Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 12:00
La FIFA soupçonnée de corruption, que dit Transparency international ?

SOURCE

Michael J. Garcia, l’ex-procureur de la ville de New York, qui a enquêté sur la moralité et les modalités de l’attribution des coupes du monde de 2018 à la Russie et de 2022 au Qatar, a démissionné le 17 décembre en prenant connaissance du rapport de synthèse de son travail d’enquête livré au public par le président de la chambre de jugement du comité d’éthique de la FIFA, l’Allemand Hans Joachim Eckert.

Michael Garcia estime que Joachim Eckert n’a pas tout livré au public de son travail, et que le rapport de plus de 300 pages devrait être publié intégralement, comme le préconisent également Michel Platini et Jim Boyce, respectivement président de l’UEFA et vice-président de la FIFA. Et tous deux sont d’accord que la non-publication de ce rapport Garcia est un échec pour la FIFA.

Eckert, lui, déclare que quelques points existent mais dans l’ensemble l’attribution des Mondiaux n’a pas raison d’être remise en cause. Sepp Blatter, le président de la FIFA, lui, déclare qu’il faudrait un séisme pour remettre en cause ces attributions. La conclusion de Garcia, en jetant l’éponge : « Aucun comité indépendant, enquêteur ou panel d’arbitres n’a le pouvoir de changer la culture de cette organisation ».

Plusieurs vice-présidents, dont celui des îles-Caïmans, de la Jordanie, de l’Irlande ont demandé aussi la publication intégrale de ce rapport, mais des grands pieds sont dessus.

Et comme la FIFA est une organisation internationale indépendante, autocratique et autonome, personne n’a un mot à dire, même pas l’ONU ou l’UE, à plus forte raison les Etats. Elle n’a pas de constitution à respecter, son président peut rester à vie, personne ne s’aventurera à lui faire des injonctions, même pas Transparency international n’a un droit de regard dans sa gestion.

Par ailleurs, sa protection des fédérations africaines leur donne un blanc-seing pour jeter l’opprobre sur leur pays. Les revendications publiques des joueurs du Ghana, du Cameroun, du Nigéria lors du Mondial du Brésil n’ont pas semblé la concerner ni la toucher. La FIFA n’est pas un Etat au-dessus des Etats et les fédérations ne sont pas des micro-Etats indépendants dans des pays souverains, fussent-ils bananiers ou autre chose. Ces Etats n’ont-ils pas un droit de regard sur des malversations qui les humilient sous le magistère et la protection de la FIFA à la face du monde, sous prétexte de non-ingérence politique dans les affaires sportives ?

Quelle est la véritable motivation de la FIFA ? C’est cautionner cette corruption en rendant intouchables les fédérations de foot pour des besoins électoraux louches, puisque ceux qui mangent ensemble seront toujours ensemble. La CAF aussi ne sévit pas, elle soutient les fédérations corrompues et a même verrouillé son système électoral réduit à une poignée de copains qui se partagent et se permettent tout. Ceci milite en faveur du développement du football africain ou pour que le football africain n’aille pas loin ? Si ces deux instances ne sévissent pas et continuent à laisser faire, on peut dire que leur but caché est de laisser faire la gabegie noyer le football africain, le perturber et l’empêcher de percer au niveau mondial, avec toutes les humiliations, puisqu’on ne voit ce genre de situation qu’en Afrique, pas ailleurs.

Déjà, un noyau de frondeurs vient de naître. Pourra-t-il changer la culture de cette organisation ?

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Guiné Sékou Touré Sports Politique
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV