Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 08:51

Warda dr www.legrigriinternational.com

C’est une grande voix contemporaine de la chanson arabe qui s’élève à son tour contre les mensonges et les responsabilités morales et politiques des propagandistes bellicistes d’al-Jazeera, tant en ce qui concerne la Libye que la Syrie : Warda al-Jaraïria, la « rose algérienne » aux 100 millions d’albums vendus, essentiellement dans le monde arabe, vient en effet d’adresser, via le quotidien tunisien al-Maghreb, une lettre ouverte bien sentie aux officiels de la chaîne de désinformation continue et anti-syrienne, propriété du Qatar, lettre dont voici des extraits particulièrement significatifs :

Al-Jazeera ? « une arme de destruction massive anti-arabe »

« Vous avez tué des milliers de Libyens et vous continuez de faucher un grand nombre d’innocents en Syrie (…) Vous jurez n’avoir porté aucune arme, et moi je vous réponds que vous avez l’arme de destruction massive la plus puissante : c’est la presse que vous avez utilisé de la pire manière afin de tuer des Arabes.»

Warda poursuit implacablement son « J’accuse » : « Si vos maîtres touchent leurs salaires du pétrole, vous touchez les vôtres du sang arabe parce que vous êtes des marionnettes dans leurs mains sales, et autant vous mentez, lancez des fatwas et faites perdre la vie aux gens, autant vous êtes payés ! »

La chanteuse est connue pour n’avoir pas sa langue dans sa poche : un de ses tubes, « El Ghala Yenzad », célébrait tout à la fois le Prophète et le colonel (Kadhafi), ce qui lui avait valu d’être, sous Sadate, interdite de séjour et de chanson en Egypte, où elle vivait et était particulièrement populaire, et seule l’intervention de l’épouse du Raïs avait pu mettre fin à ce bannissement artistique.

Avec cette dernière déclaration, la Rose algérienne risque fort de subir le même sort au Qatar. Mais elle a par la même occasion fait la preuve de son désintéressement. C’est une artiste engagée, dans la défense de la vérité. Et de la – vraie – cause arabe, qui ne peut être celle des satrapes et des désinformateurs de Doha.

Photo & Texte (paru le 12 février 2012)  - Infosyrie.fr 

Partager cet article

Published by infosyrie.fr www.legrigriinternational.com - dans Ordre (du jour)
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV