Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 16:15

gilad shalit dr www.legrigriinternational.comMichel Gbagbo FRCI 11 avril 2011 www.legrigriinternational. 

Gilad Shalit                                 Michel Gbagbo

Le 11 avril 2011, les Forces spéciales françaises ont capturé le président ivoirien élu, Laurent Gbagbo. Enlevé et remis aux troupes de Ouattara. Parmi ses proches capturés et remis eux aussi aux hommes d'ADO, son fils Michel, enseignant, né durant l'exil d'une relation avec une Française. Prisonnier sans statut, sans responsabilité politique ou militaire. Ayant subi avec l'ancien Premier ministre Affi N'Guessan et d'autres, ainsi que deux vidéos l'ont montré, maltraitances et humiliations dans leur "prison" sans toit de Bouna... Si on excepte l'universitaire Michel Galy, il s'est trouvé peu de voix en France pour réclammer la libération immédiate et sans condition de Michel Gbagbo. Le président Sarkozy a déjà pourtant, en dautres circonstances, fait montre d'une certaine constance virile dans l'exigence de libération de Français(es)s ou de binationaux...

Dixit wikipédia : "Depuis son accession à la présidence de la République française, Nicolas Sarkozy appelle à la libération de Gilad Shalit (soldat capturé par un groupe palestinien en juin 2006, ndlr) qui a la double nationalité franco-israélienne. La diplomatie française qualifie de « nécessaire » sa libération et insiste auprès de ses partenaires de la région pour l’obtenir." Depuis "l'accession" d'Alassane Ouattara et l'emprisonnement de Michel Gbagbo, qui a la double nationalité franco-ivoirienne, Nicolas Sarkozy n'a jamais appelé à sa libération. La diplomatie française ne l'a jamais qualifiée de « nécessaire ». 

Wikipédia. "Gilad Shalit a été fait citoyen d’honneur de la Ville de Paris le 16 décembre 2008, du Raincy en novembre 2008, de Miami en mai 2009, de Rome le 1er juillet 2009 et de la Nouvelle-Orléans en juin 2009." À notre connaissance, aucune ville au monde n'a fait de Michel Gbagbo un citoyen d'honneur (il n'est emprisonné que depuis avril, ce doit être pour ça).

"En mai 2009, le pape Benoît XVI rencontre les parents de Gilad Shalit, lors d'une visite officielle en Israël." Un petit crochet par Bouna, "Benny", en ralliant Yamoussoukro ?

"Le 21 juin 2010, plusieurs milliers de personnes manifestent à Paris, au Trocadéro, en faveur de la libération de Gilad Shalit sur le Parvis des droits de l’homme." Vous croyez que si on organise ça pour Michel Gbagbo y'aura un sujet au 20H et une mention dans wikipédia ?

"Le 21 juillet 2010, lors d’une séance du Conseil de sécurité des Nations unies, M. Lynn-Pascoe, secrétaire général adjoint des Nations unies aux affaires politiques, « soulignant que le soldat Gilad Shalit en est à sa cinquième année de captivité, a demandé sa libération immédiate et jugé inacceptable l’absence d’accès humanitaire à ce soldat israélien.(...) La représentante des États-Unis a aussi demandé la libération de Gilad Shalit." Michel Gbagbo n'étant pas soldat (mais enseignant), ça devrait poser moins de problèmes. À noter : comme Gilad Shalit : l'inacceptable absence d'accès humanitaire...

"Le 22 juillet 2010, le père de Gilad Shalit est reçu par le premier ministre grec Georges Papandréou qui déclare vouloir « aider à apporter la paix dans la région »." Bon, celle-là, ils devraient peut-être l'enlever, vu où finit Papandréou...

"Le 27 juillet 2010, sur Europe 1, après l’assassinat de Michel Germaneau, le premier ministre, François Fillon, rappelle que la France a « quatre Français encore détenus » en incorporant à la liste le Franco-Israélien Gilad Shalit." Faut demander à Fillon à combien on en est, on ne sait plus, avec l'Afghanistan, les otages libérés, les soldats tués (y'en a même qui disent que des légionnaires ont claqué en Éburnie, mais ça doit être rien que des menteries d'amers perdants)... De retour d'Abidjan, il a peut-être des infos et annonces sensass à faire.

"Le 29 août 2010, le président de la République française, Nicolas Sarkozy, apporte son soutien à une manifestation organisée à Jérusalem en faveur de Gilad Shalit en faisant lire une déclaration à un membre de l'ambassade de France : « Gilad n'est pas un prisonnier de guerre, car les prisonniers de guerre ont des droits. Celui de recevoir la visite d'organisations humanitaires, celui d'échanger du courrier avec leurs proches. Gilad n'a pas ces droits car Gilad -disons les choses- est un otage »." Michel n'est pas un prisonnier de guerre, car les prisonniers de guerre ont des droits. Celui de recevoir la visite d'organisations humanitaires, celui d'échanger du courrier avec des proches. Michel n'a pas ces droits car Michel - disons les choses - est un otage...

"Le 17 juin 2011, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy demandent dans une déclaration commune la libération de Gilad Shalit." Après Papandréou, Miami, Rome et la Nouvelle Orléans, pourquoi pas Angela Merkel la Mugabephile...

Texte - S.T.   Photo - dr

PS : dans le texte wikipédia il est fait référence au troisième binational à faire libérer (même s'il est historiquement le premier) : "les associations palestiniennes comparent la situation du caporal Shalit à celle de l’étudiant franco-palestinien Salah Hamouri arrêté en 2005 et condamné à 7 ans de prison pour avoir eu l’intention de commettre un attentat"... Bon, ensuite, sur Salah Hamouri, le wikipédia de Gilad Shalit se met à dérailler pas mal... mais il convenait de le mentionner.

Partager cet article

Published by S.T. dr www.legrigriinternational.com - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV