Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 19:15

lupe-fiasco-obama.jpg 

Dimanche dernier, lors du concert lié à la cérémonie pour la seconde investiture de Barak Obama, un artiste, dont le nom est synonyme de "double échec", se rend à l’invitation qui lui a été faite, monte sur scène, et termine son set en adressant au public, qui n’est certainement pas venu pour cela, une critique ouverte – de quelques mesures - sur Obama.

Informations : 

1/ mon nom ne figure pas sur la liste du fan club de Barack Obama.

2/ je ne suis ni un anti-américain primaire, ni quelqu’un pour qui les USA sont le phare du monde. Mais, je sais, que "dans le mauvais y’a du bien aussi". Forza Milan A.C. Les vrais savent.

3/ je ne suis ni un analyste politique ou de la politique américaine, ni un spécialiste de Barack Obama. Et encore moins, un spécialiste de la politique américaine de Barack Obama. Je n’ai pas les diplômes qui vont avec, la coupe de cheveux qui va avec, et, la sexualité qui va avec.

Lupe Fiasco a-t-il eu le droit d’émettre, publiquement, un avis négatif sur Obama ? Oui. Le premier amendement de la Constitution américaine lui donne ce droit.

Lupe Fiasco est-il le premier rappeur ou le premier noir américain à émettre, publiquement, un avis négatif sur Obama ? Non. En fait, des mecs comme Cornel West ou Tavis Smiley attaquent régulièrement ce président depuis le lendemain de sa première investiture. Et, d’autres artistes, dont LL Coool J, Nicki Minaj, ou 50 Cent, se sont clairement positionnés pour le camp républicain.

Ce concert était-il le bon endroit pour que Lupe Fiasco fasse son coming out ? Je n’en suis pas certain. Ce qu’il a fait n’a rien de courageux. EN 2013, c’est devenu "à la mode" de détester Barack Obama. Et, il n’y a jamais rien eu de courageux à suivre la mode. Le vrai courage est de devancer la mode. En vérité, ce qui m’énerve, c’est que son coup d’éclat est nul. J’espère que c’était une idée de son management à Lupe Fiasco. Là, il a encore une chance de divorcer de cet acte imbécile.

Il voulait faire un gros coup ? Okay. Questions :

1/ pourquoi ne pas avoir fait une réponse officielle pour marquer sa non-volonté de participer à l’événement ? En plus, c'est plus classe d'avoir refusé l'invitation. Non ?

2/ pourquoi ne pas avoir utilisé les plateformes sociétales (facebook, youtube, twiter, etc) pour diffuser cette réponse ?

3/ pourquoi ne pas s’être fendu d’un morceau rapidement, et bien produit sur le sujet et l’avoir mis en ligne ? C’est un MC, non ? C’est ce que font les MCs ? 

4/ pourquoi ne pas avoir fait un clip dudit morceau, avec des images d’archives, lui en studio, et le poster ? Histoire de créer un contre-événement comme le "Niggas in Poorest" de Mos Def (ou Yasiin Bey) sur le beat de "Niggas in Paris" de Jay-Z et Kanye West. Une version qui, selon moi, assassine la version originale.

5/ pourquoi ne pas avoir choisi d’aborder d'autres thèmes que la Palestine ? Non pas que le sujet ne soit bien, mais, les américains – dont moins de 20 % possèdent un passeport- sont plus préoccupés de politique intérieure.

Dis moi toi qui sais tout...

Photo - dr   Texte - Jerôme Ebella (via facebook)

 

Bonus 1 : Niggas in Paris - Kanye West / Jay Z

     
Bonus 2 : Niggas in poorest - Mos Def (Yasiin Bey)


Partager cet article

Published by Jérôme Ebella dr www.legrigriinternational.com - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV