Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Simone Gbagbo hositalisée depuis hier

Publié le 3 Mai 2013 par Franck Toti dr www.nouveaucourrier.net www.legrigriinternational.com in Côte d'Ivoire - Élections 2010

Simone-G-3-mai-2013-PISAM.jpg

L'ex-première Dame, Simone Ehivet Gbagbo, détenue depuis 25 mois à Odienné, a été transférée d’urgence à la Polyclinique internationale Sainte Anne-Marie (Pisam) à Cocody pour y subir des soins. Elle y rejoint son (beau) « fils » Michel Gbagbo et la présidente des femmes patriotes, Geneviève Bro Grebé, internés depuis plusieurs semaines.

Après 25 mois de privation de liberté et détenue à Odienné, à 800 km d’Abidjan, la deuxième vice-présidente du Fpi, Mme Simone Ehivet Gbagbo a été transférée d’urgence à la Pisam, hier jeudi 2 mai 2013, pour y subir des soins médicaux. Elle est arrivée peu avant midi dans la capi- tale économique, par un hélicoptère de l’Onuci, avant d’être conduite sous forte escorte policière et militaire à la Polyclinique internationale située dans la commune de Cocody. Un communiqué de son conseil d’avocats viendra dans le courant de la journée d’hier confirmer la nouvelle de son transfert à la Pisam. « A la suite de problèmes de santé affectant Madame Simone Ehivet Gbagbo, il a été sollicité auprès des autorités ivoiriennes son transfert médical à Abidjan. Madame Simone Ehivet Gbagbo suivra donc un traitement médical, à la demande de ses Conseils, à Abidjan », indique le communiqué signé de Maître Habiba Touré et Maître Ange Rodrigue Dadjé.

C’est donc suite à une demande introduite par ses avocats auprès des autorités pour son évacuation sur Abidjan afin qu’elle suive des soins médicaux, suite à des problèmes de santé, que l’ex-première Dame a été transférée à la Pisam. Une demande qui a fini par être acceptée par le régime Ouattara. Comme l’a confirmé le ministre de la Justice, Coulibaly Gnénéma à l’AFP.

« Nous avons donné notre accord parce qu’elle a besoin de soins médicaux », a-t-il admis. En effet, depuis plus d’un an, aussi bien Simone Gbagbo, ses proches que ses avocats avaient souhaité son évacuation à Abidjan pour des soins et examens médicaux plus poussés. L’ex-président du Groupe parlementaire Fpi retrouvera à la Pisam son fils Michel Gbagbo qui lui y reçoit des soins, suite à ses problèmes dentaires, cardiaque et de vue. De même que la ministre Geneviève Bro Grebé, internée depuis quelques semaines. Et depuis son admission, la Polyclinique internationale est sous forte escorte policière et militaire.

Photo - dr    Texte - Frank Toti (LNC n°790)

www.nouveaucourrier.net