Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 23:22

Koné Katinan www.legrigriinternational.com

COMMUNIQUE DE PRESSE
Ministre KONE KATINAN JUSTIN,
Porte-parole du Président Laurent Gbagbo,
fondateur du Front Populaire Ivoirien (FPI)
« Ce scrutin, boycotté par les partis proches du Président Laurent GBAGBO, enregistre le plus faible taux de participation, à peine 20%, jamais connu en Côte d’Ivoire, ce qui traduit la faiblesse de la représentativité d’Alassane OUATTARA dans l'électorat national ».

Paris, le 12 décembre 2011.
Aujourd’hui, dimanche 11 décembre 2011, le peuple ivoirien s’est clairement exprimé à l’occasion des élections législatives.
 Le gouvernement de fait, qui s'est emparé du pouvoir en Côte d’Ivoire à la suite du coup d’Etat perpétré par la France le 11 avril dernier, vient d'organiser ces élections dix jours après le transfèrement illégal du Président Laurent GBAGBO à la Haye. 

Ce scrutin, boycotté par les partis proches du Président Laurent GBAGBO (le FPI-CNRD), a enregistré un taux de participation avoisinant à peine 20%, le plus faible jamais connu en Côte d’Ivoire. 

Cette très faible participation appelle les observations suivantes :



1) Monsieur OUATTARA n’a jamais gagné les élections présidentielles en Côte d’Ivoire; son pouvoir n'a non seulement pas de base légale, mais pas de base légitime non plus. Ce très faible taux de participation ne fait donc que traduire ce que représente Alassane OUATTARA dans l'électorat national qui n'a pas voulu légitimer son pouvoir illégal. 



2) Les Ivoiriens, terrorisés par les armes d’Alassane OUATTARA, expriment par cette révolte silencieuse, leur désaveu à son encontre pour avoir transféré illégalement le Président Laurent GBAGBO à la Haye.



3) La nécessaire réconciliation en Côte d’Ivoire ne peut se réaliser sans l’apport et la présence effectifs du Président Laurent GBAGBO, qui reste incontournable dans le débat politique et démocratique en Côte d’Ivoire.


La communauté internationale ne peut pas laisser la Côte d’Ivoire dirigée par un pouvoir exécutif et un pouvoir législatif dans lesquels le peuple ne se reconnaît pas. Toute autre option ne pourra que rendre davantage incertain l'avenir de la Côte d’Ivoire. 

Aujourd’hui, plus que jamais, la renaissance de la Côte d’Ivoire et la réconciliation nationale passent, d’abord, par l'arrêt du harcèlement judiciaire perpétré contre le Président Laurent GBAGBO, ensuite par sa libération et enfin par l’instauration d’un dialogue entre toutes les parties dans l’intérêt de tous les Ivoiriens.


Partager cet article

Published by Justin Koné Katinan dr www.legrigriinternational.com - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article

commentaires

AFRIQUE DIGNE 13/12/2011 09:52

cette élection prouve une fois de plus si besoin en était, que c'est Laurent GBAGBO qui a gagné les élections un point c'est tout. donc que sarkozy vienne chercher son dramane,tout ce qui va avec,
et bien entendu son mercenaire de Jean marc simon,( ce bandit dans les habits d'ambassadeur, son armée d'occupation et puis qu'ils dégagent définitivement de la Côte d'Ivoire! c'est ça la seule
vérité qui tienne!!!

Gri-Gri TV