Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 12:23

Partager cet article

commentaires

GOLEO GNAO 21/08/2011 03:35


Exellent témoignage qui démontre sans ambiguité la réalité de ce qui s'est passé en Côte d'Ivoire, devenue pour le moment République de la Communauté Internationale (RCI).En effet, il n'y a aucun
doute sur la victoire de M.Laurent GBAGBO à l'issue des élections qui se sont déroulées dans des conditions illégales, car les adversaires du Président GBAGBO portaient encore les armes au cours de
ses élections. Et malgré les indimidations allant des menaces violentes aux exécussions somaires sur ses partisant,malgré la tricherie à grande échelle qui se déroulait à la CEI en faveur de ses
adversaire majoritaires à dessein dans lesdits buereaux, il l'emportait largement sur son adversaire, selon les témoignages bien fondés et les résultats partiels.C'est ce qui a obligé la communauté
internationale à cautionner la proclamation des résultats hors de la CEI, mais en occurence dans le QG de son adversaire.
Une autre vérité dans cette vidéo, c'est que c'est la France qui a gagné par la puissance de ses frappes aériennes sur la résidence de Laurent GBAGBO. C'est elle qui sous nos yeux a soutenu la
rébellion depuis 2002,a créé les conditions du désordre depuis Linas Marcoussi et Cléber par des accords iniques accablants.
En claire, et comme cela a été exprimé de la façon la plus éloquante, Laurent GBAGBO n'a pas perdu les élections, mais la Côte d'Ivoire a perdu avec lui la guerre. Bravot donc à la France nous
rappelles ce que la collonisation avait été.Qui a dit qu'elle était un Etat de droit et de Liberté? Nous en sommes à nous en douter, pas moins que les Libyens, les Egypciens et les Siriens.


Gri-Gri TV