Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

Chez Sarkozy tout est mauvais, même son ex Cécilia qui businesse au Gabon avec la femme du Mollah'Son

Publié le 3 Mai 2012 par dr www.legrigriinternational.com in Gabon 2011

Cecilia-Attias-dr-www.legrigriinternational.com.jpg

Cecilia pas encore Sarkozy ou Attias, mais à l'époque Martin...

Cécilia Attias (ex Sarkozy) et Sylvia Bongo : un rapprochement qui inquiète ! Depuis le réveil de l’affaire Bettencourt en France relançant ainsi le débat sur les mallettes d’argent spoliées aux peuples, les populations du Gabon se sont interrogées sur la nature et l’opportunité de la visite à Libreville de Cécilia Attias au mois de février dernier.

Officiellement, Cécilia Attias, Présidente de Cecilia Attias Foundation for Women et Mme Sylvia Bongo Ondimba, Première Dame du Gabon et Présidente de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille se seraient rencontrées pour coorganiser une rencontre de femmes à Libreville au mois de juin prochain.

Connaissant l’actualité de l’une et l’autre, notamment dans leur relation avec l’argent en lien avec leurs partenaires politiques, le mouvement Ça suffit comme ça se demande « Pourquoi le Gabon en période électorale » ? Est-ce aussi une histoire de « boules puantes » quand on sait que l’Elysée n’a jamais méconnu les financements en provenance du palais du bord de mer de Libreville ?

Comment s’étonner des déclarations élogieuses de Richard Attias sur RTL en faveur du régime dictatorial gabonais et de l’apologie de M. Ali Bongo en interview avec Alain Foka ?

Le souvenir du Carrefour du développement, une association française officiellement destinée à participer au financement des pays africains devenue officine de fabrication d’argent sale est encore vif dans nos mémoires. Aussi, redoutons-nous que certaines fondations deviennent des véhicules de financement politiques et des fonds de commerce pour alimenter des réseaux au détriment des peuples. Restons vigilants !

Fait à Libreville, le 06/04/2012
Pour le mouvement citoyen gabonais « ça suffit comme ça »

PS : la titraille est de la rédaction