Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

7 jours loin du monde - #19 - Jérôme Reijasse (40, Back to the future, John Hugues, Carrère, Limonov, les Shades)

Publié le 16 Septembre 2011 par Jérôme Reijasse www.legrigriinternational.com in Jérôme Reijasse 7 jours loin du monde

Reijasse 7 jours #19 12 09 2011

Jérôme Reijasse n'a peut-être même pas 40 ans. Supporter du PSG, donc homme déçu. Écrivain (Parc). Journaliste chez Rock'n Folk. Traducteur pour les rockeurs à la télé. Lyrique. Exalté. Capable de trouver des raisons de vivre valables dans un groupe ou un artiste encore incontrôlé. Proposera chaque lundi (même si des fois ça tombe le mardi ou le mercredi) désormais ses 7 Jours loin du monde aux lecteurs du Gri-Gri.
Semaine d'anniversaire.
40 automnes, ça y est, c'est fait.
Vendredi, Jour J, j'ai montré ma queue à un dermatologue sosie de Doc Emmett Brown (celui de Retour Vers Le Futur) qui m'a prescrit une crème. Manquait plus que les bougies...
Mes artères se marrent, mon âme un peu moins.
La mort s'il vous plaît ?
Première à droite.
Merci.
Si je me retourne, je vois quoi ?
Des piles, de monstrueuses piles de choses, de gens, d'idées. Une accumulation malsaine, une course qui n'était qu'une fuite en fait. Inutilité de profondeur.
J'ai fumé, j'ai aimé, j'ai écouté, j'ai lu et vu, j'ai douté, j'ai pleuré, j'ai ri, ai-je vécu ?
C'est toujours la même histoire. Le temps coule et on se demande si demain, c'est trempette ou noyade.
Quand on ne décide de rien, quand on attend que la porte s'ouvre, on reste cette ombre comme toutes les autres ombres.
Mais moi, l'ombre, j'aime ça. Ce qui me dérange, c'est cette évidence : si John Hugues était encore de ce monde, ses films ne me parleraient plus.
JE SUIS VIEUX !
Officiellement vieux.
Alors, en quoi va consister ma crise de la quarantaine car je ne suis qu'un homme après tout ? Honorer dans le dos de ma femme une petite stagiaire goulue et ambitieuse ? Acheter un bolide teuton pour klaxonner encore d'autres stagiaires à chaque carrefour ? Raconter aux jeunes mes souvenirs d'une guerre qui n'en a jamais été une ? Leur dire que j'ai rencontré des artistes d'un autre temps, quand c'était mieux, avant même avant ?
Non.
Je vais continuer à zigzaguer, à éviter les coups et les coeurs sales. Je vais apprendre à être moins égoïste en devenant un père. Je vais essayer d'arracher ce rétroviseur maudit. Je vais guetter les quelques instants d'apaisement qui peuvent encore surgir.
À 40 ans, il faut s'être avoué certaines choses. Pour ne pas devenir fou. Ou pire, le dernier des connards. On ne sera plus écrivain, on aura simplement des projets brûlants, difficiles, à terminer. On ne sera plus scénariste, on parlera juste à ses derniers amis d'une idée qui gangrène notre cerveau à propos d'un film sur la fin du monde qu'on veut écrire depuis déjà des mois. Mais sans noircir la moindre feuille. On ne jouera jamais de guitare, on ne fera jamais la révolution parce qu'on sait que ça ne sert à rien. On se barricadera comme il faut surtout. On attendra.
J'attends donc. Un jour, apaisé. L'autre, hurlant.
Heureusement aussi qu'il n'y a pas que des corbeaux pénibles comme moi, toujours à tripoter leur pauvre petit nombril. Heureusement qu'il y a encore des Hommes qui s'agitent, chaos ou pas.
Emmanuel Carrère et son dernier livre, Limonov. Terrible.
Les Shades et leur 5 titres Contre La Montre enfin disponible. Encore une fois, allez écouter leur chanson “Mon Enfance”, c'est juste à chialer ! Le dvd du film Sucker Punch, réalisé par Zack Snyder (300, Watchmen, L'Armée des Morts, tout de même !), une histoire de super héroïnes castratrices en soquettes, jupes très courtes et gros flingues, le cauchemar de DSK.
Il y a le PSG qui gagne pendant que Marseille perd.
Quand Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani nique Margarita Louis-Dreyfus, en mode “Mon chéquier est plus gros que le tien...”. Douce ironie.
Et puis, ce film, ce livre, peut-être qu'un jour, ils existeront. Même les corbeaux ont le droit d'hésiter avant de foncer sur l'ennemi.

Photo & texte - Jérôme Reijasse

Bonus :