Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 07:15

singlekivustan.jpg

 
 

Avec près de 45000 écoutes le jour de sa sortie, le titre "Kivustan" est déjà un tube Bantunani, est-ce la preuve que l'on peut s'indigner avec du texte et rester audible.
Dans ce flot presque Hip-Hop où le beat vibre comme la violence d'une guerre silencieuse, les notes de piano retentissent au milieu des cordes feutrées pour porter une voix mûre et vindicative dans un refrain qui culmine en hymne pop. Dans ce nouveau groove, Bantunani, ne triche pas dans son interprétation, vibrante et directe, elle témoigne dans l'indignation. On croit entendre Sam Cooke, Ben Harper ou un lointain Gil Scot Heron.

S'entourant de quelques grands noms de production R&B US, l'afrogroove s'éléctronise sans ne rien perdre à la magie du live et du texte
Continuons le buzz autour d'une étrange guerre...

 
Spotify : https://play.spotify.com/track/4bTwLlfNBr7KiB5HML9uKP
Deezer http://www.deezer.com/album/6703672
 

Double actualité avec le nouveau clip de Michel Nzau, fondateur de Bantunani, "Contemplaysong".
Video du single contemplaysongs de Michel Nzau :


Sorry brother,
time has come
I can’t wait the change
Many lives depends on
I have to stand up for their rights

I’m not American
I’m not afraid of CIA
Who can stand such situation
Too many women raped
Too many babies died

Who gave the order
Who crossed the border, brother
I can’t sit
I have to talk about it

Refrain :
Obama Obomi ngai (Obama, tu me tues / Obama, you are killing me)
Obama Obomi ngai
Obama Obomi ngai

Verse 2:
What ever I’m trying to do
I have to keep my self
Myself with my memory
My memory full of shame
My memory full of blood

How many victims
Do we have to see ?
Tell me,

Verse 3 :

I’m so sorry Mister
Time has come to break the silence
I can’t stand the violence
We all need to see that change

Refrain (X2)
Obama Obomi ngai
Obama Obomi ngai
Obama Obomi ngai

Bridge
Do you understand
Young soldiers
They are dying
In the difference of the world
They are suffering...ahhhh

Bridge :
I’m calling all the Bantu warriors
Chaka Zulu by my side
We are going to walk to Washington
It’s going to be our Kingdom
They are going to see our mother cries
They are going to see our blood
No one can’t stop us

I want to see my mother
How can you stand it
we all need more justice
That ‘s what I’m asking, please

Refrain (X2)
Obama Obomi ngai
Obama Obomi ngai
Obama Obomi ngai

Partager cet article

Published by Bantunani dr www.legrigriinternational.com - dans Les carnets de l'Ambassadrice
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV