Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

L'Outre-mer se mobilise contre la drépanocytose - par Briny Gorvien-Rupert

Publié le 26 Juin 2013 par Briny Gorvien-Rupert www.legrigriinternational.com in Les carnets de l'Ambassadrice

Briny-Drepaction-2013.jpg

Dimanche 16 juin 2013  les artistes et les personnalités d’outre-mer se sont mobilisés devant plus de 4000 spectateurs, au Zénith de Paris, afin de sensibiliser le public à une maladie encore trop méconnue : la drépanocytose.

Animé par Claudy Siar étaient entre autres présent à cet évènement : Jenny Hippocrate présidente de l’association A.P.I.P.D. (Association pour l’Information et la Prévention de la Drépanocytose), l’actrice Firmine Richard, l’historien François Durpaire,Sophie Elizéon la déléguée interministérielle à l’égalité des chances, Margaret Lahoussay-Duvigny, la journaliste Kareen Guiock  la chanteuse Lydia Lawrence, L’acteur Jimmy Jean-Louis, les sportifs Gaël Monfils et Lilian Thuram... Les chanteurs : Kerry James, Fally Ipupa, Fanny J, Warren, Colonel Reyel, Freepon, Princess Lover, Admiral T, Dédé Saint-Prix, Axel Tony, Lynnsha, E.Sy Kennenga...ont assuré un show ponctué par les témoignages émouvants de Jenny Hippocrate et de son fil Taylor atteint par la maladie.

La drépanocytose est une maladie du sang, plus exactement de l’hémoglobine, une molécule contenue dans les globules rouges et dont le dysfonctionnement provoque des complications graves source de crises extrêmement douloureuses et d’une espérance de vie amoindrie.

Elle est apparue dans des zones telles que l’Afrique, les Antilles, le bassin méditerranéen, l’Amérique du Sud, mais est aujourd’hui répandue sur toute la planète. c’est un fléau que l’on ne peut aujourd’hui ignorer, car nous sommes tous concernés.

En France il y a 12.000 malades et 150.000 porteurs sains qui peuvent potentiellement transmettre la maladie à leurs enfants. Les dons récoltés pendant le Drépaction sont principalement reversés à la recherche. Car rappelons on ne peut toujours pas guérir de la drépanocytose.

L’association, l’APIPD mène un combat sans trêve pour soutenir les malades, la recherche et l’information. L’association est à l’origine du Drépaction.

Photos & Texte - Briny Gorvien-Rupert