Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • Le Quotidien du Gri-Gri International, premier satirique africain francophone animé par la rédaction
  • : Né au Gabon en 2001, le Gri-Gri International, sur papier, sur le web ou en livres, a pour fonction d'empêcher de dormir les rois nègres, les ministres excessivement coopérants, les experts véreux, les vedettes en bois, les journalistes stipendiés, les marabouts escrocs...
  • Contact

 

  icone-Gri-Gri.jpg

Recherche

Compteur

medias
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 05:05
   
COMMUNIQUE DE PRESSE
PARIS, le 17 septembre 2012
Cela fera 532 jours le 24 septembre, soit un peu plus d’un an et cinq mois, que Michel GBAGBO est détenu à Bouna dans le Nord-Est de la COTE D’IVOIRE, sans qu’aucun calendrier judiciaire n’ait été fixé par la Justice ivoirienne, qui est malheureusement soumise au pouvoir politique. 
Cela fera deux anniversaires consécutifs que Michel GBAGBO passera en captivité, loin de sa femme, de ses enfants et de sa mère, son père faisant l’objet le même jour d’une audience relative à son état de santé devant la Première Chambre Préliminaire de la Cour Pénale Internationale.
Le crime de Michel GBAGBO, Monsieur AHOUSSOU JEANNOT alors Ministre de la Justice de Monsieur OUATTARA, le dira : « Il n’a pas été libéré parce qu’il était avec son père ».
Michel GABGBO, ressortissant français, passera donc le 24 septembre prochain, son anniversaire loin des siens dans un climat de pessimisme mais surtout dans un environnement plein de dangers et d'une très grande insécurité.
Otage politique, entre les mains d’un pouvoir en détresse et de ses FRCI qui sont quotidiennement accusées d’exactions sur la population civile désarmée, les conditions de sa détention font naître des craintes persistantes quant à la dégradation de sa santé physique et morale. 
Une personnalité a son rôle à jouer : Monsieur Charles Konan BANNY, Président de la « Commission Dialogue Vérité et Réconciliation », qui lors d’une récente intervention publique, a déclaré « on ne peut pactiser avec la paix publiquement et renouer avec la violence une fois chez soi ». 
Pactiser avec la paix revient aussi à remettre en liberté, des personnes comme Michel GBAGBO, qui demeurent détenues pour d’obscures motivations politiques, et non de créer un délit patronymique camouflé dans un habillage juridique.
C’est dans ce contexte que Madame Jacqueline CHAMOIS, mère de Michel GBAGBO, a décidé d’adresser un message vidéo à son fils, à l’occasion de son 43ème anniversaire. Si « même le silence a une fin », alors peut-être qu’il en sera de même pour les emprisonnements politiques.
Nous espérons que ce triste anniversaire, loin des siens, sera le dernier du citoyen français Michel GBAGBO ; et que le message vidéo de Madame Jacqueline CHAMOIS sera entendu par son fils depuis son lieu de détention.
Maître Habiba TOURE
Avocat de Michel GBAGBO

Partager cet article

Published by Habiba Touré www.legrigriinternational.com - dans Côte d'Ivoire - Élections 2010
commenter cet article

commentaires

Gri-Gri TV