Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 08:00

solats français déby djotodia août 2013

http://www.pcf.fr/47793 

Centrafrique / Opération Sangaris : « La vérité est que la France n'a pas l'esquisse d'une solution politique »

Comment en est-on arrivé là ? Alors que les troupes françaises se positionnaient à Bangui dans le cadre de l'opération Sangaris, les flambées de violences inter-communautaires et les affrontements entre groupes « rebelles » ont fait plusieurs centaines de morts. Un niveau de violence qui en dit long sur le désastre en cours en république Centrafricaine.

Le feu vert du Conseil de sécurité de l'ONU à une intervention de la France en soutien à la force africaine, présente dans le pays vise à mettre fin aux exactions. La présence militaire à Bangui et dans les grands axes stratégiques devrait jouer un rôle dissuasif, au grand soulagement évident, pour l'instant, des populations. Mais qu'en sera t-il ailleurs dans ce pays plus grand que la France ?

Depuis de longs mois, des associations, des ONG ont tiré la sonnette d'alarme. En mars dernier, lorsque la Séléka a pris le pouvoir, avec l'accord tacite de la France et l'implication du Tchad, le pays était déjà au bord du gouffre.

Quelles mobilisations et quelles actions ont été menées ces dernières années sur le plan diplomatique, stratégique, et d'influence sur les pays voisins pour empêcher l'effondrement ? Aucune. La seule réponse est d'avoir attendu l'incendie généralisé pour procéder à ce que la France sait le mieux faire, intervenir militairement.

Mais dans quel objectif ? Cette lourde question reste sans réponse. Par le passé, l'armée française est en effet déjà intervenue des dizaines de fois. Depuis 124 ans, Paris occupe, fait et défait les régimes de Centrafrique. Lors de la colonisation, d'abord, d'une violence extrême, puis au travers de la Françafrique. On comprendra dès lors qu'il ne peut y avoir de blanc seing.

La confiance n'est pas de mise quand bien même l'intervention s'apparente aujourd'hui à une opération de sécurisation. Car les mêmes acteurs qui ont failli – dont les pays de la sous-région – prétendent apporter une solution.

Certes, la France s'engage sous couvert des Nations unies, au travers d'une résolution qu'elle a écrite. La vérité est que la France n'a pas l'esquisse d'une solution politique, au-delà des discours convenus et de la promesse d'organiser au plus vite des élections. Elle va en Centrafrique pour rétablir un « minimum d'ordre » dans la région et reprendre la main sur la plan économique, tout cela en lien avec l'Union européenne et les États-Unis. Dans ce contexte, l'annonce d'une présence « temporaire » des militaires français s'apparente à une fable. Cette façon de gérer le conflit ne peut conduire qu'à perpétuer l'instabilité, la violence et l'échec.

La résolution du conflit est possible à la condition de prendre le contre-pied des motivations réelles qui ont conduit à cette intervention. Il s'agit de mettre au placard les vieux réflexes. Paris doit se désengager sur le plan militaire et agir pour une solution politique en faveur de la reconstruction du pays et de sa souveraineté. La France doit travailler à une véritable action multilatérale permettant de s'attaquer aux causes réelles qui ont conduit à la déstabilisation du pays, de mettre fin aux tensions régionales et de lutter contre la pauvreté, dans ce pays qui regorge de richesses.


Partager cet article

Published by PCF dr www.legrigriinternational.com - dans RCA
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV