Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 13:04

Dimanche 5 décembre 2010. I-Télé. 23H20. Le défilant du bas de l'écran, au sujet de la Côte d'Ivoire : Éric Besson à propos de Laurent Gbagbo : "C'est un dictateur". Ci-dessous, un article paru dans le Gri-Gri en avril 2007, qui démontre que la félonie, le mensonge et l'injure sont depuis longtemps les spécialités bessoniennes.

 

Gbagbo le Boulanger Mil'Pat Bestiaire www.legrigriinternational.comEric Besson dr www.legrigriinternational.com

 
En Une du Patriote, journal au nom trompeur, puisque anti-Gbagbo, le 7 mars 2003 : « Gbagbo lâché par les socialistes français ». En titre moyen : « C'est un dictateur ». En caractères très minces : « Selon un député P.S., son élection est imparfaite ». Aussitôt, la fausse nouvelle se répand ! Si l'on prend soin de bien lire le rapport qui est l'objet de l'article au titre « survendeur », on peut affirmer que rien dans ce texte ne désavouait Gbagbo. Le vicieux de l'affaire, plus encore que le gros titre racoleur, c'est : « C'est un dictateur » et « selon un député PS ». Ces sous-titres ne venaient ni du rapport des socialistes français, ni de la rédaction du Patriote. Il s'agissait de « reprises » d'un article paru en France, dans Libération. Au lieu de s'en tenir, lui aussi, au strict compte-rendu du rapport des socialistes français sur la situation en Côte d'Ivoire (plutôt favorable au « Boulanger », surnom de Gbagbo, NDLR), le quotidien "rothschildien", encore à l'époque dirigé par Serge July, avait « choisi » de titrer sur les propos peu amènes d'un député PS français opposé à Gbagbo.
Le nom de ce député : Eric Besson. Celui-là même qui, il y a quelques mois, trahissait la candidate socialiste à la présidentielle. Besson alors préférait Ouattara. Comme Sarkozy, non ?  L'avantage avec les traîtres, c'est qu'ils finissent toujours par...se trahir !

Texte - ST    Dessin - Mil'Pat    Photo - dr
PS : paru dans la version papier du Gri-Gri International en avril 2007

Partager cet article

Published by Samory Touré Mil'Pat DR www.legrigriinternational.com - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article

commentaires

gui 29/08/2010 00:27


ça me rappelle la campagne anti aristide. D'ailleurs votre placard a archive peut nous sortir des preuves de ces campagnes puantes!


Gri-Gri International 29/08/2010 15:38



bonne idée



Gri-Gri TV