Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Gabon - Avec 9% de réussite au Bac, Ali Bongokassa est tranquille...

Publié le 25 Juillet 2010 par Joshua 3 www.legrigriinternational.com in Politique

Ali Bongo le Soudeur zoulou www.legrigriinternational.com

Ali Bongokassa, leader d'un pays sans étudiant

 

Historiquement, les foyers et mouvements de contestation, en Afrique plus qu'ailleurs, se situent dans les milieux étudiants. À titre d'exemple, deux des protagonistes les plus importants de la crise ivoirienne, Soro pour les Forces Nouvelles (rebelles) et Blé Goudé, pour les Patriotes (gbagbistes), ont partagé la même condition étudiante, dans la même structure militante, où ils se distinguèrent jusqu'à émerger (comme on dit au Gabon en riant jaune). En Guinée, il y a quelques années, le vieillissant Lansana Conté ne redoutait qu'une chose, que les étudiants obligés, par les délestages et coupures de courant, d'aller travailler le soir sous les rares lampadairs publics en état de marche, se mettent à ne plus le supporter... Au Cameroun, du temps où le trop regretté Jean-Marie Bockel officiait encore à la Coopération, c'est armée par la France que la police tua plusieurs étudiants constestataires...

Voilà bien un danger que n'aura pas à endurer Ali Bongokassa ! Avec à peine 9% de réussite au baccalauréat pour la session de 2010, il n'y aura pas beaucoup d'étudiants dans les années à venir au Gabon. Et donc peu de foyer de factieux, rebelles et autres contestataires. Toujours ça de moins budgétairement aussi à débourser pour l'Éducation nationale et l'Enseignement supérieur (elle va dire quoi, la communauté internationale : comment aider les étudiants s'il n'y en a pas ? Comment faire de l'Enseignement supérieur un enjeu, une contrepartie à l'emprunt, s'il n'y a pas d'étudiants ?). Néanmoins, une floppée de questions se posent... Les gabonais sont-ils plus bêtes que leurs voisins ? ou bien l'État gabonais est-il si inexistant, sur le plan des devoirs fondamentaux et sur la base du contrat social minimum, qu'enfin ça commence à se voir ? Y'aurait-il, à la tête de l'État, tout en haut des structures et des élites intellectuelles, politiques, économiques, financières du Gabon quelques exemples de réussite ne devant rien aux plaisirs solitaires et rigoureux de l'étude ?

 

Photo - www.legrigriinternational.com   Texte - Joshua 3