Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 09:20

Parc Jérôme Reijasse PSGJérôme Reijasse Parc PSG www.legrigriinternational.com

Samedi 8 mai. Alors que le monde célèbre en silence sous un vent franchement dégueulasse la victoire des alliés, je suis dans le métro, direction le Théâtre de l'Atelier, pour aller entendre Luchini dire des textes de Philippe Muray, Cioran, Nietzsche, invité par Rico, un ami aux goûts sûrs. Mon portable vibre, côté couille gauche. Karim, qui m'annonce qu'il est dans un magasin et qu'il reluque le dvd documentaire : PSG : 40 ANS DE FIÈVRE. 16 euros 99. Je lui réponds de me l'acheter illico. On le regardera le soir même, après le match Le Mans-PSG. Canal, lui, a décidé de diffuser le documentaire le lendemain, en prime  time. Devancer le temps, niquer l'exclusivité, toujours une obligation. Après une énième défaite de Paris, un CSC d'Armand en début de rencontre, on lance le dvd, les yeux déjà émerveillés. 40 ans, notre histoire, notre amour, là, en images, on rêve, on tremble, on espère... Produit par Emmanuel Chain, réalisé par Pierre Hurel et Damien Vercaemer, ce film d'1h30 se propose donc de remonter le temps... De tout dire, sans rien évacuer. Ah, les promesses pleuvent, comme d'habitude... Ça commence plutôt bien : de jolis plans presque cinéma sur nos tribunes, qui chantent, qui vibrent, qui vivent. Le Parc à l'honneur, notre vaisseau. Je suis ému, oui, je croise les doigts. On voit Hechter, Fontaine, Borelli, on replonge dans cette première victoire en coupe de France, Platini qui score mais qui pleure. Magnifique. Mustapha Dalheb, lui, n'a droit qu'à quelques secondes, une image furtive et puis bye bye. Ah bon ? Rocheteau, presque rien. Tiens tiens. On attend Susic. On se dit que le Yougo va bénéficier de quelques minutes glorieuses, quand même. Non. 20 secondes à peine. On écarquille, on comprend. Encore un travail bâclé, encore une arnaque médiatique, encore du vide maquillé à la va-vite. Merde. La réalisation s'effondre, chaque séquence étant entrecoupée de panneaux noirs avec des titres à rallonge, des commentaires faciles, voire inutiles plombant un peu plus l'ensemble. C'est un livre ou un documentaire ? Re-merde.

Le dvd insiste sur nos victoires, comme si c'était le plus important. Rien sur notre âme, notre coeur, nos tripes, notre appartenance. Certes, de revivre quasi en direct la chute du Real nous emplit de joie mais pour ça, Youtube aurait amplement suffi. Dahleb, Rocheteau, Safet zappés mais en revanche, on a droit à 5 bonnes minutes sur le débarquement de Noah, quand Denisot, pour emmerder Luis, engage le tennisman pour remotiver les troupes avant notre finale de coupe d'Europe. Hallucinations!!! Noah, c'est quoi dans notre histoire ? Rien, une anecdote, peut-être quelques joints échangés en coulisses avec Bernard et puis c'est tout. Mais ça dure, ça dure, ça n'en finit plus. Pire : le documentaire insiste lourdement sur les erreurs de Luis. Au marteau les interviews. Luis a déconné, Luis a coulé le PSG, limite (l'interview de Perpère est vraiment sale). Pauvre Luis, contraint de jouer seul les martyrs et les bourreaux. Pauleta, Ronnie, Raï témoignent et ça fait du bien. Ca ne sauvera pas ce dvd pourri mais ça fait du bien. Avant la fin, bing, un petit tour du côté de la violence des supporters. Histoire sans doute de se dédouaner. Pathétique. Le générique défile, on a déjà tout oublié. Le néant, à Paris, on est habitué, pas de problème. Mais là, ça vire quand même à la fête d'anniversaire ratée. Tous les intervenants ont l'air triste, ailleurs. Et les bonus ? Une cascade de buts historiques ? Un bêtisier (il y a de quoi faire, non ?), des images rares ? Bien sûr que non. Une pauvre suite de photos navrantes et les lignes de notre palmarès. Point barre. 40 ans de fièvre, annonçait fièrement le titre... Après 90 minutes, le thermomètre a malheureusement plutôt un goût de merde. Pauvre pays, pauvres journalistes, pauvre PSG, condamné à voir son histoire systématiquement piétinée par des éjaculateurs précoces. Mais pourquoi est-ce toujours aussi douloureux de se faire mettre de la sorte ?


Texte – Jérôme Reijasse   Photo – Ma Solange Oussou


PS : où acheter Parc le livre de Jérôme Reijasse ? 
http://www.parc-lelivre.fr/

Partager cet article

Published by Jérôme Reijasse www.legrigriinternational.com - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV