Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 14:00

JP-Nilor-25-12-2012-www.legrigriinternational.com.jpg

Jean-Philippe Nilor, député de la Martinique, solidaire des marins-pêcheurs la nuit de Noël

Interpellé par le silence qui accueillit les travaux et avertissements répétés du professeur Belpomme, nous nous faisions l'écho dès 2007 (voir Une de notre numéro 78 en fin d'article) des ravages à court, moyen et long terme qu'allait causer l'utilisation du chlordécone dans la culture de la banane... Premières victimes indirectes : les pêcheurs de langouste martiniquais interdits d'exercer leur profession.

Le Marin.fr expliquait fin octobre dernier : "L’Institut français de recherches pour l'exploitation de la mer (Ifremer) a annoncé une extension de la contamination par l’insecticide cancérigène chlordécone. Chez la langouste blanche, le taux diminue au fur et à mesure qu’elle grandit et part vers le large. Au-delà de 25 cm de long, il redescend sous le seuil de 20 mg/kg. Ce rapport à la taille est moins marqué chez la langouste brésilienne, plus inféodée au littoral. Augmenter la taille minimale de capture pour la langouste blanche de 22 à 25 cm minimiserait le risque d’exposition des consommateurs. Autre option : étendre la zone d’interdiction à la pêche. Or la langouste représente 25 % du chiffre d’affaires des pêcheurs. « Les responsables sont connus : il s’agit des planteurs de bananes et de l’État », dénonce Olivier Marie-Reine, le président du comité régional des pêches. Une enveloppe d’1,2 million d’euros pourrait être débloquée d’ici à la fin de l’année pour les pêcheurs de Martinique et Guadeloupe. Des mesures de reconversion leur seraient proposées." Etc. Etc.

Le 18 décembre dernier, les marins pêcheurs martiniquais entament une grève illimitée, suite à la décision "d'étendre la zone d'interdiction à la pêche". Le 21 décembre, le syndicat indépendant et le Sapem, rassemblés devant le port de commerce de Fort de France, demandent réparation à l'État français et attendent de lui qu'ils les indemnisent à la hauteur des préjudices subis par son inconséquence et ses offrandes criminelles aux lobbystes.

Depuis lors, ils occupent le port. Ancien assistant parlementaire d'Alfred Marie-Jeanne, membre du Mouvement indépendantiste martiniquais (MIM), Jean-Philippe Nilor a été réélu député cette année. Il soutient les marins pêcheurs et s'est joint à eux la nuit de Noël.

Photo - capture d'écran  Vidéo - l'Internaute inconnu   Texte - N.B.


N78p1.jpg
Gri-Gri International n°78 (27/09/2007)

 

Partager cet article

Published by N.B. dr www.legrigriinternational.com - dans Dom-Tom - Caraïbes & Amériques
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV