Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Gri-Gri International           Satirique africain francophone

Né au Gabon en 2001

À propos de l'immobilier ouest-africain et de ses ressources nouvelles...

Publié le 12 Novembre 2009 par Gri-Gri International in Ordre (du jour)

. L’immobilier ouest-africain est en pleine croissance : montée en flèche des programmes infrastructurels publics, construction exponentielle de grands immeubles à usage de bureaux, de centres commerciaux et de nombreuses propriétés résidentielles. Pourquoi ? Parce que les opérateurs économiques, hauts cadres locaux disposent d’importants revenus légaux, peuvent bénéficier de crédits pour investir dans la pierre. Idem pour les migrants qui, forts d’un pouvoir d’achat élevé acquis à l’étranger, investissent toujours aussi nombreux (malgré la crise) dans leurs pays d’origine.
. L’immobilier ouest-africain a aussi des ressources un petit peu moins reluisantes et avouables… Le blanchiment d’argent. Selon le Groupe Intergouvernemental d'Action contre le Blanchiment d'Argent en Afrique de l'Ouest (GIABA) : « Le fait que l’économie des pays de la région soit essentiellement basée sur les paiements au comptant, associé à la facilité avec laquelle les individus peuvent acquérir des biens immobiliers dans de nombreux pays, sans pour autant être soumis à l’obligation du devoir de vigilance, rend la région en général, et le secteur immobilier en particulier, vulnérables aux activités des blanchisseurs de capitaux et des bailleurs de fonds du terrorisme. »

.Pour le GIABA, les fonds blanchis dans le secteur immobilier proviennent de détournements de fonds publics, des contrefaçons, de la corruption, du trafic de drogue (Conakry mon amour !), de fraudes et autres infractions financières, de délits d’initiés, de manipulations d’actions, du commerce illicite de l’or, du diamant ou d’autres ressources minières. Bref, comme partout sur le globe.

Texte - Grégory Protche

PS : extrait des Questions du Gri-Gri International diffusées hier sur Tropiques FM (92.6 et www.tropiquesfm.com)