Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 18:15

Wade - Fabien Hulot - Le Zeus Sénégalais www.legrigriinternational.com
La politique réduite à des querelles de personnes, à des déclarations sentimentales qui jouent de l’imaginaire et de l’épistémè panafricaine, où la tradition est fantasmée et les référents du discours présidentiel sont souvent tronqués ; ces ruses apparaissent aujourd’hui comme un moindre mal.
La véritable tragédie sénégalaise sera l’incommensurable médiocrité des pratiques mafieuses que Wade laissera derrière lui. Il aura été dans l’histoire du XXIème siècle l’homme qui a osé dire à son peuple que « tout beau parleur vit au dépend de celui qui l’écoute », autrement dit « Je vous ai trompés parce que vous avez eu la naïveté de me croire, parce que vous êtes crédules et bêtes ». Cette déclaration n’appelle pas l’indignation, elle appelle la révolte et le soulèvement populaire !

C’est une insulte lancée au visage de tous les Sénégalais à commencer par ceux qui le soutiennent, c’est un affront qui a démasqué l’homme ! Il est tour à tour champion de l’unité
Africaine et agent de l’impérialisme Occidental : « Je suis pour le droit d’ingérence des puissances Occidentales en Afrique ». Il vocifère, engage l’honneur des Sénégalais dans des déclarations plus stupides les unes que les autres, et, accablé par la médiocrité de son bilan, dos au mur, le masque tombe et on découvre Tartuffe. Et je me refuse à lui accorder comme certains l’excuse de la sénilité.
On le savait veule, incompétent, on découvre le mépris qu’il a pour son peuple. Je considère aujourd’hui cette déclaration comme l’argument fondamental d’une destitution de Wade au sein de son propre parti. C’est une destitution que j’attends et qui n’arrive pas : le monde nous observe et j’ai peur d’être vu. Les Sénégalais sont devenus bien peu de choses si Wade avec son visage de clown triste peut les insulter sans en souffrir les conséquences. Vous voulez me dire qu’il n’y a au Sénégal aucune autorité morale, juridique, législative, populaire qui puisse interdire à cet homme de s’adresser à ce peuple qui avec lui a découvert la misère ! Or la politique de la misère, c’est à dire appauvrir pour mieux corrompre, prépare la Tyrannie ! Je comprends l’acharnement de Wade à vouloir se faire réélire, et je peux même comprendre les démagogues qui le soutiennent car dans l’hypothèse d’une défaite aux élections de 2012 (auxquelles il va s’en dire, il ne se présentera pas), il devra, ainsi que toute personne ayant servi sous son régime, rendre des comptes ! C’est donc en vue de sauver sa tête en se faisant réélire qu’il envisage d’acheter toute personne susceptible de constituer un obstacle à sa réélection.

Ce n’est pas le soutien des Imams qu’il cherche mais plutôt à les destituer, les diminuer aux yeux des communautés qu’ils représentent, à jouer de leurs tentations et de leurs vanités, afin de suggérer qu’ils ne valent pas mieux que lui-même. Après tout, ce ne sont que des hommes à la quête de leur soupe, prompts à oublier d’où ils viennent et le désespoir de ceux qui les
ont choisis pour guides spirituels et qu’ils ont trahi, pendant le mois saint du ramadan, pour un repas chaud et 250.000 CFA. Il n’y a pas grand-chose à attendre d’un homme qui accepte la pitance que Wade lui offre en échange de son soutien ou du moins de son silence. Il achète tour à tour les manifestants qui l’acclament, les lutteurs, les chefs de village qui l’écoutent et semble t-il le croient, et auxquels il promet un salaire et des voitures de fonctions comme s’ils étaient des fonctionnaires. Wade dont la médiocrité a gagné toutes les couches sociales voudrait nous réduire à sa norme, et quand toutes les âmes seront corrompues, quand il ne restera plus aucune force morale pour s’ériger contre le fléau qu’il représente, et qu’enfin tout le monde, sans exception, aura été réduit à la bassesse présidentielle, alors il sera impossible de le fustiger sans se condamner soi-même !

Et c’est là tout le sens du mot fameux d’Acton: « Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument », un pouvoir corrupteur pervertit tout ce qu’il touche, aussi bien l’Imam que le pèlerin qui acceptent l’argent qu’on leur donne tout en feignant d’ignorer son origine douteuse.
Certaines personnes se justifient d’accepter l’argent de Wade en arguant que « puisque c’est de l’argent volé au peuple, ce n’est que justice s’ils le reçoivent » oubliant que c’est le sang des pauvres que Wade distribue au détriment du développement des zones rurales, de la sécurité routière, des infrastructures des écoles publiques, de l’aménagement du territoire et de la formation des élites. Je me demande combien de paludéens, de prématurés, de personnes mortes d'infections bénignes, l’argent de ce festin aurait pu sauver ce soir là !

Ma pensée va vers mon beau frère Cheikh, mort en janvier 2011 d’une crise d’asthme dans le taxi qui l’amenait vers l’hôpital Principal. Il avait 26 ans et a tout fait pour vivre : chez les pompiers de Sicap Liberté comme au Centre de santé Gaspard Camara on lui avait signifié qu’il n’y avait pas d’oxygène. Ma pensée va aux milliers de femmes qui au Sénégal avortent à cause de l’état de nos routes, aux jeunes diplômés qui parce que la fonction publique n’embauche personne au mérite ne trouveront pas de travail. C’est de ce pain-là que les imams de la république mangent et c’est pour cela que l’on souffre et que l’on meurt au Sénégal.

Dessin - Fabien Hulot Texte - Malick Noël SECK (SG Convergence socialiste Sicap Liberté)

Partager cet article

Published by Malick Noël Seck Fabien Hulot www.legrigriinternational.com - dans Sénégal 2011
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV