Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 07:54

Jacob Zuma Rue 89 avril 2010

Il y a bien des raisons d'apprécier Jacob Zuma, le président Sud-Africain :

1 - Il est vomi par les occidentaux et leur presse subventionnée. Rue89 et Haski l'aigri ne ratent jamais un sarcasme sur la polygamie du sieur. Jalousie de "petits blancs" peinant même à tromper leur régulière ? Ou gêne, comme avec Chavez (qu'Haski traita d'antisémite dans Libération), devant un pourfendeur de la politique israélienne qui ne se laisse pas intimider.

2 - En bon président sud-africain et contrairement aux rois nègres francophones : Zuma a une politique étrangère, pas seulement un ministère de la Coopération.

3 - Depuis qu'il s'y active, l'Union africaine, malgré l'écoeurante, permanente et influente présence française, prend quelques couleurs... (Même si la Libye a été, comme la Côte d'Ivoire, trahie, abandonnée et offerte aux croisés franco-américhiens de l'Otan et de l'Onu).

4 - Ses échecs, en Côte d'Ivoire par exemple, plutôt que de le condamner auront eu la curative vertu de révéler les trahisons... on raconte que Sarkozy aurait effacé la dette de la Tanzanie, qui faisait partie du panel de l'UA chargé de statuer sur la Côte d'Ivoire... comme on raconte aussi qu'il aurait montré à Zuma, en visite à Paris, fin mars dernier, des verbatims de réunions militaires "secrètes" entre Ivoiriens et Sud-Africains... lui signifiant ainsi qu'il n'était pas utile d'envoyer des renforts mourir pour un Gbagbo incapable de nettoyer son entourage des indics, traîtres et balances qui avaient rendu compte des dites réunions...

5 - Il n'a pas lâché son glorieux voisin zimbabwéen persécuté par l'occident Robert Mugabe (qui a, lui, bien des raisons de refuser la présence, forcément porteuse de dangers et de menaces criminelles, d'observateurs européens lors des prochaines élections dans son pays).

6 - Malgré les augures de mauvais oiseaux qui annonçaient son dépôt de bilan après la coupe du monde (plus dur d'être prophétique que prophète de l'ethnique, hein, Lugan Bernard), l'Afrique du Sud de Zuma n'a pas perdu son rang de pays émergent aux côtés du Brésil, de l'Inde, du Mexique ou de la Chine...

7 - Zuma a mille fois raison de préférer dialoguer sans complexe avec la Chine, sans passif colonial, au point de la favoriser objectivement.

8 - Zuma a (deux) mille fois raison de pouser le dialogue sino-sud-africain jusqu'à complaire diplomatiquement à Pékin en refusant, de fait, de rencontrer l'anachronique, arriérée et escalavagiste poupée médiatique vaudoue occidentale qu'est le réactionnaire dalai lama.

9 - Zuma ne laisse peut-être pas le dalai lama entrer sur le sol sud-africain, mais dans son pays Troy Davis et Saddam Hussein n'auraient pas été assassinés légalement.

10 - Desmond Tutu est une vieille danseuse intempestive, une pleureuse internationale. L'avoir à dos est généralement signe qu'on va dans le bon sens. Les cheveux teints comme un rappeur dégénéré, sautillant et exaspérant, l'anglican bling-bling est capable de proférer des conneries aussi énormes que "l'Afrique du Sud est pire aujourd'hui que sous l'apartheid"... alors que c'est lui, parfois, qui arriverait presque à faire regretter à certains Sud-Africains ce même apartheid.

Photo - dr    Texte - G.P.

Partager cet article

Published by G.P. dr www.legrigriinternational.com - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV