Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 08:00

Rosy Varte dr www.legrigriinternational.com

Rosy Varte dans Peur sur la ville, en face de Minos déguisé en commissaire

Rosy Varte est morte. En ouvrant mon ordinateur ce matin, je vois plein de tweets mentionnant son nom, des RIP Rosy, des liens vers des articles, des vidéos hommages, des photos d’elle partout et la triste nouvelle en titre : « L’actrice Rosy Varte nous a quittés »
Ça me renvoie tout de suite fin 1987. Mon fils Julien a 3 ans et demi et revient d’un séjour aux Antilles de plusieurs mois. J’étais jeune, au début de ma carrière, je l’avais envoyé en Guadeloupe le temps de me retourner et de m’installer dans un petit deux pièces du vingtième arrondissement. La première chose qu’il me demande avec son fort accent créole ramené de là-bas en entrant dans l’appartement, c’est : « Maman'wou, tu as Maguy'wou dans ta télévision'wou ? ». En Guadeloupe, Maguy est une super star, la musique zouk du générique peut-être… En France, c’est un peu comme la messe dominicale de Jacques Martin, un rendez-vous à ne pas manquer !
Du coup je me suis mise à regarder cette série avec lui, tous les dimanches. Rosy, l’actrice populaire par excellence, celle qu’on regarde en famille.
Parce que ce n’est pas d’aujourd’hui que je connais Rosy Varte. Bien évidemment, j’avais vu Peur sur la ville comme tout le monde à la télé quand j’étais petite, sous l’œil vigilant de ma mère et celui plus réjoui de mon père. J’étais totalement fascinée par son sex-appeal débordant qui rend Minos complètement fou. J’ai réitéré l’expérience tout à l’heure avec un ami, en visionnant cet extrait où elle fume en répondant aux questions du « commissaire » Minos. Et je confirme, lorsqu’elle dit : « Je baise moi, monsieur le commissaire !… Et j’aime ça… », ça ne laisse personne indifférent. C’est une actrice sexuellement fédératrice, elle plaît aux hommes sans effrayer les femmes. Bandante sans être vulgaire. Belle et accessible.
Plus tard encore avec Bébel dans Joyeuses Pâques, elle m’a bien fait rire en jouant la mère hystéro-alcoolique.
En allant sur Wikipédia, où il n’y a d’ailleurs pas grand-chose sur sa vie, j’ai pu constater l’immense carrière de cette comédienne. Et me souvenir de toutes les prestations que j’avais oubliées… Ses nombreux rôles au théâtre, et plus précisément le théâtre pour tous, celui qui arrive chez vous dans votre petit écran et qui vous rend tous ses acteurs familiers. La Thénardier dans Cosette, ou encore Nina dans au Théâtre ce soir !!!
Paraît que Frédéric Mitterrand a parlé d’elle comme « d’une actrice populaire au sens le plus noble du terme »… Pour une fois, on dit la même chose.
Quand j’ai annoncé à Julien que Maguy était morte, un bout de sa jeunesse a fui dans ses yeux.
J’ai aussi envoyé un message à Alexandre Thibault, qui joue mon amoureux dans Camping Paradis. C’est le fils de Jean-Marc et je savais qu’il serait touché. Il m’a confirmé que son père était très triste…
Et en plus, un signe, dans Camping, je m’appelle Rosy.

Photo - cap    Texte - Princess Erika

Bonus

Partager cet article

Published by dr Princess Erika www.legrigriinternational.com - dans Le feuilleton littéraire de Princess Erika
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV