Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 08:35

UNE LNC N°297  Choi ONUCI Telediaspora.net www.legrigriinternational.com

Au sortir jeudi des bureaux du président burkinabé, Blaise Compaoré, autre pion essentiel de la coalition anti-Gbagbo, Young Jin Choi a brocardé une fois de plus l’ancien président ivoirien. Allant plus loin, le diplomate coréen déclarera : « Le président Ouattara pourra tenir après mon départ (...). Non seulement il tiendra, mais il pourra être un grand leader de la Côte d'Ivoire. Tout s'annonce bien pour la restauration de la paix et de l'ordre en Côte d'Ivoire, de même que pour la réconciliation nationale ». Young Jin Choi exprimait ainsi son soutien à celui qu’il a contribué à installer à coups de canon et de roquettes au pouvoir. Ce qui est normal. Mais à l’analyse, ces propos cachent maladroitement les appréhensions de Young Jin Choi quant à la capacité du nouveau régime à conduire le processus de paix à bon port. Le presque ancien représentant du secrétaire général de l’Onu en Côte d’Ivoire est inquiet face à la tournure que prennent les choses depuis quatre mois après l’éviction de Gbagbo du pouvoir. L’Union africaine et la Cedeao, en dépit des soutiens tous azimuts qu’elles apportent à Alassane Ouattara, commencent à comprendre qu’elles avaient fait un mauvais casting et qu’elles ont plongé la Côte d’Ivoire dans une nouvelle période d’impasse. D’où les récentes sorties de l’Ua et de la Cedeao, l’organisation sous-régionale qui tiendra ces jours-ci un sommet sur la situation en Côte d’Ivoire. La sortie de Choi ne vise donc qu’à donner un coup de pouce au nouvel homme fort d’Abidjan qui pourrait être sommé par ses pairs de prendre des mesures allant dans le sens de la réconciliation. Et non persister dans la voie périlleuse de la chasse aux sorcières aux partisans de Gbagbo. Aussi ne faut-il pas perdre de vue que c’est au moment où son adjoint, qui est un homme nouveau, s’active à reprendre en main le dossier ivoirien que Choi fait sa sortie. Il a reçu récemment la direction du Fpi et celle du Lider de Mamadou Koulibaly. Le Coréen, en agissant ainsi, avait certainement à cœur de saboter le travail de son successeur. Pis, de le conditionner à continuer des traiter les partisans de Gbagbo comme des pestiférés.

Photo - dr     Texte - Edouard Amichia

PS : paru in Nouveau Courrier n°297 des 20-21 août 2011

Partager cet article

Published by Edouard Amichia Nouveau Courrier www.legrigriinternational.com - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article

commentaires

Anoblard Beyonce 22/08/2011 11:28


Choi sait ce qu'il a fait de la démocratie en Côte d'Ivoiren priviligeant les frappes aériennes au recomptage des voix dans la crise post-électorale, en certfiant des résultats de vote à la place
du conseil constitutionnel de Côte d'Ivoire, il nuit à la Côte d'Ivoire où aujourd'hui le non droit règne en maître. Des DOZO, chasseurs traditionnels font la loi occupant les commissariat en lieu
et place des policiers, des analphabets non formé au métier des armes portent les armes alors que les gendarmes, les policiers et les militaires n'y ont pas droit parce que déclarés pro-GBAGBO.
Que CHOI s'en aille et nous attendons la suite.


Gri-Gri TV