Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Les suspensions de journaux à Abidjan ne dérangent pas RSF pendant la sieste, merci !

Publié le 22 Mai 2012 par J.O. dr www.legrigriinternational.com in Côte d'Ivoire - Élections 2010

cap-rsf-notre-voie-22-mai-2012.jpg

Capture d'écran réalisée dans la nuit du 22 mai 2012

Le quotidien Notre Voie et le satirique Bol'Kotch sont suspendus depuis plusieurs jours déjà, et pourtant sur le site de Reporters sans frontières, à la page Côte d'Ivoire : Guy-André Kieffer, Guy-André Kieffer, Guy-André Kieffer... Mais pas un mot de soutien, de solidarité ou de dénonciation. Déjà pour Herman Aboa, ils avaient plus que longs à la détente. Sont-ils seulement au courant cette fois-ci ?

Eux qui jamais ne considèrèrent Malick Noël Seck, emprisonné par Wade pour ses écrits, à l'équivalent d'un journaliste encarté, et qui donc n'eurent pas un mot pour lui.

Bien entendu, relativement à Kieffer, ne comptons pas sur RSF pour informer. Évoquer les révélations de "Gorge profonde" dans le Nouveau Courrier, qui firent quand même se déplacer à Abidjan dans les 48h le juge français Ramael

Savent-ils chez RSF qu'en 2002 Kieffer avait commis un article sur le café-cacao accablant pour Ouattara ? Armajaro, la société qui emploie son beau-fils, révélait-il, "informée" de la proximité d'une rébellion en Côte d'Ivoire avait acheté et stocké suffisamment de café et de cacao en amont de la tentative de coup d'État de septembre 2002 pour réaliser en aval des bénéfices colossaux.

Pourquoi, cette fois, c'est encore à des Ivoiriens, à des organes de presse ivoiriens que RSF fait défaut ? Ça va finir par ressembler à de l'acharnement une telle quantité d'omissions coupables.

Photo - capture d'écran   Texte - J.O.