrée libre sur réservation - Lieu : ICI Léon : 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Rens. Réservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org

 

Actions situées dans les Yvelines (78)

jeudi 13 octobre de 18h à 19h et tous les 2 ème jeudi du mois : Cercle de silence à Versailles : Que votre participation soit d'une minute, d'une dizaine de minutes ou d'une heure complète, elle marque votre soutien. Vous pouvez aussi y venir en groupe. Organisé par RESF : RESF78 est un collectif d’associations et de militants des Yvelines (78) qui apportent un soutien actif aux élèves sans papiers et à leurs familles - Lieu : Place du marché aux fleurs, angle Avenue de Saint-Cloud - avenue de l’Europe, marché aux fleurs à Versailles (78), RER-C Versailles - Rens : 01 34 92 50 94 cercledesilence.versailles@gmail.com https://sites.google.com/site/cercledesilenceversailles/

samedi 22 octobre à 11h et tous les quatrièmes samedis du mois : Cercle de Silence de Mantes - Le Cercle de Silence est une action non violente qui rassemble régulièrement, dans un espace public, des hommes et des femmes de divers horizons et de toutes convictions philosophiques, politiques et religieuses. Il s'agit d'alerter tous les citoyens sur le sort réservé aux personnes étrangères venues en France pour mieux vivre ou sauver leur vie. Avec ou sans papier, l'étranger est une personne. La dignité de chaque personne ne se discute pas, elle se respecte. Notre silence le crie. - avec citoyen(ne)s dont certain(e)s sont membres de : LDH, Pastorale des Migrants, Réseau Chrétiens Immigrés, RESF, Équipe paroissiale d’accueil des migrants, ACO, Secours Catholique, ASTI, PS, PCF, CCFD, DECIL (démocratie et citoyenneté locales) - Lieu : Mantes-la-Jolie, Place Saint-Maclou à Mantes-la-Jolie (78)

 

Actions situées dans les Hauts de Seine (92)

dimanche 2 octobre et tous les dimanches à partir de 9h : présence de deux traiteur Africains à Courbevoie : l’un est sénégalais à l’entré du marché, l’autre à l’intérieurs Afro-Antillais : 06 18 18 36 62 sosthenekombet@hotmail.fr - Lieu : Marché de Courbevoie Charras

jeudi 20 octobre de 12h15 à 13h15 et tous les 3ème jeudi de chaque mois : Cercle de Silence de la Défense : Le Cercle de Silence est un rassemblement de citoyens et de membres de Notre Dame de Pentecôte, du Secours Catholique du 92, d'ATD-Quart-Monde, du CCFD-Terre Solidaire du 92, du Réseau Éducation Sans Frontières (RESF 92), de l’Arche de Lanza del Vasto, et- Par notre participation au Cercle de Silence, nous voulons attirer l’attention sur les traitements inhumains réservés aux migrants du seul fait qu'ils n'ont pas de papiers en règle. Nous refusons toute chasse aux étrangers qui inflige aussi des traumatismes profonds à ceux qui en sont les témoins, à la société toute entière, aux enfants particulièrement. Les atteintes à la dignité de quelques-uns blessent tous les hommes dans leur humanité. Nous voulons que la France redevienne un pays d’accueil, sans cesse enrichi et transformé par des êtres humains venus du monde entier - Le Cercle de Silence est un rassemblement de citoyens et de membres de Notre Dame de Pentecôte, du Secours Catholique du 92, d'ATD-Quart-Monde, du CCFD-Terre Solidaire du 92, du Réseau Éducation Sans Frontières (RESF 92), d'ATTAC92, de l'’Arche de Lanza del Vast etc... - Lieu : Parvis de la Défense (92) Entre le CNIT et les Quatre Temps, RER SNCF ou tram arrêt Grande Arche - Rens. Christian Wendling 06 44 23 84 88 christian.wendling@wanadoo.fr romain.treppoz@laposte.net

samedi 29 octobre de 13h00 à 23h : 1ère édition di Festival de Musique Mandingue organisé par la Fédération des Associations du Cercle de Kita en France - Ce festival a pour but de mettre en exergue la culture mandingue à travers le monde, Il est placé sous votre haut patronage et sera parrainé par plusieurs autorités politiques du Mali et celles de France. - 27, Rue de la Concorde à Asnières-sur-Seine (92) - Rens : Fion MAGASSA 06 84 70 36 49 ou Dialamady CAMARA 06 33 22 26 83 ou materim.fofana@orange.fr

samedi 29 octobre de 21h à l'aube : Soirée béninoise et africaine (ou africaine et béninoise) organisé par le Comité Culturel pour La Démocratie au Bénin (CCDB) : Soirée dansante avec la participation de groupes béninois de danses traditionnelles - Repas des spécialités Béninoise et Africaines 6€ - Entrée 10€ à 15€ - Lieu : Salle des Fêtes de la mairie de Gennevilliers, M° 13 Gabriel Peri, Tram Gennevilliers les Courtilles - Rens : 06 21 82 50 72 dorothe.alia@free.fr tonanbe@gmail.com http://www.ccdb-benin.org - Réservation contact@ccdb-benin.org

samedi 5 novembre de 9h à 11h : Permanence-conseil "droits des étrangers" à Courbevoie - Lieu : 6 rue Adam Ledoux à Courbevoie (92), Bus 275 a partir de la Défense Grande Arche descendre Place Charras, de la gare Saint Lazare par le train descendre a Courbevoie - Rens. : 06 17 52 37 30 zohra.b@numericable.fr ou 06 21 05 47 38 jp.vanhoove@wanadoo.fr

 

Actions situées en Seine St Denis (93)

jeudis 20 octobre et 17 novembre de 9h30 à 17h : Réussir son projet de solidarité internationale - De l’idée au financement : Ce cursus de trois journées ou six soirées propose des outils de base pour la conception et le suivi d’un projet de solidarité internationale. De l’analyse du contexte à la recherche de financements, les différentes phases seront abordées. - Si ces formations sont gratuites pour les participants, elles ne le sont pas pour le Conseil départemental. C'est pourquoi avant de s'inscrire, il faut s'engagez à suivre la ou les formations dans leur totalité et de prévenir en cas de désistement - Lieu : Vialemonde Immeuble Erik Satie 7, 11 rue Erik Satie, 7 e étage à Bobigny (93), accès piéton par la dalle de la Poste ou par la rue Carnot, M° ligne 5 et Tramway T1 : arrêts Bobigny Pablo Picasso - Rens. vialemonde@cg93.fr www.vialemonde93.net www.coopdec.org - Rens. les mardi et jeudi, de 14 heures à 19h et mercredi et vendredi, de 9h30 à 17h30 ou sur RV 01 41 60 89 17 - Inscription à Vialemonde ou sur www.vialemonde93.net. ou vialemonde@cg93.fr ou par Fax : 01 43 93 97 93 au moins 10 jours avant la formation

samedi 29 octobre de 9h à 18h : 4ème édition Forum sur l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire au Mali : Comment investir dans les filières porteuses au Mali ? Sous le haut patronage de l'Ambassade du Mali en France et du Ministère de l'Agriculture malien, de nombreux spécialistes, entrepreneurs et représentants des associations maliennes interviendront afin de mettre en lumière les meilleures méthodes pour participer au développement de l'agriculture malienne. - Depuis plusieurs années, l'Agriculture est considérée par le gouvernement malien et les institutions internationales de développement comme un secteur prioritaire pour le pays. L'INAGRIM et le SIAD œuvrent à informer la diaspora malienne des opportunités et moyens d’investir pour le développement agricole du Mali à travers l’organisation du Forum sur l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire au Mali (FASAM). Cette année encore, l’événement sera soutenu par la ville de Montreuil et l’Ambassade du Mali en France. - Lieu : Salle des Fêtes de la Mairie de Montreuil - Rens Benjamin Szajda, Chargé de communication SIAD - COFIDES 09 53 19 16 03, 01 49 33 00 51 communication@siad.asso.fr infos@siad.asso.fr

 

Actions situées dans le Val de Marne (94)

dimanche 30 octobre de 13h à 18h30 : Souma Tawy Yoga des Pharaons : Yoga de la verticalité d'Egypte antique (en langue pharaonique et en musique), Professeur de l’Institut International de Yoga et Yogathérapie de Maître Yogi Babacar Khane - Ouvert tous niveaux (places limitées à 20 personnes) - P.a.f. 40€ (fournis jus, thé, fruits, biscuits, tapis, couvertures, coussins…) - Lieu : Centre Yoga et Sens, Créteil (94), M° Créteil Université - Rens et Réservation Jacques Vieyra : 06.07.95.81.23 jacquesvie2@gmail.com yogadespharaons@gmail.com

samedi 14 novembre à partir de 12h30 : pour le 40èm anniversaire de Admission des Comores indépendantes aux Nations Unies : Projections, Expositions de photos, Débats, Dégustation de plats comoriens, Musiques tropicales, Slams, récits des Comores, tables de presse, Point presse … - 13h - Projection du film documentaire «Kwassa Kwassa Creuse» de Patrick Watkins, suivi d’échanges - 14h30 - Récit du 12 novembre 1975 - 15h30 - Plateau 1: 40 ans d’indépendance inachevée … Intermède musical, slam … expositions - 17h - Plateau 2 : 20 ans de visa Balladur, ça suffit ! - 18h15 – Dégustations, ambiance musicale, visite des expositions…. Le CDISCOM ( http://cdiscom.skyrock.mobi/) célèbre la commémoration du 12 novembre 1975 (Admission des Comores indépendantes aux Nations Unies), - Lieu : Espace André - Maigné, 18 Bis rue du 14 juillet, au Kremlin-Bicêtre (94) -Arrêt: ligne 7, Porte d'Italie ; Bus 47 ou Bus 131 arrêt Roger Salengro.… - Rens. amabadi@gmail.com

 

Petites annonces

L’association Survie s’est portée partie civile (au côté de nombreuses personnes physiques de Kabarondo (Rwanda), du CPCR, de la LDH, de la FIDH et de la LICRA) dans ce nouveau procès, tout comme elle l’était lors de celui de Pascal Simbikangwa, condamné en première instance à 25 ans de réclusion, et dont le procès en appel aura lieu en octobre 2016. Elle sera représentée par Me Safya Akorri et Me Jean Simon. Afin de favoriser la couverture médiatique de ce procès et la présence du maximum de journalistes aux audiences, nous vous signalons le lien suivant où vous trouverez le planning du procès : http://www.collectifpartiescivilesrwanda.fr

MAGAZINE ECONOMIQUE DE LA CICP consacré à l' Afrique : La Chambre Internationale pour le Conseil et la Promotion des Entreprises (CICP), plateforme de promotion des PME africaines à l' international vous propose CICP MAG, son magazine économique. Tiré à 10 000 exemplaires pour ce premier tirage, il sera distribué dans les milieux d’affaires, lors des forums, conférences, rencontres d'affaires consacrés à l'Afrique en France, en Europe et à travers l'Afrique. Responsables d'entreprises, consultants, hommes d'affaires, etc...Vous pouvez vous faire aussi connaitre ou asseoir votre notoriété. Contactez nous rapidement et profitez des tarifs préférentiels de lancement et de nombreux bonus ! - Rens M Freddy D. ZANGA, Chambre Internationale pour le Conseil et la Promotion des entreprises, 66, Av. des Champs Élysées 75008 Paris, 07 51 97 21 37, 06 66 20 94 63 association.cicp@hotmail.fr http://www.cicpgroup.com

Pour l'association AMOKO, il vous est possible de faire un don en ligne sur le site : https://paris.microdon.org Le don est ligne est ouvert dès aujourd'hui et jusqu'au 16 octobre. Comment faire un don? Le principe est simple. Il n'y a que 4 étapes pour valider son don. 1) le choix du montant qui va de 5€ à 100€. 2) les coordonnées du donateur. C'est lors de cette étape que le donateur devra répondre à la question "A quelle association souhaitez-vous donner?". Il pourra choisir entre toutes les associations qui participent à l'opération. 3) Récapitulatif. 4) Paiement. - Rens. Association AMOKO amokofcr1@gmail.com

Facebook poursuit son développement en terre africaine. Le réseau social a lancé vendredi sa nouvelle version en peul et se décline désormais en sept langues africaines. Face aux coupures d'internet et à la suspension des réseaux sociaux, des Gabonais témoignent. Il est bien loin le temps où Facebook, lors de sa création en 2007, ne connaissait que l’anglais et l’espagnol, les deux langues majoritaires dans les universités américaines, qui ont contribué à son essor. Avec une application de traduction mise en place dès les premiers jours, le réseau social a conquis la planète, adoptant notamment le français en deux petits jours, et ne s’est pas arrêté depuis. Dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 septembre, Facebook a ainsi lancé trois nouvelles versions, en corse, en maltais et en peul. Les locuteurs peuls, environ 25 millions d’Africains, ont donc désormais la possibilité de modifier leurs préférences afin d’utiliser la langue de leurs origines. Il suffit d’aller dans les paramètres, de cliquer sur « langues » et de choisir. Grâce à ce développement, Facebook est désormais disponible dans 101 versions, dont sept pour l’Afrique, qui reste le continent le moins représenté : somali, afrikaans, haoussa, kinyarwanda, swahili et malgache. Plus de 40 langues, qui sont proposées au préalable par les utilisateurs du réseau social, sont en outre en cours de traduction par l’équipe de Facebook, la majorité étant rares et classées en danger par l’Unesco.

Simon Malley, une figure de la décolonisation et du tiers monde révolutionnaire vient de mourir. Cet intellectuel égyptien, fut l'ami d'Ahmed Ben Bella et de Yasser Arafat mais aussi la "bête noire" du président gabonais Omar Bongo, qui obtint du président Valéry Giscard d'Estaing son expulsion de France. Ses dernières années il était journaliste à Jeune Afrique et directeur d'Africasia et Afrique Asie. Né le 25 mai 1923 au Caire dans une famille juive modeste, il devient une des voix du camp "tiers-mondiste", de la décolonisation, et de "l'anti-impérialiste". "En donnant la parole aux sans-voix, il a servi d'exemple; en contestant l'ordre établi, il a balisé le chemin à d'autres" (source AFP).

 

Ouvrage d'actualité

Vient de sortir la 3 ème édition de "introduction à l’analyse géopolitique". Illustrée de nombreuses cartes en couleurs et de cas contemporains, cette introduction permet un premier contact avec les perspectives et les outils de la géopolitique. D’où vient cette méthode d’approche ? Qui sont ses fondateurs, quelles étaient leurs théories ? Quels cadres d’analyse met-elle à notre disposition pour éclairer les permanences et les ruptures des relations internationales contemporaines ? Paix, guerre, équilibres entre circulations et identités : ce livre destiné aux étudiants comme au grand public offre une synthèse pédagogique de la méthode d’approche géopolitique et clarifie « les enjeux de pouvoir sur les territoires », dans toute leur diversité. Olivier Zajec est maître de conférences en science politique à l’Université Lyon III – Jean Moulin (Faculté de droit, EA 4586-CLESID). Il enseigne également à l’École de Guerre (Direction de l’Enseignement Militaire Supérieur) et à l’Université Paris II-Panthéon Assas. - Editions du Rocher – 17,90€

Sortie du livre Modibo Keita, la renaissance malienne. Issa Balla Moussa Sangaré nourrissait depuis un certain temps le projet d’écrire sur le premier président de la République du Mali. C’est chose faite. André Bourgeot, anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS, et grand connaisseur du Mali , a accepté de le préfacer. https://www.maliweb.net/art-culture/sortie-livre-modibo-keita-renaissance-malienne-1799362.html

Le livre de Modeste Boukadia sera en vente à partir du 5 octobre 2016. Son titre : "Ci-gît le Congo Brazza, Sassou-Nguesso m'a tuer" (ce n'est pas une faute, un rappel à l'affaire Omar). Édition Auteurs du Monde. Une séance de presse est prévue en novembre et d'en prendre connaissance avant sera un plus. Par amitié pour Modeste, information à faire circuler stp. Merci. Nadine Nagel-Boukadia nadine.nagel@me.com

L'HOMME DE LA CULTURE Une anthropologie du sens à partir de l'Afrique de Brice Ernest Ouinsou : De nos jours, la conscience culturelle s'affine de plus en plus avec un regain d'intérêt pour les recherches en anthropologie culturelle et religieuse. Elle s'approfondit avec le développement de réflexions sur la diversité culturelle, l'inculturation, l'interculturalité, les religions traditionnelles, les mentalités, les rapports entre la croyance religieuse et la culture... Ces textes portent la trame d'une anthropologie du sens sur les rapports entre l'homme, le transcendant et la culture. Broché (Coll. Écrire l'Afrique, 17 euros, 158 p., septembre 2016)

L'IMPASSE DU PROCESSUS DÉMOCRATIQUE EN AFRIQUE NOIRE FRANCOPHONE : LE CAS DU TCHAD Les dimensions juridiques, politiques et institutionnelles de la démocratisation en Afrique subsaharienne de Ousmane Koudangbé Houzibé - Préface de Philippe Lagrange et Ismaïla Madior Fall : À partir des principes universels et des exemples africains francophones où la démocratie est en marche (Bénin, Sénégal), cette thèse vise à montrer que le processus démocratique au Tchad est dans l'impasse du fait de l'autoritarisme politique et de la mauvaise gouvernance. Par ailleurs, l'ouvrage dénonce l'absence d'alternance démocratique à travers la montée de l'hyperprésidentialisme tchadien et propose une réforme de l'Exécutif pour relancer les dynamiques de la consolidation démocratique au Tchad. Broché (Coll. Études africaines, 39 euros, 442 p., septembre 2016)

LA PROBLÉMATIQUE DE L'ÉMERGENCE DES ÉCONOMIES AFRICAINES de Blaise Sary Ngoy : À l'heure où les pays industrialisés passent irréversiblement de l'international à la globalisation, une question se pose sur la place des économies africaines. Celles-ci passent-elles de dualisme à la maturité ? Sont-elles en stagnation ? Ne sont-elles pas, pour certaines, en régression par rapport aux années qui ont précédé les indépendances ? Aujourd'hui, sous la forme de slogans, les politiciens programment les dates de l'émergence des économies de leurs pays. À les entendre, peut-on dire que l'Afrique est bien repartie après autant d'années d'errance ? Broché (Coll. Études africaines, 23,5 euros, 232 p., septembre 2016)

Les politiques migratoires : Parution : septembre 2016 : Alors que la crise des migrants secoue les pays européens, Nicolas Fischer, chargé de recherche CNRS au CESDI, et Camille Hamidi, maître de conférences à l'université de Lyon-II, ont entrepris une grande étude des politiques migratoires du Vieux continent depuis les années 80. En s'éloignant de certaines idées reçues, les deux chercheurs en sciences politiques reviennent sur la complexité de ces mécanismes institutionnels dans une approche pluridisciplinaire, entre histoire, économie, géographie, sociologie, sciences politiques et anthropologie. De la demande d'asile à l'acquisition de la nationalité, ils ont pu élaborer une étude comparée avec d'autres exemples contemporains, comme les politiques migratoires américaines. http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Les_politiques_migratoires-9782707167217.html - Éditions La Découverte, 9 bis, rue Abel-Hovelacque, 75013 Paris - Source : "achac" Pour découvrir le programme du Groupe de recherche Achac Immigration des Suds : http://achac.com/immigration-des-suds/ Récension de "La grande adaptation. Climat, capitalisme et catastrophe" (Romain Felli) : recension intéressante de Lucile Maertens sur la Vie des idées à propos du livre de Romain Felli, La grande adaptation. Climat, capitalisme et catastrophe, http://www.laviedesidees.fr/Le-grand-marche-du-changement-climatique.html - Ce livre a le mérite de faire le lien entre changements climatiques et migrations, mais pas de la façon naïve et simpliste dont c'est généralement fait, et pointe surtout le risque important de l'utilisation du changement climatique pour dépolitiser les causes de toutes les catastrophes dues au capitalisme ou néolibéralisme. Quelques extraits de la recension ci-dessous : En s’appuyant sur l’exemple du Darfour, l’auteur montre qu’« en désignant le changement climatique comme le déclencheur du conflit », on passe sous silence les causes socio-économiques des conflits : "Oubliés l’histoire coloniale et postcoloniale, la dépossession violente des terres, la soumission des populations à un régime de travail extractif, les politiques néolibérales d’ajustement structurel, le comportement des entreprises multinationales, les luttes locales de pouvoir, etc. Si le réchauffement climatique provoque la pauvreté, les déplacements de populations ou même les guerres, alors les institutions humaines, les conflits politiques, les inégalités économiques et sociales perdent relativement de leur importance". (p. 160-161) Qu’elle prenne la forme d’une négligence (volontaire ou naïve) des causes politiques de la pauvreté, des migrations ou des conflits, ou qu’elle s’exprime par le biais d’instruments techniques dans les plans d’adaptation, elle constitue le revers de l’instrumentalisation néolibérale. L’auteur montre ainsi brillamment que l’adaptation maintient un statu quo de misère sociale et déresponsabilise les acteurs politiques et économiques : "Quand le réchauffement climatique « produit » des guerres ou des migrations – au Darfour ou ailleurs –, les véritables responsables de ces atrocités disparaissent de l’analyse, ainsi que les moyens concrets et locaux de lutte contre les effets du réchauffement climatique". (p. 195-196) Paris, Seuil, 2016, 292 p

FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES PENDANT LES CONFLITS Sofia, la belle solitude - Récit de Danièle Sastre : Ce livre retrace le parcours d'une jeune femme ivoirienne ayant été contrainte de quitter son pays en y laissant ses enfants, après avoir été victime de violences sexuelles perpétrées par un groupe armé. Sofia, 32 ans, après un long périple, découvre en France l'accueil froid fait aux réfugiés victimes de violations des droits humains. Puis, grâce à sa vitalité, à son courage et à l'aide d'associations, elle apprend petit à petit à vivre une nouvelle vie de femme, de mère et de citoyenne. (10 euros, 68 p., décembre 2014) L'HOMME DE LA CULTURE Une anthropologie du sens à partir de l'Afrique de Brice Ernest Ouinsou : De nos jours, la conscience culturelle s'affine de plus en plus avec un regain d'intérêt pour les recherches en anthropologie culturelle et religieuse. Elle s'approfondit avec le développement de réflexions sur la diversité culturelle, l'inculturation, l'interculturalité, les religions traditionnelles, les mentalités, les rapports entre la croyance religieuse et la culture... Ces textes portent la trame d'une anthropologie du sens sur les rapports entre l'homme, le transcendant et la culture. Broché (Coll. Écrire l'Afrique, 17 euros, 158 p., septembre 2016)

LA CIVILISATION AUTHENTIQUE BAMILÉKÉ de Lucien Fotso Tuekam Tekatpa : Cet ouvrage étudie l'organisation administrative et structurelle d'un royaume bamiléké. Aussi, sont examinés la religion, les arts, l'architecture, les tabous et l'arithmétique. Enfin, l'auteur réfléchit à l'onomastique authentique bamiléké (c'est-à-dire l'étude des noms propres). Il en déduira une théorie anthropologique novatrice. Amoureux de sa culture, tout en gardant son esprit critique, l'auteur nous offre une vision claire et synthétique de ces peuples de l'Ouest-Cameroun. Broché - Illustré en noir et blanc (Coll. Harmattan Cameroun, 20,5 euros, 200 p., septembre 2016)

LE CONFLIT TOUAREG ET SES ENJEUX GÉOPOLITIQUES AU MALI : Géopolitique d'une rébellion armée de Abdoulaye Tamboura : Depuis 2012, le Mali est confronté à une rébellion armée et séparatiste regroupée au sein de la Coordination des Mouvements de l'Azawad (CMA). Cependant, si depuis janvier 2012, les interventions françaises (opération Serval) et les forces de l'ONU ont freiné l'offensive des terroristes, elles n'ont pas mis fin à l'insécurité dans la région. Depuis la signature de 2015 d'un accord de paix, le MNLA occupe toujours Kidal dans l'optique d'une reconnaissance juridique et politique de l'Azawad. Broché (Coll. Études africaines, 26 euros, 252 p., septembre 2016)

L'INFLUENCE DU MODÈLE JURIDIQUE FRANÇAIS EN AFRIQUE Cas de la réception du Code civil en république démocratique du Congo de Bokina Bokolombe - Préface de Rémy Cabrillac : Le Code civil français a exercé une influence considérable en Afrique. En République démocratique du Congo, les Belges l'ont introduit dès 1888 lors de la colonisation. En matière de droit des personnes et de la famille, le système juridique congolais, alors basé sur le droit coutumier non écrit, s'est doté d'un droit rationalisé calqué sur le modèle français. Après l'indépendance, les pouvoirs publics congolais ont voulu remplacer ce "Code colonial", lacunaire et inadapté. Les travaux engagés sur la partie relative aux droits des personnes et de la famille ont abouti à la promulgation en 1987 du Code de la famille. Mais ce nouveau code congolais a aujourd'hui vieilli : la présente étude propose plusieurs pistes de rénovation. Broché - (Coll. Études africaines, 65 euros, 892 p., septembre 2016)

POUR UNE DÉMOCRATIE SANS PARTIS POLITIQUES Justin Minimona : Depuis sa naissance en Grèce antique, la démocratie est l'un des régimes privilégiés par beaucoup de peuples pour la gestion de leurs États. Cependant, si la démocratie athénienne avait fait la renommée d'Athènes, la démocratie moderne est de plus en plus récusée à cause de l'intrusion des partis politiques dans ce régime. En effet, les premières démocraties modernes ont été gérées avec des partis, ce qui est resté à la mode jusqu'à nos jours. Ce livre veut proposer la démocratie antique athénienne, sans partis politiques, comme modèle. Broché (Coll. Harmattan Congo-Brazzaville, 16,5 euros, 154 p., septembre 2016)

SANKARA, LEADER AFRICAIN de Djilali Benamrane : Le capitaine Thomas Sankara n'aura présidé aux destinées de la Haute-Volta, devenue sous sa présidence le Burkina Faso, le pays des hommes intègres, que quatre années (1983-1987). À 38 ans à peine, il fut assassiné par son compagnon d'armes, le capitaine Blaise Compaoré, lequel aura tout tenté pour effacer l'œuvre révolutionnaire accomplie par son prédécesseur. Aujourd'hui, après la fuite du président Compaoré, le génie, l'œuvre et la pensée du président Sankara commencent à resurgir des ténèbres et le leader africain fait l'objet de témoignages dithyrambiques et élogieux. Broché (Coll. Études africaines, 22 euros, 210 p., septembre 2016)

SÉKOU TOURÉ À RAYMONDE JONVAUX, MILITANTE ANTICOLONIALISTE FRANÇAISE (1948-1954) de Sidiki Kobélé Keita - Préface de Gilbert Ndiaye : Le présent ouvrage regroupe les correspondances (lettre et cartes postales) que Sékou Touré a adressées à Mademoiselle Raymonde Jonvaux, une cadre communiste qu'il avait connue lors d'un congrès de la Confédération générale des travailleurs (CGT) à Paris, qui l'admirait et avec laquelle il a entretenu des rapports militants. Ces correspondances rendent compte des activités quotidiennes du syndicaliste et du politique, son analyse de la société coloniale, sa position sur divers problèmes qui assaillent les colonisés, les moyens et méthodes de lutte adoptés dès les premières années de son combat contre les sociétés de traite, et l'incurie de l'administration coloniale. Broché - Illustré en noir et blanc (Coll. Harmattan Guinée, 17,5 euros, 160 p., septembre 2016)

DICTIONNAIRE PHONÉTIQUE BAMILÉKÉ ET PROVERBES Clés pour la compréhension de Lucien Fotso Tuekam Tekatpa : Cet ouvrage traduit en langue française plusieurs mots et expressions des langues bamilékés et écrit les mots de manière à faciliter leur prononciation, la plus proche possible de leur origine. Il rassemble un certain nombre de proverbes bamilékés, essaie de traduire les périodes d'une journée en fonction des événements naturels d'une année, et restitue les mots dans leur conception normale et figurée. Broché (Coll. Harmattan Côte-d'Ivoire, 19,5 euros, 174 p., septembre 2016)

Ali Laïdi. Histoire mondiale de la guerre économique : Les éditions Perrin viennent de publier Histoire mondiale de la guerre économique, d’Ali Laïdi, un ouvrage de 500 pages consacré à la violence des rapports économiques dans le monde, du Moyen Age à nos jours. La guerre économique est une vieille histoire. Elle est à l’économie ce que la science de la guerre est à la politique : un affrontement pour capter les ressources. Dès la préhistoire, les hommes s’affrontent pour conquérir les meilleurs territoires de chasse et de cueillette, tandis que Phéniciens, Égyptiens, Romains et Chinois de l’Antiquité sécurisent leurs routes commerciales pour éliminer la concurrence. Au Moyen Age, les marchands allemands regroupés au sein de la Hanse mènent des guerres, déclenchent des blocus économiques, le tout au nom de la défense de leurs intérêts commerciaux. Avec les grandes découvertes, les Etats prennent les rênes : Portugais, Espagnols, Hollandais, Anglais et Français se livrent de terribles batailles pour s’emparer des épices des nouveaux mondes. Lors du premier conflit mondial, détruire le potentiel commercial de l’adversaire est un des buts de guerre affichés, tandis qu’aujourd’hui les multinationales affrontent l’hyperconcurrence avec leurs propres armes, lesquelles n’ont souvent rien à envier à celles des services de renseignements et de sécurité des Etats. Cette première synthèse sur la guerre économique démontre l’enracinement des conflits de ce type dans l’histoire. On comprend, à sa lecture, pourquoi le mythe libéral du « doux commerce » a toujours nié cette évidence : la politique n’a pas le monopole de la violence. Elle le partage avec l’économie. La synthèse réalisée par l’auteur est magistrale. Le livre sera incontestablement un ouvrage important pour comprendre la guerre économique à travers les siècles. Chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS),docteur en science politique, Ali Laïdi est l’auteur de nombreux ouvrages de référence dans ce domaine : Les Secrets de la guerre économique ; Les Etats en guerre économique (Prix Turgot IES 2010) ou Aux sources de la guerre économique. Il anime également une chronique à France 24 sur l’intelligence économique. 26 €

 

Repost 0
Published by Gri-Gri International - dans Arts & culture Devoir d'histoire
commenter cet article
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 12:24
#Agenda africain Île de France / Septembre

Merci au camarade Jean Paul VANHOOVE

En vue de l'Election présidentielle 2017, une caravane de la Diaspora Africaine de France sillonnera des villes françaises pour partager avec l’opinion démocratique un message clair, ferme et optimiste : le But : montrer qu'ne Afrique digne et debout est possible à deux conditions :

- mettre fin à la politique africaine néocoloniale de la France qui n'a pas changé depuis des décennies !

- oser enfin une politique française de coopération respectueuse des intérêts des peuples africains !

Le top départ de la Caravane sera donné lors de l’édition 2016 de la Fête de l’Humanité des 9, 10 et 11 septembre à Paris Le Bourget. Vous pouvez soutenir la Caravane :

- En faisant un don pour aider à la prise en charge des frais d’organisation

- En signant le présent Appel, à titre personnel ou au nom de votre organisation (association, syndicat, parti politique, ...) ;

- En relayant largement cet Appel via votre site internet ou autres réseaux sociaux ;

- En proposant votre ville comme point d’étape de la Caravane. Ce qui implique votre contribution active à l’accueil et l’organisation d’une rencontre-débats, avec l’Equipe de Coordination Nationale de la Caravane. D’ores et déjà, les villes pressenties pour accueillir la Caravane : Paris, Rennes, Lille, Nantes, Grenoble, ....

- Rens. : 06 24 26 26 72 - 07 78 87 23 88 - 06 80 98 29 86. ppanafricaine@gmail.com


Anniversaire, commémoration, journées mondiales …

le 12 septembre : Fête nationale de Guinée-Bissau

le 13 septembre : Anniversaire (1958) de la mort de Ruben Um Nyobe : martyr camerounais pour les indépendances africaines. Ruben Um Nyobe a défendu la cause des indépendances africaines dès les années 50, notamment auprès de l'ONU et est considéré comme l'un des plus grands visionnaires africains. Cofondateur du premier parti national camerounais (Union des Populations Camerounaises, UPC), il s'est également engagé par ses écrits pour l'unité des multiples populations de l'Etat et contre une identification restreinte à son propre groupe de population. Um Nyobe était à la tête de la résistance armée (guérilla) contre l'occupation coloniale, mouvement réprimé par l'armée coloniale française avec une brutalité inouïe. Il a été assassiné par les troupes françaises en 1958. Plus d'infos: http://africavenir.com/news/2008/08

le 14 septembre : Accord de paix en Afrique du Sud qui met fin à l'apartheid
Journée internationale de la démocratie

jeudi 15 septembre : sortie en librairie de "UNE AUTRE HISTOIRE" de Claude Ribbe. Prolongeant le travail engagé à travers sa collaboration au site Une Autre Histoire, Claude Ribbe y développe une vingtaine de portraits détaillés, souvent inédits, de personnalités significatives issues de l’esclavage ou de la colonisation ayant eu, depuis le Moyen Âge, un rôle dans l’histoire de France. À travers ces portraits de personnalités oubliées ou occultées de l’histoire de France – souvent inédits, toujours romanesques –, Claude Ribbe lève un coin du voile sur une autre histoire, bien étonnante, qui donne à réfléchir et permet de mieux comprendre la France d’hier et d’aujourd’hui. Claude Ribbe signera Une Autre Histoire en avant-première au salon des livres et des arts de l'Haÿ-les-Roses samedi 3 et dimanche 4 septembre 2016 (à partir de 14 h)

le 15 septembre : Journée internationale de la démocratie - http://www.ipu.org/dem-f/idd/about.htm

Journée internationale de la Liberté

le 21 septembre : Journée internationale de la paix http://www.21septembre.org

le 22 septembre : Proclamation de la république du Mali (1960)

le 25 septembre : Fête de la Révolution pour célébrer les forces armées du Mozambique

le 30 septembre : Fête de l'indépendance du Botswana


Actions situées à Paris (75)

jusqu'au 21 décembre 2016 de 11h à 19h (sauf mardi et jeudi) : Exposition Chefs-d'œuvre d'Afrique dans les collections du musée Dapper - Des pièces majeures sélectionnées uniquement à partir du fonds Dapper et qui sont présentées ensemble pour la première fois et qui puisent leurs significations dans les cultures de l'Afrique centrale ou dans celles de l'Afrique de l'Ouest. La collection du musée se caractérise par la diversité des provenances géographiques et par l'ancienneté. L'exposition, qui comprend quelque 130 pièces, présente des œuvres majeures. Certaines sont uniques et n'ont aucun équivalent dans le monde, telles des sculptures du Gabon ( Fang, Kota, Punu...) du Cameroun (Bangwa), du Bénin (Fon), ou encore du Mali (Dogon, Soninke) - Lieu : Musée Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è - Rens. 01 45 02 16 02 - 01 45 00 07 48 comexpo@dapper.fr www.dapper.com.fr

jusqu'au 9 octobre 2016 : Exposition "Homme blanc, Homme noir" : L’Europe n’a ni l’exclusivité ni le monopole du regard sur l'«Autre» mais il ne faut pas oublier qu’au cours des derniers siècles, ce regard fut l’un des apanages de l’Occident et légitima une vision unilatérale du monde. On raconte qu'en voyant arriver les Hommes blancs sur leurs chevaux, les habitants de l'Amérique précolombienne eurent un sursaut de peur, croyant qu'il s'agissait d'un seul et même monstre. Ainsi l'Homme blanc - avec ses vêtements inhabituels - n’est pas passé inaperçu, où qu'il soit allé pour conquérir le monde. La violence du choc colonial n'a pas empêché les Africains de se faire leur propre avis, leur propre représentation, de cet homme aux mœurs nouvelles. Ainsi, l'exposition Homme blanc, Homme noir explore les représentations de l'Homme occidental dans l'art africain au XXe siècle. On y découvre la perception singulière des populations soumises au joug colonial et la création artistique qui en émane. Elle inverse la tendance culturelle adoptée pendant des dizaines d'années, qui consiste à ériger le point de vue occidental en seule et unique image de l'adversité et de l’identité. - Lieu : Musée du Quai Branly - 37, Quai Branly, Paris 7ème. - Réservation uniquement au 01 56 61 71 72 relais@quaibranly.fr www.quaibranly.fr


jusqu'au mardi 13 septembre, du lundi au samedi de 11h à 19h et dimanche de 13h à 19h. : Exposition photographique "Cartes et Identités" 10 artistes africains : Alex Burke, Bruce Clarke, Soly Cissé, Evans Mbugua, Saïdou Dicko, N'Krumah Lawson Daku, Ndoye Douts,Artiste Tchif, Joe BigBig qui, au dela des préjuges conjuguent tradition et modernité - Vernissage : dimanche 4 septembre de 14h à 18h - Lieu : Cloître des Billettes, 24 rue des Archives, Paris 4è - Rens N'Krumah Lawson Daku 06 14 37 73 29 contact@nklawson.com http://www.nklawson.com


samedi 3 septembre de 10h à 13h et tous les samedi : Permanences administratives de l'APIMIG association pour la promotion et l'intégration des migrants : accompagnement dans l'élaboration et la rédaction de CV, lettre de Motivation, conseils pour la préparation d'entretiens d'embauche, … . Gratuit et sans Rendez-vous - Lieu : la MdCA du 19ième au 20 rue Edouard Pailleron, Paris 19è, M° Bolivar - Rens. Rokhaya Ndiaye, 06 51 55 22 82 contact@apimig.com http://www.apimig.com


lundi 5 septembre de 20h à 22h et tous les autres lundi : Cours de percussions de Guinée : djembe/doums pour débutants-moyens animés par Antony Bangoura - Tarif : 20€ ou 17€ par cours pour l'année - Lieu : Studio Bleu : 7-9, rue des Petites-Ecuries Paris 10è, M° Château d¹Eau ou Strasbourg-Saint-Denis - Inscriptions : Maryse : 06 14 38 81 11 mzal@club-internet.fr


à partir du mercredi 7 septembre de 11h à 19h : Exposition "Collection Lise Tazière" : Bijoux et bronzes de la collection Y. Chenoufi, Statuette Luba (RDC) 24 cm Fin XIXe - Début XXe siècle …. - Vernissage le 6 septembre à partir de 11h - Lieu : Galerie Noir d'Ivoire, 19 rue Mazarine, Paris 6è - Rens. Yasmina Chenoufi 01 43 54 97 66 yas.chenoufi@gmail.com http://galerienoirdivoire.fr


jeudi 8 septembre de 20h à 22h et tous les autres jeudis : Cours de percussions de Guinée : djembe pour débutants complets animés par Antony Bangoura - Tarif : 20€ ou 17€ par cours pour l'année - Lieu : Studio Bleu : 7-9, rue des Petites-Ecuries Paris 10è, M° Château d¹Eau ou Strasbourg-Saint-Denis - Inscriptions : Maryse : 06 14 38 81 11 mzal@club-internet.fr


jeudi 8 septembre de 20h30 à 22h et vendredi 9 septembre de 18h30 à 20h et toutes les autre semaines du mois : Cours de Danse africaine et Bien être aux sons des percussions live avec Alphonse Tierou - Tarif : cours d'essai 20€ voir aussi abonnement annuel - Ce cours étant agrée vous pouvez vous faire rembourser par votre employeur ou d’autres organismes - Lieu : La METISSE, 123 rue de Tocqueville, Paris 17è, M° Villiers - Rens. Alphonse Tierou 01 44 73 42 01 ou 09 53 40 24 89 alphonse.tierou@worldonline.fr www.danseafricaine-tierou.com/ www.tierou-doople.com


samedi 10 septembre de 10h à 11h30 et de 11h30 à 13h et toutes les autre semaines du mois : Cours de Danse africaine et Bien être aux sons des percussions live avec Alphonse Tierou - Tarif : cours d'essai 20€ voir aussi abonnement annuel - lieu : ASCA, 11 avenue Vavin, Paris 6è, M° Vavin - Rens. Alphonse Tierou 01 44 73 42 01 ou 09 53 40 24 89 alphonse.tierou@worldonline.fr http://www.danseafricaine-tierou.com/ www.tierou-doople.com




mardi 13 septembre de 18h à 21h : Rencontre "Vers une alternance pacifique au Cameroun à la présidentielle de 2018 ?". Le 13 septembre est la date anniversaire de l'assassinat en 1958 du leader nationaliste camerounais, Ruben Um Nyobè, tombé sous les balles des colonisateurs français et de leurs alliés camerounais. Programme : Introduction par Chrystel Le Moing, chargée de mission aux relations internationales pour la Fondation Gabriel Péri et Cindy Morillas, chercheure associée au laboratoire Les Afriques dans le Monde -- Table-ronde : une alternance politique au Cameroun : Pourquoi ? Dans quel contexte ? Avec Rose Ndengue, Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques ; Yves Mintoogue, du Centre européen de sociologie et de science politique -- Table-ronde des partis politiques d’opposition avec Augusta Epanya, membre de la direction en France de l’UPC, Marianne Simon-Ekane, secrétaire nationale aux relations extérieures du Manidem ; Hervé Ewotti, Coordonnateur en France du Cameroon People's Party ; Peter Mbafor, conseiller du président du SDF; Un représentant du MRC (sous réserve). - Lieu : Espace Oscar Niemeyer, 2 place Colonel Fabien, entrée 6 av. Mathurin Moreau, Paris 19è, M° : Colonel-Fabien - Rens et Inscription inscription@gabrielperi.fr fondation@gabrielperi.fr http://www.gabrielperi.fr


mardi 13 septembre de 18h30 à 20h : Conférence "Le retour des frontières" de Michel Foucher à l'occasion de la sortie de son livre - Lieu : Maison de l'Europe de Paris - CIED, 35-37 rue des Francs Bourgeois, Paris 4è - Rens. Héloïse Pérus 01 44 61 85 84 europe1@paris-europe.eu http://www.paris-europe.eu/


du jeudi 15 septembre au 15 janvier 2017, du mardi au jeudi de 13h à 20h, le vendredi de 16h à 20h, le samedi et dimanche de 10h à 20h.: Exposition "Sacrées Graines" L’exposition interroge la portée symbolique d’un classique de l’alimentation méditerranéenne : le couscous ou « la graine », dans sa forme métonymique et ses ressorts sociaux, culturels et politiques. Élu plusieurs fois « plat préféré des français », le couscous soulève en filigrane des questionnements relatifs à l’exil, l’immigration, la transmission et le partage, à la vie domestique et aux rapports de genre, à la mondialisation aussi. En se jouant de sa banalité, les artistes de l’exposition détournent les graines de leurs usages premiers et en exploitent leurs potentialités formelles et symboliques, afin d’en offrir une relecture contemporaine. - Lieu : Les deux bâtiments de l’Institut des Cultures d’Islam : ICI Goutte d’Or : 56, rue Stephenson - et - ICI Léon : 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Rens. Réservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org


jeudi 15 septembre à 19h : Vernissage de l'exposition Sacrées Graines et concert gratuit de Souad Asla : Héritière de la tradition gnawa, où l’Afrique noire et le Maghreb se rencontrent, au rythme du bendir et autres percussions africaines, la chanteuse et ses musiciens vous transportent aux portes du Sahara. Souad Asla est une artiste de la nouvelle génération du Sud algérien. Née à Bechar, dans le Sahara, au cœur de la région de la Saoura, Souad a grandi auprès de Hasna El Becharia, surnommée « la rockeuse du désert », monument de la musique gnaouie. - Lieu : ICI Léon : le patio andalou au 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Rens. Réservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org


jeudi 15 septembre à 19h : Place des médiateurs dans la création artistique africaine contemporaine . Table ronde dédiée aux espaces d’expressions écrites autour de l’art d’Afrique et de sa Diaspora. Animée par la journaliste et consultante Ayoko Mensah, nous vous proposons une soirée d’échanges avec les commissaires et critiques d’art Salimata Diop et Yves Chatap, la galeriste et éditrice Yasmina Naji, la bloggeuse culturelle Virginie Ehonian et l’artiste Michèle Magema. - organisé par la revue IAM - Intense Art Magazine et plateforme multimédia dont la mission est d’ouvrir la scène artistique africaine contemporaine à un public d’amateurs d’art, de mode et de design - Lieu salon de lecture Jacques Kerchache du Musée du quai Branly, 37 quai Branly, Paris 7è, RER C Pont de l’Alma / M° Alma-Marceau / - Rens. 01 56 61 70 00 contact@quaibranly.fr http://www.quaibranly.fr - Rens. Organisateur 06 15 96 77 07 nadine.hounkpatin@iam-africa.com info@iam_africa.com www.iam-africa.com


vendredi 16 septembre et chaque 3ème vendredi du mois de 18h30 à 19h30 : Rassemblement du Cercle de Silence à Paris contre le traitement inhumain des sans papiers - Vous pouvez vous joindre au cercle à tout moment, même pour seulement quelques instants. Par notre participation au cercle de silence, nous voulons dénoncer les traitements inhumains réservés aux migrants du seul fait qu'ils n'ont pas de papiers en règle. Nous en appelons à la conscience de tous et vous invitons à rejoindre le cercle de silence place du Palais-Royal - Cercle composé de citoyen(ne)s dont certain(e)s sont membres de : AARAO les Messagers, AI, CCFD, CFDT-Terre Solidaire, Cercle de Résistance, Paris-Sud CGT, Cimade, FEP, LDH, MAN, MIR, Mission Populaire Evangélique, Pastorale des Migrants, Réseau Chrétiens-Immigrés, Réseau franciscain Gubbio, Résister aujourd’hui, RESF, Secours Catholique, Syndicat de la Magistrature ...… - Lieu : Place du Palais Royal, Paris 1er, M° Palais-Royal-Musée-du-Louvre http//www.cerclederesistance.fr


samedi 17 septembre de 10h à 18h : 5e édition de "La Rentrée du Livre Gabonais de Paris" sur le thème : le gabon littéraire et ses ailleurs- Lieu : Ambassade du Gabon en France - 26, bis Avenue Raphael, Paris 16è - Rens. 01 45 60 45 66, 07 51 19 48 04 ladoxaeditions@gmail.com www.ladoxa-editions.com


samedi 17 septembre à 14h : Balade de 2h30 de balade sur la Mode à La Goutte d'Or accompagné du Passeur de culture. Une Fashion Mix «hors les murs» dans un ancien quartier de Paris : à la rencontre des artisans, tailleurs, mécaniciens, «sapeurs» ou créateurs qui, un jour dépassèrent océan, montagne et désert pour venir à la capitale. Rendre visible la participation des immigrants à la couture et au prêt-à-porter français (confection) et mettre en évidence leurs apports à l’inventivité, la beauté et l’élégance hexagonales. Partagez passion, savoir et accent de vérité dans le quartier chamarré de La Goutte d’Or à Paris, capitale internationale de la mode ! (En écho à l'exposition Fashion Mix au Musée de l'Histoire de l'Immigration). Découvrez un quartier où l'atelier de confection côtoie la boutique de créateur, où le vendeur de bazins fréquente le styliste émérite, où les coiffeurs afro palabrent avec les esthètes de la "Sapologie".... Vivez la multitude des couleurs des wax africains, des caftans arabes et des costumes "ambianceurs". Touchez le travail de création de Xuly Bët, Sakina M'Sa, Mazalay ou du tailleur de quartier ! 1/2 j. à partir de 15 € à partir de 6 personnes - Inscription préalable par courriel : voyagesiproche@bastina.fr - Rens. : 08 05 69 69 19 bastina@bastina.fr voyagesiproche@bastina.fr www.bastina.fr


samedi 17 septembre de 17h à 19h : Visite guidée de l'exposition « Sacrées Graines » avec les artistes et les commissaires de l’exposition Elsa Blanc et David Régnie. Au long du parcours, rentrez dans l'univers des différents créateurs et découvrez comment leurs œuvres dépassent la question culinaire pour interroger l'exil, l'immigration, la transmission et la mondialisation, la vie domestique et les rapports de genre. Un moment de discussion privilégié qui saura vous rassasier par la richesse et l’originalité des propos et des expériences artistiques - Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 2016 - Lieu : ICI Goutte d’Or : 56, rue Stephenson, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet - Rens. Reservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org


samedi 17 septembre de 20h30 à 23h30 : Concert "Mix ta race" en plein air en entrée libre dans la limite des places disponibles - dans le patio de l’ICI, en compagnie des Mix Bros et de leurs acolytes pour un mix original de concerts et projections live : une ôde au vivre ensemble et à l’optimisme en présence d’artistes de renom tels que Arcenio (Mozambique), Majnun (Sénégal), Luciole (France), Sofiane Saidi (Algérie), Tie (Sénégal), Anwar Hussain (Inde), Senny Camara (Sénégal) et d’autres invités surprises… - Tarif : 12/8€ sur place et sur www.ici.paris.fr - Lieu : ICI Léon : 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Rens. Reservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org


dimanche 18 septembre de 15h à 18h : : Concert "Mix ta race" en plein air en entrée libre dans la limite des places disponibles dans le patio de l’ICI, Un spectacle original et familial autour du conteur Majnun, de musiciens de Mix ta Race et de leurs invités. Une joyeuse troupe aussi farfelue que talentueuse, qui vous emmènera à la rencontre de personnages insolites et d’un univers magique ! Mix Bros, collectif d'artistes et de vidéastes nomades, a été créé par le vidéaste Jeremix et le street-artiste tunisien Zed. Mélanger musique, vidéo, image, web et réunir artistes de toutes origines sur une même scène, c’est le but festif des rencontres Mix ta Race. Le collectif se veut moteur d’un nouveau modèle de fraternité : le projet Francosphère, démonstration du vivre et du faire-ensemble. - Tarif : 12/8€ sur place et sur www.ici.paris.fr - Lieu : ICI Léon : 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Rens. Reservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org


lundi 19 septembre de 9h30 à 18h : Rencontres : Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine 2015-2024 « Reconnaissance, justice, développement » 10 ans pour agir - Cette rencontre est organisée dans le cadre du projet La Route de l’esclave de l’UNESCO, en collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, la Fondation Frantz Fanon et le Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage. L’un des axes majeurs de la Décennie internationale repose sur la reconnaissance du statut des Afro Descendants ; ceci n’est pas seulement un geste politique à l’endroit des victimes et des générations actuelles et futures ; c’est aussi un facteur déterminant de la libération de ceux qui ont dominé, de ceux qui ont exploité et de ceux qui ont infligé d’insupportables souffrances à d’innombrables populations pendant des siècles. - Lieu : Maison de l’UNESCO, salle IV, 125, avenue de Suffren, Paris 7è, M° Ségur-UNESCO, Cambronne ou École militaire - Rens. Inscription obligatoire http://on.unesco.org/19092016


du mardi 20 au 23 septembre : IFTM TopResa le salon international de l'industrie du tourisme : Des conférences plénières dédiées (Production, Innovation, Distribution, Baromètre annuel…). - Des Formations Agents Experts pour maitriser les destinations en 30 minutes chrono ! - Des villages et pavillons : TO, Croisière, Travel Hub, Œnotourisme, Village des réseaux. - Lieu : Pavillon 7.1 - 7.2, Porte de Versailles, paris 15è - Rens. : "IFTM Top Resa"


mardi 20 septembre à 18h : Réunion d'information Pour tout savoir sur Médecins Sans Frontières MSF et vous engager auprès de notre association - Lieu : siège de MSF, 8 rue Saint-Sabin, dans le 11ème arrondissement de Paris. - Rens. Médecins Sans Frontières 01 40 21 29 29 office@msf.fr www.msf.fr


mercredi 21 septembre 18h-20h : Débat "Populations massées en bord de mer : fortifier ou partir ?" - dans le cadre du cycle des agoras "Climats et Migrations et après la COP21, que fait-on? : Avec Christel Cournil, membre de l'Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux, Ibrahim El Ali, fondateur de Bluegreen, œuvrant pour la protection de l'environnement entre la rive sud méditerranéenne et l'Afrique subsaharienne et Alain Raymond, délégué à la prospective et à l'innovation de l'association France Volontaires" : débats organisé par les associations "Paroles d'Hommes et de Femmes" et "Sortir du Pétrole", en collaboration avec le Carrefour des associations parisiennes - Lieu : le CAP, 181 av Daumesnil, Paris 12è, M° Dugommier (Ligne 6) ou Daumesnil (Lignes 6 et 8) - Rens, Réservation conseillée: 01 55 78 29 30 ceven@paris.fr


vendredi 23 septembre à 20h30 et samedi 24 toute la journée : Deuxième édition de l'événement Xclus : Paroles d'artistes en soutien aux migrants - le collectif Xclus ? Se sont des artistes de la parole et autres (musiciens, chanteurs, dessinateurs, ...) qui se mobilisent pour dénoncer les politiques de migration actuelles, pour porter un message de partage et d'ouverture sur l'autre et aussi pour lever des fonds pour des associations œuvrant dans le bon sens. Vendredi 20h30 : Premier tissage de paroles artistiques et militantes (conte, poésie, lecture, slam, déclamation,...) - Samedi : Matinée : lectures d'albums pour enfants, musique, table d'information de la Cimade, installations, ... - 14h30 : Projections de documentaires et de courts métrages, rencontres variées, chansons engagées, séance de contes à partir de 3 ans sur le thème de la différence animée par Papotissage, petite restauration et cocktails sans alcool, ... 20h : Deuxième tissage de paroles artistiques et militantes (conte, posésie, lecture, slam, déclamation,...) - Avec Antonietta Pizzorno, Carole Visconti, Annie Montreuil, Claire Péricard, Ralph Nataf, Charles Piquion, Anne-Sophie Péron, Theresa Amoon, Vincent Comte, Karine Mazel-Noury, Debora Di Gilio, Sophie Layani, Brigitte de Pontavis, Sylvie Mombo, Fil de l'air ... - Lieu : Centre d'Animation Tour des Dames, 14/18 rue de la Tour des Dames, Paris 9e , M° Trinité - Rens : http://xclus.over-blog.com/


samedi 24 septembre à 10h30 : Visite gustative : saveurs d'ici et là - Passionnée par la gastronomie du Maghreb et d’Afrique, Hélène Tavera partage sa passion des cuisines du monde. Échoppes et petits commerces de bouche vous feront découvrir la richesse des plats et des aliments traditionnels qui font la réputation du quartier de Château Rouge et de la Goutte d’Or. - Tarif : 12/8€ - Lieu : ICI Léon : 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Rens. Reservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org


samedi 24 septembre de 14h30 à 17h environ : Balade africaine dans le 18eme : Le Petit Mali à Château Rouge à Paris - Baština vous invite au voyage « Petit Mali » au marché africain de Château Rouge dans le 18eme à Paris. Le nombre et la qualité des produits vendus ici éveille vos papilles, éblouit votre regard, égaye vos sens… Le marché de Château Rouge égalise les meilleurs marchés de Bamako ou Dakar : partout ce ne sont que capitaines, tilapias, machoirons, ignames, patates douces, piments, gombos, sauce graine ou arachide…Ces lieux de vie demeurent emblématiques de la geste ouest-africaine à Paris Rendez-vous avec le passeur de culture malien au marché africain de Château Rouge dans le 18eme arrondissement de Paris. - Prix : A partir de 15 € par personne - Lieu de rendez-vous au Marché africain de Château Rouge au sortir du métro (angle Boulevard Barbès et Rue Poulet devant le kiosque) dans le 18ème à Paris - Inscription préalable par courriel : voyagesiproche@bastina.fr - Rens. : 08 05 69 69 19 bastina@bastina.fr voyagesiproche@bastina.fr www.bastina.fr


samedi 24 septembre de 17h30 à 21h30 : conférence "Muhammad Ali the greatest: Hommage au boxeur légendaire" puis projection de Muhammad Ali the Greatest de William Klein (1974, 120') - Autour d’un débat modéré par Nacira Guénif, en présence de Maboula Soumahoro et Philippe Collin, (re)découvrez cette figure emblématique des Etats-Unis dans toute sa complexité. Célèbre pour son style unique « volant comme un papillon et piquant comme une abeille », Muhammad Ali était aussi un musulman, militant pour la reconnaissance des droits civiques des afro-américains et objecteur de conscience, fermement opposé à la guerre du Vietnam. De Cassius Clay à Muhammad Ali, le long métrage de William Klein fait revivre quelques matchs de légende : contre Sonny Liston en 1965, puis au Zaïre contre George Foreman en 1974. L’occasion de voir comment le boxeur, véritable génie médiatique, a profondément contribué à façonner sa propre légende et durablement influencé son époque. - Lieu : ICI Goutte d’Or : 56, rue Stephenson, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Rens. Reservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org (Entrée libre sur réservation)


dimanche 25 septembre de 11h30 à 16h : 4ème édition de son Afro-Brunch By G avec, ce jour là, des spécialitées du Nigéria. Mettre en lumière les compétences détenues par la Diaspora Africaine vivant en Europe, telle est la mission de Diaspora Got Talent (DGT). En d’autres termes, faire découvrir l’Afrique autrement par la création d’événements à concepts orignaux. Avec plusieurs projets encore en couveuse, l’Afro-Brunch by G est le premier. Les dimanches, un brunch organisé autour de la découverte des spécialités culinaires d’un pays Africain défini. Des plats et boissons servis “à volonté” avec une animation adaptée au pays à l’honneur. Venez donc bruncher comme à Lagos en compagnie d’artistes, assister à un défilé de gélés et bien d’autres surprises. Tarifs : 40€ , Enfants 20€ (de 3 à 12 ans) - Lieu : L’Appart, 9-11 rue du Colisée, Paris 8è, M° St Philippe-du-Roule, Francklin Roosvelt - Rens, Réservations : 06 6 86 64 50 58 contact@diasporagottalent.com


dimanche 25 septembre de 13h à 16h : Stage de danse de Guinée animé par Dian Camara à Micadanses - 3 heures de danse tous niveaux au son des percussions. Issu d’une famille de griots, Dian commence à jouer et danser à Conakry auprès de son père, Mamadou Nylon Camara, fondateur de l¹Ensemble instrumental de Guinée, puis se forme auprès du maître Mama Dabola. Danseur et musicien, il travaille en Guinée avec l¹Ensemble national des percussions de Guinée, les Ballets Matam, Merveilles de Guinée, Soleil d’Afrique et le groupe Konkoba. Il s¹installe quelques années en France, puis part en Italie - Participation : 35€ - Lieu : Micadanses (studio May B), 15, rue Geoffroy-L'Asnier 75004 Paris 4è, M° Saint-Paul ou Pont-Marie


mardi 27 et mercredi 28 septembre de 9h à 17h30 : Troisième édition du Forum économique et entrepreneurial des Femmes Africaines de la Diaspora sur le thème : “La croissance africaine : inclusive ou économique ? Les femmes s’interrogent” est tout de suite parlant. Avec pas moins de 8 tables-rondes, les participantes cette année auront beaucoup plus de sujets à traiter, toujours avec des intervenants hautement qualifiés et aux discours concrets. - Programme : samedi 9h : Accueil, Ouverture du Forum avec Aude Ziennis de Thuin, marraine de l'édition 2016 et Suzanne Bellnon, Présidente de l’OFAD puis Interventions des officiels et des délégations des femmes du Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire, Sénégal, Niger, Nigéria et Rwanda - 0/14h30 - Table ronde 1 “Le transfert d’argent et des compétences des femmes. Créer ou investir en Afrique, quel choix peut faire la diaspora féminine ? Quel accompagnement ?” 14h40 : “Les APE. Accompagner les femmes à l’export, informations, formations, dispositifs d’accompagnement en France comme en Afrique ces accords concernent-ils les femmes ?” - 15h50 : “L’artisanat au féminin. Les africaines ont un savoir-faire, comment le faire savoir ? Les incubateurs, le numérique, les RSE y apportent-ils une réponse ?” - dimanche 9h : Accueil des participants et ouverture des travaux - 10h : “Femmes entrepreneures et financement. Les africaines entrepreneures manqueraient-elles d’ambition ? Pourquoi se confinent-elles dans les entreprises individuelles ? Comment les femmes peuvent-elles créer leurs propres produits financiers ?” - 11h30 : “Le défi de la croissance. L’informel est-il irrémédiable ? Innover pour réduire la précarité des femmes : les ESS sont-elles une réponse ?” - 13h30 : “Le retour des femmes de la diaspora. Le retour de la femme migrante entrepreneure dans le pays d’origine est-il le même qu’un homme ? Comment la diaspora féminine doit-t-elle préparer son retour en Afrique ? Faire face aux barrières administratives, financières, familiales, culturelles etc…” - 14h30 : “Les femmes et fonciers. Pourquoi les terres appartiendraient aux hommes dans un continent où il y a un seul régime matrimonial « biens communs »” - 15h45 : Lancement du Centre Féminin des Affaires Afrique/Europe et La Remise des trophées OFAD puis Clôture à 17h30 - Tarif incluant la participation aux ateliers et aux repas 1 jour : 20€ , 2 jours = 30€ - Lieu : ENA, 2 av de l’Observatoire, Paris 6è, RER : B Luxembourg - Rens. : Géraldine Vovor 06 86 64 50 58, Déborah Mokabatio 07 83 14 92 31, Kita Akendengue 06 58 83 53 55 ofadcontact@gmail.com, Suzanne Bellnon 06.50.94.54.58 sbofad@gmail.com http://www.ofad-europe.org/


mardi 27 septembre à 19h : Débat « Crise des migrations, non, crise des solidarités » Dans le cadre de la 21è saison interculturelle de " Ensemble nous sommes le 10è " : Débat proposé par Attac Paris-Centre avec la participation d'exilé-e-s et de personnes solidaires membres du Collectif La Chapelle Debout ! et de Marie Christine Vergiat, députée européenne - Nombre de médias et de responsables politiques nous parlent de la crise des migrants et alimentent les peurs et les fantasmes. Les implications politiques, sociales et citoyennes dans l'accueil des réfugiés montrent à lʼinverse quʼen remettant la solidarité et l'hospitalité au centre, on permet à une société du vivre ensemble d'émerger et de se mettre en place. - Lieu : salle des fêtes, 2ème étage, Mairie du 10e, 72 Rue du Faubourg Saint-Martin, M° Chateau d'eau - Rens. http://local.attac.org/parisctr/spip.php?article298


mercredi 28 septembre à 20h : Africa Lyric’s Opera : Les voix africaines à la rencontre du chant dans un programme qui revisite les grands classiques lyriques allant des airs d'opéra italiens, allemands et français, aux chants africains, en passant par les plus belles mélodies du répertoire classique avec Jacques-Greg Belobo, Pumeza Matshikiza, Chauncey Packer, Marie-Laure Garnier, Serge Kakudji, Déborah-Ménélia Attal, Fabrice Di Falco, Axelle Fanyo, Sahy Ratianarinaivo Sébastien Billard , l'Orchestre Symphonique de la Garde Républicaine et les Chœur de l’Armée Française - au bénéfice des projets de l’Association Women Of Africa, et de la construction d’un conservatoire de musique en Afrique - Tarifs de 5€ à 85€ - Lieu : Théâtre des Champs Elysées, 15 av Montaigne, Paris 8è, M° Alma-Marceau (ligne 9), Franklin-Roosevelt (ligne 1), RER Pont de l'Alma (ligne C) - Rens et réservation 01 49 52 50 50 patricia@womenofafrica.org ocontact@theatrechampselysees.f http://2017.theatrechampselysees.fr


jeudi 29 septembre de 9h30 à 18h30 et samedi 30 septembre de 9h30 à 18h : Colloque international « Un musée à imaginer. Le musée du quai Branly 10 ans après » Quel a été le projet du musée du quai Branly ? Comment a-t- il été mis en œuvre, et quelles évolutions a-t- il connues ? Quel est son effet sur les conceptions muséales ailleurs dans le monde et en quoi a-t-il modifié les pratiques de conservation et de recherche ? - Lieu : Théâtre Claude Lévi-Strauss du Musée du quai Branly, 37 quai Branly, Paris 7è, RER C Pont de l’Alma / M° Alma-Marceau / - Rens. 01 56 61 70 00 contact@quaibranly.fr http://www.quaibranly.fr - Rens. 01 56 61 70 24 anl@quaibranly.fr http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article1482


jeudi 29 septembre de 18h30 à 19h30, tout les derniers jeudis du mois : Cercle de Résistance de Paris Sud : Nous manifesterons notre opposition à la politique migratoire de l'Europe qui provoque souffrances et tragédies à ses frontières, et au manque de solidarité de la France, vis à vis des réfugiés qui fuient, avec leurs enfants, leur pays en proie à la guerre ou aux catastrophes climatiques ( le plus souvent causés par des grandes puissances); aux garde à vues arbitraires, aux mises en rétention et aux expulsions d'étrangers « sans papiers » - Lieu : Place Denfert-Rochereau, parvis de la gare RER Denfert-Rochereau, M° RER-B Denfert-Rochereau - Rens. contact@cerclederesistance.fr info@cerclederesistance-parissud.fr http://cerclederesistance-parissud.jimdo.com/ http//www.cerclederesistance.fr


vendredi 30 septembre de 17h à 22h : Introduction des journées « La sécurité est ailleurs » partie 1, par Roland Gori puis Projection de "La Désintégration" de Philippe Faucon sorti en 2012, durée : 1h18. suivit d'un débat autour du film avec Joseph Ponthus, Brigitte Stora, Raphaël Lioger et animé par le journaliste Philippe Lefait, longtemps présentateur du magazine de France 2 Des mots de Minuit (poursuit aujourd’hui son travail sur Culturebox.fr, site de France Télévision.) - Lieu : Coupole Niemeyer, 2 place du colonel Fabien, Paris 19è - Rens. : contact@appeldesappels.org


samedi 1er octobre de 8h30 à 19h : Journées de l’Appel des Appels « La sécurité est ailleurs » partie 2 - Prg : 9h : qu’en pensent les journalistes ? » avec Charles Silvestre (Amis de l’humanité), Edwy Plenel (Médiapart), Anne-Cécile Robert (Monde diplomatique) - 10h15 : qu’en pensent les professionnels de la justice pénale et du travail social ? » avec Pierrette Poncela, Michel Chauvière, Xavier de Larminat (chercheur, spécialiste de la probation), Jean-Pierre Rosenczveig (ancien juge pour enfants à Bobigny, président du TE), Sylvain Lazarus (anthropologue Paris VIII), Christiane Henry (ex-assistante sociale, à propos de Grigny la Grande Borne (91)) - 11h15 : qu’en pensent les professionnels du soin et de la psychiatrie ? » avec Marie-José Del Volgo, Roland Gori, Claire Georges (responsable médical PASS de l’hôpital Saint Louis), Thierry Najman (Chef de pôle de psychiatrie), Frédéric Pierru (Chaire santé IEP et CNRS), Fabrice Leroy (Maitre de conférence de psychopathologie) discutant. - 14h30 : politiques des générations » avec Dominique Terres, Catherine Caleca, Sylviane Giampino (Pasde0deconsuite), Bernard Ennuyer - 15h30 : qu’en pensent les professionnels de la transmission et de la culture ? » avec Patrick Geffard, Claudine Blanchard-Laville (professeure de sciences de l’éducation), Alain Hayot (délégué national à la culture du PCF), Francis Jauset (FNAREN), Nicolas Romeas (Revue Cassandre Horschamp) - 17h : la justice sociale plutôt que la pénalisation de l’exclusion » avec Evelyne Sire-Marin, Pierre Larroutourou (Nouvelle Donne), Nicole Borvo (PCF, ex sénatrice de Paris), Joëlle Bordet (psychosociologue, chercheur à l’ESTB, membre de la LDH). - Lieu : Coupole Niemeyer, 2 place du colonel Fabien, Paris 19è - Rens. : contact@appeldesappels.org


dimanche 2 octobre à 10h30 : projection de "la graine et le mullet" de Abdellatif Kechiche (France, 2007, 151’ : La graine et le mulet, primé dans de nombreux festivals, est un film incontournable à voir, ou à revoir... Slimane, pêcheur sur le port de Sète se retrouve au chômage et décide de tenter sa chance. Soutenu par la gérante d'un hôtel et sa fille Rym, il a un nouveau projet en tête : ouvrir un restaurant sur un ancien bateau. Immersion au plus près du quotidien d'une famille, regard sur une réalité difficile et portrait tendre et honnête de l'itinéraire d'un homme dans la société française. La projection au Louxor sera suivie de la dégustation d'un savoureux couscous au café d’ICI. Profitez-en pour visiter l’exposition Sacrées Graines ! - Tarif : 15€ incluant la projection au Louxor et le déjeuner au Café d’ICI couscous au poulet, hors boissons - Le Louxor, Palais du Cinéma, 170, boulevard Magenta, Paris 10è - billetterie sur place - Rens. www.cinemalouxor.fr


mardi 4 octobre à 14h30 : Réunion d'information Pour tout savoir sur Médecins Sans Frontières MSF et vous engager auprès de notre association - Lieu : siège de MSF, 8 rue Saint-Sabin, dans le 11ème arrondissement de Paris. - Rens. Médecins Sans Frontières 01 40 21 29 29 office@msf.fr www.msf.fr


mercredi 5 octobre à 20h : Projection-débat « Capitaine Thomas Sankara » : Ce documentaire dépeint avec humour la révolution conduite par Thomas Sankara, ancien président du Burkina Faso. De 1983 à 1987, Sankara se bat en faveur de l'indépendance politique du pays, de son désendettement, mais aussi de l'éducation des jeunes, de l'émancipation des femmes et de l'éradication de la corruption. Cette politique intransigeante et les frasques de ce jeune, beau et brillant dirigeant firent trembler le monde des puissants et s'achevèrent en 1987, année de son assassinat. Depuis 25 ans, Christophe Cupelin collecte inlassablement les archives écrites, sonores et audiovisuelles et réussit à travers un montage méticuleux à brosser le portrait de cette icône révolutionnaire. - Lieu : Centre international de culture populaire (CICP), 21 ter, rue Voltaire , M° Rue-des-Boulets ou Nation - Rens. 01 43 71 21 07 http://www.librairie-quilombo.org/Capitaine-Thomas-Sankara


samedi 8 octobre à 10h30 : Conférence "Femmes en or" Les femmes d’hier et d’aujourd’hui, par leurs engagements, leur personnalité ou leurs créations, ont marqué et marquent encore le quartier de la Goutte d’Or : de Louise Michel à Cheika Remitti, en passant par Gervaise, la lavandière emblématique de Zola, ou plus récemment les Femen. À travers cette visite guidée, l’Institut des Cultures d’Islam propose un parcours engagé autour des problématiques féminines et féministes animé par le conférencier Jacky Libaud. - Tarif : 12/8€ - Lieu : ICI Léon : 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Rens. Reservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org


samedi 8 octobre de 15h à 17h : Découvrir le couscous au poulet, accompagné d’une confiture d’oignon et de raisins secs, qui se déguste surtout à l’occasion de festivités. Associant saveurs sucrées et salées, il ne manquera pas de vous surprendre. - Asmâa vous parlera de l’histoire de ces plats savoureux et vous enseignera chaque étape de leur confection, entre savant dosage d’épices et maitrise de la cuisson. Une belle façon d’apprendre des gestes issus d’un savoir-faire ancestral afi n de les reproduire à la maison, pour une dégustation gourmande entre amis ou en famille ! Asmâa Benhamra est originaire de Marrakech. Passionnée de cuisine traditionnelle, elle crée l’association La table d’Asmâa pour favoriser les échanges interculturels et réunir convivialité et plaisir autour d’ateliers culinaires.- Le jour de l’atelier, arrivez quelques minutes en avance pour mieux faire connaissance et vous familiariser avec la cuisine. Vous pourrez emporter vos créations à l’issue de l’atelier ; prévoyez un contenant. - Tarif : 20/15€ sur place et sur www.ici.paris.fr - Lieu : ICI Goutte d’Or : 56, rue Stephenson, Paris 18è, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers, M° Château Rouge, Marcadet Poissonniers - Rens. Reservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org


Actions situées dans les Yvelines (78)


samedi 24 septembre à 11h et tous les quatrièmes samedis du mois : Cercle de Silence de Mantes - Le Cercle de Silence est une action non violente qui rassemble régulièrement, dans un espace public, des hommes et des femmes de divers horizons et de toutes convictions philosophiques, politiques et religieuses. Il s'agit d'alerter tous les citoyens sur le sort réservé aux personnes étrangères venues en France pour mieux vivre ou sauver leur vie. Avec ou sans papier, l'étranger est une personne. La dignité de chaque personne ne se discute pas, elle se respecte. Notre silence le crie. - avec citoyen(ne)s dont certain(e)s sont membres de : LDH, Pastorale des Migrants, Réseau Chrétiens Immigrés, RESF, Équipe paroissiale d’accueil des migrants, ACO, Secours Catholique, ASTI, PS, PCF, CCFD, DECIL (démocratie et citoyenneté locales) - Lieu : Mantes-la-Jolie, Place Saint-Maclou à Mantes-la-Jolie (78)


Actions situées dans les Hauts de Seine (92)


dimanche 4 septembre et tous les dimanches à partir de 9h : présence d'un traiteur marocain au marché Charras de Courbevoie : le sourire du Maroc au sein du marché Charras, on peut trouver une salade de carottes parfumé au cumin; un tagine de poulet citron avec ses olives ; tout pour vous faire voyager au pays des épices et de la bonne cuisine marocaine. Un petit espace à la décoration marocaine y est amémagé pour une dégustation ou un thé à la menthe - Lieu : Marché de Courbevoie Charras - Rens. Kaoutar Rau : 06 81 28 16 41 katy.rau@hotmail.fr


dimanche 4 septembre et tous les dimanches à partir de 9h : présence d'un traiteur sénégalais - Lieu : Marché de Courbevoie Charras


du jeudi 8 au lundi 19 septembre : Exposition Photographique « Exhaler Alger » : Exposition des 10 lauréats du concours organisé à l'initiative du Forum France-Algérie en partenariat avec la ville de Courbevoie et avec le soutien de l'Agence Algérienne du Rayonnement Culturel - Les objectifs du concours sont de mieux faire connaître la ville d’Alger au public français et de révéler des créateurs issus de l'Algérie contemporaine, ou des créateurs d’autres origines, mais intéressés par ce que représente Alger. - Lieu : Centre Evénementiel de Courbevoie, 7 boulevard Aristide Briand à Courbevoie (92), entre les Gares SNCF de Becon et Courbevoie, bus 275 à partir de la Défence ou du M° Levallois - Rens. Anna Umityan 06 18 66 53 60 contact@forumfrancealgerie.org http://www.forumfrancealgerie.org ou 01 71 05 79 25 s.moneger(at)ville-courbevoie.fr http://92.agendaculturel.fr/centre-evenementiel-de-courbevoie


jeudi 15 septembre de 12h15 à 13h15 et tous les 3ème jeudi de chaque mois : Invitation à participer au Cercle de Silence de la Défense : Le Cercle de Silence est un rassemblement de citoyens et de membres de Notre Dame de Pentecôte, du Secours Catholique du 92, d'ATD-Quart-Monde, du CCFD-Terre Solidaire du 92, du Réseau Éducation Sans Frontières (RESF 92), de l’Arche de Lanza del Vasto, et- Par notre participation au Cercle de Silence, nous voulons attirer l’attention sur les traitements inhumains réservés aux migrants du seul fait qu'ils n'ont pas de papiers en règle. Nous refusons toute chasse aux étrangers qui inflige aussi des traumatismes profonds à ceux qui en sont les témoins, à la société toute entière, aux enfants particulièrement. Les atteintes à la dignité de quelques-uns blessent tous les hommes dans leur humanité. Nous voulons que la France redevienne un pays d’accueil, sans cesse enrichi et transformé par des êtres humains venus du monde entier Le Cercle de Silence est un rassemblement de citoyens et de membres de Notre Dame de Pentecôte, du Secours Catholique du 92, d'ATD-Quart-Monde, du CCFD-Terre Solidaire du 92, du Réseau Éducation Sans Frontières (RESF 92), d'ATTAC92, de l'’Arche de Lanza del Vast etc... - Lieu : Parvis de la Défense (92) Entre le CNIT et les Quatre Temps, RER SNCF ou tram arrêt Grande Arche - Rens. Christian Wendling 06 44 23 84 88 christian.wendling@wanadoo.fr romain.treppoz@laposte.net


samedi 17 septembre à 15h : Débat sur le "Devoir de mémoire : Congo Brazzaville - Lieu : 6 rue Adam Ledoux à Courbevoie (92), Bus 275 a partir de la Défense Grande Arche, bus 275 descendre Place Charras, de la gare Saint Lazare par le train descendre a Courbevoie en tête de train, prendre la rampe d'accès à gauche, la rue Adam Ledoux est en face - Rens. : 06 98 24 88 08 d.devoir28@yahoo.com


samedi 29 octobre de 21h à l'aube : Soirée béninoise et africaine (ou africaine et béninoise) organisé par le Comité Culturel pour La Démocratie au Bénin (CCDB) : Soirée dansante avec la participation de groupes béninois de danses traditionnelles - Repas des spécialités Béninoise et Africaines 6€ - Entrée 10€ à 15€ - Lieu : Salle des Fêtes de la mairie de Gennevilliers, M° 13 Gabriel Péri, Tram Gennevilliers les Courtilles - Rens : 06 21 82 50 72 dorothe.alia@free.fr tonanbe@gmail.com http://www.ccdb-benin.org - Réservation contact@ccdb-benin.org


Actions situées en Seine St Denis (93)


mercredi 7 septembre de 19 h à 20h30 et tous les mercredis un cours de danse de Guinée animé par Nsira Diallo - tarif : cours d'essai : 5€, à l'unité : 15€ ou annuel - Lieu : Centre Mendès-France, 59, rue de la Solidarité à Montreuil (93), M° Croix-de-Chavaux (ligne 9) / RER A Vincennes - Inscriptions : Maryse : 06 14 38 81 11 mzal@club-internet.fr


samedi 17 septembre de 10h à 16h : Séminaire d'Ahuefa autour du genre et de la culture : avec Judy Rosenthal, ethnologue, professeure émérite à l’Université du Michigan aux Etats-Unis, pour ses recherches sur l’ère culturelle Ewé (au sud Togo) et auteure de : Possession, Ecstasy, and Law in Ewe Voodoo (1998) et l’article : « Azé and the Incommensurable », Léocadie Ekoué avec Judy Rosenthal, dans Cosmologies of Evil in Africa (2012) . La matinée, elle viendra interpeller notre transculturalité autour d’une réflexion autour du genre et de la culture. L’après-midi nous organiserons une discussion avec Judy Rosenthal pour terminer la séance. - Lieu : Institut Nénuphar, 72, Rue Victor Hugo, Pantin (93), M° Eglise de Pantin - Rens. 01 57 14 92 30 ahuefai.france@gmail.com


mardi 20 et mercredi 21 septembre : Forum Empowerment entrepreneurial en action - Le territoire joue un rôle à chaque phase de la vie du projet entrepreneurial. Il accompagne le devenir de l'entrepreneur en chef d'entreprise. Pendant 2 jours, le Forum Empowerment entrepreneurial en action vous propose de vous approprier les conditions de réussite de chacune des phases de la vie d'un entrepreneur. Programme : Acquisition de l'état d'esprit entrepreneurial à la concrétisation du projet avec Terry BOWMAN, Network for Teaching Entrepreneurship (ss réserve) et Charles HOKE, Defy Ventures. > Ateliers collaboratifs simultanés avec Moussa CAMARA (Les déterminés), Sarah OURAHMOUNE (Boxer Inside), Selim SAADI (Club R Evolution), François DECHY (Baluchon), Victorin GOCKPON (Premier Conseil). Phase de création : De la recherche d'un modèle économique viable à sa stabilisation avec Jamila DIAZ (SoBRO) et Katherine GREGORY (The Entrepreneur Space & Mi Kitchen es su Kitchen). > Ateliers avec Sally BENNACER (Art and Blind), Youness BOURIMECH (BSG), Mohamed GNABALY (Novaedia), Abdel BELMOKADEM (Nes&cités), Soufiane IQUIOUSSEN (Le Garage Solidaire du Hainaut), Alexandre MISSOFFE (VTCités). : Phase de consolidation : La mise hors risques et la performance du modèle économique avec Cornell GREEN (Operation Hope) et Foulis PEACOCK (Immigrant Business). > Ateliers collaboratifs avec Cécile BARRY (Actionn'elles), Dominique CHUFFART (SNCF Développement), Leila BRET (Adive) Michel OFFREDO (Impact Invest Lab), Daniel Desguées (BGE) - Tarif 115€ à 195€ - Lieu : Stade de France - Rens. Et inscription : Samira BOUZOUAID 01 48 35 20 88 eea2016@musedt.com http://www.musedt.com


jeudis 22 septembre, 20 octobre et 17 novembre de 9h30 à 17h : Réussir son projet de solidarité internationale - De l’idée au financement : Ce cursus de trois journées ou six soirées propose des outils de base pour la conception et le suivi d’un projet de solidarité internationale. De l’analyse du contexte à la recherche de financements, les différentes phases seront abordées. - Si ces formations sont gratuites pour les participants, elles ne le sont pas pour le Conseil départemental. C'est pourquoi avant de s'inscrire, il faut s'engagez à suivre la ou les formations dans leur totalité et de prévenir en cas de désistement - Lieu : Vialemonde Immeuble Erik Satie 7, 11 rue Erik Satie, 7 e étage à Bobigny (93), accès piéton par la dalle de la Poste ou par la rue Carnot, M° ligne 5 et Tramway T1 : arrets Bobigny Pablo Picasso - Rens. vialemonde@cg93.fr www.vialemonde93.net www.coopdec.org - Rens. les mardi et jeudi, de 14 heures à 19h et mercredi et vendredi, de 9h30 à 17h30 ou sur RV 01 41 60 89 17 - Inscription à Vialemonde ou sur www.vialemonde93.net. ou vialemonde@cg93.fr ou par Fax : 01 43 93 97 93 au moins 10 jours avant la formation



Actions situées dans le Val d'Oise (95)


jeudi 15 septembre à 20h30 : Projection en avant-1ère de "Fuocoammare, par delà Lampedusa" organisée avec le Centre de Création Nil Obstrat, suivie d'une rencontre avec l'association SALAM Cergy et les participants au projet artistique « Rencontres de Boîtes » réalisé dans le cadre du festival Cergy Soit ! Gianfranco Rosi cherche à comprendre la situation sur et autour de l'île de Lampedusa, le point le plus au sud de l'Italie (et de l'Europe) devenue depuis les années 90 le lieu d'arrivée massive d'immigrés, avec des conséquences tragiques. Lieu : Cinéma Utopia, 1 place Pierre Mendès France à Saint-Ouen l’Aumône (95), Gare SNCF de St Ouen l'Aumone - Rens p://www.cinemas-utopia.org


Petites annonces


L’association Survie s’est portée partie civile (au côté de nombreuses personnes physiques de Kabarondo (Rwanda), du CPCR, de la LDH, de la FIDH et de la LICRA) dans ce nouveau procès, tout comme elle l’était lors de celui de Pascal Simbikangwa, condamné en première instance à 25 ans de réclusion, et dont le procès en appel aura lieu en octobre 2016. Elle sera représentée par Me Safya Akorri et Me Jean Simon. Afin de favoriser la couverture médiatique de ce procès et la présence du maximum de journalistes aux audiences, nous vous signalons le lien suivant où vous trouverez le planning du procès : http://www.collectifpartiescivilesrwanda.fr


En publiant aux éditions "La Boîte à bulles" sa bande dessinée « Rêve d'Olympe » qui rend hommage à Samia Yusuf Omar, le dessinateur Reinhard Kleist entend « contribuer à maintenir notre conscience éveillée». Samia Yusuf Omar est cette jeune sprinteuse somalienne qui lors des Jeux olympiques de Pékin, en 2008, défilait fièrement sous les couleurs de son pays pendant la cérémonie d'ouverture. C''est elle aussi qui, loin des premières, finissait dernière de sa série du 200 mètres, mais remportait la plus belle des victoires, celle d'un stade qui l'ovationnait pour son courage exemplaire et sa ténacité. Cependant le retour fut rude pour Samia dans un pays gangrené par le fanatisme des islamistes shebabs. Il fallait s'entraîner la nuit ou à l'abri des regards car les milices religieuses considéraient que la femme « pudique » doit se cacher sous une prison de toile. Pour échapper au carcan qui enserrait sa vie de femme et d'athlète, elle a tenté de traverser la mer sur un rafiot des passeurs. Samia est morte lors d'un naufrage en 2012, noyée dans la Méditerranée et dans l'indifférence. Samia n'aurait que 25 ans aujourd'hui, l'âge de participer à nouveau aux 200 mètres des jeux de Rio. Le Comité olympique a eu l'heureuse idée d’intégrer une délégation de réfugiés dans les épreuves olympiques 2016 : c'est rendre justice à des sportifs valeureux. Le MRAP en appelle aux commentateurs des chaînes de télévision, pour que lors des épreuves de 200 mètres féminins, soit évoquée la mémoire de Samia Yusuf Omar qui fait partie de la grande légende de l’athlétisme et de l’histoire dramatique des migrants. Rens. direction@mrap.fr


Vous avez besoin d'une consultation pour une demande de soin et d’accompagnement concernant une agression, une violence, un viol, une excision, un mariage forcé, etc… Contactez le secrétariat de la maison des femmes au 01 42 35 61 28. Pour toute autre demande, contactez le secrétariat qui saura vous orienter. Les consultations ont lieu du lundi au vendredi, de 9h à 17h à la Maison des Femmes de Saint-Denis au 2, rue du docteur Delafontaine, 93205 Saint-Denis. Par courriel contact@lamaisondesfemmes.fr - Rens. contact@federationgams.org http://federationgams.org/


Des missions de Service Civique sont à pourvoir à partir de septembre 2016 ! Avec L'association Cool'eurs du Monde, une association d’Éducation Populaire qui intervient depuis 1998 en direction de la jeunesse et de la solidarité internationale en faveur de l’engagement au service des autres au local comme à l’international, et l’action citoyenne sous toutes ses formes. (http://blog.cooleursdumonde.org ) -- Le service civique est un engagement volontaire, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans conditions de diplôme ; il est est indemnisée à hauteur 573€ / mois. Il peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales ou d’établissements publics sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l'étranger, pour une mission d'au moins 24h par semaine. (www.service-civique.gouv.fr/) - Les missions France proposées en 2016 / 2017 : Animation, suivi et valorisation de projets d'éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale http://www.service-civique.gouv.fr/missions/animat… * Appui à la promotion de la solidarité internationale http://www.service-civique.gouv.fr/missions/appui-a-la-promotion-de-la-solidarite-internationale-3 * Appui à la coordination d'AlimenTERRE et de la Semaine de la Solidarité Internationale http://www.service-civique.gouv.fr/missions/appui-… Les missions commenceront courant septembre 2016 pour une durée de 10 mois. Une session de recrutement se tiendra début septembre, n'hésitez pas à candidater en envoyant CV et lettre de motivation à communication@cooleursdumonde.org - Rens. Amanda COUSY 05 57 77 39 79 http://blog.cooleursdumonde.org


Résonances Nord-Sud, l’accélérateur de projets à fort impact social en lien avec l’Afrique, recherche un.e Service Civique d’une durée de 6 à 9 mois à partir d’Octobre 2016 pour assurer sa communication. Une mission sympa avec plein de défis et de rencontres à la clé à Montreuil (93) ; Merci de candidater avant le 18 septembre à Camille Dijon 09 53 19 16 03 camille.dijon@resonances-ns.org


Djourou, une corde à ton cou un filme de Olivier Zuchuat : Les pays de l’Afrique subsaharienne ont emprunté des millions de dollars dans les années 70 au titre de l’aide au développement. Certains pays comme le Mali ont déjà remboursé plus de 7 fois les montants empruntés alors que la dette restant a été multipliée par 4… Devant cette curieuse mathématique, Djourou, une corde à ton cou de Olivier Zuchuat s’interroge : « Qui aide qui ? ». Envoi en courrier prioritaire. Délai : 24-48 h. par https://www.laboutiqueafricavivre.com/


Patrice Lumumba, une mort de style colonial - une Tragédie Africaine. Un documentaire de Thomas Giefer. Collection Assassinats politiques. Langues : anglais, français. Durée : 52 mn. L’ascension puis la chute de Patrice Lumumba. Dès le premier jour, sa prise de fonction en tant que Premier Ministre de la République nouvellement indépendante fut entachée par des révoltes, des luttes tribales et la sécession de régions entières, généralement sous l’impulsion et l’implication active des anciennes puissances coloniales. La menace la plus forte était la sécession de la riche région du Katanga, conduite par Moïse Tshombe, qui reçut un soutien massif de la Belgique. Après avoir fait appel en vain aux Etats-unis et aux Nations Unies pour recevoir une assistance militaire, Lumumba dut se résoudre à accepter l’aide de l’URSS afin d’essayer de juguler la révolte katangaise, et ce faisant, il scella son propre destin. Bien que politiquement indépendant, Lumumba fut qualifié de « communiste » et inscrit sur les listes de victimes à assassiner. Renversé par son rival Kasavubu, il fut fait prisonnier par Mobutu et livré à Moïse Tshombe puis assassiné dans une clairière. Il faudra quarante ans avant que la majorité des personnes impliquées, assassins, hommes de main et cerveaux de l’affaire, acceptent de parler ouvertement de cette sinistre tragédie. Leurs témoignages ne contiennent ni sentiment de culpabilité, ni même de remords. En effet, aux yeux des agents secrets et anciens colons occidentaux, « Lumumba le têtu » l’avait bien cherchée . Envoi en courrier prioritaire. Délai : 24-48 h. par https://www.laboutiqueafricavivre.com/


Femmes africaines et mobilisations collectives, Parution : août 2016, Éditions La Découverte (Paris) : La revue Le Mouvement Social met en lumière le rôle des femmes africaines pendant la période de décolonisation entre 1940-1970. Ce dossier explore cette thématique encore peu exploitée dans les recherches historiques. Quelles ont été leurs inspirations ? Quel rôle ont-elles tenu dans ces différents mouvements et quelle place voulait-on leur attribuer ? Ces études permettent de découvrir un aspect de la décolonisation sous un nouvel angle, situé entre mouvements indépendantistes et rapport de genre. Sources Achac Rens. : http://www.editionsladecouverte.fr/


TIC, colonialité, patriarcat – Société mondialisée, occidentalisée, excessive, accélérée… quels impacts sur la pensée féministe ? Pistes africaines, de Joelle Palmieri, Publié le 6 juillet 2016 aux Editions Langaa. - Cet ouvrage interroge la politisation/dépolitisation des organisations de femmes et féministes en contexte de mondialisation. Il explore des pistes africaines et en particulier l’Afrique du Sud et le Sénégal. Dépassant les notions de néolibéralisme et de « fracture numérique de genre », je m’intéresse, à travers les usages des TIC par lesdites organisations, aux facteurs de l’inhibition ou de la genèse de l’action politique et plus particulièrement aux mécanismes de son institutionnalisation. Je fais ainsi apparaître que les impacts de TIC et les inégalités de genre se conjuguent, aggravent et accélèrent les hiérarchies sociales et paradoxalement peuvent créer des espaces où des savoirs non dominés de genre émergent. Je dissocie domination et pouvoir. Cet ouvrage introduit alors de nouvelles pistes pour une épistémologie féministe : les sociétés contemporaines, fortement empreintes de connexion numérique, mixent colonialité du pouvoir et patriarcat et ce double système de domination peut faire création épistémique. Pour acquérir ce livre, vous pouvez vous rendre sur le site de l’éditeur : http://www.langaa-rpcig.net/TIC-colonialite-patriarcat-Societe.html#


Ouvrages d'actualité


"La Démocratie contre la République" de l'économiste sénégalais Ndongo Samba Sylla - L'autre histoire du gouvernement du peuple " fournit une lecture captivante et permet d'enrichir les réflexions sur le démocratie. aux éditions de L'Harmattan


VOICI VENIR LES RÊVEURS de Imbolo Mbue. Américaine d'origine camerounaise, puise dans son expérience pour raconter les destins croisés de deux familles que tout semble opposer ; Nous sommes à l'automne 2007 à New York et Jende Jonga, un immigrant illégal d'origine camerounaise, est en passe de réaliser son rêve : après avoir été plongeur et chauffeur de taxis, il vient de décrocher un emploi de chauffeur pour Clark Edwards, riche banquier à la Lehman Brothers. Pour Jende, tout est désormais possible : il va enfin pouvoir offrir à Neni, son amoureuse, les études de pharmacienne dont elle rêve. Et surtout, obtenir leur carte verte et devenir enfin des Américains. Mais rien n'est simple au pays de l'American Dream. Entre Jende, loyal, discret, compétent, et son patron Clark, noyé dans le travail et les difficultés de la banque se noue une vraie complicité. Les deux familles se rapprochent, mais si les Jonga sont soudés malgré l'épée de Damoclès de l'expulsion, les Edwards sont en proie à de nombreux problèmes. Pour tous, l'interminable demande d'asile des Jonga et la menace d'éclatement de la bulle des sub-primes vont remettre en question leurs certitudes… Editions Belfond, 12, avenue d’Italie, Paris 13è - Rens 01 44 16 05 00 http://www.belfond.fr/contacts


"Les génocides des Congolais. De Léopold II à Paul Kagamé" de Boniface Musavuli : La guerre déclenchée au Congo en 1996 perdure en guerre de basse intensité. Il s’agit de deux décennies de crimes indicibles qui ensanglantent le pays dans une indifférence totale de la « Communauté internationale ». En 1996, le Zaïre (actuelle RD Congo) fut envahi par une coalition des armées étrangères parrainées discrètement par les États-Unis et leurs alliés anglo-Saxons. Les armées de l’Ouganda et du Rwanda formèrent l’essentiel des troupes. L’enjeu, pour les puissances anglo-saxonnes et leurs multinationales, était l’accaparement des ressources minières du Congo, dont le coltan, un minerai indispensable à l’industrie des produits électroniques (téléphones portables, ordinateurs, consoles de jeu,…). Pour le Rwanda de Paul Kagame, soutenu par l’Ouganda, la guerre est devenue l’occasion d’une conquête des territoires dans le but ultime de redessiner la carte de l’Afrique, en arrachant l’Est du Congo au contrôle du gouvernement de Kinshasa. Les massacres systématiques, les viols de masses et les déplacements forcés sont devenus des armes d’une redoutable efficacité pour éliminer les populations autochtones en vue de leur remplacement par des populations rwandaises. Entre six et dix millions de Congolais ont péri du fait des ambitions territoriales du président rwandais. À ce jour, les familles des victimes et les survivants n’entrevoient aucune perspective de justice. Cette extermination des Congolais, en toute impunité, est la deuxième en l’espace d’un siècle, la première s’étant produite au début du siècle dernier. Le Congo était alors sous l’administration de Léopold II, le roi des Belges. Ce livre décrit le génocide des Congolais des deux dernières décennies. Il explore les perspectives de justice pour les victimes, les survivants et leurs familles. Il appelle à un changement de gouvernance pour éviter que la RD Congo subisse, à l’avenir, des tragédies d’une ampleur comparable. - éditions Monde Nouveau/Afrique Nouvelle, 327 page, 2016 : Fweley Diangitukwa, Éditions Monde Nouveau/Afrique Nouvelle 1, avenue Rolliez, 1800 Vevey, Suisse 25€


Kidi BEBEY / Mon royaume pour une guitare : Kidi Bebey, auteure de livres pour la jeunesse et journaliste est la fille du musicien et écrivain camerounais Francis Bebey. Elle nous offre aujourd'hui une biographie familiale romancée sensible tissée sur la trame historico-musicale, de la parenté rêvée d'une guitare baroque, jadis jetée d'un vaisseau à l'embouchure du rio dos Camaroes par un balladin lusitanien en offrande expiatoire des meurtres commis dès leur arrivée par les nouveaux conquérants, avec l'instrument précieusement conservé dans la famille, que Françis Bebey confiera à son tour aux siens au moment de quitter le Cameroun. Guitare qui sera omniprésente dans sa vie et sa carrière professionnelle. Cet ouvrage constitue également une fine réflexion sur le métissage, non des races mais des cultures; son évidente richesse, ses écueils aussi et la difficulté d'assumer le fait de n'être plus jamais vraiment "chez soi" où que l'on se trouve…. Mais n'est il pas plus important de faire des feuilles que des racines ??? Tout dépend du vent. Enfin Kidi Bebey nous dévoile toute l'humanité de cet auteur, poète, musicologue et musicien que fut son père et que nous apprécions déjà tant à travers ses livres et ses disques. Que cette parution soit une occasion pour tous de découvrir (ou redécouvrir) son œuvre. - Michel Lafon, Paris août 2016, 319 p., 18,95 €


STÉRÉOTYPES, DISCRIMINATIONS ET ÉDUCATION AUX MÉDIAS Sous la direction de Laurence Corroy-Labardens et Sophie Jehel - Que peut l'éducation aux médias face aux discours discriminatoires ? Ces contributions d'horizons divers (chercheurs, journalistes, associations éducatives, enseignants) aideront enseignants et éducateurs à s'emparer de ces questions brûlantes. Il propose dans une première partie des analyses des discours populistes et du fonctionnement des médias. Dans une seconde partie, il ouvre des pistes d'actions concrètes en matière d'éducation aux médias en donnant l'exemple de programmes conduits par des associations d'éducation populaire. Il livre enfin les résultats en France du programme européen e-EAV conçu pour lutter contre les stéréotypes discriminatoires par l'éducation aux médias. Broché (Coll. Éducation et médias, 28 euros, 264 p., août 2016)


Lieux d'interêt : Librairie africaines, ….

Biblothèque Philantropique (de diffusion) : pas de site internet ni même d'adresse internet, juste un passioné bibliophile, il vous dénichera l'ouvrage introuvable et pour le plaisir de la rencontre vous le remettra en main propre : Mabaya 06 80 78 22 01

Libraire L’Harmattan de 10h à 12h30 et de 13h30 à 19h - Lieu 16 avenue des Ecoles, 75005 Paris 5è, M° : Maubert-Mutualité (Ligne 10) - Rens. : 01 40 46 79 11 www.librairieharmattan.com

Libraire Présence Africaine, Horaires de 10h à 19h - Lieu : 25 bis avenue des Ecoles, Paris 5è, M° Maubert-Mutualité (Ligne 10). - Rens 01 43 54 13 74

Librairie A-Free-Can sur Internet http://a-free-can.com/

Libraire Panafricaine Tamery de 10h à 22h - Lieu 19 rue du Chalet, 75010 Paris 10è, M° Belleville (Lignes 2 ou 11, sortie numéro 5 donnant accès à la rue du Faubourg du Temple, prendre tout de suite le sens contraire à la sortie du Métro et longer le boulevard de la Villette puis à 15 mètres prendre la rue Civiale à gauche et finalement vous arrivez dans la rue du Chalet). - Rens. 01 48 03 16 35.

Librairie Soumbala, portail francophone du livre africain - Rens. contact@soumbala.com www.soumbala.com

Repost 0
Published by Gri-Gri International Jean Paul VANHOOVE - dans Arts & culture Littérature Politique Devoir d'histoire
commenter cet article
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 11:21
#Agenda actions africaines Paris-IDf août 2016 (#Histoire #Culture #Politiques)

Face aux évènements qui endeuillent la France je vous propose un mot : "Ubuntu" : un mot qui pourrait bien nous aider à dépasser la barbarie, un concept qui décrit une vision africaine du monde, et signifie littéralement je suis parce-que tu es. Une façon de dire que chaque individu a besoin des autres pour vivre pleinement. Chacun forme une partie d'une longue chaîne humaine, qui nous relie aux générations passées et à venir. Le mot semble venir d' un concept zoulou, umuntu ngumuntu ngabantu qui veut dire qu'une personne n'existe en tant que personne que par ses relations avec autrui. L'archevêque, Desmond Tutu, précise : Ubuntu est un concept très difficile à rendre dans une langue occidentale. Il veut dire ‘’ma condition d'homme est inextricablement liée à la vôtre’’. Il existe un lien entre tous les hommes, lorsque la situation de l'un d'eux s'améliore, chacun y gagne. Par contre, si un homme est victime d'une agression, tous les autres hommes s'en trouvent diminués.
Jean-Paul Vanhoove


En vue de l'Election présidentielle 2017, une caravane de la Diaspora Africaine de France sillonnera des villes françaises pour partager avec l’opinion démocratique un message clair, ferme et optimiste : le But : montrer qu'ne Afrique digne et debout est possible à deux conditions : - mettre fin à la politique africaine néocoloniale de la France qui n'a pas changé depuis des décennies ! - oser enfin une politique française de coopération respectueuse des intérêts des peuples africains ! Le top départ de la Caravane sera donné lors de l’édition 2016 de la Fête de l’Humanité des 9, 10 et 11 septembre à Paris Le Bourget. Vous pouvez soutenir la Caravane : - En faisant un don pour aider à la prise en charge des frais d’organisation - En signant le présent Appel, à titre personnel ou au nom de votre organisation (association, syndicat, parti politique, ...) ; - En relayant largement cet Appel via votre site internet ou autres réseaux sociaux ; - En proposant votre ville comme point d’étape de la Caravane. Ce qui implique votre contribution active à l’accueil et l’organisation d’une rencontre-débats, avec l’Equipe de Coordination Nationale de la Caravane. D’ores et déjà, les villes pressenties pour accueillir la Caravane : Paris, Rennes, Lille, Nantes, Grenoble, .... - Rens. : 06 24 26 26 72 - 07 78 87 23 88 - 06 80 98 29 86. ppanafricaine@gmail.com

Anniversaire, commémoration, journées mondial
es …

le 23 août : Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition

le 26 août : Déclaration des droit de l'homme et du citoyen (1789)

le 26 août : Anniversaire (1973) de l'assassinat du Docteur Outel Bono : le 26 août 1973: Assassinat par un tueur professionnel. d'Outel Bono à Paris (Tchad) : Médecin chef à l'hôpital de Fort-Lamy, marié à une française, sympathisant communiste, Outel Bono, après avoir été contacté par Tombalbaye, président du Tchad, pour proposer des réformes, est arrêté pour complot en mars 1963 par un commissaire français. Il est condamné à mort. Suite à une campagne du PCF, sa peine est commuée en prison à vie. En 1965, il bénéficie d'un régime de semi-liberté et peut reprendre ses activités médicales. En 1968, il est nommé directeur de la Santé. En stage en France, on l'invite à ne pas rentrer au Tchad, où les arrestations se succèdent. Il est contacté par Djiguimbaye, directeur de la Banque du Développement pour créer un nouveau mouvement politique, le MDRT. Une conférence de presse est prévue le 28 août 1973. Le 26 au matin, Outel Bono est tué de deux balles de revolver en montant dans sa voiture à Paris. L'assassin s'enfuit en 2 CV. Sa femme, arrivée par avion, sera « chaperonnée » durant huit jours par les époux Bayonne qui l'empêche de communiquer avec l'extérieur. Nadine Bono parvient néanmoins à contacter Me Kaldor, l'avocat de son mari. Le porte-document de Bono a disparu et son appartement a été perquisitionné en l'absence de Nadine Bono.

Actions situées à Paris (75)

jusqu'au 21 décembre 2016 de 11h à 19h (sauf mardi et jeudi) : Exposition Chefs-d'œuvre d'Afrique dans les collections du musée Dapper - Des pièces majeures sélectionnées uniquement à partir du fonds Dapper et qui sont présentées ensemble pour la première fois et qui puisent leurs significations dans les cultures de l'Afrique centrale ou dans celles de l'Afrique de l'Ouest. La collection du musée se caractérise par la diversité des provenances géographiques et par l'ancienneté. L'exposition, qui comprend quelque 130 pièces, présente des œuvres majeures. Certaines sont uniques et n'ont aucun équivalent dans le monde, telles des sculptures du Gabon ( Fang, Kota, Punu...) du Cameroun (Bangwa), du Bénin (Fon), ou encore du Mali (Dogon, Soninke) - Lieu : Musée Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è - Rens. 01 45 02 16 02 - 01 45 00 07 48 comexpo@dapper.fr www.dapper.com.fr

jusqu'au 28 août, de mardi à vendredi de 10h à 18h, samedi, dimanche et jours fériés de 10h à 19h : Exposition : Bijoux et parures du Maghreb. Les parures féminines du Maroc, d’Algérie, et de Tunisie se distinguent par un riche corpus : ornements de tête, temporaux, boucles d’oreille, colliers, fibules, bracelets et anneaux de chevilles qui revêtent une fonction utilitaire, ornementale mais aussi protectrice. La variété de leurs formes, de leurs décors et de leurs techniques témoigne de la diversité des peuples et de l’identité des régions qui constituent cette région. - tarif 4€ à 8€ - Lieu : Musée de l'IMA (Institut du monde arabe), 7e étage, 1, rue des Fossés-Saint-Bernard, Place Mohammed-V, Paris 5è, M° Jussieu ou Cardinal Lemoine à 550m- Rens. 01 40 51 38 14 http://www.imarabe.org/

jusqu'au lundi 29 août, lundi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 11h à 19h, nocturne le jeudi de 11h à 21h : Exposition "Habiter le campement Architectures de nomades, de voyageurs, d'infortunés, d'exilés, de conquérants et de contestataires" L’exposition interroge le rapport entre la notion d’habitat, qui implique une pérennité, et celle du campement, qui suppose un état provisoire. Cela dans le but de montrer que des contextes politiques, économiques et environnementaux ont conduit des milliers de personnes à s’établir et à s’organiser de manière durable dans des campements, pour « habiter » les camps et « faire ville ». - Tarif : de gratuit à 8€ - Lieu : 1 Place du Trocadéro et du 11 novembre, Paris 16è - Rens. 01 58 51 52 00 dsi@citechaillot.fr http://www.citechaillot.fr

jusqu'au 9 octobre 2016 : Exposition "Homme blanc, Homme noir" : L’Europe n’a ni l’exclusivité ni le monopole du regard sur l'«Autre» mais il ne faut pas oublier qu’au cours des derniers siècles, ce regard fut l’un des apanages de l’Occident et légitima une vision unilatérale du monde. On raconte qu'en voyant arriver les Hommes blancs sur leurs chevaux, les habitants de l'Amérique précolombienne eurent un sursaut de peur, croyant qu'il s'agissait d'un seul et même monstre. Ainsi l'Homme blanc - avec ses vêtements inhabituels - n’est pas passé inaperçu, où qu'il soit allé pour conquérir le monde. La violence du choc colonial n'a pas empêché les Africains de se faire leur propre avis, leur propre représentation, de cet homme aux mœurs nouvelles. Ainsi, l'exposition Homme blanc, Homme noir explore les représentations de l'Homme occidental dans l'art africain au XXe siècle. On y découvre la perception singulière des populations soumises au joug colonial et la création artistique qui en émane. Elle inverse la tendance culturelle adoptée pendant des dizaines d'années, qui consiste à ériger le point de vue occidental en seule et unique image de l'adversité et de l’identité. - Lieu : Musée du Quai Branly - 37, Quai Branly, Paris 7ème. - Réservation uniquement au 01 56 61 71 72 relais@quaibranly.fr www.quaibranly.fr

jusqu'au 27 août, du mardi au samedi à 21h : Représentation de "Africa Mandela" : Un homme est assis. Il est la mémoire de Mandela. Une femme surgit. Elle est journaliste reporter. Elle a rendez-vous avec l’Histoire. Cette pièce est un hommage à Nelson Mandela et à son combat contre l’apartheid. Dans une mise en scène inspirée par l’univers de la boxe, elle confronte le regard de l’Homme Noir, porteur de la mémoire de Mandela, avec celui de l’Homme Blanc. Texte de Jean-Jacques Abel Greneau, mise en scène de Katy Grandi - Contact presse Marie-Hélène Brian / 01 42 81 35 23 mhbrian@orange.fr - tarif de 26€ à 11€ - lieu 53, rue Notre-Dame-des-Champs, Paris 6è, M° Notre-Dame-des-Champs, Vavin ou Saint-Placide, ou Edgar Quinet - Rens. : 01 45 44 57 34 relations-publiques@lucernaire.fr www.lucernaire.fr

jusqu'au 31 août, activités gratuites dans le jardin du musée. Contes, lectures et ateliers en famille sont régulièrement organisés, gratuitement et sans réservation, dans le cadre de Jardin d’été. Si vous souhaitez venir avec un groupe durant les vacances d’été, il est possible de réserver une visite en autonomie (gratuite), une visite contée ou une visite guidée (35€) - Les visites de sensibilisation reprendront en octobre. - Lieu : Musée du Quai Branly - 37, Quai Branly, Paris 7ème. - Réservation uniquement au 01 56 61 71 72 publics@info.quaibranly.fr www.quaibranly.fr

samedi 13 et dimanche 14 août et tous les week-end du mois : Séjour Solidaire à Paris La Goutte d'Or, Paris 18eme, Paris chamarré et chamaillé : Imaginez un Paris populaire, cosmopolite et animé où les habitants débordent d'énergie et rivalisent d'ingéniosité afin de créer un monde audacieux et éclectique...Découvrez des lieux de vie où le café bougnat tutoie la boutique de sapeurs, où l'herboristerie ivoirienne fricote avec le créatif Echo-musée, où le maquis tamoul palabre avec le coiffeur afro… Découvrez bazins, maffé et huile de karité au cœur de la Capitale. Pendant 2 jours, venez à la rencontre des Parisiens venus des quatre coins de la planète ! - Le premier jour se compose d'une balade urbaine (Petit Mali ou Fashion Mix) et d'un repas africain à La Goutte d'Or dans le 18eme arrondissement. Nuit à l'auberge de jeunesse éco-responsable de la Halle Pajol à La Chapelle. Le second jour, c'est la découverte libre du quartier indo-tamoul à La Chapelle et visite du Musée de l'histoire de l'immigration Porte Dorée dans le 12eme arrondissement. - Tarif : 2 j. à partir de 125 € à partir de 2 personnes partenariat avec Migrantour Paris - Inscription préalable par courriel : voyagesiproche@bastina.fr - Rens. : 08 05 69 69 19 bastina@bastina.fr www.bastina.fr

du mardi 16 au dimanche 28 août, du lundi au vendredi de 11h à 20h, samedi jusqu'à 22h : Exposition du Peintre Franco-Sénégalais "M.A.K BOISSY" (Marc André Kouady Boissy) - Lieu : Galerie "Espace du Marais", 15 rue Elvézir, Patis 3è, M° St Paul - Rens. 07 51 52 68 60 roxana.pecquet@gmail.com kouady@hotmail.com

jeudi 25 aout de 18h à 19h et/ou 19h15 à 20h15 : Souma Tawy Yoga des Pharaons en plein air et en pleine herbe - Ouvert tous niveaux (contribution libre) - Vous pouvez, intégrer les séances en retard, faire les deux à la suite …et ceux qui veulent/peuvent, grignoter sur place après les séances en apportant de quoi vous restaurer - PS : N’oubliez pas vos tapis et/ou serviettes et/ou draps de bain - Lieu : Parc Montsouris, Paris 14 ème, RER B arrêt Cité Universitaire, sortir côté Boulevard Jourdan et tourner à droite, faire 300 mètres en longeant les grilles du Parc, puis rentrer à votre droite dans le parc, au numéro 26 du Boulevard Jourdan aller tout droit. - En cas de pluie on se retrouve en salle au 30/32 Bd de Sébastopol, Paris 4 ème, RER Chatelet Les Halles, M° Chatelet, Rambuteau. - Rens : Makanjuola Jacques Vieyra : 06.07.95.81.23 yogadespharaons@gmail.com jacquesvie2@gmail.com

samedi 27 août de 16h à 23h30 : Cinewax : découvrir les cinémas africains et les cultures africaines dans une ambiance conviviale et détendue ! A tous ceux qui ne partiront pas, ceux qui rentrerons, les curieux ou les aficionados du 7ème Art ; pour les amateurs de danse, de musique ou de voyages, les bavards et les généreux, les timides férus de cultures, Prg : 16h30 : Cours de danse africaine initiatique organisé par la compagnie Difé Kako - 17h : Découvrez les meilleures spécialités africaines préparées par un chef cuisinier ! 17h : atelier de peinture pour les enfants pourront inventer leurs propres motifs en s’inspirant d’échantillons de tissu wax. - 18h30 Artistes africains, qui entretiendront musicalement « l’African touch » : Simon Winse, Senny Camara, et d’autres… - 21h15 : Projection en plein air : Film : Surprise pour le moment ! - en journée espace "librairie", avec des livres, des revues, des magazines, abordant l’Afrique sous ses multiples facettes, en libre accès. Stand food / boisson spécialités africaines : Bissap / Alloco / et plus ! - Lieu : Parc De Choisy, av de Choisy, Paris 13è - M° "Tolbiac" ligne 7 ou "Olympiades" sur la ligne 14 - Rens. outdoors@cinewax.org

samedi 27 et dimanche 28 août à Paris de 15h à 18h : cours de danse africaine avec Alphonse Tierou : "La vraie connaissance s'acquiert par l'expérimentation, tout le reste n'est qu'information" ( Albert Einstein) : Puisse la pratique de la danse africaine, transformer votre vie en en une symphonie glorieuse et prenante. - Lieu : 123, rue de Tocqueville, Paris 17è, M° Villiers - Rens. 01 44 73 42 01 ou 09 53 40 24 89 alphonse.tierou@worldonline.fr http://www.danseafricaine-tierou.com/

mardi 30 août de 14h à 19h : « Je rencontre un ambassadeur » : une séquence ouverte au grand public, Déclinée autour du thème de la diversité et accueillera pour grand témoin Lilian Thuram, ancien international de football et fondateur de la Fondation Lilian Thuram – Education contre le racisme. En fin de journée, Lilian Thuram présida le jury de la finale du concours d’éloquence « Si j’étais ministre des Affaires étrangères… ». Ce concours offre à 5 jeunes finalistes d’une compétition en ligne menée pendant l’été l’opportunité de présenter aux ambassadeurs leurs idées et convictions de ce que doit être la diplomatie française en 2016. - Lieu : Centre de Conférence Ministériel, 27 rue de la Convention, Paris 15è - Rens. Chantal Sayegh-Dursus - Inscription https://pastel.diplomatie.gouv.fr/luge/

mercredi 31 août : Sortie nationale du film "la Mécanique des Flux" de Nathalie Loubeyre : Amnesty International soutient cette œuvre car elle illustre, à sa manière, la logique à l’œuvre depuis des années au sein de l’Union européenne. Une logique qui veut rompre « les flux », endiguer les « vagues », dissuader les « candidats à l’exil ». Une logique qui a oublié que derrières ces mots, il y a des migrants et des réfugiés ; et que derrière ces statuts, il y a des personnes. Cette mécanique géante de prévention, dissuasion et de contrôle n’atteint pas les objectifs qui lui sont assignés. Les personnes continuent de chercher refuge auprès de l’Europe. Seulement, plus les frontières se ferment, plus les migrants et réfugiés empruntent des routes dangereuses et parfois mortelles. Les personnes en exil subissent ainsi une chaîne de violations de leurs droits - Lieu : Cinéma Saint St Michel, 7 place St Michel, Paris 5è, M° St Michel - Rens. 01 71 16 10 30 ab@aloest.com lithanarebeylou@icloud.com http://www.lamecaniquedesflux.com

mercredi 7 septembre à 18h : Rassemblement Place de la Concorde pour la libération de Mumia : Comme chaque premier mercredi du mois, nous donnons rendez-vous aux franciliens pour exiger la libération de Mumia Abu-Jamal et les traitements médicaux dont il a absolument besoin. Rappelons que Mumia a déjà passé 34 ans en prison dont 30 dans l'enfer du couloir de la mort. Il a toujours clamé son innocence sans jamais pouvoir la défendre face à un système judiciaire raciste et inéquitable. Aujourd’hui, c’est la justice fédérale qui a été saisie par son équipe de défense. Les audiences qui ont eu lieu en décembre 2015 ont porté sur les pratiques de l’administration pénitentiaire pour pour limiter l’accès aux soins. La vie de Mumia est désormais entre les mains de la Cour fédérale, mais dépend aussi et surtout de notre mobilisation. - Lieu : Place de la Concorde, à proximité de l'Ambassade des Etats-Unis, Angle rue de Rivoli - Jardin des Tuileries - Rens. : contact@mumiabujamal.com www.mumiabujamal.com

vendredi 9 septembre de 20h à 23h30 : SHOMING en Concert : Shoming est un Artiste qui développe une démarche qu'il qualifie lui-même de << fusionnelle >> et << audacieuse>> mêlant les rythmes millénaire de la forêt du bassin du Congo - Lieu : Guantanaméra Restaurant, Rue Pajol, Paris 18è, M° Max Dormoy, - Réservation : 09 54 78 48 81

Actions situées dans les Yvelines (78)

mercredi 24 août à partir de 20h30 : Projection de "Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu?" de Philippe de Chauveron : Claude et Marie Verneuil, issus de la grande bourgeoisie catholique provinciale sont des parents plutôt “vieille France”. Mais ils se sont toujours obligés à faire preuve d’ouverture d’esprit…Les pilules furent cependant bien difficiles à avaler quand leur première fille épousa un musulman, leur seconde un juif et leur troisième un chinois. Leurs espoirs de voir enfin l’une d’elles se marier à l’église se cristallisent donc sur la cadette, qui, alléluia, vient de rencontrer un bon catholique. - Lieu : Pelouse du parc à Vernouillet (78), Des chaises longues seront à votre disposition.

lundi 5 septembre 2016 : L’auteure Halimata Fofana est invitée par le RACIVS aux Mureaux pour présenter son roman “Mariama, l’écorchée vive”. Le récit de ce roman inspiré de son histoire aborde des sujets brûlants : excision, racisme, sexisme, autant d’enjeux auxquels l’héroïne se heurte quotidiennement, dans les trois continents entre lesquels elle partage sa vie, de la France au Canada en passant par le Sénégal. - Lieu : 42 Av Paul Raoult aux Mureaux (78) - Rens. Annette Peulvast 01 30 99 17 22 racivs.solidaire@gmail.com

Actions situées dans les Hauts de Seine (92)

tous les week-ends jusqu'au 30 août les samedis et dimanche de 16h à 24h : guinguette Africaine de Suresnes : Ambiance festive à la sauce Africaine et Congolaise : Rumba, Salsa, Zouk, Soukousse, Ndombolo, Coupé décalé, Arzanto. La guinguette Africaine de Suresnes soutien les enfants de brazzaville. Apporter votre contribution pour aider ces enfants - Entrée Gratuite, Parking Gratuit. - Lieu : centre aéré des Landes, 6 chemin de la Motte à Suresnes (92), Esplanade du Mont Valérien, bus 360 à partir de la Défense - Rens. 06 80 52 31 66 / 06 07 66 16 43 cyriaquebassoka@hotmail.com http://www.suresnes.fr/Actualites/La-guinguette-africaine

dimanche 7 août et tous les dimanches à partir de 9h : présence d'un traiteur marocain au marché Charras de Courbevoie : le sourire du Maroc au sein du marché Charras, on peut trouver une salade de carrottes parfumées au cumin; un tagine de poulet citron avec ses olives ; tout pour vous faire voyager au pays des épices et de la bonne cuisine marocaine. Un petit espace à la décoration marocaine y est amémagé pour une dégustation ou un thé à la menthe - Lieu : Marché de Courbevoie Charras - Rens. Kaoutar Rau : 06 81 28 16 41 katy.rau@hotmail.fr


Actions situées en Seine St Denis (93)
Actions organisées dans le cadre de la fête de l'humanité (9
3)

du vendredi 9 au dimanche 11 septembre : Fête de l'Humanité : Y sera présent comme chaque année un espace panafricain et de nombreuse actions (débat, animations festives, ... ) en rapport avec l'Afrique. Comme l'année dernière je diffuserais la listes des actions en rapport avec l'Afrique qui se tiendront sur la Fête. Merci du me transmettre toutes infos que vous jugerez utile à cette occasion jp.vanhoove@wanadoo.fr

Petites annonces

L'ADESAF (Association pour le Développement Economique et Social en Afrique) propose une mission de volontariat de Service civique pour l'appui à l'animation et à la promotion de ses projets de solidarité en Afrique. C'est une mission de 10 mois à partir de mi-septembre, basée dans le 12e arrondissement à Paris. Statut : Volontaire en Service Civique, 10 mois, 30h par semaine. Le poste est placé sous l’autorité du Coordinateur général et de la chargée de Mission de l’ADESAF. Indemnisation : 470,14 € d’indemnisation par l’Etat + 107 € pour la part de l’ADESAF. · Lieu de travail : 61 rue François Truffaut 75012 Paris, 12è, M° Cour Saint Emilion, Ligne 14 - Rens. 01 40 02 05 90 contact@adesaf.org

Programme Entrepreneurs en Afrique. Ce programme, financé par l’Etat français, accompagne les diplômés et cadres africains en France porteurs de projet de création ou de développement d’entreprises à forte valeur ajoutée en Afrique et nécessitant un appui technique. L’originalité de ce dispositif consiste en l’assistance technique et scientifique apportée par les établissements d’enseignement supérieur français (ex : élaboration d’un process de production, d’un prototype, etc.), dans des domaines tels que l’agro-industrie, l’environnement, l’énergie, les nouvelles technologies. En complément, les porteurs de projets sélectionnés bénéficient d’un accompagnement managérial apporté par des structures d’appui à la création d’entreprise en Afrique. Enfin, un dispositif de financement sous forme de prêt d’honneur a été mis en place. La date limite de dépôt des projets est fixée au 15 septembre 2016. http://www.campusfrance.org/fr/page/programme-meetafrica - Rens. Danielle Briche 01 40 40 58 83 www.campusfrance.org

le site sénégalais www.diasporaenligne.net a besoin d'être soutenu. Son rôle demeure le trait d'union entre la visibilité de l'Afrique et ses diasporas. Sur les 33 millions de sites dans le monde, Diasporaenligne est classée 187ème. Rens. Babacar Gueye diasporaenligne@gmail.com

Résonances Nord-Sud, accélérateur de projets d'entrepreneuriat social entre l'Afrique et l'Île-de-France, lance son troisième appel à candidatures, ouvert jusqu’au 18 septembre 2016. Accélérateur de projets, le dispositif propose un cycle de formation et d'accompagnement de 6 mois aux créateurs sélectionnés. La formation théorique de 3 mois, articulée à une mise en pratique directe sur le terrain, est couplée à un accompagnement personnalisé et individualisé à chaque étape. Sont éligibles tous les projets d'entreprise s'inscrivant dans la logique de l'économie sociale et solidaire et dans une dimension Nord-Sud. L'impact social des projets ainsi que la création de valeur sur le double territoire seront donc les deux principaux critères étudiés. Le dispositif s'adresse en priorité aux personnes issues des diasporas africaines (migrants, binationaux, jeunes de la diversité, etc.), et notamment aux demandeurs d'emplois, aux femmes, aux jeunes, ainsi qu'aux résidents de zones prioritaires. Processus de sélection : 13 juin – 18 septembre 2016 : Dépôt des dossiers de candidatures en ligne ( https://rsonances.typeform.com/to/s9PbSV ) - 19 septembre – 12 octobre 2016 : Sélection des 10 porteurs de projet - 24 octobre 2016 : Début du cycle de formation et d'accompagnement - Rens. Caroline Betbedé 09 53 19 16 03 communication@resonances-ns.org

Appel à candidatures et Lancement des Prix de l'Entrepreneur Nord-Sud 2016 : Vous êtes entrepreneur ou vous avez un projet tourné vers l’Afrique ? La Cofides Nord-Sud, en partenariat avec le SIAD, vous invite à participer dès aujourd’hui et jusqu’au 5 octobre 2016 aux Prix de l’Entrepreneur Nord-Sud et à gagner une dotation financière ainsi qu’un accompagnement technique tout au long de votre projet. Quatre prix seront décernés : Le prix de la Diaspora, Le prix Impact Sud, Le prix de l’Entrepreneur Féminin, Le prix du public - Ces Prix visent à récompenser et à accompagner des entrepreneurs résidant en France, pour leur projet de création d’entreprise en Afrique, et des entrepreneurs résidant en Afrique pour leur projet de création d’entreprise dont une partie de l’activité sera orientée vers le territoire français. Est éligible tout secteur d’activité économique (agriculture, commerce, artisanat, services…). - Liste des pays éligibles : Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal, Burkina Faso et Cameroun. - Rens : prixentrepreneurnordsud@cofides.org

Réseau Femmes pour une culture de la paix en Afrique : L'action de l'UNESCO en faveur d'une culture de la paix en Afrique est placé dans le contexte de la mise en œuvre du «Programme intersectoriel et interdisciplinaire d'action pour une culture de la paix et de la non-violence" ainsi que dans la Stratégie à moyen terme (2014 -2021) de l'UNESCO, qui a identifié la «consolidation de la paix par l'édification de sociétés inclusives, pacifiques et résilientes" comme l'un des deux (2) principaux domaines d'action pour l'Afrique. En tant que tel, la stratégie opérationnelle de la « priorité Afrique » intègre le développement des programmes phares pour les quatre (4) prochaines années, avec le premier intitulé «Promouvoir une culture de paix et de non-violence". L'objectif global de cette action pour l'Afrique est de s'appuyer sur des sources d'inspiration et le potentiel des ressources culturelles, naturelles et humaines du continent et d'identifier des propositions concrètes d'action pour la construction d'une paix durable, qui est la pierre angulaire d'un développement endogène et Pan -Africanisme. Le "Plan d'action pour une culture de la paix en Afrique» adoptée à Luanda (Angola) en Mars 2013, fournit le cadre: les objectifs, les recommandations générales et les propositions d'action. http://www.unesco.org/africa4peace

Africa 21 lance un appel à contribution pour le 2ème numéro de sa revue scientifique sur la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) en Afrique, Afrique durable 2030. Cette publication, est une interface entre chercheurs et praticiens du Sud et du Nord. Il s’agit d’un public divers mais orienté sur les problématiques africaines ; on y trouve aussi bien des fonctionnaires internationaux, que des diplomates, des responsables politiques, des chercheurs, des étudiants, des cadres d’ONG, de simples citoyens africains où membres de la diaspora. Date limite d’envoi : 25 août 2016 pour publication vers novembre 2016 - Informations pratiques et thèmes précis de la consultation sur www.africa21.org - Rens. info@africa21.org julien.chambolle@africa21.org

Ouvrage d'actualité

L'AFRIQUE ET LES MÉCANISMES UNIVERSELS DE JUSTICE PÉNALE INTERNATIONALE de Amoulgam Azé Kerté : Quelles sont les motivations profondes qui poussent les Etats africains à vouloir se retirer des mécanismes de justice, et quelles sont les solutions palliatives envisagées ? Tel est le questionnement qui a conduit à cette étude et a permis de déterminer les facteurs manifestes et latents à l'origine du retrait progressif de ces Etats de la CPI et leur soulèvement collectif contre l'application du principe de compétence universelle, et à analyser les solutions de substitution qu'ils proposent. Broché (Coll. Harmattan Cameroun, 14,5 euros, 130 p., juillet 2016)

AGROÉCOLOGIE ET GESTION DURABLE DES SOLS EN AFRIQUE SOUDANO-SAHÉLIENNE de Pierre Hinimbio Taïda - Préface de Noé Woïn : La baisse de la fertilité des sols, le surpâturage, les feux de végétation et la déforestation font partie de la liste des fléaux qui affligent la terre agropastorale en Afrique soudano-sahélienne. Pour inverser cette tendance de dégradation, des techniques en agroécologie sont préconisés, en l'occurrence les aménagements antiérosifs, les systèmes agroforestiers et de culture sur couverture végétale, l'objectif ultime étant une meilleure gestion des sols pour une productivité agricole satisfaisante, durable et respectueuse de l'environnement. Broché (Coll. Harmattan Cameroun, 23,5 euros, 222 p., juillet 2016)

LA FORCE AFRICAINE EN ATTENTE (FAA) Quelle opérationnalité ? De Elton Paul Nzaou : La Force africaine en attente (FAA), force de maintien de la paix agissant sous la direction de l'Union africaine, fut déclarée totalement opérationnelle en janvier 2016. L'auteur, expert en opérations de maintien de la paix, a suivi pendant dix ans le processus d'opérationnalisation de cette Force. Il en tire ici les premières conclusions, positives et négatives, avant de développer ses propres propositions et recommandations. Broché (Coll. Études africaines, 29 euros, 332 p., juillet 2016)

SOINS ET MIGRATIONS Sous la direction de Charlemagne Simplice Moukouta, Coédition Licorne : Universitaires, praticiens hospitaliers, médecins, psychologues s'appuient ici sur leur expérience de terrain et soulignent unanimement l'intérêt de tenir compte des spécificités des migrants : si cela peut parfois déconcerter le soignant, cette attitude permet une meilleure prise en charge. Cette publication s'adresse aux infirmiers, médecins, psychiatres, psychologues et autres professionnels du champ médical et socio-éducatif et aux personnes concernées par la question de la santé en relation avec les migrants. (17 euros, 256 p., juin 2016)

TESTAMENT ANTHROPOLOGIQUE REBELLE DE MADAGASCAR de Didier Mauro : Cet ouvrage, qui tente de synthétiser un ensemble de connaissances sur Madagascar, est structuré en trois parties : anthropologique, cinématographique, et socio-historique. Etudes de terrain, carnets d'observation participante, patrimoine audiovisuel, conférences, articles, documents statistiques... Une approche atypique de la pensée mythique et du social malgaches, que l'auteur met en forme avec brio, réalisant une analyse rebelle d'une société complexe. Broché (46 euros, 516 p., juin 2016)

DÉMOCRATISATION ET RELIGION EN AFRIQUE NOIRE : L'émergence de la gouvernance de ré-enchantement de Dieudonné Zognong : L'effervescence religieuse actuelle du continent sous-développé donne plus à penser qu'à prier. Car ce ré-enchantement du monde repose plutôt sur l'exégèse théologico-politique, dont on sait le bilan historique, inquiétant et belliqueux. D'où le présent essai de décryptage philosophique de la flambée du « désir de Dieu » dans l'Afrique afro-pentecôtiste. Apportant la philosophie de la piété aux Etudes africaines, ce livre inaugure par ailleurs un nouveau champ, la sociologie africaine des spiritualités hermétistes. Broché (20 euros, 188 p., juillet 2016)

LE DÉVELOPPEMENT INTÉGRÉ DE L'AFRIQUE PAR LES BASSINS FLUVIAUX Cas des bassins du Congo et du Nil de Richard Lukunda Vakala-Mfumu - Préface de Benjamin Mulamba Mbuyi : La mise en valeur rationnelle d'importants cours d'eau dont dispose l'Afrique pourrait permettre à ce continent, à travers la diversification des usages de l'eau et la coopération internationale, d'accéder à une intégration socio-économique. Pour ce faire, les bassins des fleuves Nil et Congo devraient être mis à contribution pour la réalisation de cet objectif : une Union Panafricaine des Bassins Fluviaux. Broché (Coll. Notes de cours, 29 euros, 270 p., juillet 2016)

THÉÂTRES D'AFRIQUE AU FÉMININ Sous la direction de Sylvie Chalaye et Dominique Traoré, Africultures n°103-104 : Héroïnes, comédiennes, metteuses en scènes ou dramaturges, les femmes occupent une place importante dans le paysage théâtral africain qu'elles ont conquise de haute lutte, car il est encore très difficile d'exercer son art pour une femme créatrice. Mettre en lumière les figures féminines qui peuplent les dramaturgies d'Afrique et des diasporas, étudier leur évolution contemporaine et défendre l'engagement des femmes de théâtre en donnant toute sa place à la créativité, tel est l'enjeu de ce numéro. Broché (30 euros, 324 p., juillet 2016)

LA TUTELLE POLITIQUE DANS LA PRODUCTION DE L'INFORMATION DE PRESSE EN AFRIQUE FRANCOPHONE : Le cas du Congo-Brazavillle de Pierre Minkala-Ntadi - Préface de Bertrand Cabedoche : Ce livre traite de l'évolution de la presse africaine francophone dans un contexte de mutations sociopolitiques récurrentes. S'appuyant sur le cas particulier du Congo-Brazzaville, l'analyse démontre clairement comment les mutations sociopolitiques induisent des logiques sociales de la communication qui interfèrent dans la médiatisation de l'expérience sociale. Mais au-delà de cette analyse du terrain congolais, cet ouvrage offre au lecteur des outils théoriques pour interpeller le rapport des médias avec le politique. Broché (Coll. Études africaines, 20,5 euros, 196 p., juillet 2016)

LA VILLE FACE AUX DISCRIMINATIONS Sous la direction de Arnaud Alessandrin, Naïma Charaï et Johanna Dagorn, Les cahiers de la LCD (Lutte Contre les Discriminations) n°1 : Ces cahiers visent à rassembler les connaissances et enrichir la réflexion et l'action autour des questions liées à la lutte contre les discriminations, à l'interface des compétences académiques et professionnelles. Ce premier numéro s'emploie à analyser différentes thématiques qui traversent le couple "ville" et "discriminations". Broché - Illustré en noir et blanc (Coll. Les cahiers de la LCD (Lutte Contre les Discriminations), 15 euros, 144 p., juillet 2016)

Femmes africaines et mobilisations collectives (1940-1970) : N° 255 de la revue Le Mouvement social. : coordinatrices du numéro : Emmanuelle Bouilly (CESSP, Paris 1) et Ophélie Rillon (LAM, CNRS) http://www.cairn.info/revue-le-mouvement-social-2016-2.htm : Vous pouvez commander en version papier le numéro auprès de la revue http://www.lemouvementsocial.net/ - Quelques articles : les décolonisations d’Afrique francophone au prisme du genre - Pékin. L’arène internationale : une ressource politique pour les Africaines dans les années 1940-1950 - Les militantes communistes algériennes entre assignations sexuées et subversions des rôles de genre (1944-1962) - Le mouvement des chatouilleuses : genre et violence dans l’action politique à Mayotte (1966-1976) - Mobilisations féminines au Cameroun français dans les années 1940-1950 : l’ordre du genre et l’ordre colonial fissurés - Genre et violences politiques au tournant de l’indépendance du Soudan français - Les visages de l’émancipation : l’action des femmes messalistes durant la révolution algérienne - Fabrique du genre et sens national dans les organisations de jeunesse chrétienne au Cameroun (années 1940-1950) - Edition "la découverte" : 16 €

HAMOURO à Mayotte : Hamouro est le récit d’un déracinement, d’une déchirure au scalpel, entre une communauté de pêcheurs et sa terre. Hamouro, c’est le nom d’un village mahorais ; lieu choisi par la Mère Patrie pour la construction d’un complexe hôtelier : le Lagon Beach. Les habitants de ce village sont sommés de partir. Voulant résister et faire face au désastre, les gens de Hamouro attirent sur eux la colère des autorités : « Ce ne sont pas des minables pêcheurs qui vont nous résister ! » tempête Petit-Chef-Nègre, artisan du désastre. Dans cette histoire la Mère Patrie renvoie à la France, occupant illégalement Mayotte depuis l’indépendance comorienne. Une vingtaine de condamnation sont prononcées par L’ONU contre cette occupation. Source: Mabadi Ahmédali amabadi@gmail.com https://muzdalifahouse.wordpress.com/2016/07/13/hamouro-encore/

TIC, colonialité, patriarcat – Société mondialisée, occidentalisée, excessive, accélérée… quels impacts sur la pensée féministe ? Pistes africaines aux Editions Langaa. Cet ouvrage interroge la politisation/dépolitisation des organisations de femmes et féministes en contexte de mondialisation. Il explore des pistes africaines et en particulier l’Afrique du Sud et le Sénégal. Dépassant les notions de néolibéralisme et de « fracture numérique de genre », je m’intéresse, à travers les usages des TIC par lesdites organisations, aux facteurs de l’inhibition ou de la genèse de l’action politique et plus particulièrement aux mécanismes de son institutionnalisation. Je fais ainsi apparaître que les impacts de TIC et les inégalités de genre se conjuguent, aggravent et accélèrent les hiérarchies sociales et paradoxalement peuvent créer des espaces où des savoirs non dominés de genre émergent. Je dissocie domination et pouvoir. Cet ouvrage introduit alors de nouvelles pistes pour une épistémologie féministe : les sociétés contemporaines, fortement empreintes de connexion numérique, mixent colonialité du pouvoir et patriarcat et ce double système de domination peut faire création épistémique. Rens : http://www.langaa-rpcig.net/TIC-colonialite-patriarcat-Societe.html# https://joellepalmieri.wordpress.com/2016/07/02/tic-colonialite-patriarcat/

UNE SAISON AU TARMAC 2015-2016 – OUVRAGE COLLECTIF 2016 :Trois pièces. Trois pays. Trois auteurs. Les Comores. Le Congo Brazzaville. Haïti. Et pourtant, non pas la même histoire, mais la même question : la violence est-elle le dernier recours contre l’injustice politique ? Ces trois auteurs y répondent chacun à leur manière, en traitant des faits les plus tragiques de l’actualité récente de leurs pays, mais en n’oubliant pas ce que le théâtre peut opposer à la barbarie engendrée par le chaos : le langage, la poésie et le logos comme un long chant destiné à témoigner, à faire réfléchir, à faire agir. Editions Passage(s), collection Libres courts au Tarmac - Publié en 2016 / 164 pages / 12€

SUR FANON | OUVRAGE COLLECTIF 2016 : De Fort-de-France, de Pointe-à-Pitre ou de Port-au-Prince, du Connecticut, de Montréal ou des Comores, de Paris ou de Marseille, de Johannesburg ou de Tunis, de Rabat ou d’Alger, ils ont écrit… Sur Fanon. Plus de cinquante ans après la disparition de l’auteur de Peau noire masques blancs, né antillais en 1925 et mort algérien en 1961, une trentaine d’écrivains et artistes ont mêlé leurs mots pour dire la place que l’homme et son œuvre ont occupé dans leurs parcours d’écriture, dans leurs itinéraires de femmes et d’hommes. Sans concertation mais dans une même complicité, ils nous plongent, à notre tour, dans « la morsure du mot » dans « le vertige du point d’interrogation ». sous la direction de Bernard Magnier : Éditions Mémoire d’Encrier, Publié en 2016 | 144 pages | 13€

Au nom du père et du fils et de J.M. Weston // CHEMIN DE FER | J. MABIALA BISSILA 2015 : 1997. Brazzaville subit de lourds bombardements qui laissent derrière eux une grande partie de la population complètement désemparée, mais surtout de nombreuses victimes qui jonchent le sol. Ces corps éventrés, meurtris, décharnés se retrouvent dans les couloirs des hôpitaux qui ne peuvent faire face à cet afflux de victimes. Dans une grande confusion, les chirurgiens font ce qu'ils peuvent mais le désarroi des familles et le manque de matériel créent une confusion générale. Comme souvent dans ces cas-là, l'humanité passe au second plan, c'est l'animalité qui reprend le dessus et fait place au "labyrinthe du chaos". Lansman Editeur, Collection Le Tarmac chez Lansman, Publié en 2015 | 138 pages | 12 €

CRABE ROUGE | JULIEN MABIALA BISSILA 2015 : Crabe rouge. Un bar sordide le long du fleuve Porkatina. Bayouss en est le tenancier, Bibiche y danse en professionnelle malgré sa grossesse. Monsieur l’Autorité vient chercher des noises à Bayouss et l’ex-enfant soldat Marley vient y rouler des mécaniques. Ce jour-là, la télévision retransmet la trilogie du célèbre réalisateur de Porkatina, « la Traversée d’enfer » ou le procès des « disparus du Beach ». Mais dans le bar le chaos de la vie continue : impossible de fermer les robinets de bière. Une menace du gouvernement. La nuit qui tombe régulièrement sur le bar faute d’électricité. Mais dans le chaos de la vie, même dans la nuit, il y a de la vie. Même si elle est racontée, dans une langue décapée à l’acide, par ceux qui sont « peut-être déjà morts » ou par l’enfant qui refuse de naître. Ce sont là des histoires sans acte ni lieu de naissance. Des personnages déjantés avec leur violence, leur humour, leur séduction aussi, et qui sont capables de naître n’importe où, parler votre langue et habiter près de chez vous. Éditions Passage(s), collection Libres courts au Tarmac, Publié en 2015 | 68 pages | 8€

AUTOPSIE D'UNE RUPTURE FRANÇAISE : Les Noirs et les Arabes : une chance pour la France de Mohamed Diouri, Kamel Smaïli - Les co-auteurs de ce livre sont deux Français musulmans, l'un d'origine marocaine et l'autre d'origine algérienne. L'un vit à Casablanca et l'autre à Nancy, l'un est président d'une école supérieure en informatique et l'autre est professeur à l'Université de Lorraine. Après les diatribes des Zémouriens et leur cortège de « C'était mieux avant », après les attentats effroyables du 7 janvier, ils ont décidé d'écrire un livre pour montrer à leurs concitoyens français qu'il n'y a aucune raison d'avoir peur des musulmans. Ils y mettent en exergue ce qu'ils considèrent comme des aberrations creusant de jour en jour le fossé républicain entre les deux communautés. Broché (15 euros, 152 p., juin 2016)

LES TROP DITS ET NON-DITS DE L'AIDE AU DÉVELOPPEMENT EN AFRIQUE : Nouvelles perspectives sur la dispersion et l'absence de coordination des bailleurs de Mamadou Barry, Mohamed Lamine Doumbouya, Hachimi Sanni Yaya : Ce livre vient répondre à des questions complexes qui ont été peu explorées dans la littérature sur l'aide au développement. A partir du prisme théorique de l'institutionnalisme centré sur les acteurs, les auteurs démontrent qu'il est malheureusement impossible, voire illusoire de réaliser une coordination efficace de l'aide impliquant l'ensemble des donateurs en raison de l'existence des conflits de préférences, difficilement solubles. Broché : (Coll. Études africaines, 26 euros, 250 p., juin 2016)

LA NOUVELLE POÉSIE D'AFRIQUE NOIRE FRANCOPHONE : Ruptures, rénovations et transgressions de Pascal N'guessan Assoa : Ce livre vise surtout à montrer que les oeuvres poétiques de Jean-Marie Adiaffi, Noël X. Ebony, Frédéric Titinga Pacéré, Sony Labou Tansi et Facinet s'inscrivent dans une dynamique d'innovation, de rénovation et de transgression. Cette écriture singulière fonctionne à l'aune de la rupture. Ces oeuvres poétiques révèlent une écriture singulière aussi bien au niveau du style d'écriture que de la thématique. Elles se trouvent aux antipodes de la poésie des classiques d'Afrique noire francophone. Broché (22,5 euros, 224 p., juin 2016)

Atlas des immigrations en France avec Pascal Blanchard, historien, spécialiste du fait colonial, de l’histoire des immigrations et des présences diasporiques en France, chercheur au Laboratoire Communication et Politique (LCP-IRISSO, Yvan Gastaut, historien de l’époque contemporaine (XIXe-XXIe siècles), et Hadrien Dubucs, géographe - Dans L’Atlas des immigrations en France à paraître aux éditions Autrement, les historiens Pascal Blanchard et Yvan Gastaut et le géographe Hadrien Dubucs proposent une analyse de la diversité française contemporaine à la lumière du temps long de son histoire migratoire. (extrait du http://www.achac.com/blogs)

Dans la Peau d’une Blanche de Marie Binet, Préface de Noëlle Châtelet : Lisa, une jeune cinéaste part à la recherche des origines mystérieuses de sa mère sur les routes de France et de Martinique. Elle découvre une immense famille cachée et un grand-père Noir. Noir Comment ? est le titre du film qu’elle va réaliser. Le livre Dans la Peau d’une Blanche poursuit, développe, et approfondit l’enquête. …Si la bâtardise est au rendez-vous de ces retrouvailles troublantes avec le passé, l’esclavage y a également sa place. Plus honteux encore que la couleur de la peau, il y est associé. L’esclavage ! C’est donc lui, qui, de lignée en lignée, aura donc enfanté Agnès, la mère de Lisa, qui s’était inventée une origine slave pour donner le change ? Pitoyable mensonge celui-là parce que plus fondamentalement honteux encore que la négritude. De cette honte possible sur elle et ses enfants viendrait donc le mystère de la mère et le reniement de ses origines ? Lisa ne le veut pas. Ne le veut plus. Ni pour sa mère, ni pour elle-même, ni pour toutes les femmes, d’hier et d’aujourd’hui, qui se sont reniées pour tant de mauvaises raisons… Noëlle Châtelet - 270 pages, éditions L'Âge d'Homme - www.mariebinet.com

CINÉMAS DES DIASPORAS NOIRES : ESTHÉTIQUES DE LA RECONSTRUCTION de Daniela Ricci : Que nous disent les films contemporains, à la lumière de leur discours et de leur esthétique, sur les diasporas noires ? Peut-on étudier la complexité de la reconstruction identitaire en prenant le cinéma comme matériel critique ? L'auteure s'est appuyée sur cinq cinéastes contemporains, afin de réfléchir sur leur expérience vécue et sur l'histoire des cinémas d'Afrique dans laquelle ils s'inscrivent. S'en dégage une forme de résistance critique à la logique dominante. Broché - Illustré en noir et blanc (Coll. Images Plurielles, 30 euros, 292 p., juillet 2016)

Repost 0
Published by Gri-Gri International - dans Arts & culture Devoir d'histoire Politique
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 12:47
#Agenda des actions africaines en Île de France (MAJ) - Juillet 2016 (#Arts #Histoire #Politique)

Merci au camarade inestimable Jean-Paul Vanhove

Anniversaire, commémoration, journées mondiales …


le 23 juillet : Fête nationale d'Egypte

le 26 juillet : Fête de l'indépendance du Libéria

le 30 juillet : Célébration Trône du Roi du Maroc

le 31 juillet : Journée Internationale de la Femme Africaine promulguée par l’ONU et l’OUA Le 31 juillet 1963

Actions situées à Paris (75)

jusqu'au 21 décembre de 11h à 19h (sauf mardi et jeudi) : Exposition Chefs-d'œuvre d'Afrique dans les collections du musée Dapper - Des pièces majeures sélectionnées uniquement à partir du fonds Dapper et qui sont présentées ensemble pour la première fois et qui puisent leurs significations dans les cultures de l'Afrique centrale ou dans celles de l'Afrique de l'Ouest. La collection du musée se caractérise par la diversité des provenances géographiques et par l'ancienneté. L'exposition, qui comprend quelque 130 pièces, présente des œuvres majeures. Certaines sont uniques et n'ont aucun équivalent dans le monde, telles des sculptures du Gabon ( Fang, Kota, Punu...) du Cameroun (Bangwa), du Bénin (Fon), ou encore du Mali (Dogon, Soninke) - Lieu : Musée Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è - Rens. 01 45 02 16 02 - 01 45 00 07 48 comexpo@dapper.fr www.dapper.com.fr

jusqu'au 28 août, mardi - vendredi : 10h-18h, samedi, dimanche et jours fériés : 10h-19h : Exposition : Bijoux et parures du Maghreb. Les parures féminines du Maroc, d’Algérie, et de Tunisie se distinguent par un riche corpus : ornements de tête, temporaux, boucles d’oreille, colliers, fibules, bracelets et anneaux de chevilles qui revêtent une fonction utilitaire, ornementale mais aussi protectrice. La variété de leurs formes, de leurs décors et de leurs techniques témoigne de la diversité des peuples et de l’identité des régions qui constituent cette région. - tarif 4€ à 8€ - Lieu : Musée de l'IMA (Institut du monde arabe), 7e étage, 1, rue des Fossés-Saint-Bernard Place Mohammed-V, Paris 5è, M° Jussieu ou Cardinal Lemoine à 550m- Rens. 01 40 51 38 14 http://www.imarabe.org/

jusqu'au lundi 29 août, lundi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 11h à 19h, nocturne le jeudi de 11h à 21h : Exposition "Habiter le campement Architectures de nomades, de voyageurs, d'infortunés, d'exilés, de conquérants et de contestataires" L’exposition interroge le rapport entre la notion d’habitat, qui implique une pérennité, et celle du campement, qui suppose un état provisoire. Cela dans le but de montrer que des contextes politiques, économiques et environnementaux ont conduit des milliers de personnes à s’établir et à s’organiser de manière durable dans des campements, pour « habiter » les camps et « faire ville ». - Tarif : de gratuit à 8€ - Lieu : 1 Place du Trocadéro et du 11 novembre, Paris 16è - Rens. 01 58 51 52 00 dsi@citechaillot.fr http://www.citechaillot.fr

jusqu'au 29 juillet, du mardi au dimanche de 14h30 à 18h30 : Exposition « Hugo Pratt- Jean-Claude Guilbert, l’Amitié mystérieuse… sur les traces de Corto Maltese » A la découverte du parcours exceptionnel dʼun des plus grands créateurs de bandes dessinées et illustrateur du XXème siècle, le père de Corto Maltese; et de son ami explorateur et compère en Abyssinie. Plus de 150 documents, photographies, illustrations inédites, aquarelles, objets et films. Fermé les dimanches de juillet et le 14 juillet. PAF: 5 €; 4,5€ et 4€. - Lieu : Espace Reine de Saba, 30, rue Pradier 75019 Paris 19è, M° Pyrénées ou Buttes-Chaumont - Rens. 01 43 57 93 92 reinedesaba2@orange.fr www.espacereinedesaba.org

jusqu'au 14 août du mardi au jeudi de 13h à 20h, le vendredi de 16h à 20h, le samedi et dimanche de 10h à 20h : Exposition Effervescence, rassemble des œuvres d’artistes produites dans le contexte de mutation et de maturation que traverse actuellement la Tunisie. Entre dynamiques prometteuses, risques réels et tensions créatives, l’art y est un enjeu démocratique de premier plan. Les douze artistes sélectionnés par la commissaire d’exposition Michket Krifa explorent, à travers leurs œuvres, de nouvelles voies possibles vers une société plus démocratique. - Vernissage le 3 mai à 19h - Lieu : Institut des Cultures d’Islam, 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge - Rens. 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org http://www.institut-cultures-islam.org/

jusqu’au 23 juillet 2016 de 9h à 12h et de 15h à 18h30 du mardi au samedi : Exposition "Transhumance" par Design for Peace, c’est tout d’abord une résidence de création de deux mois, à Ouagadougou, réunissant 17 artisans réfugiés touaregs et 6 jeunes designers français. L’exposition Transhumance présente la première collection d’objets issus de cette collaboration, passerelle entre deux univers esthétiques: l’héritage artisanal touareg et la jeune création européenne. Seront donnés à voir de magnifiques objets mêlant cuir, bois, métal, fibres végétales mais aussi tout ce qui constitue le cheminement créatif (esquisses, dessins, essais de matières ou de tissage, etc.) comme autant de questionnements sensibles pour aboutir à un prototype. Destinée à un développement commercial, cette collection est le symbole pour les réfugiés touaregs d’une reconnaissance de leurs talents et de leur dignité. - Vernissage : samedi 4 juin à 18h - Lieu : Galerie Made in Town, 58 rue du Vertbois, Paris 3è - Rens 06 25 04 62 29 contact@designforpeace.org www.designforpeace.org et Mariette Chapel 06 74 32 29 96 mariette@afrikatiss.org www.afrikatiss.org

jusqu'au 27 août, du mardi au samedi à 21h : Représentation de "Africa Mandela" : Un homme est assis. Il est la mémoire de Mandela. Une femme surgit. Elle est journaliste reporter. Elle a rendez-vous avec l’Histoire. Cette pièce est un hommage à Nelson Mandela et à son combat contre l’apartheid. Dans une mise en scène inspirée par l’univers de la boxe, elle confronte le regard de l’Homme Noir, porteur de la mémoire de Mandela, avec celui de l’Homme Blanc. Texte de Jean-Jacques Abel Greneau, mise en scène de Katy Grandi - Contact presse Marie-Hélène Brian / 01 42 81 35 23 mhbrian@orange.fr - tarif de 26€ à 11€ - lieu 53, rue Notre-Dame-des-Champs, Paris 6è, M° Notre-Dame-des-Champs, Vavin ou Saint-Placide, ou Edgar Quinet - Rens. : 01 45 44 57 34 relations-publiques@lucernaire.fr www.lucernaire.fr

jusqu'au 31 août, activités gratuites dans le jardin du musée. Contes, lectures et ateliers en famille sont régulièrement organisés, gratuitement et sans réservation, dans le cadre de Jardin d’été. Si vous souhaitez venir avec un groupe durant les vacances d’été, il est possible de réserver une visite en autonomie (gratuite), une visite contée ou une visite guidée (35€) - Les visites de sensibilisation reprendront en octobre. - Lieu : Musée du Quai Branly - 37, Quai Branly, Paris 7ème. - Réservation uniquement au 01 56 61 71 72 publics@info.quaibranly.fr www.quaibranly.fr

jusqu'au 23 juillet ts les jours de 12h à 19h : Exposition "Migrations" : Encre sur papier de Didier Viodé, France-Bénin, Dessins de Julien Sinzogan, Bénin, Tableaux en 3 D de Ren Rong, Chine, Arbres de vie de Haïti, Pièces uniques et objets de décoration - Vernissage le jeudi 30 juin à partir de 19h - Cocktail jeudi 21 juillet à partir de 19h - Gallerie Mailletz, 17 rue du Petit Pont, Paris 5è, M° St Michel, Cité, Cluny-La Sorbonne. RER : B, C - Rens. 06 60 24 06 26 - 06 30 76 45 34 audeminart@hotmail.com, www.lagalerieafricaine.com, www.africanmodernart.com

mercredi 20, jeudi 21 et samedi 23 juillet de 15h à 18h et vendredi 22 juillet de 18h à 21h : Stage de danse africaine avec Olivier Serigba et Alphonse Tierou - Tarif de 60€ pour 1 journée à 150€ pour les 4 jours - Lieu : La Métisse 123, rue de Tocqueville 75017 Paris 17è, M° Villiers - Rens. Inscriptions : 01 44 73 42 01, 06 84 07 10 38 alphonse.tierou@worldonline.fr www.tierou-doople.com

jeudi 21 juillet à 19h : Projection de "Notre femme dans la société et la politique" de Anissa Daoud : en présence de la réalisatrice (Tunisie, 2015, 84’) 85 ans après la parution de l’ouvrage Notre femme dans la charia et la société du célèbre réformateur tunisien Tahar Haddad, Anissa Daoud pose la question de la participation politique des femmes au lendemain de la Révolution, notamment en suivant les actions de la LET (Ligue des Electrices Tunisiennes), association féministe fondée en avril 2011. Qu’elles soient magistrate et ex-candidate à la présidence de la république (Kalthoum Kennou) ou militantes anonymes, quel bilan peuvent faire ces femmes de leur participation à la vie sociopolitique de la Tunisie post-révolutionnaire ? Ni propagandiste ni institutionnel, ce film documentaire propose un état des lieux sur le rôle qu’occupent les femmes tunisiennes dans la sphère politique et tente de cerner leur degré d’engagement et leurs ambitions. Lieu : ICI Goutte d'Or : 56 sur Stéphenson, Paris 18è - Rens. Réservation : 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org www.institut-cultures-islam.org

du vendredi 22 juillet au mardi 2 août : Soldes d'été Africouleur ou chaques pièce est unique et faite à la main par des artisans d’Afrique de l’Ouest - Boutique Africouleur, 108 Rue Saint-Maur, Paris 11è - Rens. 01 56 98 15 36 ferouz@africouleur.com http://www.africouleur.com/africouleur/

samedi 23 juillet : Balade de 2h30 de balade sur la Mode à La Goutte d'Or accompagné du Passeur de culture. Une Fashion Mix «hors les murs» dans un ancien quartier de Paris : à la rencontre des artisans, tailleurs, mécaniciens, «sapeurs» ou créateurs qui, un jour dépassèrent océan, montagne et désert pour venir à la capitale. Rendre visible la participation des immigrants à la couture et au prêt-à-porter français (confection) et mettre en évidence leurs apports à l’inventivité, la beauté et l’élégance hexagonales. Partagez passion, savoir et accent de vérité dans le quartier chamarré de La Goutte d’Or à Paris, capitale internationale de la mode ! (En écho à l'exposition Fashion Mix au Musée de l'Histoire de l'Immigration). Découvrez un quartier où l'atelier de confection côtoie la boutique de créateur, où le vendeur de bazins fréquente le styliste émérite, où les coiffeurs afro palabrent avec les esthètes de la "Sapologie".... Vivez la multitude des couleurs des wax africains, des caftans arabes et des costumes "ambianceurs". Touchez le travail de création de Xuly Bët, Sakina M'Sa, Mazalay ou du tailleur de quartier ! 1/2 j. à partir de 15 € à partir de 6 personnes - Inscription préalable par courriel : voyagesiproche@bastina.fr - Rens. : 08 05 69 69 19 bastina@bastina.fr www.bastina.fr

samedi 23 juillet à 20h30 : Représentation de "Ce que le dictateur n’a pas dit" de Meriem Bousselmi : Entouré de micros et d’écrans de télévision reflétant son image, son discours exprime un désir égoïste de pouvoir et dénonce les malversations politiques. Réquisitoire sans concession contre toute forme de manipulation, cette conversation du dictateur avec lui-même dévoile l’entreprise de mystification à laquelle se livrent certains hommes de pouvoir, les jeux d’autorité dont les peuples sont victimes mais aussi parfois coresponsables. Cet essai théâtral invite à une vigilance et réflexion universelle sur ceux qui nous dirigent et la façon dont chacun y participe. - Tarif : 15/12€ - Lieu : Théâtre la Reine Blanche, 2 bis passage Ruelle, M° La Chapelle - 01 40 05 06 96 reservation@reineblanche.com www.reineblanche.com

samedi 30 juillet pendant 2h30 environ (horaires à demander) : Balade africaine dans le 18eme : Le Petit Mali à Château Rouge à Paris - Baština vous invite au voyage « Petit Mali » au marché africain de Château Rouge dans le 18eme à Paris. SLe nombre et la qualité des produits vendus ici éveille vos papilles, éblouit votre regard, égaye vos sens… Le marché de Château Rouge égalise les meilleurs marchés de Bamako ou Dakar : partout ce ne sont que capitaines, tilapias, machoirons, ignames, patates douces, piments, gombos, sauce graine ou arachide…Ces lieux de vie demeurent emblématiques de la geste ouest-africaine à Paris Rendez-vous avec le passeur de culture malien au marché africain de Château Rouge dans le 18eme arrondissement de Paris. - Prix : A partir de 15 € par personne - Lieu de rendez-vous au Marché africain de Château Rouge au sortir du métro (angle Boulevard Barbès et Rue Poulet devant le kiosque) dans le 18ème à Paris - Inscription préalable par courriel : voyagesiproche@bastina.fr - Rens. : 08 05 69 69 19 bastina@bastina.fr www.bastina.fr

samedi 30 juillet à 14h30 Atelier jeune public : Carnet d'un explorateur en Afrique centrale, sur les traces de Pierre Savorgnan de Brazza (bilingue français/anglais) : Dans cet atelier, jeunes et moins jeunes vont découvrir, seuls ou en famille, certains peuples du Gabon à la manière des explorateurs de jadis. Avec le carnet d'explorateur, devenez à votre tour un grand voyageur. Vous découvrirez les modes de vie et les rites secrets des peuples de Gabon. Vous pourrez prendre des notes, répertorier des formes, observer des signes distinctifs et même réaliser des dessins aquarellés. Vous repartirez avec votre carnet de voyage, souvenir éternel, et vous pourrez même envoyer une carte postale pour raconter votre aventure ! Âge : en famille : 9-12 ans, en solo : 11-14 ans, Tarif : 12 euros (max. 20 pers), Durée : 1 h 45 (expo - atelier) - Lieu : Musée Dapper - 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è - Réservation au 01 45 00 91 75 reservation@dapper.fr - Rens. communication@dapper.fr

samedi 30 juillet à 15h : Visite guidée gratuite sur inscription de l’exposition Effervescence, un moment d’échange et de convivialité permettant de découvrir l’ICI et d’approfondir votre expérience des œuvres et vos connaissances de la scène artistique tunisienne contemporaine. Visites guidées pour les groupes sur inscription - Lieu : Institut des Cultures d’Islam, 19 rue Léon, Paris 18è, M° Château Rouge - Rens. 01 53 09 99 84 accueil@institut-cultures-islam.org http://www.institut-cultures-islam.org/

dimanche 31 juillet marche des femmes africaines contre les violences faites au femmes - Rens. Fatou Mahine

du jeudi 14 au 17 juillet Festival Citoyen du CCFD-Terre Solidaire pour défendre ses idées et débattre sur le politique et la citoyenneté aujourd'hui en France? 4 jours à la campagne ( à 1h de Gare de Lyon) pour : Rééchanter le politique à travers un vrai temps de construction collective et d'expérience démocratique. Révolutionnons nos manières de débattre. L'idée est de pouvoir partager et débattre sur nos problématiques en Ile de France, au regard des mêmes problématiques vécues par des initiatives des pays du Sud. - Programme : - Débat autour de thématiques : migrations, éducation, économie, presse et politique, vie politique... - Rencontre d'acteurs Franciliens : ressourceries, acteurs engagés, ONG, journalistes, élus locaux, conférenciers... - Des temps de vacances : camping, apéro, barbecue, hamac, fiestas… - Lieu : A 1de Paris, Gare de Lyon : Maison St Tarcisius, 25 rue des trembles, Varennes sur Seine (77), Possibilité de dormir en dur ou en camping. Repas cuisinés ensemble (bio et local) - Rens, Inscription : revolutioncitoyenne.ccfd@gmail.com


Actions situées dans les Hauts de Seine (92)

tous les week-ends jusqu'au 30 août les samedis et dimanche de 16h à 24h : guinguette Africaine de Suresnes : Ambiance festive à la sauce Africaine et Congolaise : Rumba, Salsa, Zouk, Soukousse, Ndombolo, Coupé décalé, Arzanto. La guinguette Africaine de Suresnes soutien les enfants de Brazzaville. Apporter votre contribution pour aider ces enfants - Entrée Gratuite, Parking Gratuit. - Lieu : centre aéré des Landes, 6 chemin de la Motte à Suresne (92), Esplanade du Mont Valérien, bus 360 à partir de la Défense - Rens. 06 80 52 31 66 / 06 07 66 16 43 cyriaquebassoka@hotmail.com http://www.suresnes.fr/Actualites/La-guinguette-africaine

Actions situées en Seine St Denis (93)

jeudi 11 août à 17h : Contes « Kwaku Ananse l homme araignée » Les histoires voyagent grâce aux bouches à oreilles. En Jamaïque, on raconte les histoires de Anancy the spiderman, des histoires sages et folles, drôles et grinçantes. Ces histoires viennent de la mémoire des africains du Ghana capturés et déportés en Jamaïque lors de l’esclavage. De leurs souvenirs sont venues les histoires de Kwaku Ananse l homme araignée et sont devenues Anancy the spiderman. Imaginez un homme avec 4 jambes et 4 bras qui aime jouer des tours aux autres, mais comme le dit le proverbe : tel est pris qui croyait prendre.... Un jour Ananse devait aider sa femme à ramasser des petits pois..... Esplanade Gare RER de Bondy - Rens. : 01 48 02 01 31 Caroline Castelli 06 81 83 90 55 carolinecastelli@orange.fr http://carolinecastelli.monsite-orange.fr


Petites annonces

A l’attention des chefs d’établissements scolaires : une conférence/exposition réalisée par Josseline Bruchet et portée par ADIFLOR est à la disposition des chefs d’établissements qui souhaitent 1/ collaborer à la diffusion du livre français dans les établissements scolaires principalement africains 2/ promouvoir l’exposition. Josseline Bruchet est vice présidente de l’Association Francophone d’Amitié et de Liaison (AFAL) présidée par Jacques Godfrain. Cette exposition portée par ADIFLOR, directrice Isabelle Le Camus de Lagrevol i.lecamusdelagrevol@adiflor.org

Aujourd’hui, l’unique bibliothèque municipale de la commune de de Sa’a au Cameroun ne dispose que de 2 000 livres tous genres confondus pour 58 000 habitants. C’est 60 fois moins que ce que recommande l'UNESCO ! Le renouvellement du stock de livres est quasi nul chaque année, quant aux écoles locales, elles sont pour la plupart dépourvues de bibliothèques… Et pourtant, l’accès à la culture est indispensable ! Au-delà de l’épanouissement personnel qu’elle peut apporter, la culture encourage la dynamisation des zones rurales, la création de lien social, la réduction des inégalités ainsi que les échanges intergénérationnels et interculturels. Votre aide est déterminante et accélérateur de changement. En participant à ce projet, vous nous aidez à développer le village de Sa’a bien plus qu’il n’y paraît ! Pour apporter votre aide à « La Caverne d’Ali Sa’a ! » ANI International en partenariat avec BSF : merci de vous adresser à Romuald Dzomo romuald.dzomo@ani-international.org

Ouvrage d'actualité

PRÉCARITÉ ET REPLIS IDENTITAIRES AU GABON de Jérôme Toung Nzue : Comment expliquer la persistance et l'aggravation de la précarité au Gabon ? Le patrimoine national est le monopole de la famille régnante et de ses alliés objectifs. En jouant sur les peurs et le ressentiment, le débat politique au Gabon risque de virer irrémédiablement vers l'instrumentalisation des identités et des apparences. Comment dans ces conditions amorcer une transition politique et générationnelle efficiente et apaisée ? Broché (Coll. Études africaines, 21,5 euros, 216 p., avril 2016)

L'AVENIR DES ÉCONOMIES DU MAGHREB Entre inertie structurelle et envie de rupture de Sonia Ben Slimane, Messaoud Zouikri : Marché et Organisations n°26 : La crise financière de 2008, conjuguée avec les récents bouleversements du printemps arabe, ont dévoilé la fragilité des systèmes politiques et économiques des pays du Maghreb. Ce numéro est consacré aux enjeux et défis auxquels font face ces pays dans leur mutation vers un nouveau modèle de développement basé sur l'innovation : quelles politiques publiques d'investissement et d'innovation ? Comment dynamiser les secteurs économiques clés ? La promotion de l'entrepreneuriat local est-elle capable de réveiller les forces productives ? (31 euros, 300 p., mai 2016)

MAURITANIE Chronique des sables mouvants Abdel Kader Ould Mohamed : Ces chroniques restituent, du point de vue personnel de l'auteur, les termes d'un débat politique portant, en Mauritanie, sur les trois récurrentes thématiques que sont l'Islam, l'Unité national et l'État de Droit. Elles se veulent, surtout, un témoignage d'une époque, retraçant l'évolution des idées politiques par rapport aux principales contradictions du débat mauritanien, ne serait-ce que pour rafraîchir la mémoire d'une élite dont la pensée à tendance à se noyer dans les sables mouvants. Broché (14 euros, 124 p., mai 2016)

MÉMOIRES D'UN HAUT FONCTIONNAIRE PRINCE DE BOSSÉA de Moustapha Kane : Cette biographie est celle de Moustapha Kane, qui, malgré une enfance difficile, a eu un parcours scolaire exceptionnel. Il nous fait le récit d'une carrière qui a traversé l'histoire du Sénégal de l'époque coloniale aux années d'indépendance. Au fil de ces longues années, il a été le témoin privilégié de certains évènements qui ont bouleversé la vie du Sénégal. Une carrière toute vouée au service du Sénégal, qui lui a valu les plus hautes distinctions de l'Etat pour services rendus à la nation. Broché : (Coll. Harmattan Sénégal, 19 euros, 162 p., mai 2016)

LES ACCORDS DE PARTENARIAT ÉCONOMIQUE ENTRE L'UNION EUROPÉENNE ET LES PAYS ACP (AFRIQUE, CARAÏBES, PACIFIQUE) : Les cas de l'Afrique Centrale et du Cameroun de Raymond Ebalé : En négociation depuis septembre 2002 entre l'UE et six groupes régionaux ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), les Accords de Partenariat Économique apparaissent comme le sujet le plus controversé de l'histoire de ce partenariat depuis son établissement à la fin des années 1950. La controverse est d'autant plus vive qu'une grande partie de l'opinion reste totalement ignorante des tenants et aboutissants des APE et de leur processus de négociation. Ce livre ambitionne de combler ce vide intellectuel et historique en apportant un éclairage libre et documenté sur ce phénomène. Broché (Coll. Études africaines, 39 euros, 414 p., mai 2016)

LA GÉOPOLITIQUE DES PREMIÈRES MISSIONS DE L'UNION EUROPÉENNE EN AFRIQUE de András István Türke : Comment l'Union européenne peut-elle transformer sa puissance économique en une puissance politique dans le système international du XXIe siècle ? Comment concevoir la coopération entre les institutions de l'UE et celles de l'Union africaine (UA) et de l'OTAN ? Dans cette nouvelle édition améliorée et mise à jour, l'auteur étudie l'évolution des missions de la politique de sécurité et de défense commune en Afrique dans le concert de la diplomatie européenne et des organisations internationales. Broché : (Coll. Questions contemporaines, 27 euros, 260 p., mai 2016)

HISTOIRE ET ANTHROPOLOGIE DU PEUPLE BAMILÉKÉ (Nouvelle édition, revue et augmentée) de Dieudonné Toukam : D'où proviennent les Bamiléké, principal peuple des Grassfields camerounais ? Si les Bamiléké ne sont pas issus des Tikar, ils constituaient un peuple autour d'une seule langue et d'une seule civilisation, administrée par un souverain unique. Leur unité a volé en éclat au XIVe siècle, engendrant nombre d'autres groupes. L'ouvrage éclaire aussi la civilisation des Grassfields : chefferies, sociétés secrètes, rites initiatiques, cosmogonie et spiritualité, malédiction, médiumnité, perception de la famille, du mariage et de la mort… (Coll. Harmattan Cameroun, 35 euros, 338 p., mai 2016)

Parlons immigration en 30 questions de François Héran à la documentation française nouvelle édition 2016

L'ÉTHIQUE DE L'ENTREPRISE de Emmanuel Mboua, Préface de Sahou Any-Gbayere : Voici revisités les fondements et pratiques de l'entreprise moderne. La plupart des courants de pensée européens, américains et même les contributions africaines d'hier et d'aujourd'hui sont explorées. L'auteur postule pour une économie morale, se fondant sur une éthique centrée sur le respect de la personne humaine. L'influence de la culture est inclue dans les analyses des performances économiques. Broché (Coll. Harmattan Cameroun, 19 euros, 184 p., mai 2016)

NOUVEAUX DISCOURS DE LA FRANCOPHONIE À L'HEURE DES GRANDS DÉFIS MONDIAUX de Thierry Léger, Louis Hervé Ngafomo, Préface de Louis Hébert : Comment la francophonie, par ses nouveaux discours d'organisation géopolitique et d'actions sociales, est-elle analysable en tant que facteur de médiation interculturelle à partir des énoncés de la Secrétaire générale de la francophonie Michaëlle Jean ? Sous quel angle peut-on envisager l'efficacité des schémas tactiques et stratégiques de la défense dans l'éthos de Michaëlle Jean ? Répondant à ces questions, ce livre s'affirme comme un véritable outil de communication organisationnelle et éducationnelle sur la francophonie face aux nouveaux défis mondiaux. Broché (25 euros, 248 p., mai 2016)

FEMMES DE SÉBIKHOTANE DE 1900 À NOS JOURS, Histoire économique et sociale des générations africaines de Mamadou Kandji : Cette incursion dans l'univers de Sébikhotane par le biais des femmes permet de ne laisser de côté aucun aspect de la vie sociale dans l'évolution de cette localité sénégalaise. Dans cet ouvrage, véritable hymne à la centralité des femmes dans la société sénégalaise, le doyen Kandji a revêtu une toge d'historien. Broché - Illustré en noir et blanc (Coll. Études africaines, 27,5 euros, 266 p., juin 2016)

LES INTRIGUES POLITIQUES EN AFRIQUE de Souley Aboki - Préface de Moustapha Samb : L'auteur s'interroge avec passion sur l'avenir de l'Afrique, après avoir fait un diagnostic sévère et sans complaisance de la situation du continent. Il interpelle la responsabilité des Africains, surtout celles des élites dirigeantes néocoloniales et apatrides qu'il rend coupable d'une bonne partie des maux et drames qui secouent le continent. Il explique que les leaders africains doivent cesser de s'accrocher au pouvoir. Broché (15 euros, 146 p., juin 2016)

TRAPPES / ST-QUENTIN-EN-YVELINES : une exception artistique ? - Avec sa pléiade de stars : Jamel, Omar Sy, les Black Blanc Beur, Shy'm, Anelka… Bernard Delattre - Préface de Michel laugier, président de la Ville nouvelle, postface de Guy Malandain, maire de Trappes : La réussite des jeunes originaires de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Trappes notamment est quelque chose d'extraordinaire. Une des plus spectaculaires est bien sûr celle de Jamel Debbouze. L'auteur, qui a été durant près de 40 ans journaliste sur le secteur, a sans doute fait la première interview de Jamel. Il a vu aussi les débuts d'Omar Sy, de Sophia Aram, des danseurs de la troupe de Black Blanc Beur, et de tant d'autres issus de Déclic Théâtre avec Papy, ou du Théâtre de l'Unité, avec Jacques Livchine et Hervée de Lafond. (25 euros, 246 p., juin 2016)

APPRENTISSAGE EN CONTEXTE CULTUREL PLURILINGUE ET NUMÉRIQUE Sous la direction Denis Legros, Afsata Paré-Kaboré, François Sawadogo Les recherches présentées mettent l'accent sur l'importance de la contextualisation dans la mise en œuvre et la qualité du processus d'enseignement / apprentissage. A l'heure de la mondialisation et de la généralisation de l'utilisation d'Internet et des réseaux sociaux, elles aident à mieux comprendre les rapports entre TICE, cognition, langue, culture et apprentissage. Broché (Coll. Savoir et formation, 32,5 euros, 332 p., juin 2016)

LE CAFÉ DU SAVOIR. RENDEZ-VOUS DU BON SENS ET DE LA CONNAISSANCE Brazzaville 2010-2014 de Serge Ikiemi : Humaniste et soucieux de la formation de l'Homme, Serges Ikiemi a créé le cercle de réflexion Le café du savoir, un espace de libres débats autour des thèmes d'actualité, un espace où les hommes se rencontrent pour dialoguer, échanger, partager leurs opinions et leurs convictions. Les débats et les rencontres sont présentés dans cet ouvrage. Broché (Coll. Harmattan Congo-Brazzaville, 22 euros, 210 p., juin 2016)

LA COLONISATION DE LA LIKOUALA 1885 - 1960 de Côme Kinata : La Likouala est l'une des régions du Moyen-Congo où l'exploitation coloniale fut la plus atroce. En effet, cette région située en pleine forêt équatoriale inondée, éloignée de tout contrôle administratif, était la destination des jeunes fonctionnaires imbus de la supériorité de la race blanche. Ces atrocités se firent avec la complicité des chefs indigènes choisis loin de tout critère imposé à cette fonction par la "Nuaka", école coutumière qui formait à la gestion des personnes et des biens. Broché (Coll. Harmattan Congo-Brazzaville, 19,5 euros, 194 p., juin 2016)

LA CONTROVERSE DANS L'APPROPRIATION DES OUTILS DE GESTION, Contes de connaissance de Aurélie Dudézert, Marine Portal : Cet ouvrage propose un recueil de réflexions sur le concept de controverse tel qu'il est mobilisé en sciences des organisations. La controverse est une situation de débat entre plusieurs acteurs à propos de connaissances qui ne sont pas encore assurées. Ici on s'interroge sur le rôle de la controverse dans l'appropriation des outils de gestion et dans le développement de nouvelles connaissances dans les organisations. L'ouvrage expérimente également une autre manière de construire un savoir scientifique. Broché (19,5 euros, 186 p., juin 2016)

DE LA DÉMOCRATURE À LA DÉMOCRATIE AU BURKINA, Rôle de l'Église et défis de Pascal Kolesnore : Si au Burkina le mouvement insurrectionnel a abouti à la fin de la « démocrature », a-t-il pour autant débouché sur un renouveau de la démocratie ? Pour répondre à cette question les auteurs se sont d'abord situé en amont de la rupture politique intervenue dans le pays pour juger de la part de l'Église catholique comme acteur clé de ce changement ; puis en aval, pour appréhender objectivement les défis et les enjeux du renouveau démocratique attendu. Broché (Coll. Églises d'Afrique, 15 euros, 146 p., juin 2016)

LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE LOCALE, L'institution du budget participatif de la ville de Paris de Cédric Gaydu - Préface de Jacques Chevallier : Le budget participatif est un procédé de gouvernance démocratique qui ne cesse d'essaimer dans le monde. Il consiste à associer le citoyen à la planification de l'utilisation des finances publiques locales. Cet ouvrage se propose d'analyser, dans un premier temps, les fondements du budget participatif avant d'en présenter le fonctionnement dans le cadre parisien. Censé remobiliser les citoyens en leur permettant de décider directement de l'affectation d'une partie des deniers publics, ce mécanisme doit œuvrer à retisser un lien de confiance vis-à-vis des gouvernants et réhabiliter le sens de l'intérêt général indispensable dans une démocratie moderne. Broché (Coll. Logiques Juridiques, 28 euros, 284 p., juin 2016)

FEMMES EN OTAGE étude clinique interculturelle sur la situation psychologique des femmes d'origine arabo-musulmane en France de Hakim Ben Romdhane : Que deviennent les femmes au temps de l'interculturel ? Sous l'emprise de la condition interculturelle, toute identité est soumise à des interférences normatives qui semblent la convertir en une identité encore interculturelle. En France, les femmes arabo-musulmanes sont contraintes à s'adapter à deux codes socioculturels dont les statuts assignés aux femmes sont différents. Cette étude se centre en particulier sur les implications psychologiques relatives au dédoublement socioculturel et au morcellement référentiel. Cliniquement, il s'agit d'une fragilité narcissique qui touche l'image du corps et qui empiète probablement sur la sexualité. Broché (Coll. Questions contemporaines, 28 euros, 280 p., juin 2016)

PASTORALISME(S) Sahel, Maghreb et Europe du sud de Khadija Ait-Alhayane : La pérennité des sociétés pastorales repose sur une forme exceptionnelle de partage et de gestion collective de l'espace. Ce n'est pas tant la menace de la disparition de ces sociétés qui inspire ce livre mais les vertus de leur modèle collectif. Ce modèle s'oppose au modèle dominant dont la rentabilité à court terme est l'objectif premier. Des formes nouvelles d'élevage pastoral apparaissent. Restent à les concilier avec les traditions qui changent. Broché (24,5 euros, 234 p., juin 2016)

POUR UNE VÉRITABLE INDEMNISATION DES VICTIMES, La sauvegarde de la dignité humaine de Amadou Thidiane Kaba, Préface de Mamadou Lamine Fofana : La réflexion développée ici porte sur l'indemnisation des victimes des violences successives depuis l'accession du pays à l'indépendance jusqu'à nos jours, ceci à travers l'identification et la classification des différentes catégories de victimes. Elle porte également sur la problématique de non-respect des normes nationales, engagements nationaux, internationaux, et sur le peu de respect des autorités politiques pour la loi. L'auteur estime judicieux de s'inspirer des solutions d'indemnisation ayant fait leurs preuves dans certains pays comme l'Afrique du Sud ou le Mali. Broché (Coll. Harmattan Guinée, 14,5 euros, 130 p., mai 2016)

SEXE, RACE ET PRATIQUE DU POUVOIR, L'idée de nature de Colette Guillaumin : "Femme nous sommes, ce n'est pas un qualificatif parmi d'autres, c'est notre définition sociale. Folles qui croyons que ce n'est qu'un trait physique, une “différence” – et qu'à partir de ce “donné” de multiples possibilités nous seraient ouvertes..." Rassemblant des essais et des articles écrits entre 1978 et 1993, ce livre précurseur analyse les rapports de domination en démontrant que leurs formes matérielles sont inextricablement liées à leurs formes idéelles – à la manière dont la pensée scientifique ou théorique, le "sens commun", l'idéologie les valident ou les justifient. Le servage, l'esclavage et ce que, la première, Colette Guillaumin a nommé sexage, reposent sur une appropriation rendue possible par l'établissement de catégories prétendument naturelles qui font des dominées "des choses dans la pensée elle-même". Broché (Editions IXE 18 euros, 240 p., mai 2016)

Les relations internationales en 80 fiches de Raimbaud Michel : L’histoire des relations internationales présentée dans ce livre commence en 1945. Soixante-dix ans après, elle inspire toujours la littérature, la presse, le cinéma, les médias, mais aussi la politique et la pensée géopolitique. Que l’histoire ait un sens ou qu’elle n’en ait pas, elle s’enchaîne selon une logique qui après coup paraît implacable : l’ordre chronologique met le mieux en évidence ce cheminement, qui n’est pas celui d’un long fleuve tranquille. Les soixante-dix dernières années témoignent en tout cas de cette accélération de l’Histoire qui rend si fiers nos contemporains, à défaut de les rendre plus sages. La structure générale de l’ouvrage, qui comporte une introduction historique et neuf sections, traduit ce souci de couvrir l’ensemble de notre village global et de ses problèmes. Dans cet univers de « puissances relatives », une place particulière a été réservée à la France. 26.50€ , Collection : Optimum des éditions ellipses 416 pages

L'EXPÉRIENCE INTERCULTURELLE DANS L'INTERVENTION SOCIALE Essai sur l'invisible des minorités visibles de Abdellatif Chaouite, Bahija Ferhat, Farid Righi - Préface de Bertrand Ravon. En ces temps, de nouveau sombres pour la coexistence des « uns » et des « autres », les langages du soupçon, de la défiance et de la déchéance, de la guerre et du terrorisme prennent le pas sur ceux des politiques apaisées de la relation. Le plus urgent est alors de penser. De repenser plus exactement, ou de penser autrement ce monde qui « est en marche » et à partir de cette marche-même. Et c'est « quelque chose d'autre » qui se profile ou un autre monde, qu'il nous faut tenter de comprendre en renouvelant nos approches. C'est la démarche qui a présidé à ce livre. Broché (Coll. Recherche et transformation sociale, 19 euros, 174 p., juin 2016)

FRANTZ FANON FIGURE EMBLÉMATIQUE DU XXE SIÈCLE À L'ÉPREUVE DU TEMPS Sous la direction de Maurice Amuri Mpala-Lutebele et Antoine Tshitungu Kongolo. Ce livre réunit des études et des textes signés par des chercheurs, des scientifiques et des intellectuels émanant de cinq continents; il invite à relire Fanon, à repenser, voire à découvrir, l'immense héritage de cet homme disparu si jeune. Broché (Coll. Comptes Rendus, 37,5 euros, 370 p., juin 2016)

LE PROCÈS DE LA DÉMOCRATIE EN AFRIQUE Sous la direction de Justine Bindedou-Yoman. Le propos de cet ouvrage est de porter un jugement sur les faits et le vécu des peuples soumis au jeu démocratique, surtout en Afrique. Les réflexions proposées ici auscultent la démocratie sous tous ses aspects, ses principes, son fonctionnement, ses avantages, ses obstacles, les conséquences de sa mauvaise application et, évidemment, elles proposent des solutions pour une démocratie plus humaniste en Afrique. Broché (Coll. Harmattan Côte-d'Ivoire, 23 euros, 226 p., juin 2016)

Repost 0
Published by Gri-Gri International Jean-Paul Vanhove - dans Arts & culture Politique Devoir d'histoire Gos et Gars du moment
commenter cet article
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 13:50
La Musique de l'Histoire / Conférence de Dominique Pagani

5Ajoutée le 26 avr. 2015

Dominique Pagani nous a fait l'amitié de donner une conférence le samedi 28 février 2015. "Histoire de la musique, Musique de l'histoire" était le thème de son intervention. Il écrit actuellement une "histoire de la musique" après avoir dirigé le Centre de Formation et de Promotion Musicale de Niamey au Niger. La philosophie entretient un rapport ancien avec la musique. Platon, Aristote, Hegel..., ont tous évoqué le "mouvement intérieur", la voix ou encore l'harmonie. Rousseau fut un musicien réputé qui influença le jeune Mozart. Schopenhauer ou Nietzsche ne conçoivent pas la vie sans musique... Encore une brillante leçon d'un pédagogue hors pair.
Rens. : UP Saint-Dizier : http://upsd52.e-monsite.com/

Repost 0
Published by Gri-Gri International Dominique Pagani - dans Arts & culture Histoire Francophonie Musique Politique Poésie
commenter cet article

Gri-Gri TV