Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 02:00

Mati-Diop--Mambety-.jpg 

Mati Diop (Henry Roy)

Mille Soleils est classé documentaire un peu à tort. Le premier film de Mati Diop (31 ans) à être sorti en salles le 2 avril dernier est bel et bien une fiction. Inclassable, « Mille Soleils » est un film à la fois écrit et improvisé, qui parle du temps, du cinéma, de l’amour et de Dakar.

C’est l’histoire de Magaye Niang, un acteur sénégalais qui n’est jamais vraiment sorti du rôle de ses 20 ans, Mory, le héros du film-culte « Touki Bouki », sorti en 1973.

Souvent comparé un « Pierrot le fou africain », ce chef d’œuvre de Djibril Diop Mambéty, l’oncle de la réalisatrice, mort en 1998, n’a pas pris une ride. Magaye Niang, si... Il incarne une génération qui a laissé filer le temps et l’espoir, et se voit reprocher son bilan par les jeunes du Dakar d’aujourd’hui.

La réalisatrice, une franco-sénégalaise qui a grandi à Paris, fille du musicien Wasis Diop, pose avec « Mille Soleils » les fondations de son œuvre à venir : poétique et politique, comme celle de Mambéty.

Suite ICI.

Partager cet article

Published by Gri-Gri International dr - dans Gos et Gars du moment
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV