Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Laurent Akoun condamné à 6 mois de prison et 1 an de privation de ses droits ! - 1ères réactions + appel

Publié le 2 Septembre 2012 par Saint Claver Oula www.nouveaucourrier.info www.legrigriinternational.com in Côte d'Ivoire - Élections 2010

laurent-akoun-12-dec-2011

Pour démonter l'argumentaire qui veut créer un lien entre des propos publics de Laurent Akoun et les attaques contre les FRCI, les avocats du secrétaire général du FPI lui ont demandé s'il y a eu une confrontation, durant l'enquête, entre lui et des personnes inculpées dans le cadre de ces attaques, et qui l'auraient désigné comme commanditaire. Il a répondu par la négative. Ils lui ont également demandé si ses appels à la remobilisation visés évoquaient une remobilisation à des fins démocratiques. Il a répondu positivement, d'autant plus facilement que les comptes-rendus de ses propos incriminés évoquent un retour au pouvoir par la voie des urnes. De son côté, le procureur a requis une peine d'emprisonnement ferme de cinq ans contre le SG du FPI et a appelé le juge à ne lui accorder aucune circonstance atténuante. (Info Saint-Claver Oula).

Mises à jour à partir de 14h40 (GMT)

Laurent Akoun a été condamné par le juge Koné Brahman à six mois de prison ferme et à un an de privation de ses droits civiques et politiques. Le procureur avait requis cinq ans de prison ferme et avait demandé qu'aucune circonstance atténuante ne soit admise par le juge.

Première réaction d'un officiel du FPI après la condamnation de son secrétaire général, Laurent Akoun. Le secrétaire national à la communication et au marketing politique, le Dr Augustin Guehoun : « C’est une décision scandaleuse. La justice, qui est aux ordres du régime, s'est engagé avec lui dans Le un projet de décapitation de l’opposition. Le gouvernement devrait prendre un décret pour interdire le FPI et faire tomber le masque. » (Info Saint-Claver Oula).

Maître Hervé Gouaméné, avocat de Laurent Akoun, annonce : "Cette décision est une décision injuste. Nous allons faire appel". La femme et les enfants du secrétaire général du FPI étaient présents dans la salle d'audience, les yeux embués de larmes. La consternation se lisait sur le visage des militants du FPI et des proches du concerné à la lecture du verdict. (Info Saint-Claver Oula).

www.nouveaucourrier.info