Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 11:05

Kdjanse_soulcook_web.jpg  

Kadja Nsé, Afro Jazz, SOUL COOK 3 avril 2013 20h30
ENTREE LIBRE
http://www.facebook.com/events/434806049936905/
 
Aux frontières de l’Afro-Soul et de la Pop… Auteure, compositrice et inter­prète, kAdja Nsé est née d’une mère française et d’un père sénégalais...
Elle exprime son identité métissée à travers sa musique touchante et généreuse. Elle propose un véritable patchwork confection­né, au fil des années, de couleurs New Soul, Pop, Blues, Folk, Reggae et Africaines. Ka­dja Nsé nous entraîne dans son un univers poétique issu d’une fusion surprenante, à la fois rétro et actuelle, délicate et forte, dont les mélodies raffinées sont teintées d’une douce mélancolie, d’une âme joyeuse et enfantine... Ses textes sont tantôt engagés et chargés d’émotions, tantôt légers et rassurants. Ses rythmiques sont influencées par celles des musiques d’Afrique de l’ouest.
«Afropéènne», citoyenne du monde, elle a choisi pour s’exprimer la langue qui franchit les frontières, même si elle aime aussi écrire et chanter dans sa langue maternelle, le français.
Ses influences: «Police, Burning Spear, Dire Strait, The Eagles, Peter Tosh, Cats Ste­vens, Dylan, Tracy Chapman, Marley, Keziah Jones, Ben Harper, Erika Badu, Lauryn Hill, Zap Mama, Asa, Nneka…»
Kadja Nsé a sorti son premier Opus qui s’intitule «Looking for Origins» l’an dernier.
 
CAE
 « Une nouvelle voix Soul, jazzy, frémissante.» Bintou Simporé (Radio Nova, Cargo/RFO)
« Entre philosophie et littérature, avec les paroles et les mots, entre France et Caraïbes elle chante un groove Folk avec un blues et une voix aux intonations africaines.» Marie-Josée Alie (France Ö, Studio M)
Cette auteure compositrice d’origine franco-haïtienne qui multiplie les collaborations, vu aux côtés de Tété ou Zahra Hindi, nous offre à présent son propre univers afro jazz saisissant. S’inspirant des romans de Léono­ra Miano, Toni Morrison ainsi que d’artistes comme Toto Bissainte et Cassandra Wilson, ainsi que de ses combats personnels. Cette artiste captive et emporte. Boursière au Ber­klee College of Music à Boston, U.S.A, Cae a étudié aux côtés de Kevin Mahogany. Dans cette dynamique elle a collaboré entre autre avec Esperanza Splading et Nikki Glaspie.
Forte de sa technique et de ses expériences, elle se met à explorer de nouvelles sonorités, de nouvelles approches réunies dans une palette de compositions impressionnante de musicalité sur son premier opus.
Après «Daughter of the Dust», hommage au film éponyme de Julie Dash, (featurings du guitariste australien, virtuose Jeff Lang sur «Gorée Island» et Shäy Mané sur l’aé­rien «Words Keep slippin’ Away»), elle colla­bore actuellement avec Hervé Samb et pré­pare son nouvel opus. Cae revient ici, à ses sources jazz.
Cynthia Phibel


Partager cet article

Published by Gri-Gri International, Ma solange Oussou, Concert, Paris, Caraibes,Cynthia Phibel, jazz, Palais des Congres, Shäy Mané, ,Julie Dash - dans Les carnets de l'Ambassadrice
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV