Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Sénégal - Wade et le groupe électrogène de Niarry Tally

Publié le 18 Février 2011 par DailMotionMax -Hulot www.legrigriinternational.com in Politique

Wade - Fabien Hulot - Le Zeus Sénégalais www.legrigriinternational.com

 

Toute personne ayant mis les pieds au Sénégal a obligatoirement été confrontée aux problèmes de coupures d'electricité, à moins que vous ne fassiez parti de la famille présidentielle installée au coeur du quartier populaire de Niarry Tally et ne possédiez un groupe electrogène très performant. Gorgui Wade ne semble pas être très pressé de régler ce problème récurrent handicapant au quotidien les Sénégalais, annonçant sans honte avoir dernièrement injecté 800 milliards dans la Senelec comme le révèle Malick Noël Seck, Secretaire général de Convergence socialiste, s'indignant de ne pas savoir où va tout cet argent.
Le talent comique du président sénégalais ne s'arrête manifestement pas là puisque la dernière idée en date est de doter le pays d'un TGV...
Selon Malick Noël Seck, "plus aucun dialogue n’est possible avec ces gens, ce régime pratiquant le népotisme comme une religion, la captation des ressources publiques comme un mode vie et a érigé l’incompétence en principe de gouvernement". Il va plus loin. "La Convergence Socialiste le dit sans être entendu, mais avec une constitution ayant été manipulée, triturée et aménagée berlusconniement 19 fois, des sénateurs nommés pour s’engraisser, une assemblée Nationale servile, et un conseil constitutionnel qui, systématiquement s’auto-proclame incompétent pour statuer sur tout ce qui est de l’intérêt du peuple, il n’y aura, jamais d’élections fiables au Sénégal. Wade ne compte pas partir par les urnes, il ne compte pas partir du tout d’ailleurs. Il force sa candidature avant de nous imposer l’inutilité de son rejeton en 2012".
Mr Seck finit sa tribune publiée sur xalimasn.com en affirmant qu'"un régime qui laisse des nouveaux nés mourir dans des couveuses par manque d’électricité ne mérite pas un processus démocratique pour s’en débarrasser. Il est de Notre devoir inclusif d’abréger l’agonie de ce système…maintenant".

Dessin - Hulot   Texte - DailyMotionMax