Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 05:00

BAMS-single3.jpg

Bams débarque en 1999, avec « Vivre ou Mourir », un album rap afro électro inspiré et speed, avec son casque de chantier orange sur la tête Bams détonne sévèrement dans le paysage policé du rap français, elle aligne les textes féministes, politiques ou intimistes sans se soucier le moins du monde de ce qu’il aurait fallu faire pour entrer dans une case et qu’on passe ses morceaux à la radio. Humour, nervosité, grosse dose de charme, inspiration libre et le flow au cordeau, elle enchaîne deux cents dates et fait la une du Monde.

Le personnage est posé, la stratégie gagnante : public et critiques sont au rendez-vous.

On retrouve Bams en 2005 pour un deuxième album, « De ce Monde », elle twiste le hip hop, creuse son sillon de meuf énervée mais pimpante, porteuse d’une colère qu’on aurait cru nourrie à la vitamine C, dans les thèmes et dans le son on la retrouve inspirée et résolument non alignée. Le landerneau pop et hip hop français de l’époque est prévisible et lisse, l’album de Bams est une déflagration joyeuse, hip hop/pop acidulée. Elle pose alors les bases de son monde musical : inclassable. Rza la soutiendra. Ils collaborent et pondent l’atypique « Please, Tends l’Oreille ». Bams part en tournée pour l’album, un fourbi de tresses vert fluo sur le crâne, son corps longiligne et le coup d’épaule nerveux, en bête de scène avérée, elle convainc le public partout où elle passe.

Son troisième album, « On partira » sort en 2010. Les textes sont toujours aussi soignés, poético politiques, des textes de musicienne qui a quelque chose à dire et pas peur de démonter la langue pour lui faire cracher son swing. Le musicien Feel Good, (ancien collaborateur du groupe Tanger) ajoute moult guitares, riffs et solo, qui poussent Bams au cul et la font décoller. « On Partira » est un pur bijou, mais il n’entre dans aucune case. Bams ne fait pas de la musique estampillée banlieue, ni du rock de jeune, ni du r’n’b variétoche, ni de la chanson française pour radio d’État – son public reste fidèle, mais l’album reçoit l’essentiel de ses louanges critiques à l’étranger, où les journalistes musicaux se réjouissent de pouvoir parler d’une artiste musicale française, qui, justement, se défie des petites cases.

Fin 2010, Bams retrouve Dj JunKaz Lou, son acolyte de composition depuis le premier disque, et Feel Good, pour travailler sur « Dérèglement Climatique ». L’élaboration de l’album se déroule sur un peu moins de deux ans... jusqu’à l’enregistrement à Midi Live, Villetaneuse, avec Timour Cardenas aux consoles. Et Gordon Cyrus mixe l’album, avec génie, il confère au disque un son cohérent, rond chaud et souple sans être jamais ronronnant, il en fait une bulle qui aurait des aspérités, des reliefs et des creux. Un univers, entier. Les compos sont à la fois classiques, qui n’égratignent jamais l’oreille, à la fois une explosion d’inventivité et d’audaces. Les guitares sont électriques, la wah wah ondule, les riffs reggae caressent l’âme et s’intègrent à l’électro afro punk, aux mélodies orientales, aussi bien qu’aux violons... Une musique qui refuse les genres. Obstinément. Gordon Cyrus, producteur Afro Américain Cheerokee Scandinave travaille autant le rock que le hip hop que la musique Brésilienne. Cet autre briseur de frontières était, définitivement, l’homme de la situation.

 

Bams-1.jpg

 

Car Bams a choisi son nom en hommage à ses origines, un nom qui vient de « Bamileke ». Des frontières entre les genres, Bams a décidé de ne pas tenir compte, et ce depuis son premier disque, mais « Dérèglement Climatique » est particulièrement accompli. Et impossible à catégoriser. Qu’est-ce qu’une frontière musicale, quand on a décidé de s’appeler Bams ? Qui l’a négociée, à quelle table, en présence de qui, et qui s’est occupé de découper le territoire des sons, en fonction des intérêts de qui, et qui a le droit d’imposer qu’on ne franchirait pas plus la frontière qui sépare le hip hop de la chanson française que d’autres frontières, tout aussi discutables, tout aussi mortifères. Bams travaille sur l’intersection. Des genres, des thèmes, des collaborations, des sons. Et son don, c’est qu’au final, bien mieux que cohérent, le résultat sonne comme une évidence, d’une imparable séduction.

Aujourd’hui, Bams continue sa route. Elle se promène, là où elle entend que sa voix pourrait porter. Elle croise, tout au long de « Dérèglement Climatique », jazz et électro, hip hop et riffs rock, groove et chanson française, sans confusion, sans trébucher. Côté voix, Bams passe la vitesse supérieure et déploie toutes ses tessitures. Bonne idée : son grain est chaud, sa présence envoûtante et les mélodies entêtantes ont la grâce des évidences pop. Certaines chansons rappellent Mitsouko ou Niagara, tel l’étonnant « Ici », ou « Hémisphère Nord » et son refrain tubesque, « Je viens du Nord, je ne rêve qu’au Sud, mon soleil est à l’Est, j’ai la tête à l’Ouest, où est ma boussole », ou encore « Adieu », une love song déglinguée et fiévreuse, à la Bashung, avec ses Riffs folk et envolées de violons gainsbourgiens... S’il y a, dans cet album, une part essentielle de douleur et d’ombre, elle est toujours métamorphosée par de puissantes échappées belles. Bams n’évite pas les thèmes politiques ou personnels qui éraflent l’âme, elle est femme, elle est noire, elle est une jeune mère qui a enfanté dans un monde qui ne va pas uniquement bien, elle ne l’oublie pas. Mais la jeune musicienne prend son élan et explose chaque morceau de sa part solaire. « Entrevoir », qui ouvre l’album, véritable course haletante, est construit comme est construit l’album : Bams, en ancienne championne de Triple Saut, a gardé de la discipline athlétique quelques recettes de prises d’élan. Elle travaille des ruptures qui sont des impulsions, trouve souvent le point d’apesanteur au moment des refrains, et passe la barre, en rotation autour de l’axe rythmique, sans rien perdre de la direction de course.

Car c’est bien d’une course qu’il s’agit, ni de fugue ni de fuite ni de charge, mais d’un type de franchissement qu’on n’apprend qu’en courant. Il est sans cesse question de se sauver, au sens de décider de la stratégie à adopter pour ne pas sombrer, ni dans la mélancolie, ni dans la rage, ni dans le nihilisme facile – et on sait qu’il est autrement plus difficile de tenir en l’air que de se ramasser. À l’image du premier clip tiré de l’album, sur le très 80’s « Changement de Trajectoire » - dans lequel Bams impose son nouvel univers : sophistiqué mais cherchant le point de contact avec l’animalité. Passer de la confrontation au dialogue, dominer ses démons intimes, et trouver le point où la fuite devient une envolée.

Tout est là, de ce que raconte « Dérèglement Climatique ». Puissance, souplesse, audace, lumière et foulée longue – ou le travail en apesanteur d’une Sans Identité Fixe du paysage musical français. « Détendez vous c’est un shoot de bonheur »

Photo - dr   Texte - Virginie Despentes (biographe de Bams)

Bonus : teaser du clip du single Changement de trajectoire

 

 

Partager cet article

Published by Virginie Despentes dr www.legrigriinternational.com - dans Gos et Gars du moment
commenter cet article
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 16:30
   
Où étiez vous le 11 avril 2011 ? #25
Film in progress sur la résistance ivoirienne, en lutte, à Abidjan, à Londres, à Paris, à Washington, Stockholm, Bruxelles, Copenhague, Florence, au Ghana, au Bénin, au Libéria ou au Togo...
Produit par HGMJ et le Gri-Gri International
Images - Sear/Get Busy & Grégory Protche
www.legrigriinternational.com

Retrouvez en cliquant ci-dessous la playlist "Où étiez-vous le 11 avril 2011 ?"
ICI

 

Partager cet article

Published by HGMJ Sear/Get Busy Grégory Protche www.legrigriinternational.com - dans HGMJ
commenter cet article
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 16:00

nadine-morano

Répondant à l'accusation de racisme il y a quelques années, en plein Sarkozysme, la Morano avait eu une réponse de légionnaire : "Avoir voulu me faire passer pour une raciste, alors que j'ai des amies justement qui sont arabes (il faudra un jour travailler sur le sens de ce "justement"), et dont ma meilleure amie qui est tchadienne, donc plus noire qu'une Arabe..."

La preuve en images ci-dessous :

 

 
Sans doute est-ce pour retrouver cette amie tchadienne-donc-plus-noire-qu'une-Arabe, dans ce grand pays français qu'est l'Afrique francophone, aux multiples sous-préfectures (Dakar, Lomé, Cotonou, Libreville...), que Nadine Morano a débarqué à Abidjan. Et non pour y faire les poches de Ouattara. Quoique.
Pour en savoir plus, cédons la place à notre confrère du Nouveau Courrier Philippe Brou.
La Côte d’Ivoire est décidément un des lieux de prédilection des dirigeants de la droite française, qui y vont et viennent à un rythme intrigant. Après Nicolas Sarkozy (ex-président), Jean-François Copé (patron de l’UMP), François Fillon (ancien Premier ministre) et Christian Estrosi (maire UMP de Nice), c’est au tour de la très particulière Nadine Morano, grognarde attitrée de l’ancien chef de l’Etat, et – ce n’est pas un détail – trésorière de l’association des Amis de Nicolas Sarkozy, de «faire son entrée».
Que vient-elle donc faire à Abidjan, alors qu’elle passe elle-même par de très mauvais moments «médiatiques», après avoir «dérapé» en accusant la justice française d’être «manipulée» et aux «ordres de la gauche» suite à la confirmation, par la Cour d’appel de Bordeaux, de la mise en examen de son «idole» Nicolas Sarkozy, accusé d’abus de faiblesse dans ce qu’il est convenu d’appeler en France «l’affaire Bettencourt» ? Selon des informations en notre possession, elle organisera, dans un restaurant d’Abidjan, une rencontre avec les militants de l’UMP en Côte d’Ivoire. Peut-être rencontrera-t-elle aussi quelques journalistes… Contactée par Le Nouveau Courrier, la responsable de cet établissement n’a ni confirmé ni infirmé, se bornant à dire qu’elle n’était qu’une «hôtesse»… 
Bien entendu, personne ne peut croire que Nadine Morano soit à Abidjan pour une réunion politique avec quelques dizaines de personnes. La «caissière» des ambitions de Nicolas Sarkozy mesure sans doute elle-même l’ampleur des supputations qui naîtront de ce voyage tout à fait mystérieux, alors que son «homme de destin» (qui a «offert» le pouvoir à un Alassane Ouattara éternellement reconnaissant) est dans une situation plus que difficile. A la fois contesté en douce par Jean-François Copé et François Fillon et par les socialistes, il est talonné par des magistrats pugnaces qui s’interrogent sur son rapport particulier à l’argent.
Alassane Ouattara, qui prononce aujourd’hui son discours à la traditionnelle assemblée générale de l’ONU, reviendra-t-il à temps pour rencontrer Morano – ou lui a-t-il laissé un colis quelconque en prenant l’avion ? Mystère et boule de gomme.
PS : le titre est de la rédaction

Partager cet article

Published by www.legrigriinternational.com - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 13:21

MISS ALIZE
Election Miss Alizé Club Paris édition 2013- Voici un concours de beauté de la plus belle reine et ambassadrice de l'Alizé club, n'attendez plus les filles inscrivez-vous dès aujourd'hui. Alors qui sera la Ambassadrice? Infos

L'Alizé Club :  14 rue de la croix Nivert   75015   Paris

Acces:    Métro Cambronne
Organisateur:    L’ALIZÉ CLUB PRIVÉ
Tel:    0625404753
Email:    guyguylamour@gmail.com


Site web : Facebook : Election Miss Alizé CLub...https://www.facebook.com/events/521356361266513/


Artiste(s) Dj :    Kitoko - Polio
Type Musique:    RnB, Soul, Rap fr, Rap US, Dance, Hip hop, House, Variété inter, Variété fr, Nostalgie, Dancehall, Compas, Zouk, Salsa, Afrique, N'Dombolo, Coupé-décalé, FreeStyle, Autres.., ...


