Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Gabon - Mamboundou & Mba Abessole, adjugés et vendus pour 25 briques chacun !

Publié le 20 Février 2011 par dr www.legrigriinternational.com in Gabon 2011

Mamboundou dr www.legrigriinternational.com mba abessole dr www.legrigriinternational.com

Pierre Mamboundou & Paul Mba Abessole

Invités à aller faire de la figuration lors de l’inutile déplacement du Mollah’Son, Ali Bongo, à New York, via Paris, Pierre Mamboundou et Paul Mba Abessole ont touché, chacun, la somme de 25 millions de francs CFA. Idem pour Faustin Boukoubi, l’hystérique Secrétaire général du PDG. Comme à son habitude, Mba Abessole a encore raté une occasion de se taire : « vous pouvez protester et marcher autant que vous voulez, Ali restera au pouvoir », a-t-il déclaré par texto à une Gabonaise de Paris. Certes, ce curé défroqué est coutumier de « prophéties » loufoques, toutefois, n’y aurait-il pas, dans sa dernière sortie, un second degré qu’il conviendrait d’analyser ? Et qui permettrait aux Gabonais de comprendre qu’Ali Bongo vit dans sa bulle, complètement déconnecté de la réalité et des préoccupations quotidiennes du peuple.

La preuve : alors que le pays traverse une grave crise politique et que la population s’apprête à descendre dans la rue, le Prince s’offre une petite virée à l’étranger. Officiellement, il se rend aux Etats-Unis pour  prendre part  à une réunion portant sur le différend frontalier opposant le Gabon et la Guinée Equatoriale au sujet de l’île Mbanié. Mais personne n’est dupe, une bonne partie de l’opinion publique sait que ce dossier qui envenime depuis plusieurs années les relations entre les deux voisins, a été très mal géré depuis le départ par la partie gabonaise. Là où elles auraient dû impliquer des techniciens, les autorités de Libreville ont choisi l’esbroufe et la politique politicienne en créant une commission dirigée à l’époque par l’irremplaçable président de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo. Et malgré les milliards de francs engloutis, rien de concluant n’est jamais sorti de cette fameuse commission dont on sait maintenant qu’elle a mené Omar Bongo en bateau jusqu’à sa mort.  Il n’y a donc rien à espérer de cette énième balade entre copains et coquins, l’affaire étant appelée à finir vraisemblablement devant la justice internationale à la Haye. En attendant, bébé Bongo aura, une fois de plus, dépensé l’argent du contribuable pour des bouffonneries, juste pour aller exhiber ses deux nouveaux jouets, Mamboundou et Mba Abessole. A 25 millions la pièce, c’est quand même cher payé !

 

183139 192825617406411 100000369231129 592509 2408721 n 

Photo parue il y a plusieurs mois dans le Parisien, et heureusement exhumée par un internaute malicieux