Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Pour sortir de la médiocrité ambiante: Greg Brown

Publié le 24 Novembre 2009 par Gri-Gri International in Max visite la discothèque de son bricard de père

Les poètes chanteurs- auteurs-compositeurs existent encore, je vous l’assure !

Non, je ne vous parle pas de Christophe Maé, de Grégoire, de Renan Luce, de Christophe Willem, de Pascal Obispo ou de Florent Pagny, non je vous parle des « vrais chanteurs-auteurs-compositeurs ». Si vous voulez écouter autre chose que ces mièvreries,  je vous conseille vivement de jeter une oreille (ou deux) sur le dénommé Greg Brown.

Injustement inconnu chez nous, cet américain natif de l’Iowa, fils de pasteur élevé au son du gospel et du banjo, doit avoir une trentaine d’albums à son actif dont certains sont incontournables comme Dream Café (1992), The Poet Game (1994), Further In (1996) ou  The Evening Call ( 2006).

Cet ardent défenseur de l’environnement est un chanteur culte pour des dizaines de milliers de nord-américains, une sorte d’anti-héro allergique aux paillettes du show business et du star system. On a affaire ici à un immense musicien, à la voix grave et suave, qui distille tout au long de ses ballades folks et bluesy, une sensibilité profondément attachante teintée de mélancolie.

Le comparer à un Léonard Cohen du blues ne serait pas une offense, d’ailleurs le Canadien est un des ses fans les plus fidèles.

Greg Brown pour définir sa musique dit lui-même : « Ma musique ressemble à  un gumbo (plat traditionnel de la Louisiane) dans lequel j’aime mettre des éléments différents comme du gospel, du blues, de la country, du rock et du jazz. Cette liberté est pour moi le bien précieux et je ne sais jamais ce que sera ma prochaine chanson ».


Texte - Le briscard de père de Max