Tenue:    Classe & Fashion
Sécurite:    Garantie
Autre Tarifs:    180€ la bouteille pour 4/pers
Tarif:    20€

Partager cet article

Published by Gri-Gri International, ChicNewsMag, Les 100 mondes de Solange, alizé club Paris, Guy, Guy Lamour, Ma solange Oussou, USA, UK, EU, Toulouse , Tarn, Soirées africaines, New York,,alizé club Paris - dans Les carnets de l'Ambassadrice
commenter cet article
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 08:38

 

Partager cet article

Published by Gri-Gri International
commenter cet article
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 11:00

Partager cet article

Published by Vantard www.legrigriinternational.com - dans Rap Music
commenter cet article
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 08:00

 

Partager cet article

Published by Gri-Gri International
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 08:48

 

Partager cet article

Published by Gri-Gri International, Ma solange, Mariah Carey, Live at BET, TV, USA, Stevie Wonder,AFRICA
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 07:30

Partager cet article

Published by Vantard www.legrigriinternational.com - dans Rap Music
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 07:13

Election-Miss-Alize-Club-Paris-edition-2013-.jpg 

Election Miss Alizé Club Paris édition 2013 -

Lieu : au 14 rue de la croix nivert 75015 Election Miss Alizé Club Paris édition 2013 -
Voici un concours de beauté Atypique de la plus belle reine et ambassadrice de l'Alizé club, n'attendez plus les filles inscrivez vous dès aujourd'hui.

CRITÈRES :
1- Posséder d'une pièce d'identité valide (permettant de voyager)
2- Les filles doivent avoir entre 18 ans minimum et 35 ans maximum
sans avoir subi d'opérations de chirurgie esthétique.
3- Une taille minimum de 1,68 cm (pied nus)
4- Avoir un niveau d'étude minimum de classe de seconde

Inscriptions : au 14 rue de la croix nivert 75015 L’Alizé Club ou par mail : missalizeclub@gmail.com
A envoyer :
Une pièce d’identité valide recto verso (carte d'identité – passeport)
2 photos identités.
A joindre : 1 portrait photo en tenue de soirée et sortie.
A joindre : 1 portrait photo en maillot de bain.

Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour télécharger le ficher d'inscription:
http://www.petit-fichier.fr/2013/09/18/fiche-d-inscription-miss-alize-paris-inter/


Casting le Vendredi 1er Novembre 2013 dès 23h30 à l’Alizé Club Paris ou 12 candidates auront la chance de participer à la grande finale le Vendredi 29 Novembre 2013 à l’Alizé Club Paris.

Les plus belles créatures de diverses origines vont nous dévoiler leurs charmes et leurs atouts afin de rentrer dans la légende de Miss Alizé Club.
Au bout de 2 mois passionnants et pleins de rebondissements, les candidates de votre choix émergeront de vos votes et seront désignées pour s'affronter dans une finale qui se déroulera dans une ville et un pays mythiques en présence d'un large public et des jurys spéciaux étoffés de personnalités people.
Grâce à vous, certaines vont s'envoler vers un destin de rêve.
Et parmi vous, certains les accompagneront à la finale télévisée.
Alors, qui ne rêve pas de devenir la prochaine MISS Alizé Club Paris le Vendredi 29 Novembre 2013.

A GAGNER
La Miss Alizé Club sera notre ambassadrice et gagnera un séjour de 10 jours en Côte D'ivoire (billet d’avion + hôtel et petit déjeuner), des lots de nos partenaires, 1 bouteille de champagne chaque mois pendant 1an et une enveloppe de 1000€.

La 1ère dauphine recevra également des lots de nos partenaires, 1 bouteille de champagne chaque mois pendant 6 mois et une enveloppe de 500€.

La 2ème dauphine recevra également des lots de nos partenaires, 1 bouteille de champagne chaque mois pendant 3 mois et une enveloppe de 200€.

Lots de consolations pour les autres participantes

Alors qui sera la Miss ?
A VOUS DE JOUER

Partager cet article

Published by Gri-Gri International, Guy Guy Lamour, Paris, - dans Les carnets de l'Ambassadrice
commenter cet article

Gri-Gri TV