Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Les Questions du Gri-Gri : Kool Shen face à Zemmour chez Ruquier

Publié le 16 Novembre 2009 par Gri-Gri International in Les questions du Gri-Gri

. Pierre, le frère de Jean, qu’on appelle aussi Mozey / (big up à Fatou la négresse), le fils aîné, / celui qui a parfaitement réussi la partie musicale du retour manqué / de Doc Gynéco en cd, / est soupçonné / d’avoir essayé de toucher / de culturelles subventions pour un projet musical qu’il veut monter. / Ou plutôt, lorsque l’organisme sollicité a refusé, / d’avoir fait donner / un coup de fil de semi menace par l’Élysée… / Bizarre, ça ressemble pas, vraiment pas au Mozey / dont on m’a dressé le portrait… / 

. Doit-on croire Jay Z / Lorsqu’il dit, / tel Biggie, / qu’avec lui, / les mots vont du cerveau au flow sans même passer par un stylo, un blackberry ou un ordi, fut-il micro… ?

. Chez Ruquier, face à Zemmour, / je suis d’accord, Kool Shen / lui a fait l’amour… / mais c’est bien là le problème… / Face à Zemmour, quand on est rap, on discute pas, on ironise pas, on admet pas… on écoute pas. / Il faut faire comme lui, / deux points : ressembler à ce qu’on dit de vous, jusqu’à ce qu’il se montre tel qu’il est… lui. /

. Si à 40 ans, Kool Shen n’a pas compris qu’il vaut mieux réchauffer les siens / que vaguement rassurer les chiens, / c’est que ces 20 ans n’auront servi à rien… Si c’est toujours par le maître / qu’il faut se faire mettre / pour se faire admettre, / s’il faut toujours encore aussi autant se soumettre / c’est que le rap aura nourri des chiens, / mais vraiment servi à rien… / 

. Démontrer à Zemmour qu’on parle français correctement, / en se tenant bien, voire en souriant… / en acceptant ses questionnements… / élève Kool Shen, satisfaisant… / ou peut-être juste… suffisant… / j’préfère encore le Joey ringard qui court derrière Booba / avec une pauvre vanne qui, comme dirait Jamel, le tient à bout de bras… /

. Je préfère même peut-être Booba, / celui qui vient pas. / Ou qui, quand il est là, / est tellement  mauvais que je m’en souviens pas, / quand chez Pasto, on fume (aussi) un peu de B.20.B.A…

. Si à 40 ans et des, tu dois encore te justifier, / croire que ta place à la télé faut mériter, / ta discipline légitimer, / c’est que ta vie, tu l’as ratée… / ou que c’est la discipline que tu as ratée… / que tu l’as peut-être pas assez aimée… / Le regard de Zemmour peut pas compter, / au point de vouloir l’amadouer, le posséder, le domestiquer… / Être un pionnier, / médias, pouvoir, majors, avoir de tout bénéficié, / et puis quand même, comme toi Kool Shen, encore penser, / en épicier, / qu’il faut défendre le rap face un cuistre aussi inculte que l’employé de Ruquier… quelle belle défaite… Défaite payante… et trébuchante…

. Pensée du jour (ou presque) : comme quoi c’est facile de faire du rap chiant à écouter comme du Grand corps malade ou du Abdl Al Malik mais sans le texte de rédaction qui vient avec… Hé, je rigole… Peace… où tu veux, mais surtout pas devant chez moi…


Texte - Grégory Protche


PS : extrait des Questions du Gri-Gri International, ce jour, sur Tropiques FM (92.6)