Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 08:04

7 jours Reijasse n15 15 août 2011 

Jérôme Reijasse n'a peut-être même pas 40 ans. Supporter du PSG, donc homme déçu. Écrivain (Parc). Journaliste chez Rock'n Folk. Traducteur pour les rockeurs à la télé. Lyrique. Exalté. Capable de trouver des raisons de vivre valables dans un groupe ou un artiste encore incontrôlé. Proposera chaque lundi désormais ses 7 Jours loin du monde aux lecteurs du Gri-Gri. (Et des fois, comme le 15 août tombe un lundi, y'a du retard à l'édition).

C'est l'histoire d'un mec...
Un mec que j'ai rencontré à l'Arapaho, une minuscule salle de concert dans le 13ème, qui n'existe plus aujourd'hui. C'était dans les années 90, celles du grunge (rires), des portables géants et des espoirs pas encore refroidis.
Le mec s'appelle Stéphane R. Il a un regard de viking-shaman, des cheveux qui hurlent, une chemise sauvage, des enveloppes dans la main. Qu'il distribue comme au hasard. À l'intérieur, un fanzine complètement barré. Des textes crachés, des visions, une certitude : le mec est dingue.
Quelques années plus tard, je recroise Stéphane. Habité, hanté même, incorruptible, le genre de mec à torturer sa guitare pour accoucher de petites chansons magnifiques à la saturation jamais tapin. Il est stagiaire pour le label où je bosse. Il s'agite, court, rebondit, prononçant des phrases souvent incompréhensibles pour le commun des mortels. Un jour : “Stéphane, ça te dirait de se casser du bureau et d'aller au cinéma voir Independance Day ? C'est la daube de l'année sans le moindre doute, on ne peut pas louper ça !” Il accepte. Nous voilà partis en taxi, direction le Grand Rex. Là, tout en haut, en VF, presque cachés, nous assistons à une invasion alien avec Will Smith en sauveur. On rit, on fume beaucoup à la sortie. On partage.
Le temps coule encore. On décide de former un groupe pour rire, pour rien. NK. Nazis Kebab (on était déjà cons). Une drôle d'expérience, où chaque musicien se doit de faire n'importe quoi. Branleurs, évidemment. Moi, je hurle mal. Stéphane, lui, gratte comme un poète barbare. On répète quelques fois, on fait cramer un ampli et on se casse sans demander notre reste. On sort un ep, l'année de la mort de Lady Di, sur Orgasm Records, le label de Stéphane. On lui dédicace d'ailleurs un titre, “Alma Bridge”. Notre pop est crade, idiote, nihiliste, improvisée. Elle se moque de tout, n'honore rien et nous fait du bien. Il n'y aura presque pas de suite. Juste un concert, en 2006, comme ça, sur un coup de tête, au Pop-In, vers Bastille. Sans chansons, sans plan d'attaque, on investit la scène et on braille, on tombe, on titube. Un moment inutile, gratuit, anecdotique. Un souvenir, un vrai.
On se perd de vue. Stéphane se marie puis divorce. Stéphane ouvre un minuscule magasin de disques. Il galère. Moi, je gagne mieux ma vie. Mais Stéphane continue à jouer. Avec son groupe, Acetate Zero. Plusieurs albums au compteur. Six je crois. Il vit pendant que je survis. Stéphane a toujours eu raison. Il a privilégié la beauté du geste à l'efficacité. C'est un homme intègre. Avec bien sûr ses errances. Un homme.
On se laisse des messages sans pour autant vraiment se revoir. De loin, on entretient le truc sans l'entretenir. J'apprends qu'il bosse désormais pour l'émission de Taddéi sur France 3. Il passe chez moi un soir. Il boit, on fume, on communie tranquillement.
Stéphane, je ne connais pas grand-chose de lui, je sais qu'il a une soeur, que son père a été gravement malade, qu'il écoute beaucoup de jazz et des groupes bruitistes pas répertoriés. Qu'il a joué au foot. Qu'il peint. Je sais, je sens surtout qu'il est fréquentable.
Là, il vit au sixième étage dans un petit appartement sous les toits. Avec Anne, sa compagne. Ils se sont visiblement trouvés. Ils s'aiment. C'est une bonne chose. Anne est enceinte. Stéphane est le père. Cet enfant a de la chance : il vivra au coeur de la lumière.
L'autre soir, après un repas rustique et un Daniel Darc fantôme cassé qui traverse la rue en s'adressant au bitume, Stéphane m'offre un cd, avec, en guise de pochette, un galet ramassé sur une plage. Un galet avec une tâche représentant une sorte de chien hurlant à la lune. Sur le cd, quelques chansons où Stéphane et Anne, loin de la merde, loin des Horribles, chantent sans rien attendre en retour. Mélodies de grenier magique, à la guitare électrique qui enlace et aux voix d'anges non pas déchus mais libérés. Ca s'appelle ASTATINE. C'est beau, intime, artisanat d'un monde pas encore tout à fait crevé. Stéphane est mon ami. Malgré les silences, malgré les longues séparations. Cette idée me rassure. http://acetatezero.pagesperso-orange.fr/
NB : J'ai aperçu la semaine dernière aux Halles, avec Greg, Patrice et Karim, Bertrand Cantat. Et le soir, Marie Trintignant à la télé.

Texte & photo - Jérôme Reijasse

Repost 0
Published by Jérôme Reijasse www.legrigriinternational.com - dans Jérôme Reijasse 7 jours loin du monde
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 08:03

UNe LNC N°290 

À peine deux mois après la formation du gouvernement au grand complet (le 1er juin dernier, ndlr) et le chef de l’Etat et ses ministres s’offrent deux semaines de villégiature. Le prochain conseil des ministres est prévu pour le 8 septembre 2011. C’est hier à la fin du Conseil des ministres que la nouvelle est parvenue aux concernés. Bien entendu, Alassane Ouattara se rendra lui-même à Paris ce week-end pour rejoindre son épouse, Dominique Ouattara, qui l’y a devancé depuis mardi dernier. Au moment même où les Ivoiriens continuent de subir les difficultés de la vie, avec les prix des denrées de première nécessité qui ne cessent de grimper au jour le jour, les exactions des Frci sur les populations à répétition qu’on enregistre ça et là. Il faut ajouter à cela, les morts en cascade du fait d’accidents. Jusqu’à hier, nous en étions à près de la centaine de morts en moins d’une semaine. Des milliers de famille désormais sans ressources du fait de l’opération «ville propre» lancée par la ministre de la salubrité urbaine.
Même si l’initiative de la ministre Anne Ouloto, est à l’origine louable, la situation ne s’y prête guère. Puisque ces commerçants du secteur informel, comme la plupart des Ivoiriens, ayant subi la crise avec des conséquences graves, auraient souhaité un délai raisonnable, avant toute opération de déguerpissement. Les prix flambent sur les différents marchés. Les prix du riz, de l’huile, du sucre, du savon et même du cube Maggi, ont connu une augmentation. Se nourrir pour bien des familles à Abidjan relève du miracle. Les tracasseries routières, les rackets viennent en rajouter à la souffrance au quotidien des Ivoiriens. La sécurité est illusoire. La commune de Yopougon est en « état de siège », avec le déversement des centaines de Dozos dans cette commune où ils y règnent en véritable maîtres des lieux et en forces de défense et de sécurité : contrôle d’identité, perquisition, contrôle de routine, fouilles corporelles... pendant ce temps, le chef de l’Etat, son Premier ministre et l’ensemble de leur gouvernement se donnent des vacances - bien méritées -, au grand dam des populations ivoiriennes qui continuent d’endurer le martyre.

Photo - Nouveau Courrier   Texte - G.K.

PS : paru in Le Nouveau Courrier 11/08/2011

Repost 0
Published by G.K. Nouveau Courrier www.legrigriinternational.com - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 07:08

 

Repost 0
Published by Gri-Gri International,Richard Bona, Cameroune , Afrique, Ma solange Oussou - dans Musique
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 07:59

 

Repost 0
Published by Gri-Gri International,Angola music avec Game Walla : Kassumuna, Africa, Ma solange Oussou - dans Musique
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 07:55

Sheikha-Mozah--4.jpgSheika-Mozah-Bin-Nasser.jpg

Sheika-Mozah-Bin.jpgSheika-Mozah-du-Qatar.jpg 

 Sheikha Mozah Bint Nasser موزة بنت ناصر المسند

Cette mère de 7 enfants est l'une des femmes les plus influentes du monde arabe, récemment élue 2 ème femme la mieux habillée du monde, elle cumule les postes à responsabilités (présidente du Conseil suprême pour les affaires familiales, vice-présidente du Conseil suprême pour l’éducation, ambassadrice de l’Unesco pour l’enseignement et l’éducation de base, et c'est elle qui dirige Fondation du Qatar). OMS


Repost 0
Published by Gri-Gri International,Sheikha Mozah Bint Nasser du Qatar , Fondation du QatarMa solange Oussou, موزة بنت ناصر المسند - dans Gos et Gars du moment
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 07:34

 

Repost 0
Published by Gri-Gri International,Moçambique, Angolana con Matias Damásio, Ma solange oussou - dans Musique
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 05:48
Repost 0
Published by Mano Grégory Protche Sear / Get Busy www.legrigriinternational.com - dans Mano - Mémoires d'un obsédé
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 04:48
  
Papa me touche pas là !! Mash up tune de Queen Ifrica !! Avec sa voix rauque, elle implore son père de lui laisser son innocence... C’est la bonne copine de Buju Banton et de Tony Rebel, une chanteuse conscious et avertie. Pas de slackness, beaucoup de tendresse, quand elle sort ce titre en 2007, toutes les femmes qui aiment le reggae l’ont chanté ! Hou oui !
Repost 0
Published by http://www.princesserika.fr/ www.legrigriinternational.com - dans Le feuilleton littéraire de Princess Erika
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 04:00
Repost 0
Published by Gri-Gri International,Ma solange Oussou, Cameroun, Ayriq Akam Directed By NAPSTER - dans Musique
commenter cet article
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 16:55

 

BHL   

Le jour de la Vierge Marie, il a fallu que la très sainte Agence France Presse nous ramène plus bas que terre. Tatayeur d'Alain Juppé, pro-Palestinien bien connu et militant panafricain en devenir, Bernard-Henri Lévy a parlé : le régime de Mouammar Kadhafi est "en train de se décomposer, de se fracturer de l'intérieur". Début avril, Juppé se ridiculisait sur le même mode, annonçant sur une chaîne que Gbagbo négociait sa démission, alors que celui-ci sur une autre au même instant démentait toute discussion. Une nouvelle tradition "française". Les négociations en cours entre des "technocrates de Tripoli qui n'ont pas de sang sur les mains (est-ce possible, dans une dictature ?) et le CNT arrivent à maturité". S'il a les mêmes indics que pour ses enquêtes...

D'après le Figaro, qui rapporte et commente la dépêche, le mari d'Arielle Dombasle n'a voulu ni "confirmer ni infirmer des informations sur la tenue de pourparlers secrets dimanche entre rebelles et représentants du régime libyen à Djerba (Tunisie)." Il est comme ça, Bernard : il garde le meilleur pour lui. Sauf ceci, qui lui échappa malencontreusement : "Kadhafi va finir comme Gbagbo." Espérons, pour eux, que sous le CNT les Libyens ne vivraient pas ce que les Ivoiriens, si l'on en croit Amnesty international, Human rights watch, International crisis group et l'ONU vivent sous Ouattara.

Repost 0
Published by waga www.legrigriinternational.com - dans 1er Gaou
commenter cet article

Gri-Gri TV