Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Des documents personnels de Maître Vergès bientôt remis à l'Algérie

Publié le 17 Mars 2014 par Gri-Gri International dr in Mon maître - Vergès

Vergès by Déo D@ona 

Des documents personnels du défunt avocat français Jacques Vergès seront prochainement remis à l’Algérie, a annoncé jeudi le bâtonnier  du Barreau de Paris, Me Pierre-Olivier Sur. « Ce sont des documents que j’ouvre pour la première fois, et que j’ai achetés à la vente des derniers biens immeubles et meubles de Jacques Vergès  après sa mort », a-t-il déclaré, au cours d’un colloque sur les investissements étrangers en Algérie, organisé à Paris par la Commission juridique Paris-Alger.    « Vous savez à quel point Jacques Vergès aimait l’Algérie. Le poids  qu’il y a laissé : un souvenir assez remarquable de courage et de marque qui restera dans l’histoire des deux pays d’un avocat extraordinairement courageux »,  a ajouté Me Sur. Ces documents consistent essentiellement en des cartes, des échanges et autres décorations que le bâtonnier de Paris compte remettre, à la faveur d’une prochaine visite en Algérie, au bâtonnat d’Alger pour son Musée.
« Cela sera mon cadeau à l’Algérie, un pays que j’ai visité à moult reprises et où les avocats français sont merveilleusement accueillis », a-t-il dit à l’adresse d’un auditoire composé essentiellement de l’ambassadeur d’Algérie en France, d’avocats et d’opérateurs économiques français et algériens. Avocat anticolonialiste et un des défenseurs des militants du FLN durant la guerre de Libération nationale, Jacques Vergès est décédé en août dernier à Paris suite à une crise cardiaque à l’âge de 88 ans. Les Algériens retiendront surtout de ce remarquable avocat sa défense de la moudjahida Djamila Bouhired, une cliente qu’il épousera par la suite et avec qui il aura deux enfants, Meriem et Lyès. Une foule compacte, composée essentiellement de proches, de personnalités politiques à l’instar de l’avocat et ancien ministre Roland Dumas, de la ministre de la Culture, Khalida Toumi, de la moudjahida et vice-président du Sénat, Zohra  Drif-Bitat, des avocats en toges et des anonymes, avait accompagné celui qu’on  surnommait « l’avocat du diable » à sa dernière demeure, au cimetière du Montparnasse à Paris.

Source 

 

Quelques images des obsèques de Jacques Vergès

 

     

 

L'hommage de l'Afrique à Jacques Vergès