Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 21:35

Pascal Sevran www.legrigriinternational.com

 

Il y a deux ans presque jour pour jour nous quittait Pascal Sevran. Succombant à une longue maladie. Ou à la débilité de ses propos catastrophiques... Il était le dernier à continuer de croire que l'Afrique périssait pour cause de surpopulation (la fameuse "bite" des Noirs). Le Gri-Gri, en décembre 2006, avait envoyé à France Soir, qui avait recueilli les malheureux propos de la vieille girouette, une manière de droit de réponse. En cette spécieuse, catégorielle et éminemment contestatble journée contre l'homophobie, il nous a semblé utile, à notre façon, de marquer le coup... Le titre de notre contribution au débat était :  Dommage que Sevran soit si lâche !

 

On l'aimait bien, Sevran. Doué un peu en tout mais réellement bon nulle part (avoir eu un prix littéraire n'abuse que ceux que ça n'amuse pas), il ne faisait de mal à personne. Ringard, mais depuis si longtemps. Politiquement, c'était un zélé fan. Croyant toujours entrer en rébellion en se couchant devant le puissant du moment. Charmant cabot galeux. On ne le  regardait pas, mais on était  toujours content de le voir. Ses tocades politiques  lui ressemblaient : elles déclinaient. De Mitterrand le malin il était passé aux bras de Chirac le viril. Pour finir dans ceux de Sarkozy (pourquoi pas Ségolène, d'ailleurs ?). Qu'on ne compte pas sur le Gri-Gri pour reprocher à Pascal Sevran ses propos pénibles. Ce sont ceux d'un homme usé nerveusement.. Personne n'a oublié ses pathétiques jérémiades, humiliantes pour le public, l'an dernier, lorsqu'il faillit perdre son émission.Soit on porte plainte, pour toucher au cœur de ce genre d'individu, le portefeuille. Soit on sourit en tirant une chasse que ce Vincent Mc Doom de la pensée ne mérite pas qu'on ouvre. Sa lâcheté dispense du commentaire. Chacun sait que ça ne coûte pas cher de taper sur les Noirs. Les procès sont rares, les peines symboliques et sans conséquence (cf Fogiel). Son livre s'était peu vendu, il y a un an. Il avait pourtant fait son Houellebecq, pour avoir sa fatwa. En vain. Appuyer sur une plaie ne donne pas une plume (même aux paons faussement cultivés). C'est d'ailleurs ce qui doit l'avoir le plus vexé, si l'on en juge par l'hystérie de sa réaction dans Var Matin… Comment réagir ? On ne tire pas sur un homme à genoux depuis si longtemps. Journaliste, il ne me vient qu'une idée : lui poser des questions. S'il avait eu des enfants lui-même, aurait-il déclaré qu'il y en avait trop ? Est-ce par narcissisme exacerbé qu'il voudrait condamner la moitié de l'humanité à sa condition de stérile de fait ? Dans son prochain livre, trouvera-t-on une furieuse saillie antisémite ? Et quelques autres…

 

Texte - Grégory Protche    Photo - DR


Partager cet article

Published by Grégory Protche www.legrigriinternational.com - dans À l'époque - il nous avait semblé utile d'en parler
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV