Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Rue89 se penche sur le cas Aminata Traoré interdite de fait d'entrer en France

Publié le 23 Mai 2013 par Rue89 dr www.legrigriinternational.com in Mali

Haski-Aminata-Traore-17-mai-2013.jpg 

Après plusieurs jours d'un assourdissant silence, la presse française (ici le Rue89/Nouvel obs et Pierre Kaski) semble enfin s'émouvoir de la situation faite à Aminata Traoré, ancienne ministre de la Culture du Mali, intellectuelle et personnalité politique de renommée internationale, que la France empêche d'entrer dans l'espace Schengen... et donc en France. Haski met plusieurs inutiles paragraphes à arriver au fait, mais finit par lâcher le morceau de responsabilité gauloise. Haski aurait-il désengorgé sa boîte mail et enfin reçu des infos relatives au sort d'Aminata Traoré ? Ou la visite, en plus, de Mme Hollande, pardon, de Valérie Trierweiler au Mali ?

Le début de l'article de Rue89.

La France a-t-elle refusé un visa à l’ancienne ministre malienne Aminata Traoré, qui critique vivement la politique française vis-à-vis de son pays ? L’affaire fait grand bruit dans une partie de l’opinion, choquée que la France refuse d’entendre une des voix plurielles de ce pays tout en affirmant l’avoir sauvé.

L’affaire est toutefois plus complexe qu’un simple refus de visa. Vincent Floréani, porte parole adjoint du Quai d’Orsay, déclare à Rue89 :

« Mme Traoré n’a déposé aucune demande de visa à l’ambassade de France. Il n’y a pas d’opposition politique à sa venue en France ».

Contactée par Rue89, Aminata Traoré en convient : ce n’est pas à la France qu’elle avait demandé un visa, mais à l’Allemagne, pour répondre à une invitation de la Fondation Rosa Luxembourg, liée au parti de gauche Die Linke. Elle devait ensuite venir à Paris pour participer à une réunion publique, coïncidant avec le débat parlementaire sur le prolongement de l’opération Serval. 

Pas de visa Schengen

Lire la suite et la fin ICI.

PS : à propos du voyage de la Trierweiler au Mali lire aussi ICI.