Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 10:40

ADo l'allégé dr www.legrigriinternational.com

L'ADO-ré

C'était hier soir à la Radio Télévision Ivoirienne (RTI) - oui, celle-là même que Ouattara et ses rebelles, conseillés par la France, ont essayé à plusieurs reprises de détruire, durant la crise post-électorale, tuant au passage plusieurs personnes ignorées des macabres calculs de France 24, par exemple. Ouattara y donnait un show. Plus menteur-ometteur-réviso-négationniste que jamais, il a osé dire qu'il n'y avait pas de "rattrapage ethnique" en Côte d'Ivoire sous lui (alors qu'il a lui-même officiellement prononcé la malheureuse expression). Ce qui déjà donnait aux Ivoiriens dotés d'un cerveau (qui sont, comme les pro-Gbagbo, majoritaires dans le pays) de quoi rire (ou pleurer) pour presque une année.

Il a fallu qu'il fasse pire. En plein lyrisme, il s'envole verbalement, cherche et trouve une citation... "I have a dream"... pas mal. "J'ai fait un rêve". On attend le discours d'avenir, évocant la terre promise, de nouvelles frontières. Las. trois fois las. Et patatras. Ouattara, pour montrer qu'il a des lettres (sa réputation d'économiste brillant commençant à sentir le roussi), se met en tête de délivrer ensuite le nom de l'auteur de la sentence. Là, quelques esprits bienveillants, qui savaient bien quel nom il allait prononcer, le trouvèrent audacieux... lui qu'on traite partout de héros de Fanon sur pattes, avec sa peau noire et ses amis masqués blancs...

Sauf que, trait de génie comique ou incapacité à prononcer le nom d'un Noir fameux, au lieu d'annoncer Martin Luther King, Ouattara, tout content de lui, a dit "John Fitzgerald Kennedy" !!! Celle-là, même l'idiot Sarkozy ne l'aurait pas commise...

Si en Côte d'Ivoire même les "diplômés" méritent des bonnets d'ânes, ça va être compliqué.

Photo - dr    Texte - J.O.

Partager cet article

Published by J.O. dr www.legrigriinternational.com - dans 1er Gaou
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV