Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 09:30

Denisot Saint-germain Club 2011 

De passage, disent les journaux ivoiriens, au Saint-Germain Club

 

Samedi dernier, on apprend par Télé Loisirs (ou son frère) que le président ivoirien Laurent Gbagbo a convaincu Michel Denisot de venir l'interviewer à Abidjan. Première interrogation : les amis de Sarko que sont objectivement les canalplusiens ne vont voir QUE Gbagbo et la Moitié de Carla accepte ça ? Car il n'est alors pas question d'un doublé avec Ouattara derrière...

Dimanche. Info du jour. Le projet c'est de réaliser l'interview le dimanche et la diffuser lundi soir. Sauf que le lundi, rien. Et pas des masses d'explication. À la place de Gbagbo, l'écureuil du NPA, Besancenot, celui qui garde ses bonnes idées dans ses joues et parle des sans-papiers quand il faudrait parler des travailleurs. Interrogé par le soporifique Ali Badou. Une pénitence.

Mardi. La même. No Gbagbo. À défaut d'information, on conjecture (mais sans l'écrire). Sûrement que finalement Sarko a réclamé à Denisot que soit également interviewé ADO. Ne serait-ce que pour corriger la pénible impression laissée par sa dernière prestation sur France 24, face à un Sylvain Attal étonnamment pugnace, reposant ses questions comme un vrai journaliste qui veut une réponse, martelant la face d'Ado à coups de crochets interrogatifs : si vous faites pas la guerre, vous faites quoi, là ? Entretien qui par son diffuseur, France 24, rongée de l'intérieur par la tragédie Christine Ockrent, accusée d'espionnage (mais pour le compte de qui ? Pour elle, comme ça, parce qu'elle est despote et veut tout savoir sur qui couche avec qui dans son entreprise ?), prend un caractère officiel. Question du jour : Canal + sera-t-il plus sympa avec Gbagbo que France 24 avec Ado ?

 

Denisot 2 Saint Germain club 2011 dr www.legrigriinternational.com

La même mais en west-coast wesh

 

Mercredi. Diffusion de l'interview. Montée, semble-t-il, mais pas grossièrement. Gbagbo est pas mal sans plus, d'un point de vue français (dans la diaspora, on l'a trouvé pas assez offensif et vindicatif). Pas mauvais du tout, d'un point de vue (pan)africain. Temps fort unanimement relevé : Ouattara veut ressembler aux occidentaux, pas Gbagbo. L'intro de Jean-Michel Apathie fut comme lui : dispensable, globalement stupide et normalement condescendante. Denisot, encore plus nul que d'habitude (ne serait-il "bon" qu'à servir les plats ?). Pendant 10 minutes, il a répété Commission électorale internationale au lieu d'indépendante. Ça semble rien, mais ça dit tant. Premières effluves de rumeur...

Jeudi. Ado serait venu à Paname !!! Le 8 janvier, se faire soigner. Dans les mails et textos qui volent plus ou moins bas : le numéro du vol, le numéro de la bagnole prise à Villacoublay, l'identité de ceux qui avec lui auraient voyagé... Madame, bien sûr. Mais aussi Bédié. Lui non plus pas en grande forme. Sur le plan médiatique, on en est désormais à : Ouattara aussi se fait interviewer par Denisot et c'est diffusé ce jour. On explique que l'interview a été non seulement enregistrée (alors que Denisot répètera tout le long du Grand journal qu'on est en direct...), mais réalisée en duplex... Grand étonnement ! Si Denisot était à Abidjan, pourquoi n'avoir pas, d'un coup d'hélico, comme tout le monde médiatique occidental, poussé jusqu'à l'hôtel du Golf ? Pour des raisons de sécurité. Lesquelles ? Quelles raisons de sécurité s'appliqueraient à Canal + et pas à France 24 ou à Paris Match ? Diffusion de l'interview d'Ado. Moins mauvais que sur France 24. Mais pas beaucoup plus. Hésitant. Figé. Denisot, même cause, même inconséquence professionnelle. Sauf que là, c'est plus une rumeur, c'est le sujet de moult articles ivoiriens (qui valent bien comme source les journaux pro-Ado) : Ouattara serait venu à Paris... Ce serait même parce qu'il n'était pas encore rentré que Denisot n'a pas pu réaliser l'entretien à Abidjan. D'autant que la raison invoquée par Denisot, des questions de sécurité, cadre mal avec des photos récemment parues, le montrant dans un des lieux branchés d'Abidjan... loin des turpitudes d'un reporter de guerre.

Denisot seul, ou à peu près, doit savoir pourquoi l'interview a été réalisée en duplex...

 

Photo - Abidjan Show   Texte - Chaka Hama Zulu


Partager cet article

Published by Abidjan Show Chaka Hama Zulu www.legrigriinternational.com - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article

commentaires

Coco 17/01/2011 20:44


Je voulais vous posez une question ya les rumeur qui dit que ado est décède avez vous une information a ce sujet Merci de me répondre


Gri-Gri International 19/01/2011 18:27



a priori, il est toujorus bien vivant



bristol 17/01/2011 17:55


Le ton journalistique n'était pas le même pour les deux interviews. Il est possible qu'elles aient été réalisées à des dates éloignées. Première : poigne condescendante, deuxième :
copain-compatissant. Il n'a posé aucune des questions que M. GBAGBO a souhaité qu'il pose à M. OUATTARA. J'étais très déçu, je préfère DENISOT en animateur. Mais bon l'intention était bonne en soi.
Pauvre de Denisot décrié de toute part... L'attitude de la France montre bien comme cela crevait les yeux, qu'une bonne partie de la presse française est partisane et fait bloc autour de son
Président. La Presse française muselée par son Président, encore plus patriote que les patriotes Ivoiriens !!!
Il va falloir que ces journalistes se remettent en cause.


Je suis choqué de voir que Mardi prochain M. SARKOZY convoque le Président Burkinabé et une délégation de la CDEAO à l'Elysée nous dit l'AFP. Est-ce que le Burkina ne fait pas partie du bloc CDEAO
? Pourquoi son nom ressort autant que cela dans le titre de la dépêche. Et on dira que le colonialisme est mort. M. SARKOZY fait venir ses sous préfets dans la métropole.
Que leur a-t-il promis encore ?
L'espèce humaine devrait avancer plus vite. 50 ans que Lumumba est mort. L'argent quand tu nous tiens !


Gri-Gri TV