Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

L'homme qui a mis en cause Omar Guelleh dans l'affaire Borrel risque l'extradition du Yemen

Publié le 4 Septembre 2013 par ORHD Mil'Pat Masioni www.legrigriinternational.com in Politique

Omar Guelleh

Dessin de Mil'Pat Masioni paru sous la précédente mandature française, du vivant donc DU Mollah Omar, feu le président Bongo.

 Un opposant djiboutien arrêté au Yémen - Crainte d'extradition vers Djibouti

Mohamed Houssein Alhoumekani, un témoin clé dans l’affaire «Borrel», du nom du juge français assassiné à Djibouti en 1995 a été arrêté  le 24 août 2013  à Sanaa au Yémen où il est parti visiter des membres de sa famille.

"Nous n'avons pas beaucoup d'informations sur son interpellation (...) Nous craignons qu'il ne soit prochainement extradé vers Djibouti, et donc pour sa sécurité", a indiqué son avocat, Me Luc Cambier, à l'AFP.
Mohamed Saleh Alhoumekani, un ancien lieutenant et ex-membre de la garde présidentielle djiboutienne réfugié en Belgique où il a obtenu la nationalité belge, avait témoigné auprès des autorités judiciaires françaises, des faits dont il avait eu connaissance, à propos de l’assassinat à Djibouti du juge Bernard Borrel, en octobre 1995. Son témoignage a battu en brèche la thèse du suicide du magistrat français longtemps privilégiée par les autorités judiciaires djiboutiennes et françaises et a relancé l’enquête, tout en mettant en cause l'actuel président djiboutien, Ismaël Omar Guelleh et son entourage, pour leur implication dans la mort du juge.

Ce qui lui a valu d’être condamné par contumace à Djibouti pour dénonciations calomnieuses après une mascarade de procès. Le régime a aussi pris des mesures de représailles contre sa famille dont 7 membres ont été bannis le 22 octobre 2002 de la République de Djibouti, déchus de leur nationalité et expulsés vers le Yémen.

L’extradition de ce témoin important qui a mis en cause Ismael Omar Guelleh dans l’assassinat du juge Borrel vers Djibouti signifie sa condamnation à mort.

L’ORDHD en appelle à la Belgique, à la France et à l’Union européenne pour qu’elles empêchent l'extradition de Mohamed Houssein Alhoumekani vers Djibouti

Pour L’ORDHD Renée AVIGNON

Montreuil, le 26 août 2013

Observatoire pour le Respect des Droits Humains à Djibouti

17 rue Hoche, 93100 Montreuil sous Bois

ordhd@hotmail.com