Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 07:04

Delon-fevrier2012-Dom-Ouattara.jpg

"Extrait du Communiqué du parquet d’Abidjan :

le point sur les mandats d’arrêt internationaux et les infractions

Publié le vendredi 8 juin 2012 : (...)

Par ailleurs, le Juge d’Instruction vient de transmettre au Ministère de la Justice une commission rogatoire destinée aux autorités judiciaires françaises aux fins d’inculpation de dame CALIXTHE BEYALA, pour des faits de recel de fonds volés ou détournés et de blanchiment de capitaux.

En effet, les résultats partiels des investigations menées dans des banques de la place révèlent que les 14, 15 et 17 Décembre 2010, c'est-à-dire en pleine crise postélectorale, cette femme a perçu, sur ordre de madame APPIAH née EHOUMAN BERTINE, fille de Madame SIMONE Gbagbo, les sommes respectives de 49.941.830 F CFA, 6.697.044 F CFA, 39.692.264 FCA et 39.692.264 F CFA soit la somme totale de 134.471.185 C FA, équivalant à 205.000 Euros, pour le règlement de prétendus « droits d’auteur ».

Il est bon de signaler que ces fonds ont été prélevés sur des comptes logés à la Banque pour le financement de l’Agriculture (BFA) et appartenaient à la Compagnie Ivoirienne de Crédit et d’Epargne (CICE) dirigée par Madame APPIAH. Lesdits fonds ont été versés sur des comptes domiciliés dans des banques Européennes."

Tout est bon pour détourner les attentions conjuguées de l'opinion, des journalistes et des juges d'instruction. Les dix années de règne de Nicolas Sarkozy l'ont surabondamment démontré. Mais la parade ici semble à la fois faible et disproportionnée. On imagine l'impact ultra favorable de la démarche sur les observateurs internationaux et autres bailleurs de fonds. Quelle belle image de vérité et de réconciliation nationale. S'en prendre aux écrivains étant, le fait est connu, l'apanage de la démocratie.

Ouattara n'est pas à côté de la plaque, il est sur la plaque d'à côté. Anachronique. Embarrassant. Lent et lourd. Vieux. N'est-il pas temps que nos confrères français disent et écrivent tout haut ce qu'ils nous confient si volontiers, au sujet de sa "bêtise, sa nullité" ? "Un économiste africain pour les Blancs !" Songeons qu'en février dernier, le même Ouattara faisait venir toute une tripotée de vedettes à Abidjan (Eto'o, MC Solaar, Adriana Karembeu...), officiellement pour soutenir l'action de l'association humanitaire de sa dame inique.

Les stars étant notoirement bénévoles, surtout lorsqu'il s'agit d'aller s'émouvoir en Afrique, les sommes plus folles ont naturellement couru les rues et les rédactions. On a prêté à Alain Delon d'avoir reçu 160 000 euros, mais ce sont sûrement des racontars, on imagine mal Delon se déplacer pour si peu !!!

À part ça ? Paraît que y'a pas que les femmes dioulas qui disent "Gbagbo kafissa"...

Photo - dr   Texte - L.F.

Partager cet article

Published by L.F. dr www.legrigriinternational.com - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV