Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 17:50

 

Demain le Gabon… C’est le titre de la brochure. Reliure ou dos carré collé ? Non. Même pas. De l’agrafe. De la quadrichromie. Du luxueux. Enfin, non, soyons précis : du cher. Une belle photo d’Alain-Ali Bongo, ci-devant fils de feu le Mollah Omar - et déjà lui-même baptisé « Ali le baba et ses 40 voleurs » ou « Mollah Ali » - et, au moment où parut cette brochure, le candidat favori à l’élection présidentielle gabonaise d’août 2009.

En 2° de couverture, une pub institutionnelle… pour le FER, le Fonds d’entretien routier« Son statut, dit le texte, est celui d’Etablissement public »

Première double page, ça se gâte franchement… « ABO, candidat du PDG », est-ce titré. Pas de souci. Le chapeau, lui, dit : « S’il est élu président le soir du 30 août 2009, le candidat du parti démocratique gabonais sera, après le congolais Joseph Kabila, le Togolais Faure Eyadéma et le Botswanais Ian Khama le quatrième fils de président à devenir lui-même président en Afrique. » Si ça c’est pas du cynisme…

Staline effaçait, disent les historiens, les anciens amis décrétés traîtres sur les vieilles photos. J’imagine que ceux qui ont réalisé ce document, cette plaquette programmatique en faveur d’Ali Bongo Ondimba ont pris grand soin d’ôter de la mémoire gabonaise toutes les photos où les deux anciens siamois du bongoisme, Ali et André Mba Obame posaient tout sourire, frais, précieux et pimpants…

Pour finir :  en quatrième de couv, une pub payée par l’OPRAG, l’Office des ports et des rades du Gabon… encore un financement privé.


Texte - Grégory Protche

Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Politique
commenter cet article

commentaires

PensezBiBi 02/11/2009 18:48


Et dire qu'on ne saura jamais les complicités qui ont aidé Omar Bongo à posséder autant d'avoirs immobiliers ici en France. Notre Justice ne le veut hélas pas...
Heureusement, il y aura votre Marché tropical de Noel pour nous dérider. Si BiBi passe par Paris, il n'ira pas uniquement en pensées...


Gri-Gri TV