Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 13:42

Wade juillet-aout 2009

Au Sénégal, à chaque prési-torrentielle allocution, chacun vous prévient, quel que soit le sujet, il y aura d'abord une heure de cours d'histoire. Wade est comme ça. Il aime parler. Et s'écouter. Exposer. Docter. S'il n'est pas aussi médiocre orateur et piètre grammairien que la moitié de Carla Sarkozy, il lui arrive, comme à tous ceux qui improvisent, de se mettre en situation délicate... 
Le 31 décembre dernier, après une journée d'affrontements entre jeunes catholiques et forces de l'ordre, il a envoyé une délégation, conduite par son fils (ndeye san), au chef de l'église, le cardinal Théodore Sarr, pour s'amender honorablement, après ses propos « offensants et humiliants »« En aucun cas le président de la République n'a voulu offenser ou porter atteinte à la communauté chrétienne. Si les propos du Président ont porté atteinte ou touché les Sénégalais chrétiens, nous présentons nos excuses à la communauté chrétienne sénégalaise et à la communauté chrétienne internationale. » Tout ça pour une sculpture... et surtout des propos tenus par Abdoulaye Wade le lundi devant des enseignants. Le président répondait à ceux qui condamnent ou moquent le Monument de la Renaissance africaine, érigé à Ouakam, dont il revendique la paternité. Certains religieux musulmans l'ont même qualifié de « païen ». Le comparant le aux représentations du Christ dans les églises qui ne dérangent personne, et s'oubliant sous lui, Wade lâcha : « des gens adorent le Christ qui n'est pas Dieu »... Le lendemain, une procession de jeunes catholiques a pris la direction du palais présidentiel. Les forces de l'ordre leur ont balancé des grenades lacrymogènes. Certaines échouèrent même à l'intérieur de la cathédrale. Sacré monument ! Cette statue, "initiée" par Ousmane Sow - qui s'est ensuite, fâché avec Gorgui Wade, puis retiré du projet -, déclencha tout d'abord les foudres musulmanes. Pour son paganisme et son supposé "maçonnisme". Puis celles, syncrétiques, des Sénégalais, lorsqu'ils apprirent que le père de Karim (ce héros) osait réclamer la perception de "35 % de droits d'auteur" sur les recettes (qu'on imagine, dans son esprit, mirobolantes) des (nombreuses, très nombreuses) visites... Wade ne rêvait-il pas à voix haute parfois d'un grand et international rendez-vous triangulaire, qui aurait réuni tricontinentalement Barak Obama, depuis New York et sa statue de la Liberté, le Mollah Nicolas depuis Paris et lui, depuis Dakar, depuis l'Afrique, depuis le monde libre !
À ceux qui, non sans facilité, inélégance et manque d'imagination évoquent l'âge du capitaine du Sénéga-Joola, sa sénilité et sa mégalomanie, il n'est pas inutile de rappeler que pour fouler aux pieds les autres religions et les principes d'une république laïque, Abdoulaye Wade n'a pas attendu 2009... Au lendemain de sa première élection, en 2000, sa première visite fut pour son Marabout, à Touba, la ville sainte des mourides. Devant qui et publiquement il clama être un talibé (un fidèle) avant d'être le président du Sénégal. Déclaration communautairement avantageuse. Mais laïquement et politiquement inacceptable.

Texte - Samory Touré   Photo  GP



Partager cet article

Published by Samory Touré - dans Politique
commenter cet article

commentaires

lafiya 07/01/2010 16:06


pour votre information ,ce jour la, wade ne s'est pas seulement pris aux chretiens ,il a aussi critique les chefs religieux BAMBA et MAODO qui sont les guides de l'ecrasante majorite des musulmans
senegalais .Pourquoi mettre l'accent sur 'MOURIDE'.wade est un opportuniste et trompeur;Dieu merci nous senegalais l'avons compris.


Gri-Gri TV