Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 08:25

Abide Bebe 3 Anna Ali www.legrigriinternational.com

Alors que la pluie tombe sur ton toit,

Et que tu regardes à tes côtés,

Fouillant du regard

L'amie qui un jour t'a promis de t'accompagner,

A travers vents et marées,

Vers les sentiers tortueux du destin.

Mon Frère,

A toi l'être le plus fragile

Qu'il m'ait été donné de connaître,

Je voudrais dire,

Ne fouille plus,

Ne cherche plus dans l'humain

Ce qui te fait fondre en larmes.

En cette heure fatidique

Mon Frère,

Toi qui as pris sur toi de me défendre,

Malgré moi bien des fois,

Toi que j'ai très souvent vu fondre en larmes,

Dans le secret, dans la douleur

De la trahison, de l'inimitié,

Dans l'incompréhension face à la haine vile.

A toi,

Je veux dire,

Regarde dans les pages de ton coeur

Les instants que nous avons partagés

Sous la lune,

A rêvasser, à refaire le monde,

A le penser et à le repenser.

Songe à toutes ces fois où

Même lorsqu'affaibli par le poids de l'épreuve

Tu avais encore l'énergie de me consoler

De me raviver, de me fortifier.

Mon Frère,

Bien qu'aujourd'hui tout semble fini,

Et moi loin de toi,

Je voulais te demander de te souvenir

De ces jeunes rassemblés sur la place de la République,

De ces jeunes qui ont bravé le feu de la force Licorne

A l'hôtel Ivoire,

De ces jeunes qui ont donné de leurs corps face aux missiles français,

De ceux-là encore qui ont bravé la police française sur son sol,

Dans les rues de Paris - Les mains nues.

Hey Mon Frère,

NON,

Ce n'est pas le moment de flancher.

NON,

Ce n'est pas le moment de faiblir.

Nous avons cheminé si longtemps,

Perdu tant d'êtres aimés.

Nous avons tant donné...Tagro et tant d'autres.

Mon Frère,

Je sais que c'est dur,

Mais souviens-toi de ta vie à Abidjan,

De tes souffrances - de LA souffrance.

Souviens-toi de tous ces moments où nous avons presque lâché la lutte.

Mais toujours tu nous as relevés, galvanisés, encouragés.

Aujourd'hui, tu sembles seul

Mais tu ne l'es pas.

Des milliers d'âmes t'accompagnent.

Celles des pères fondateurs.

Celles de tes ancêtres.

Celles de l'Afrique Digne.

Mon Frère - Mon Camarade,

Garde la foi dans le combat.

NON, ce n'est pas fini.

On est dans la vallée,

Mais Tu sais comme moi que seul le Temps,

Seul le temps nous démontrera que nous avions raison de croire.

Mon Frère,

Le Temps leur est compté car ils sont dans le faux.

Le Temps leur est compté car ils n'ont pas de repère.

Le Temps leur est compté car ils n'ont plus rien d'humain.

Ce sont des âmes qui errent dans le tumulte de leurs méfaits.

Le Temps lui nous est acquis car nous comptons avec lui.

Le Temps, le Temps, le Temps.

"Le Temps c'est l'autre nom de Dieu."

Mon Frère, A toi le Temps.  

A Koudou Gbagbo  - que les battements de ton coeur apaisent le doute et réconfortent ton âme dans l'épreuve.

NON, Mon Frère, ce n'est pas fini !

Photo - Anna Ali    Texte - Abide Bebe

Partager cet article

Published by Abide Bebe Anna Ali www.legrigriinternational.com - dans Les poésies d'Abide Bebe
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV