Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Mort de Michel Germaneau. Une vieille habitude française : envoyer en Afrique tout ce qui est périmé ?

Publié le 29 Juillet 2010 par DR Grégory Protche www.legrigriinternational.com in Les questions du Gri-Gri

Michel Germaneau otage au Mali juillet 2010 AFP

 

Série de questions déplaisantes au sujet de la mort de Michel Germaneau, otage français d'Al Quaida Magrheb Islamique (sic)...

Que foutait à 78 ans ce monsieur au Niger, en Mauritanie... il prétendait, à cet âge-là, aider qui à faire quoi ? Qui sont les gens, familiers, proches et amis qui l'ont ainsi laissé partir aider ?

Ils font comme ça, d'habitude, les services français : des attaques stériles, désordonnées, pas secrètes du tout et qui finissent par la mort de l'otage ? Ça aussi, c'était mieux avant, décidément...

Et Hervé Morin, l'homme qui serait beau s'il était intelligent, "ministre" de la Défense, il dit quoi ? "Nous n'avons jamais eu de revendications précises. Ils ont même refusé toute discussion pour permettre l'acheminement de médicaments dont Michel Germaneau avait besoin pour ses problèmes cardiaques" (France Inter). Ah donc, en plus de ses 78 automnes, le vieux Gaulois avait des problèmes cardiaques... C'est bien la France, continue.  

Une vieille habitude française : envoyer en Afrique tout ce qui est périmé ?

Still from Morin : "Nous sommes face à un groupe totalement déterminé, menant une guerre sainte et qui avait refusé par des moyens directs ou indirects d'engager tout dialogue avec nous." Tiens, étonnant, il n'en a pas profité, depuis le Vietnam, pour dénoncer avec la vigueur qui convient le nouveau spectacle de Dieudonné, Mahmoud...

Rappelons qu'en 2004, à Marcoussis, le gouvernement français, représenté par Dominique de Villepin, entre deux "saloperies" en Haïti, imposa au président ivoirien Laurent Gbagbo des "accords" supposés contribuer au réglement de la crise ivoirienne... Accords donc de Marcoussis qui prévoyaient, par exemple : la formation d'un gouvernement de « réconciliation nationale » comprenant 44 membres représentant tous les partis ; les rebelles du nord obtiennent les ministères de la Défense et de l'Intérieur ; un Premier ministre est nommé de manière irrévocable jusqu'aux prochaines élections ; le FPI obtient 10 ministères, le RDR et le PDCI, 7 chacun ; une révision de la Constitution, et notamment des critères d'éligibilité du Président... bref, comme dit wikipédia : "Cette mise sur un pied d’égalité des rebelles et du pouvoir légal indigna en Côte d’Ivoire."

Tout ce qui vient de Marcoussis serait-il maudit ?

Léon Bloy : "Le hasard est le nom que les imbéciles donnent à la Providence."

 

Photo - Dr  Texte - Grégory Protche