Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 01:00

Nicole-Bricq-Ecofin-21-nov-2013.jpg

(Agence Ecofin) - Nicole Bricq, ministre du commerce extérieur, s'est rendue en Côte d'Ivoire et au Ghana les 18 et 19 novembre, 5ème déplacement de la ministre en Afrique subsaharienne. Mme Bricq a affirmé, en Côte d’Ivoire, sa volonté d'accroître de 50% les échanges commerciaux entre la Côte d'Ivoire et la France d'ici 2017, soit 2,25 milliards € contre 1,5 milliards € en 2012.

Au Ghana, la ministre a fixé l'objectif d'atteindre 2 milliards € d'échanges commerciaux en 2017 contre 1,3 milliards € en 2012 et de doubler la présence des entreprises françaises au Ghana.

Côte d’Ivoire

Alors que le pays sort d'une crise économique et politique profonde, la ministre a rappelé au président de la République, Alassane Ouattara et aux nombreux ministres ivoiriens rencontrés (Commerce, Infrastructures économiques, Santé, Salubrité, Economie et Finances) le soutien apporté par la France au développement du pays au travers d'une annulation de dette de 913 millions € par le club de Paris et de l'aide publique au développement dans le cadre du contrat de désendettement-développement (C2D) qui s'élève à 2,89 milliards €. D’où la volonté des entreprises françaises d'y participer…

Outre ce soutien financier, la ministre a affirmé sa volonté d'accroître de 50% les échanges commerciaux entre la Côte d'Ivoire et la France d'ici 2017 (soit 2,25 milliards € contre 1,5 milliards € en 2012). Cet objectif peut être atteint par le biais de la participation des entreprises françaises aux grands projets d'infrastructures, à l'image du chantier du pont Henri Konan Bedie remporté par la filiale locale de Bouygues. La visite de la Ministre a ainsi permis de signer plusieurs contrats et protocoles d'accord dans plusieurs familles de produits et services prioritaires :

- un accord tripartite par les entreprises Razel-Bec, Sade et Saint-Gobain PAM et le Ministère des infrastructures économiques pour l'adduction d'eau de la région Centre-Ouest

- la rénovation du CHU de Yopougon, par les entreprises Bouygues et Denos (BTP et fourniture des équipements)

- le contrat de sécurisation des permis de conduire et cartes grises entre la Société Nationale des Titres de Transport et la PME française Prooftag, installée en Midi-Pyrénées.

De nouveaux besoins se font également jour dans les secteurs agroalimentaires mais aussi dans le domaine de l'énergie et de la ville, auxquels les PME sont, juge-t-elle, en capacité de répondre.

La ministre a ainsi été accueillie par le gouverneur du district d'Abidjan, qui a lui a fait part des nombreux projets de son agglomération de 6 millions d'habitants, sur lesquels sont positionnées des entreprises françaises. La ministre a également indiqué que l'ensemble des instruments financiers mis a disposition par Bercy - prêts RPE, dons FASEP et garanties Coface – serait réorienté vers l'Afrique subsaharienne, en particulier la Côte d'Ivoire.

Pour Nicole Bricq: « Notre part de marché a fortement décru en Afrique francophone, même si nos positions demeurent fortes. Mon déplacement, accompagnée d'une trentaine d'entreprises françaises, a vocation à leur dire "venez ou revenez en Afrique!" dans un esprit partenarial. Ce sont plus de 150 M€ de contrats à venir que mon déplacement a permis de mettre en avant. Je leur dis aussi qu’il n'y a pas de position acquise. La concurrence est rude mais nous avons une offre performante et en adéquation avec les besoins de ces pays. La France est une amie, un partenaire de long terme de la Côte d'Ivoire, nous ne devons pas avoir de nostalgie, mais regarder l'avenir, ensemble. C'est tout le sens du Sommet Afrique-France organise par le président de la République début décembre a Paris et auquel la Côte d'Ivoire participera au plus haut niveau ».

La suite ICI.

Partager cet article

Published by Ecofin dr www.legrigriinternational.com - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV