Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 09:54

Ali Bongo le Soudeur zoulou www.legrigriinternational.com

Le Mollah'Son Ali Bongo

 

Automne 2010. Alors que, discrètement et avec humilité, se célébrait le premier anniversaire de l'avènement du fils d'Omar Bongo Ondimba, Ali Bongo dit le Mollah'Son, on a pu observer une succession de dysfonctionnements, de rumeurs, de fuites, de malveillances, de divulgations d'informations nuisant à la réputation, voire à la sécurité, du Gabon…

Des révélations sur son collaborateur Oyiba, avant l'été, on s'en souvient, dans l'impayable mais très achetable Jeune Afrique… puis apparurent les indiscrétions de la Lettre du continent, sur le plus fidèle, le plus loyal et le plus désintéressé des collaborateurs du président, Maixent Accrombessi - dit "le Béninois" (comme on disait "le Stéphanois" dans les films policiers d'antan)… laissant clairement entendre qu'un couple, un autre couple que le couple "élu", tenait le pays sous sa coupe et son influence…

 

 

On crut toucher le fonds lorsque, au mépris de toutes les règles de la maçonnerie et du journalisme, à l'aide d'images volées, on offrit, aux Gabonais et au monde entier (qui n'en avaient besoin ni l'un ni l'autre) le spectacle d'un président de la République prêtant serment devant une autorité manifestement supérieure à celle qu'il représente… relayée par quelques "secourables" bouches et oreilles, cette "intronisation" à la Grande Loge compta les "vues" sur "la toile" par dizaines de milliers… secret de polichinelle, répliquèrent les cyniques… (on menaça quand même, ici ou là, moins en représailles que par précaution… comme si on savait que le robinet des vérités froides ne faisait que commencer de couler sur l'émergent Gabon du finalement hyper-gênant nouveau président…) Sans parler des rebondissants biens mal acquis (même si là, pour le coup, il n'y avait rien à craindre), jamais favorables à une bonne image…

 

 

La Françafrique, un film de Patrick Benquet

 

Avant-dernière en date, découverte au hasard de la bande-annonce du documentaire La Françafrique diffusé les 9 et 16 décembre prochains en France : on y voit le Conseiller pour les Affaires Africaines de Jacques Chirac du temps où il était Président de la République Française déclarer clairement que c’est André Mba Obame qui a emporté l’élection présidentielle du 30 août 2009 au Gabon…

 

André Mba Obame 2009

André Mba Obame dit AMO

 

La dernière : figurez-vous que, "de source proche du clan" et foi de facebook, "on" aurait décidé "d'en finir" avec AMO… qu'à cet effet un homme de main aurait pris l'avion le samedi 27 novembre 2010, afin de se rendre à Paris, où séjournait le leader de l'opposition gabonaise… d'autres "mercenaires" étaient supposés le rejoindre, afin de suivre, à plusieurs donc, les faits et gestes d'AMO "puis de le neutraliser pour qu’il ne revienne pas au Gabon." On donnait même le nom du sieur…  Mais là, contrairement au reste des dysfonctionnements, rumeurs, fuites, malveillances et divulgations qui précèdent, malheureusement vérifiables aussi rapidement qu'aisément, celle-ci était bidon. L'homme de main n'ayant pas décollé de Libreville ! On était pourtant presque sur le point d'y croire un peu, de douter, d'avoir peur que le pouvoir gabonais n'en fût capable... En assassinats d'opposants, comme ailleurs, ne prêterait-on qu'aux riches ?

 

Photos - dr    Texte - J.O.


Partager cet article

Published by J.O. dr www.legrigriinternational.com - dans Politique
commenter cet article

commentaires

path 15/01/2011 19:10


Que de commentaires et d'analyses n'avez-vous pas fait pour nous montrer que la crise ivoirienne résultait d'un complot ourdi par Sarko et compagnies contre le digne nationaliste et africaniste
Laurent GBAGBO pour le renverser et sauvegarder les intérêts impérialistes sans doute menacés par ce dernier.
Vous ne vous êtes jamais préoccupé de savoir si le Conseil constitutionnel ivoirien a t-il dit le droit en supprimant 600.000 voix et en désignant de ce fait un président, son président? Vous
est-il arrivé de vous interroger sur le contenu et le sens de l'article 64 du Code électoral qui prévoit la gestion du contentieux électoral en Côte d'Ivoire? Il me semble que l'objectivité,
l'impartialité vous auraient dû pousser à voir si le président GBAGBO et ses amis ont respecté la loi. Et c'est après ça -si la loi est respectée- que vous pourriez crié au complot. Il se fait que
le Conseil constitutionnel n'a pas respecté la loi. Mais ça, vous ne voulez pas le criez fort, puisque ceci abat toute votre construction intellectuelle. Je vous conseille de lire l'article 64 du
Code électoral et de le publier à vos lecteurs pour qu'ils l'analysent au regard des actes du Conseil Constitutionnel. Depuis quand la loi ivoirienne, celle que GBAGBO veut que tout le monde
respecte, permet-il au Conseil Constitutionnel de supprimer 600.000 voix et de désigner le président? Dites-le nous et montrez-nous le dispositif légal qui le permet?Vous feriez ce faisant oeuvre
utile à la démocratie.


Gri-Gri TV