Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 17:24

...il faut qu'il y ait un corrupteur.

C'est ce que disait, souvent rapporté par feu Jacques Vergès, un autre feu, Félix Houphouët-Boigny.

C'est également ce qu'illustre l'article ci-dessous, dû à l'agence Ecofin.

Il est donc possible pour la Justice de s'exercer dès lors qu'on s'en remet à elle AUX BONS ENDROITS et CONTRE LES (VRAIS) GRANDS MECHANTS.

Ce qui ne devrait pas manquer d'interpeller les groupes de pression, ong et avocats plus ou moins militants qui essaient de traîner devant cette même Justice SYSTEMATIQUEMENT ET EXCLUSIVEMENT des présidents africains en occident - pour ne pas dire en France.

Et les inciter à orienter AUSSI leurs enquêtes en direction des corrupteurs occidentaux (souvent corrompus aussi). 

Manifestement, c'est plus efficace.

 

(Agence Ecofin) - Le fonds d’investissement américain Och-Ziff a été condamné à une amende de 413 millions $ pour des actes de corruption dans plusieurs pays africains, en l’occurrence le Zimbabwe, le Tchad, la Guinée, le Niger, la RD Congo, et la Libye. L’enquête a été entamée il y a deux ans par la Securities and Exchange Commission (SEC), gendarme financier américain.

Pour ce qui est des détails de l’enquête, il faut citer l’arrestation en août de Samuel Mebiame, fils de l’ancien premier ministre gabonais Léon Mebiame, pour des pratiques de corruption dans le secteur minier africain. Il aurait, apprend-on, régulièrement versé, au nom d’Africa Management Limited (AML), détenue par Och-Ziff, des pots-de-vin à des responsables publics afin d’acquérir des concessions minières au Niger, au Tchad et en Guinée. La société AML investit en effet dans les mines africaines.

En outre, le gérant de fonds américain est accusé d’avoir réalisé plusieurs investissements «lucratifs » (90 millions $) dans des mines en RD Congo en faisant appel à « un homme d’affaires ayant accès à de telles opportunités par le biais du versement de pots-de-vin à plusieurs responsables gouvernementaux de haut rang ».

S’il a admis sa culpabilité et accepté de payer l’amende pour éviter le procès et être autorisé à continuer ses activités, Och-Ziff espère ipso facto regagner la confiance de ses investisseurs. Ces derniers, dès lors que les premiers soupçons de poursuite pour corruption avaient émergé en 2015, ont commencé par retirer leurs parts.

Le poids de la société, qui était estimé à 48 milliards $ en juillet 2015, n’est plus que de 39 milliards $ aujourd’hui.

Louis-Nino Kansoun

Partager cet article

Repost 0
Published by Gri-Gri International - dans Politique Economie Françafrique
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV