Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 15:29

Togo élection de Faure Gnassingbé manifestation 24 mars 2010 009

Togo élection de Faure Gnassingbé manifestation 24 mars 2010 009

Togo élection de Faure Gnassingbé manifestation 24 mars 2010 009

Togo élection de Faure Gnassingbé manifestation 24 mars 2010 009

Togo élection de Faure Gnassingbé manifestation 24 mars 2010 009

 

Répondant à l'appel du FRAC - Front républicain pour l'alternance et le changement -, trois à quatre mille manifestants se sont réunis ce mercredi 24 mars devant le siège de l'UFC pour une veillée de prières. Armée de bougies allumées, la foule psalmodiait des chants religieux pour implorer la bénédiction divine sur le Togo. Les manifestants entendaient ainsi protester contre la proclamation par la cour constitutionnelle de Faure "Fraude" Gnassingbé à la magistrature suprême. La veillée se déroulait normalement quand les responsables du FRAC apprennent qu'un gendarme en civil armé d'un pistolet avec cinq balles dans le chargeur avait été intercepté par le service d'ordre de l'opposition. Les responsables de l'opposition prennent alors contact avec la gendarmerie. Les gendarmes viennent récupérer leur collègue. Un quart d'heure plus tard, on entend des explosions. La foule commence à paniquer. Les femmes à évoquer les massacres de 2005. Les explosions se rapprochent. Les grenades lacrymogènes atterrissent dans la foule. C'était pendant l'intervention de la députée Isabelle Améganvi. Bousculades ! Panique. Certains manifestants se sont réfugiés dans les maisons voisines. Dans les rues, la foule en fuite est chargée par les gendarmes. Les explosions de gaz lacrymogènes ont continué encore une heure après la dispersion de la manifestation.


Partager cet article

Published by Gri-Gri International - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV